Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Crazy Ride Game - Quand les concessions Renault se lachent (vidéo)

Dans Faits divers & Insolite / Insolite

Laurent Cohen

Animer et créer une émulation au sein des services après-vente des concessionnaires Renault , voici l’objectif du Crazy Ride Game. La mission des participants : ressusciter une épave avec un budget maximum de 2 000 €. Ambiance créative no limit garantie.

Crazy Ride Game - Quand les concessions Renault se lachent (vidéo)

 Si vous êtes un fidèle lecteur de Caradisiac, vous connaissez forcément le circuit de la Ferté-Gaucher pour nos essais de sportives réalisés par notre pilote maison Soheil Ayari. Aujourd’hui, changement radical d’ambiance avec un rassemblement très particulier. Renault Retail Group (RRG) qui regroupe les concessionnaires de la marque a réuni certains d’entre eux pour un challenge inédit.

Crazy Ride Game - Quand les concessions Renault se lachent (vidéo)

Crazy Ride Game - Quand les concessions Renault se lachent (vidéo)

 

Des voitures bizarres…

Au premier abord, on se croirait à un festival de tuning en découvrant les couleurs flashies et certaines transformations. Pourtant il en va ici d’un tout autre défi… Afin de valoriser son personnel technique (mécaniciens, peintres, carrossiers…) Renault a lancé il y a un peu moins d’un an le « Crazy Ride Game ».

Un principe simple : récupérer un véhicule, dans un état de « mort clinique » et lui redonner vie en fonction d’un thème librement choisi. Et sur 25 garages originaires de toute la France, 22 ont pu finaliser leur projet dont le résultat est dévoilé aujourd’hui lors de la finale.

Crazy Ride Game - Quand les concessions Renault se lachent (vidéo)

« Bizarres » et « marrants » sont les mots qui reviennent le plus… Et effectivement se retrouver à côté d’une Mégane « Bateaux pirate »  ou encore d’une « Dacia Sandero cochon » n’arrive pas tous les jours. Mais cela ne s’arrête pas là car en regardant l’épave d’où les équipes sont parties et le « résultat » que l’on a sous les yeux, on ne peut que mesurer le travail accompli.  Il aura fallu en moyenne 5 mois pour modifier les engins, 5 mois d’idées décalées, de pièces à fabriquer ou à récupérer, de découpage de tôle… Bref de prise de tête mais surtout de bonne ambiance pour un résultat parfois étrange, souvent génial mais jamais décevant. Le sens du détail également avec un clin d’oeil particulier à la tête de poupée en guise de pommeau de levier de vitesse sur la R5 « Mad Max ».

Et le gagnant est…

La grande gagnante est la Twingo Buggy de Montbéliard.
La grande gagnante est la Twingo Buggy de Montbéliard.

 Après un petit défilé improvisé, place au verdict final. le vainqueur est l’équipe de Montbéliard avec sa Twingo « Buggy ». La seconde place a été attribuée à la Renault 5 « Mad Max » et en troisième position la Kangoo ultra écolo (tellement écolo que des vélos ont remplacé le moteur).

Deuxième place pour la Renault 5 Mad Max de Brest
Deuxième place pour la Renault 5 Mad Max de Brest
Dernière place sur le podium pour le Renault Kangoo ZE Green Crazy Bikers de Lyon
Dernière place sur le podium pour le Renault Kangoo ZE Green Crazy Bikers de Lyon

  Une suite européenne

 Le succès de cette première édition ayant dépassé les attentes des responsables du projet, le « Crazy Ride Game » passera à l’étape supérieure. La prochaine fois, c’est-à-dire dès cet été, l’opération sera ouverte à toutes les concessions Renault d’Europe. Quant aux « oeuvres » présentées aujourd’hui, à l’instar de bovins qui ont échappé à l’abattoir, elles finiront dans un premier temps exposées dans les ateliers où elle ont pu renaître avant d’être vendues aux enchères dont les bénéfices iront à des oeuvres caritatives.

Photos (5)

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire