Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

Dans Salons / Salon de l'auto Caradisiac

C'était prévu dès le lancement du modèle en 2018 : la DS3 Crossback, le SUV urbain de la division premium de Citroën, allait être proposée en version 100 % électrique baptisée E-Tense. Et chose promise, chose due : elle est arrivée un an plus tard. Impossible de ne pas lui envoyer un carton d'invitation pour le Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021, surtout dans un cadre aussi extraordinaire que le cirque Micheletty.

DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

En bref

SUV urbain électrique

320 km d'autonomie WLTP

À partir de 37 000 €

Chez PSA devenu Stellantis, on a établi il y a quelques années une liste d'ingrédients pour faire une voiture électrique et l'on s'y tient : Peugeot e-208 et e-2008, Citroën ë-C4, Opel Corsa e et Mokka e, ainsi que le DS3 Crossback E-Tense, tous partagent plateforme e-CMP et fiche technique. Le moteur développe 136 ch et 280 Nm, et la batterie d'une capacité de 50 kWh dispose d'un chargeur embarqué de 7,4 kW et grimpe jusqu'à 11 kW en courant alternatif sur une Wallbox ou une borne publique. Elle peut encaisser jusqu'à 100 kW en courant continu. Quant à l'autonomie, elle varie suivant le profil du modèle et s'établit selon la norme WLTP à 320 km pour l'E-Tense.

La DS3 Crossback E-Tense au Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

 

Utiliser parallèlement les mêmes éléments mécaniques n'est absolument pas une nouveauté dans le monde automobile à l'intérieur d'un groupe, c'est même le meilleur moyen de réduire les coûts. Cela demande cependant de pouvoir justifier par d'autres moyens les différences de tarifs entre plusieurs modèles de tailles proches et techniquement identiques. A 37 000 €, le DS3 Crossback E-Tense long de 4,11 m est plus cher de 900 € que l'Opel Mokka e de 4,15 m et 700 € plus accessible que le Peugeot e-2008 de 4,30 m. Qu'offre-t-elle donc de plus ?

DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021
DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

La DS3 Crossback fourmille de détails très travaillés.

Le cadre du Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021 est l'endroit parfait pour trouver une réponse à cette question puisque l'on peut s'attarder autant que l'on souhaite autour et à l'intérieur de cette DS3 Crossback. Tout est dans la personnalité en fait, avec un look atypique constitué d'éléments de carrosserie et d'optiques très travaillés, depuis la large calandre aux feux de jour en forme de vague en passant par les poignées de porte affleurantes. Chaque détail isolé ne manque pas de charme, mais, ajoutés les uns aux autres, on arrive rapidement à une overdose, comme avec le DS7 Crossback.

DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

La base mécanique est la désormais classique combinaison moteur électrique de 136 ch et batterie de 50 kWh que l'on retrouve dans tout le groupe Stellantis.

Même constat à l'intérieur avec une planche de bord original dans la disposition et la forme de ses commandes, moderne avec son instrumentation numérique et son écran multimédia de 10 pouces et qualitatif avec un très bon choix des matériaux. Mais l'on finit dans une confusion de couleurs et de matières qu'illustre très bien l'ergonomie hasardeuse et des passagers arrière plongés dans l'obscurité à cause de surfaces vitrées trop réduites.

DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021
DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

A l'intérieur, l'originalité se fait un peu aux dépens de l'ergonomie.

On l'a compris, la DS3 Crossback, E-Tense ou thermique, est un produit de mode, comme une Fiat 500 ou une Mini, dont l'objectif est de créer un coup de cœur, une émotion qui permettra ensuite de faire fi de considérations bassement matérielles, qu'elles soient d'ordre financier ou pratique.

J'aime

La qualité des matériaux très bonne et valorisante.
La qualité des matériaux très bonne et valorisante.

Je n'aime pas

L'espace arrière réduit avec l'impression d'enfermement.
L'espace arrière réduit avec l'impression d'enfermement.

 

Tous nos essais de la DS3 Crossback E-Tense

Essai vidéo - DS 3 Crossback E-Tense : le luxe de l’électrique

DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

Comme promis lors de son lancement public à l’occasion du Mondial de Paris 2018, la DS3 Crossback se décline aujourd’hui dans une version 100% électrique dénommée E-Tense. Une grande première pour le constructeur français qui marque ainsi son entrée dans le monde du zéro émission premium. Lire l'essai.

 

Toutes nos vidéos de la DS3 Crossback E-Tense

DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

La DS3 Crossback E-tense en occasion

Prix d'une DS3 Crossback E-Tense neuve : de 37 000 € à 45 500 €

Prix d'une DS3 Crossback E-Tense en occasion : de 26 990 € à 49 900 €

Plus de 150 annonces de DS3 Crossback E-Tense d'occasion sur la Centrale

Fiabilité : l'avis de Manuel Cailliot

La carrière du DS 3 Crossback est encore courte, plus encore l'est celle de cette version 100 % électrique. Mais les témoignages concernant des soucis sont tout de même rares. Ils concernent surtout des dysfonctionnements électroniques (capteurs de portes, lecture des panneaux routiers qui ne fonctionne pas, régulateur de vitesse). Mais rien de récurrent ou de grave pour le moment. Et la version e-Tense devrait bénéficier de la fiabilité globale des voitures électriques, supérieure en moyenne à celle des véhicules thermiques, grâce à une plus grande simplicité et un nombre de pièces en mouvement bien inférieur. Un bon départ donc, à confirmer par la suite.

Remerciements

DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

Mille fois merci à toute la famille Micheletty qui nous a accueillis dans son cirque situé à Villeneuve-la Garenne, tout près de Paris. Leur professionnalisme et leur disponibilité ont rendu possible l’organisation pour la première fois d’un salon de l’auto dans un cirque ! Coup de chapeau aux artistes !

 

DS 3 Crossback E-Tense : l'électrique huppée à la française – Salon Caradisiac Électrique/Hybride 2021

Partenaire du 1er salon Caradisiac, l’année dernière, le Groupe Prévost est de nouveau à nos côtés en 2021 pour gérer la logistique d’acheminement des 120 voitures exposées pendant le Salon Caradisiac Electrique/Hybride 2021. Un accompagnement déterminant pour la réussite de l’événement.

Portfolio (11 photos)

SPONSORISE

Actualité Ds

Toute l'actualité

Commentaires (38)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Une e-208 maquillée comme une p*te à 100 balles, c'est ça une "électrique huppée à la Française" ???

Pas étonnant qu'elle ne se vende pas, même en thermique :bah:

Par

Je pense qu'à eux seuls, les feux avants sont responsables de l'échec commercial de cette chose (échec en comparaison avec le première DS3).

Par

En réponse à gxahafair

Je pense qu'à eux seuls, les feux avants sont responsables de l'échec commercial de cette chose (échec en comparaison avec le première DS3).

Moi c'est surtout l'aileron de requin sur la porte arrière qui ne passe pas. Autant sur une 3 portes ça allait, autant sur une 5 portes ça ne ressemble à rien.

Sinon j'aime bien l'arrière et l'avant avec un petit restylage pourrait devenir pas mal aussi.

Par

DS avait un boulevard sur les petits SUV premium urbain...et patatra...:blague:

ils nous pondent un design complètement tarabiscoté qu'ils ont eu tout le mal du monde a justifier/expliquer...(si on commence à expliquer un design c'est que c'est mauvais, fin de l'histoire :bah: )

Le DS3 crossback est pour moi loupé niveau design, bien loin de là réussite stylistique de la DS4... même le DS7 est plus cohérent.

J'espère que le prochain restylage soit complet et que ceux qui ont pondu et surtout validés un tel design soit complètement écarté de DS :buzz:

Par

En réponse à kernel_panic

DS avait un boulevard sur les petits SUV premium urbain...et patatra...:blague:

ils nous pondent un design complètement tarabiscoté qu'ils ont eu tout le mal du monde a justifier/expliquer...(si on commence à expliquer un design c'est que c'est mauvais, fin de l'histoire :bah: )

Le DS3 crossback est pour moi loupé niveau design, bien loin de là réussite stylistique de la DS4... même le DS7 est plus cohérent.

J'espère que le prochain restylage soit complet et que ceux qui ont pondu et surtout validés un tel design soit complètement écarté de DS :buzz:

Oui mais je me pose la question ,comment la direction de PSA à pu valider la DS3 Crossback , pourquoi ils n'ont pas conçu une DS3 5 portes puis faire une version SUV comme ils ont su le faire avec la nouvelle DS4 .

Par

136ch en mode "sport" l'autonomie baisse radicalement d'après les tests.

Il faut rester en mode normal, 109ch pour avoir une autonomie correct.

Par

En réponse à Laulau423

Une e-208 maquillée comme une p*te à 100 balles, c'est ça une "électrique huppée à la Française" ???

Pas étonnant qu'elle ne se vende pas, même en thermique :bah:

A collectionner d'urgence vu la rareté du crapaud à roulettes :biggrin:

Par

Quand j'en vois un, je me retourne sur son passage... ce qui est plutôt mauvais signe car ce brusque mouvement de tête n'est pas généré par une beauté captivante mais par le fait que je n'en vois que très peu (pourtant, je suis de la petite couronne parisienne, c'est dense en voitures), même bien moins que des DS 7 Crossback.

Chez DS, je pense qu'ils ont fait un -très- mauvais calcul en pensant que l'effet coup de coeur seul permettrait de vendre leur modèle. Le style est très spécial (je vous laisse juge) et empiète excessivement sur d'autres paramètres : bien-être à bord pour les passagers AR (là, ça passe parce que la sellerie est blanche, mais dans un habitacle foncé, c'est une autre histoire) et ergonomie. C'est d'autant plus regrettable et inexcusable pour moi que des constructeurs comme Mazda, Volvo ou Alfa Romeo savent dessiner des intérieurs agréables ET avec une ergonomie décente.

L'ennui, je pense avec ce DS 3 Crossback, c'est qu'à part son style provocant, il n'y a aucun domaine dans lequel il se distingue véritablement (habitabilité, équipement, dynamisme, robustesse... qu'est-ce que ses concurrents ont de moins que lui sur ces paramètres) tandis que les Mini peuvent mettre en avant leur expérience de conduite façon kart alors que les Audi A1 et Q2 sont naturellement avantagés par leur logo.

Par

D'ailleurs, maintenant que l'Audi A1 a régressé sur le plan de la présentation intérieure, je me dis qu'il y a une place de à prendre sur le créneau des citadines "luxueuses".

Sachant que DS a loupé les opportunités qui s'offraient sur les SUV citadins, ils pourraient se refaire sur le marché des citadines et pour cela ressortir une DS 3 II et sa version ELEC.

Par

Quand un constructeur pense que "premium" rime avec "une multitude de détails / sophistications visuelles" ... alors qu'au final, ça alourdit considérablement le design général du véhicule jusqu'à en faire une bouse absolue.

La DS3 1e gen a eu du succès ... celle ci restera un échec.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire