Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Découvrez la formation d’Eve au métier d’essayeuse (reportage vidéo)

Dans Pratique / La vie de Caradisiac

Vous vous souvenez sans doute des Drôles de Dames de Caradisiac, duo d’essayeuses atypiques composé de Eve et de Martine , qui sévirent à Caradisiac il y a quelques années. Eve rejoint de nouveau la rédaction, mais cette fois pour faire des essais plus sérieux. Pour en arriver là, elle a suivi une formation-maison que nous vous proposons de découvrir en vidéo.

Après avoir écouté Pierre Desjardins, spécialiste des voitures écolos, Eve est prête pour son premier essai, celui d'une Hyundai Kona au mois de juillet.
Après avoir écouté Pierre Desjardins, spécialiste des voitures écolos, Eve est prête pour son premier essai, celui d'une Hyundai Kona au mois de juillet.

Bien sûr, le duo qu’Eve formait avec Martine dans le cadre des Drôles de Dames de Caradisiac était loufoque. À l’origine, l’objectif de ces essais décalés était pure distraction. Mais très vite, nous nous sommes aperçus qu’au delà du burlesque, leurs avis sur les nouveaux modèles étaient souvent originaux et pertinents. C’est pour ces raisons qu’à l’époque déjà, l’idée de faire évoluer ces drôles de dames nous avait effleurés. Mais Eve, journaliste de formation, avait d’autres ambitions de reportages, d’écriture qui l’ont éloignée un moment de l’univers automobile qu’elle affectionne cependant.

 Soheil Ayari en formateur

Et il y a six mois environ, Eve revint de ses périples autour du monde et réapparut à Caradisiac par le petit bout de la lorgnette à travers quelques articles. Le virus auto, de nouveau, l’avait rattrapée et c’est logiquement que nous lui avons cette fois proposé de suivre une formation pour pouvoir essayer des voitures. C’est ainsi que l’ensemble de la rédaction s’est mobilisée pour lui expliquer le métier. Soheil Ayari, notre pilote maison, lui a donné des cours de conduite à bord d'une Mazda MX5, Alexandre Bataille, Manuel Cailliot, Pierre Desjardins, Olivier Pagès l’on entraînée sur leurs journées d’essais en lui proférant mille conseils. Six mois plus tard, voilà donc Eve prête à s’attaquer à son premier essai, en collaboration avec nos essayeurs, celui dans quelques jours du Hyundai Kona.

C'est bien d'apprendre à piloter avec Soheil Ayari, mais parfois, ça créé des sensations !
C'est bien d'apprendre à piloter avec Soheil Ayari, mais parfois, ça créé des sensations !

Et c'est l'ensemble de ce parcours de formation que nous vous invitons à découvrir dans notre reportage vidéo. Une manière, pas si fréquente, de découvrir les coulisses du métier d'essayeur qui continue à faire rêver, si on en juge par les mails que nous recevons régulièrement à ce sujet. Nous entendons déjà certains commentateurs, dont nous espérons qu’ils ne seront pas machistes, s’offusquer d’une telle méthode. Bien sûr, Eve n’aura pas d’emblée l’expérience requise, permettant notamment de comparer des autos d’un même segment, mais elle bénéficiera des bases de données Caradisiac. Surtout, son regard, nous l’avions noté avec les "Drôles de Dames", sera différent, moins habitué aux dernières technologies et ainsi, plus à même de s’en étonner et de s’y attarder. L’intelligence d’Eve et sa volonté feront le reste. Bienvenue donc à Eve qui, par son arrivée, va apporter un peu de sensibilité et de délicatesse à notre équipe d’essayeurs chevronnés et ... rugueux !

Olivier Pagès expliquant les rudiments du métier d'essayeur à Eve.
Olivier Pagès expliquant les rudiments du métier d'essayeur à Eve.

 

Manuel Cailliot a, dans le détail, révélé comment nous procédions pour noter les voitures testées par Caradisiac.
Manuel Cailliot a, dans le détail, révélé comment nous procédions pour noter les voitures testées par Caradisiac.

 

Eve a accompagné Alexandre Bataille à l'occasion de plusieurs essais.
Eve a accompagné Alexandre Bataille à l'occasion de plusieurs essais.

 

Portfolio (1 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Mazda Mx5

Commentaires (41)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je ne me souviens pas d'une telle introduction pour vos autres mouvements de staff. (Le fait que ce soit une journaliste femelle et non pas un mâle méritait donc un article ?)

Mais nous serons tolérants. Ce n'est qu'une femme, elle ne peut pas tout savoir immédiatement. (Faut croire que les nouveaux journalistes hommes, eux, ça allait, parce qu'on a pas eu d'avertissement).

Par

Génial! Pour deux raisons: d'abord vive la parité! Plus sérieusement, les dames voient très rapidement les détails pratiques ou agaçants d'une voiture. Elles ont une vision bien plus pratique que celle des hommes de la vie au quotidien avec nos "chères" bagnoles. Et savent faire le meilleur choix. Exemple: Ma Doudounette m'a un peu (beaucoup) forcé la main lors du choix de notre dernier carrosse. Elle voulait une automatique, solide, consommant peu et de la place. Résultat: une Prius. Je détestais cette bagnole; aujourd'hui je ne jure que par elle. Vive les femmes et leur choix judicieux

Par

En réponse à beniot9888

Je ne me souviens pas d'une telle introduction pour vos autres mouvements de staff. (Le fait que ce soit une journaliste femelle et non pas un mâle méritait donc un article ?)

Mais nous serons tolérants. Ce n'est qu'une femme, elle ne peut pas tout savoir immédiatement. (Faut croire que les nouveaux journalistes hommes, eux, ça allait, parce qu'on a pas eu d'avertissement).

Bravo pour l'accueil. Pas besoin d'être aussi sarcastique et misogyne d'entrée de jeu.

Une touche féminine est toujours la bienvenue dans un milieu principalement masculin !

Par

En réponse à cpasdebol

Bravo pour l'accueil. Pas besoin d'être aussi sarcastique et misogyne d'entrée de jeu.

Une touche féminine est toujours la bienvenue dans un milieu principalement masculin !

Je n'ai jamais dis le contraire. Je m'étonne juste de l'introduction de cette journaliste. Qu'on met en avant façon "c'est une fille, mais elle va apprendre".

En ce qui me concerne, elle aurait pu se mettre à bosser directement, ça aurait été très bien comme ça.

Par

En réponse à beniot9888

Je ne me souviens pas d'une telle introduction pour vos autres mouvements de staff. (Le fait que ce soit une journaliste femelle et non pas un mâle méritait donc un article ?)

Mais nous serons tolérants. Ce n'est qu'une femme, elle ne peut pas tout savoir immédiatement. (Faut croire que les nouveaux journalistes hommes, eux, ça allait, parce qu'on a pas eu d'avertissement).

Je partage ton avis à une nuance près.

Vous pensez vraiment pouvoir être formateurs ? Non mais avez vous lu vos comptes rendus publicitaires des voitures que vous essay...dans lesquelles vous êtes invités à monter ? Franchement, utiliser une personne plus faible pour se monter le col, une femme évidemment.

Soheil OK, les autres c'est risible. C'est ce qui nous amène ici d'ailleurs. Bah vous en êtes rétribués hein, tout le monde s'amuse donc et c'est pas méchant.

Mais si c'est pour avoir un style différent très "femelle qui se montre" comme pour la visite Lexus qu'a commise votre compagne sans apporter aucune information, on va relancer le sport du misogynisme et favoriser les avis phalocratiques.

Par

Ah ... j'avais compris Essayeur chez un constructeur auto ...

C'est une journaliste quoi

Par

Encore une fois, je ne veux pas faire mon gros machistes, mais... Olivier, Alexandre, Soheil, Pierre... Ils ont tous un nom de famille.

La pauvre petite Eve n'a pas cette chance.

Par

En réponse à beniot9888

Je n'ai jamais dis le contraire. Je m'étonne juste de l'introduction de cette journaliste. Qu'on met en avant façon "c'est une fille, mais elle va apprendre".

En ce qui me concerne, elle aurait pu se mettre à bosser directement, ça aurait été très bien comme ça.

Récemment on a eu un essai plutôt mieux qu'à l'habitude d'un. .."arabe" (dans le genre stigmatisé) : bah, on ne l'a pas présenté. Mais Madame qui fait des écritures sur du macramé et veut faire joujou avec les voitures pour .... la stupide parité ? les quotas ? une vision différente (tiens donc la femme a un avis différent, c'est déjà sexiste ça ). Et si j'allais voir cette vidéo des mal habillés parlant formation voiture moi...

Par Profil supprimé

Vu le niveau des "journalistes essayeurs" du sexe masculin assez limité, ça ne sera pas pire avec une femme...

Par

Voilà j'ai visionné la vidéo : je suis potentiellement essayeur Cara. Impressionnant.

Sinon Pierre est sous le charme (quelles postures de charmeur) et là buée dans l'Ionic à 50 sur le periph en est la preuve.

Non mais Cara, c'est humiliant cette façon de faire pour cette jeune femme qui passe du je ne sais rien (ah c'est ça un SUV.. ) et qui se cramponne à l'appuie bras pour finir pilote au terme de la formation.

Vous reculer encore plus la position de la femme en entreprise de la sorte, bravo !

Et faire essayer la Kona (ssss) en premier essai : brillantissime.

Enfin, j'ai cliqué et commenté, ça m'a amusé, merci.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire