Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Élysée : François Hollande remplace la DS 5 par un Renault Espace

Élysée : François Hollande remplace la DS 5 par un Renault Espace

Nouvelle voiture pour le Président de la République. La DS 5 sera en effet remplacée dans quelques jours par un nouvel Espace. Petite particularité : l'auto aurait été repeinte avec une couleur issue du catalogue… Volkswagen.

Bientôt un nouveau carrosse pour le Président de la République. Le Figaro a révélé que l'Élysée vient de passer commande d'un Renault Espace. La cinquième génération du monospace du Losange, arrivée sur le marché au printemps 2015, va remplacer dans les prochains jours la DS 5, qui était entrée en service le jour de l'investiture de François Hollande.

Contacté par Caradisiac, Renault a confirmé l'information. La marque nous a dit être "fière" mais n'a pas souhaité faire davantage de commentaires sur cet achat. Elle nous a d'ailleurs indiqué ne pas avoir l'intention de faire dans le triomphalisme avec une annonce officielle.

À propos de ce nouvel Espace acheté par l'Élysée, Le Figaro a fait une révélation étonnante : il sera unique en son genre car peint avec une couleur de carrosserie spécifique. François Hollande aurait en effet souhaité un véhicule bleu très foncé, mais cette teinte n'existe pas dans le catalogue de l'Espace.

Made in France

Visiblement, le Bleu Cosmos proposé sur la Talisman ne devait pas correspondre aux exigences car les services de l'Élysée se seraient tournés vers… Volkswagen. Non pas pour acheter un modèle, mais juste reprendre une couleur du nuancier allemand. Le Président de la République va donc se déplacer dans un modèle français repeint avec une couleur allemande ! Nos demandes d'informations du côté de l'Élysée pour en savoir plus sont à ce jour restées sans réponse.

En octobre 2014, quelques jours après sa révélation, le nouvel Espace avait fait une apparition en avant-première dans la cour de l'Élysée. À son bord : Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie.
En octobre 2014, quelques jours après sa révélation, le nouvel Espace avait fait une apparition en avant-première dans la cour de l'Élysée. À son bord : Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie.

Le plus important est évidemment le choix du véhicule, qui a dû être simple. Le Président souhaitait vraisemblablement un modèle plus grand que la DS 5 (pas vraiment réputée pour son sens pratique), français, sûrement haut de gamme et produit dans l'Hexagone (l'Espace est assemblé à Douai).

Pas question pour l'Élysée d'avoir une polémique similaire à celle créée suite à l'achat d'un Volkswagen Sharan par le parti socialiste. Le Canard Enchaîné a en effet révélé que le PS a fait l'acquisition d'un monospace allemand qui sera utilisé pour les déplacements du candidat socialiste à la présidentielle 2017.

Le choix aurait été dicté par le fait qu'il fallait un grand véhicule doté de portes coulissantes. Le Renault Trafic n'était peut-être pas assez chic. Mais cet automne, Citroën et Peugeot vont mettre en vente les SpaceTourer et Traveller, à l'aménagement plus huppé. À n’en pas douter, ce Sharan aura bientôt une autre utilité.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire