Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

4. CT 2018 : comment s'y préparer ?

Nouveau contrôle technique 2018 : massacre en vue !

Dans les faits, comment échapper à ce qui s'annonce comme un véritable rouleau compresseur de la contre-visite ?

Déjà, cela semble une évidence, l'entretien régulier de votre auto doit permettre d'échapper au gros des risques. En toute logique, un véhicule qui passe tous les ans ou tous les 2 ans en concession ou chez votre garagiste préféré ne devrait pas avoir à subir les affres des défauts dits "critiques".

Mais il y a ces fameux défauts mineurs devenus majeurs, et donc désormais soumis à réparation et contre-visite. Aujourd'hui, cette dernière est une sanction appliquée à 18,5 % des voitures particulières. Avec le nouveau CT version 2018, les réseaux estiment que ce chiffre pourrait plus que doubler. On parle de 35 %, et pour les plus pessimistes, d'une voiture sur deux qui pourrait à terme se voir recalée. Ce qui est énorme !

En réalité, il ne va pas y avoir d'autre choix que d'être très attentif à l'état de son véhicule. Les vérifications basiques, et les astuces, valables pour l'ancien contrôle technique, seront bien sûr toujours d'actualité pour le nouveau (vérifier toutes les ampoules, ses pneus, les ouvrants, les usures des freins et des amortisseurs, rouler avant le contrôle pour décrasser et réduire la pollution, etc).

Je vous invite à consulter notre article rédigé il y a quelques années pour en prendre connaissance :

https://www.caradisiac.com/Controle-technique-comment-bien-preparer-sa-voiture-88869.htm

 

Mais il faudra aller plus loin. Si vos connaissances en mécanique le permettent, utilisez cet article, et les différents points mentionnés, pour les vérifier un à un. Au mieux, munissez-vous de la liste officielle des futurs points de contrôle (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=6C97D959E6C13C0A7FD9B1279D5E841C.tplgfr40s_3?cidTexte=LEGITEXT000020559004&dateTexte=20180520). Si vous ne vous en sentez pas capable, faites appel à un ami plus au fait de la chose. L'idéal étant de pouvoir monter la voiture sur un pont pour vérifier aussi les soubassements. Toute fuite importante, tout flexible baladeur, toute corrosion qui compromet la solidité des pièces, toute usure prononcée devra faire l'objet d'une mise à niveau.

Si vous avez (vraiment) confiance dans votre garagiste, il deviendra à partir du 20 mai de plus en plus intéressant de faire réaliser une visite de contrôle préventive, afin de détecter ce qui pourrait être sanctionné d'une contre-visite.

Vous l'aurez compris aussi, tout voyant d'alerte allumé conduit à être recalé... Il va donc falloir aussi s'atteler à les faire éteindre, soit en faisant réaliser les réparations nécessaires, soit en les faisant effacer avec une valise de diagnostic, si ce sont seulement des bugs, ou des alertes gardées en mémoire, mais fugitives. L'essentiel étant de passer le contrôle avec les voyants éteints.

 

Il faudra réparer plus souvent et ça va coûter cher

Malheureusement, tout cela va avoir un coût. Qui ne sera pas forcément assumable par tout le monde. Qui par exemple, roule aujourd'hui avec un voyant d'airbag allumé, par impossibilité de payer 700 € ou plus pour une centrale d'airbag ? Ils sont nombreux ! Qui attend un peu avant de remplacer ses disques, ou son échappement ? Encore quelques-uns. Avant, ils auraient pu passer au travers. Plus maintenant. Obligation de réparer et de passer par la case contre-visite, vous l'avez compris.

Nouveau contrôle technique 2018 : massacre en vue !

Il semblerait qu'au final, ceux qui vont sortir gagnants de cette nouvelle version du CT soient les professionnels de l'automobile. Leurs ateliers vont se voir garnir de tous ces clients qui auparavant pouvaient encore rouler, et qui ne le pourront plus sans passer par eux.

Les plus chanceux pourront faire réparer, ou remplacer leur vieille voiture "qui ne passe plus" par une plus récente "qui passe". Mais les plus démunis se verront pris à la gorge, et parfois se retrouveront à pied. Loin de nous l'idée ou l'envie de faire pleurer dans les chaumières, il y a bien d'autres sujets plus graves. Mais cet article montre qu'à partir du 20 mai 2018, réussir l'examen du contrôle technique deviendra (beaucoup) plus compliqué, et pourra mettre des gens dans l'embarras financier. Une des meilleures preuves de cela est la ruée actuelle dans les centres, afin d'obtenir son sésame plus facilement.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire