Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Route de nuit - Ralph Nader, l'homme qui a fait progresser la sécurité automobile

Stéphane Schlesinger

Route de nuit - Ralph Nader, l'homme qui a fait progresser la sécurité automobile

Déposer un commentaire

Par

Ralph Nader est reconnu comme étant fait progresser la sécurité des automobiles (et donc des gens qui sont dedans) aux Etats Unis. On dirait que ça vous gêne presque de devoir l'admettre, et que tout ce que vous en retenez c'est "la dépollution étouffe les moteurs" (alors que vous le soulignez, les voitures importées se sont adaptées sans problème) et "quelque part c'est un peu sa faute", que les gros pare chocs, ça gâche la ligne et que les phares scellés aussi.

Sans compter que les phares scellés ont été rendus obligatoire en 1940 aux USA, donc n'ont aucun rapport avec Ralph Nader.

Par

GM était tellement destabilisée et ulcérée par Unsafe at any speed, que son PDG a commandité une véritable campagne de harcèlement contre Nader, a fait mener des enquêtes sur sa vie privée, lui a tendu des pièges avec des call-girls...a tout fait pour détruire sa réputation Tant est si bien que la societé a été condamnée à verser de solides dommages et intérêts et a du s'excuser.

Nader a beaucoup fait pour les droits des consommateurs en général face aux grandes entreprises. L'automobile n'était qu'un pretexte.

On lui doit également indirectement la victoire de GWB en 2000, et, en conséquence, la deuxième guerre d'Irak et l'essort de Daech... Personne n'est parfait.

Par

Il est certains que les pontes des "Trois Grands" de Détroit voyaient d' abord le "business"... Je crois qu' une remarque avait été faite à l' équipe de la division Ford (en concurrence directe avec Chevrolet) au sujet des ceintures de sécurité; elles faisaient un peu monter le prix de revient de chaque voiture qui en était équipée, et donc faisait perdre une part de marché pour les budgets serrés. On avait rétorqué sèchement aux ingénieurs: "Ford vend peut-être de la sécurité, mais Chevrolet vend des voitures!"

Par

Nader :biggrin: si on remplace le E par un I ça donne quoi :buzz:

Par

Et c'est à cause de cette abjecte personnage que les Muscles Cars ont disparu, petit frustré qui a toujours prit à partie l'automobile. :pfff:

Par

Pas facile d'enlaidir une SM....

Par

En réponse à Niklas_R360s

Et c'est à cause de cette abjecte personnage que les Muscles Cars ont disparu, petit frustré qui a toujours prit à partie l'automobile. :pfff:

   

Oui, oui, c'est lui le frustré :lol:

Par

C’est l’augmentation des primes d’assurance qui a tué les muscle cars. La crise du pétrole les a achevées.

Le Clean Air Act ne concernait pas que les automobiles, loin s’en faut et Nader n’y est pas pour grand chose. Les problèmes de pollution atmosphériques étaient très sérieux à l’époque ( beaucoup de grandes villes comme Los Angeles connaissaient des épisodes de smog importants) et ce type de mesures étaient inévitables

Par

Coccinelle, 4 CV, Dauphine et qq autres avaient effectivement une réputation désastreuse en matière de tenue de route. Je me souviens que, à un certain moment, la Dauphine fut gratifiée d'un carrossage négatif (rubrique de Starter pour les anciens!).

J'ai bien l'impression cependant que ce fut la R8 qui sauva la réputation du tout à l'AR.

En tout cas, la Gordini reste une des sportives de route les plus réussies de l'histoire.

En même temps ce fut le chant du cygne...:ouin:

Par

En réponse à philippe.R

C’est l’augmentation des primes d’assurance qui a tué les muscle cars. La crise du pétrole les a achevées.

Le Clean Air Act ne concernait pas que les automobiles, loin s’en faut et Nader n’y est pas pour grand chose. Les problèmes de pollution atmosphériques étaient très sérieux à l’époque ( beaucoup de grandes villes comme Los Angeles connaissaient des épisodes de smog importants) et ce type de mesures étaient inévitables

   

Voila qui me rappelle la traversée du sud industriel du Pays de Galles en 1968: la pollution était telle que nous avons fermé les vitres de la voiture. l'air était carrément épais!

Londres aussi connaissait de fréquents épisodes de smog (contraction de smoke et de fog). La Tamise était un fleuve mort.

Tout ceci à l'attention des négationnistes de la pollution: notre époque n'a pas inventé les normes anti-pollution, et des populations entières doivent une fière chandelle à ceux qui ont réagi!

Par

En réponse à Niklas_R360s

Et c'est à cause de cette abjecte personnage que les Muscles Cars ont disparu, petit frustré qui a toujours prit à partie l'automobile. :pfff:

   

Ah oui ? Abject, quelqu'un qui a contribué à sauver des vies et fait progresser la sécurité ???? Si cela est abject, que dire de ton commentaire, représentatif d'une bassesse de plafond caractérisée ?

Par

on peut toutefois noter la traduction légèrement malhonnête de l'ouvrage ''unsafe at any speed'' en ''ces voitures qui tuent''.

L'idée du titre en vo était j'imagine aussi une manière de souligner le fait que la vitesse seule n'etait pas le facteur premier.

Ca a été un peu édulcoré étrangement ;)

Par

En réponse à Sagoth

on peut toutefois noter la traduction légèrement malhonnête de l'ouvrage ''unsafe at any speed'' en ''ces voitures qui tuent''.

L'idée du titre en vo était j'imagine aussi une manière de souligner le fait que la vitesse seule n'etait pas le facteur premier.

Ca a été un peu édulcoré étrangement ;)

   

C'est vrai, mais je ne dirais pas édulcoré, mais plutôt le contraire: le titre français était volontairement outrancier (c'est plus "vendeur".

"Unsafe" est le contraire de "safe", qui signifie sûr(e). Dans le contexte, on aurait pu traduire par "dangereuse(s) quelle que soit la la vitesse".

Par

J'aimerai bien savoir contre quoi luttaient les drames béal, humidité dans les phares les rendant opaques ou inopérant ? Pour être sûr que personne ne trifouiller dedans?

Et pourquoi cela nécessitait il d'avoir un forme différente, non compatible avec la plaque de plexiglas de la dm par exemple?

Par

On présente Nader comme un ange gardien, car il osait s'attaquer à GM . mais au final on s'aperçoit que tous les constructeurs auto et même US , et même GM s'occupait de la sécurité. Et comme toujours c'est pour une question de coût que l'on sacrifiait l'innovation. Car le "riche" client de l'époque ne voulait pas mettre un kopec dedans, préférant avoir du gros est "puissant".

Nader s'est attaqué à un constructeur auto plutot que de froisser son potentiel électorat. Car il avait des vues politiques. Vous savez "on vous ment, on vous assassine en silence pour le profit! C'est un complot contre vous et je suis celui qui vient vous libérer"...

Par

Nader s'est lancé en politique 30 ans après Unsafe at Any Speed.

Il a fait sa carrière dans l'activisme et le lobbying consumériste et environnemental. Bien sûr qu'il s'est attaqué aux constructeurs automobiles ! Qui a l'époque étaient des cibles faciles : très en retard technologiquement, privilégiant la forme et dont la sécurité était le dernier des soucis.

De ce point de vue là, d'ailleurs, la Corvair était l'exception qui confirme la règle, rare exemple d'une voiture populaire mais innovante chez l'un des Big Three. C'est pourtant tombé sur elle...

Ce qu'on lui reprochait ce n'était pas vraiment les accidents. C'est que GM connaissait le problème dès le départ mais avait choisi de ne rien faire pour des raisons économiques.

Il s'est ensuite attaquée à la Pinto, dont le réservoir d'essence explosait régulièrement en cas de collision arrière, ce que Ford refusait d'admettre alors même que les ingénieurs connaissaient le risque dès la conception de la voiture. C'est resté un cas d'école.

Les automobilistes doivent beaucoup à Nader.

Par

Comme illustration du souci qu'avait Ford à l'époque, chercher le "Pinto Memo". Une note interne à Ford comparant les coûts d'indemnisation des victimes potentielles à ceux d'une modification de la voiture.

Une fois rendu public par la presse (et bien sûr, déformé et amplifié), ça a beaucoup amélioré l'image de Ford.

Par

Quand on pense que Nader a tiré à boulet rouge sur la pauvre Corvair

alors que dans le même temps la CW cox qu'elle était censé concurrencée était infiniment plus dangereuse au volant...

.. tout en commençant à se vendre vraiment beaucoup aux USA...

.

Ya de quoi rire, c'est un espèce de protectionnisme à l'envers.

Par

En réponse à VARVILO

Coccinelle, 4 CV, Dauphine et qq autres avaient effectivement une réputation désastreuse en matière de tenue de route. Je me souviens que, à un certain moment, la Dauphine fut gratifiée d'un carrossage négatif (rubrique de Starter pour les anciens!).

J'ai bien l'impression cependant que ce fut la R8 qui sauva la réputation du tout à l'AR.

En tout cas, la Gordini reste une des sportives de route les plus réussies de l'histoire.

En même temps ce fut le chant du cygne...:ouin:

   

Heu non, hormis certaines sportives,

rien ne sauveras la voiture à moteur en porte à faux arriere..

Son seul gros interet c'etait de rendre les voitures moins chere à produire.

L'avenement du Mc Pherson a reduit cet avantage à zero ou presque.

Par

En réponse à Altrico

On présente Nader comme un ange gardien, car il osait s'attaquer à GM . mais au final on s'aperçoit que tous les constructeurs auto et même US , et même GM s'occupait de la sécurité. Et comme toujours c'est pour une question de coût que l'on sacrifiait l'innovation. Car le "riche" client de l'époque ne voulait pas mettre un kopec dedans, préférant avoir du gros est "puissant".

Nader s'est attaqué à un constructeur auto plutot que de froisser son potentiel électorat. Car il avait des vues politiques. Vous savez "on vous ment, on vous assassine en silence pour le profit! C'est un complot contre vous et je suis celui qui vient vous libérer"...

   

Il y a toujours eu un marché pour des voiture privilégiant la sécurité.

Vue la taille du marché US les constructeurs US en sont entonnement restés éloignés longtemps.

Par

En réponse à VARVILO

Voila qui me rappelle la traversée du sud industriel du Pays de Galles en 1968: la pollution était telle que nous avons fermé les vitres de la voiture. l'air était carrément épais!

Londres aussi connaissait de fréquents épisodes de smog (contraction de smoke et de fog). La Tamise était un fleuve mort.

Tout ceci à l'attention des négationnistes de la pollution: notre époque n'a pas inventé les normes anti-pollution, et des populations entières doivent une fière chandelle à ceux qui ont réagi!

   

Clair que la différence entre l'air du Londres des années 80

et celui d'aujourd'hui est énorme.

.

C'est flagrant pour ceux qui on connus les deux époques.

Par

En réponse à Niklas_R360s

Et c'est à cause de cette abjecte personnage que les Muscles Cars ont disparu, petit frustré qui a toujours prit à partie l'automobile. :pfff:

   

y a sa photo d'ailleurs chez la miss Perichon. :biggrin:

Par

concernant l'avant de la SM version US, honnêtement, je ne comprends pas en quoi ça la défigure.

au contraire, ça lui donne un peu plus un côté... Maserati, je trouve... :bah:

Par

En réponse à philippe.R

C’est l’augmentation des primes d’assurance qui a tué les muscle cars. La crise du pétrole les a achevées.

Le Clean Air Act ne concernait pas que les automobiles, loin s’en faut et Nader n’y est pas pour grand chose. Les problèmes de pollution atmosphériques étaient très sérieux à l’époque ( beaucoup de grandes villes comme Los Angeles connaissaient des épisodes de smog importants) et ce type de mesures étaient inévitables

   

ne pas oublier des tenues de route approximatives, des freins peu efficaces et des propulsions pas évidentes sur neige et verglas.:bah:

d'ailleurs, les restaurations d'anciennes muscle cars le sont généralement en améliorant ces points, notamment les freins.

et les dernières muscle cars commercialisées sont aujourd'hui nettement plus sécure tout en étant plus puissantes/performantes qu'à l'époque.

Par

En réponse à VARVILO

Coccinelle, 4 CV, Dauphine et qq autres avaient effectivement une réputation désastreuse en matière de tenue de route. Je me souviens que, à un certain moment, la Dauphine fut gratifiée d'un carrossage négatif (rubrique de Starter pour les anciens!).

J'ai bien l'impression cependant que ce fut la R8 qui sauva la réputation du tout à l'AR.

En tout cas, la Gordini reste une des sportives de route les plus réussies de l'histoire.

En même temps ce fut le chant du cygne...:ouin:

   

disons que ceux qui achetaient une r8 Gordini savaient également conduire. ça aide, avec une voiture au comportement délicat.

mais ça fait aussi partie du plaisir, même si les erreurs d'appréciation sont à proscrire.

Par

En réponse à fedoismyname

disons que ceux qui achetaient une r8 Gordini savaient également conduire. ça aide, avec une voiture au comportement délicat.

mais ça fait aussi partie du plaisir, même si les erreurs d'appréciation sont à proscrire.

   

Il est vrai qu'il faut une certaine virtuosité pour balancer le c.. d'une propulsion avec moteur en porte-à-faux, mais ça fait gratter qq centièmes aux plus doués.

Les autres config's peuvent aussi être piégeuses: demandez donc à Vatanen ce qu'il pense du moteur central AR...

Ceci dit, l'Audi Quatro avec son moteur en porte-à-faux AV, n'a pas résisté longtemps à l'équilibre des masses de la 205 turbo 16.

Même avec le moteur en retrait de l'essieu AV, la règle quand on évalue mal la vitesse en entrée de virage, c'est le tout droit. J'ai connu un téméraire qui, conduisant sa DS trop vite comme à son habitude, mais cette fois en pleine nuit, a tout-à-coup trouvé un virage en travers de sa route. Trop tard pour tourner le volant. Par miracle, il y avait une entrée de champ, dans lequel il s'est engouffré à 140KM/H. Explosée, la Citroën. indemne, le chauffeur: à l'AV, il restait juste le volume correspondant au poste de conduite.

Je me demande si Rédélé aurait réussi à faire pivoter son Alpine dans la même situation....:areuh:

Par

En réponse à VARVILO

Il est vrai qu'il faut une certaine virtuosité pour balancer le c.. d'une propulsion avec moteur en porte-à-faux, mais ça fait gratter qq centièmes aux plus doués.

Les autres config's peuvent aussi être piégeuses: demandez donc à Vatanen ce qu'il pense du moteur central AR...

Ceci dit, l'Audi Quatro avec son moteur en porte-à-faux AV, n'a pas résisté longtemps à l'équilibre des masses de la 205 turbo 16.

Même avec le moteur en retrait de l'essieu AV, la règle quand on évalue mal la vitesse en entrée de virage, c'est le tout droit. J'ai connu un téméraire qui, conduisant sa DS trop vite comme à son habitude, mais cette fois en pleine nuit, a tout-à-coup trouvé un virage en travers de sa route. Trop tard pour tourner le volant. Par miracle, il y avait une entrée de champ, dans lequel il s'est engouffré à 140KM/H. Explosée, la Citroën. indemne, le chauffeur: à l'AV, il restait juste le volume correspondant au poste de conduite.

Je me demande si Rédélé aurait réussi à faire pivoter son Alpine dans la même situation....:areuh:

   

faut dire que certains virages peuvent être très piegieux: je pense notamment à ceux en descente dont le rayon de courbure se rétrécit peu à peu. si en plus, c'est la nuit, en arrivant un poil trop vite, il est difficile de s'en sortir, surtout sans abs, comme à l'époque.

heureusement, de plus en plus, des panneaux de limitation de vitesse permettent de prévenir les imprudents. mais après combien d'accidents ? :bah:

et certains que je connais n'ont toutefois toujours droit à aucune signalétique particulière.

mais bon, oui, il est important de connaître ses limites, celles de la voiture conduite et également celles des pneus. + température et humidité.

 

Par

Nader était simplement un homme avec une conscience, ce qui a toujours été rare aux USA. Il faut s'intéresser a ses débuts, bien avant son livre sur la Convair.

 

SPONSORISE

Actualité Chevrolet

Toute l'actualité