Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Volkswagen : un emploi sur quatre menacé ?Selon son patron, une restructuration de Volkswagen pourrait entraîner la suppression de 30 000 postes.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

il flippe et il utilise, comme tout bon manager, la méthode du "je vous aurai prévenus" ?

attention aussi aux erreurs de traduction avec les media allemands ; je viens de voir sur un autre site que le message était "ne pas transformer assez rapidement l'entreprise vers l'électrique" coûterait 30.000 jobs.

Ce qui est different de "la restructuration de Volkswagen pourrait menacer un poste sur quatre" et "une suppression de jusqu'à 30 000 emplois est possible".

La question étant : a-t-il les moyens d'être a la fois leader et suiveurs ? TESLA est-il vraiment le pb ?

BMW est en train de prouver qu'on peut tout faire en meme temps.

Le groupe VAG est peut être trop gros et trop gourmand finalement.

Par

La pratique est connue : on annonce 30 000 suppressions de postes, tout le monde crient au scandale puis on en annonce 10 000.

Et ça passe nickel.

On parle ici de VW mais j'ai bien peur que tous les constructeurs (ou presque tous) soient concernés à moyen terme.

C'est malheureusement logique selon moi :

- les VE sont plus simples à concevoir et à fabriquer

- TESLA est un concurrent redoutable

- les chinois arrivent

Les volumes actuels (2020 et 2021) sont faibles et donc le cash va finir par manquer au bout d'un moment.

Il suffit que certains constructeurs trainent en plus des dettes importantes et ce cocktail détonant risque de faire très mal.

Je suis d'un naturel optimiste mais là, je ne le sens pas très bien quand même...

Par

L'annonce d'un sureffectif chez VAG n'est pas un scoop. C'est bien connu des syndicats que le risque d'une très vaste réorganisation produits est très fort. Dans le secteur moyen de gamme, la casse va être considérable chez les allemands d'autant que c'est le marché visé par les Chinois et Coréens.

Je pense qu'on est loin du compte avec 30.000 employés. Plutôt 100.000 sur 5 /7 ans.

Par

En réponse à Philippe410

L'annonce d'un sureffectif chez VAG n'est pas un scoop. C'est bien connu des syndicats que le risque d'une très vaste réorganisation produits est très fort. Dans le secteur moyen de gamme, la casse va être considérable chez les allemands d'autant que c'est le marché visé par les Chinois et Coréens.

Je pense qu'on est loin du compte avec 30.000 employés. Plutôt 100.000 sur 5 /7 ans.

C'est un peu ça. Il est d'ores et déjà nécessaire de s'inquiéter pour les 3 autres postes sur 4...

Les décideurs européens défendent l'ouverture des frontières en arguant du fait que cela induit des baisses de prix qui sont favorables au consommateurs. Mais si le consommateur potentiel n'a pas la moindre thune pour consommer, à quoi ça sert ?

Dans un vieux bouquin qui s'appelle "La foire aux cancres", il est question d'un ministre de l'agriculture qui s'étonne qu'après avoir distribué des primes à l'abattage des vaches, la production de veaux ait fléchi. La stratégie des instances européennes relève de la même politique de Gribouille.

Par

Ça devient la France en Allemagne :peur:

Par

En réponse à Philippe410

L'annonce d'un sureffectif chez VAG n'est pas un scoop. C'est bien connu des syndicats que le risque d'une très vaste réorganisation produits est très fort. Dans le secteur moyen de gamme, la casse va être considérable chez les allemands d'autant que c'est le marché visé par les Chinois et Coréens.

Je pense qu'on est loin du compte avec 30.000 employés. Plutôt 100.000 sur 5 /7 ans.

30000 c'est "juste" pour VAG, pas tous les constructeurs allemands...

Par

Il faut dire aussi qu'il y a aussi bien voir même mieux pour moins cher chez Skoda ...

Par

L'electrique va faire beaucoup de suppressions d'emplois, c'est certain. L'avenir est bien moche pour l'automobile.

Par

La seule usine de Berlin pourrait permettre à Tesla de produire autant que toute les usines VW sur le continent (env. 2 millions de voitures, pack batterie inclus). Le tout avec une fraction du personnel (sans doute 1/6 si on sépare la R&D). Le chiffre de 30.000 n'est pas déconnant, la question est plutôt si ça va suffire ...

Par

Logique, l'ingénierie est divisé par 2 avec les véhicules à piles. Renault fait de même.

Par

En réponse à Maître-Yoda

Ça devient la France en Allemagne :peur:

oui, mais c'est pas grave puisque la vitesse "no limit" est autorisée sur certains tronçons d'autoroutes diront certains.

Par

En réponse à Maître-Yoda

Ça devient la France en Allemagne :peur:

Non, pas tout à fait, en France on crée des emplois "de qualité"!

"René Dosière, dans une étude publiée aujourd'hui, jeudi 14 octobre, dénombre "559 conseillers ministériels au 1er août 2021, alors que le dernier gouvernement d'Edouard Philippe en comptait 313 en 2019, soit une hausse de 79%".

Il estime ainsi le coût global du gouvernement Castex, conseillers et personnel support, à "160 millions d'euros" en 2021, ce qui en fait "le plus cher de la Ve République"

On comprend mieux pourquoi il fallait réformer l'indemnisation chômage!:voyons:

Par

En réponse à ZZTOP60

Non, pas tout à fait, en France on crée des emplois "de qualité"!

"René Dosière, dans une étude publiée aujourd'hui, jeudi 14 octobre, dénombre "559 conseillers ministériels au 1er août 2021, alors que le dernier gouvernement d'Edouard Philippe en comptait 313 en 2019, soit une hausse de 79%".

Il estime ainsi le coût global du gouvernement Castex, conseillers et personnel support, à "160 millions d'euros" en 2021, ce qui en fait "le plus cher de la Ve République"

On comprend mieux pourquoi il fallait réformer l'indemnisation chômage!:voyons:

Bien dit, merci pour les chiffres.

Par

En réponse à Maître-Yoda

Ça devient la France en Allemagne :peur:

Ouais enfin, les allemands sont quand même pas dans l'état de dévastation industrielle de la France, ils ont de la marge pour nous "rattraper"...

Mais je me réjouis que l'industrie automobile allemande, qui se croyait intouchable, se prend une bonne branlée par certains nouveaux venus, comme Tesla, qui ont balayé toutes leurs certitudes.

Faudrait que les constructeurs français profitent de cette situation et rebondissent...

Par

En réponse à pxidr

Ouais enfin, les allemands sont quand même pas dans l'état de dévastation industrielle de la France, ils ont de la marge pour nous "rattraper"...

Mais je me réjouis que l'industrie automobile allemande, qui se croyait intouchable, se prend une bonne branlée par certains nouveaux venus, comme Tesla, qui ont balayé toutes leurs certitudes.

Faudrait que les constructeurs français profitent de cette situation et rebondissent...

Il n'y a aucune raison de se réjouir. :blague:

C'est le modèle économique européen qui est en cause. Tout est fait en Europe sur les plans réglementaires et fiscaux pour stériliser complètement le capital-risque. Il suffit de comparer l'âge moyen des entreprises qui ont plus grosses capitalisations boursières aux US et celui des plus grosses entreprises européennes. Il ne suffit pas de faire des moulinets avec les bras et de crier "start-up, start-up" pour que ça marche. Il faut avoir une fiscalité qui ne soit pas dissuasive pour les capital-risqueurs.

Du coup, les types qui veulent aller jusqu'au bout de leurs idées innovantes plutôt que de s'emmerder dans un job dépourvu de créativité partent de l'autre côté de l'Atlantique et, comme on n'a rien compris, on crie à la trahison. :roll:

Par

En réponse à Twingomatix

Il n'y a aucune raison de se réjouir. :blague:

C'est le modèle économique européen qui est en cause. Tout est fait en Europe sur les plans réglementaires et fiscaux pour stériliser complètement le capital-risque. Il suffit de comparer l'âge moyen des entreprises qui ont plus grosses capitalisations boursières aux US et celui des plus grosses entreprises européennes. Il ne suffit pas de faire des moulinets avec les bras et de crier "start-up, start-up" pour que ça marche. Il faut avoir une fiscalité qui ne soit pas dissuasive pour les capital-risqueurs.

Du coup, les types qui veulent aller jusqu'au bout de leurs idées innovantes plutôt que de s'emmerder dans un job dépourvu de créativité partent de l'autre côté de l'Atlantique et, comme on n'a rien compris, on crie à la trahison. :roll:

Tout cela n'est pas faux ! :bien:

Par

Oui, car chez VW, si on a des ID, encore faut-il les concrétiser sous forme de ventes. :cyp:

Par

En réponse à Gus76

La pratique est connue : on annonce 30 000 suppressions de postes, tout le monde crient au scandale puis on en annonce 10 000.

Et ça passe nickel.

On parle ici de VW mais j'ai bien peur que tous les constructeurs (ou presque tous) soient concernés à moyen terme.

C'est malheureusement logique selon moi :

- les VE sont plus simples à concevoir et à fabriquer

- TESLA est un concurrent redoutable

- les chinois arrivent

Les volumes actuels (2020 et 2021) sont faibles et donc le cash va finir par manquer au bout d'un moment.

Il suffit que certains constructeurs trainent en plus des dettes importantes et ce cocktail détonant risque de faire très mal.

Je suis d'un naturel optimiste mais là, je ne le sens pas très bien quand même...

C'est l'implosion de l'UE qui pointe son nez peu à peu.

Et en attendant, c'est le pouvoir d'achat des ménages qui baisse...

Forcément, à un moment, ça ne passera plus.:bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Forum Volkswagen