Publi info
 

Emmanuel Macron et les gilets jaunes: et maintenant?

Dans Economie / Politique / Politique

Lundi soir, près de 23 millions de Français ont suivi l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron destinée à enrayer la crise des gilets jaunes. Les automobilistes y ont-ils trouvé leur compte ?

Emmanuel Macron et les gilets jaunes: et maintenant?

On a parfois tendance à l’oublier tant les revendications diverses se succèdent et s’amoncèlent, mais la crise des gilets jaunes est née d’un ras-le-bol face à la hausse des taxes sur les carburants, et a prospéré sur une rancœur née en janvier dernier de la mise en place des 80 km/h. Le nombre de radars vandalisés en France ces dernières semaines illustre parfaitement cette colère des automobilistes face à ces symboles du « racket fiscal » qu’ils dénoncent. Selon Europe 1, plus de la moitié des 4 500 radars automatiques que compte l’hexagone serait aujourd’hui hors-service, générant un énorme manque à gagner pour l’Etat. Dans le projet de loi de finances pour 2019, il était prévu que les recettes forfaitaires issues du contrôle automatisé augmentent de 12 % par rapport à celles prévues pour 2018, pour s’établir 1,04 milliard d'euros. On en sera loin.

Depuis le début de la crise, les pouvoirs publics ont pourtant lâché du lest sur de nombreux points, avec pour commencer l’abandon de la hausse des taxes sur le carburant en 2019, le report de la mise en place d’un contrôle technique plus sévère et l’augmentation des primes à la conversion. Mais cela n’a pas suffi à apaiser les esprits, comme en attestent les quatre premiers « actes » de mobilisation des gilets jaunes, tristement émaillés des échauffourées que l’on sait.

Hier soir, Emmanuel Macron n’a d’ailleurs pas parlé « directement » aux automobilistes. Outre une hausse allant jusqu’à 100 € du traitement des salariés percevant le SMIC (actuellement à 1 184, 93 € nets), il a notamment été question d’heures sup défiscalisées, d’une prime de fin d’année (défiscalisée elle aussi) allant jusqu’à 1 000 € versée par les entreprises qui le peuvent à leurs salariés, et d'une baisse de la CSG pour les retraités qui gagnent moins de 2 000 €.

Ce virage social présidentiel permettra-t-il de dégager les ronds-points? On saura dans les heures qui viennent si ces mesures sont à même d’apaiser les esprits (il est hélas permis d’en douter), alors même qu’une partie de l’opposition, France insoumise en tête, appelle déjà à un "acte 5" samedi prochain.

Phénomène intéressant, les mesures annoncées par Emmanuel Macron viennent contredire les positions prises par certains des principaux ministres les jours et heures précédents : Bruno Le Maire (Economie et finances) se prononçait lundi matin contre la baisse de la CSG pour les retraités, tandis que Muriel Pénicaud (Travail) s’opposait à un coup de pouce au SMIC, lequel se traduirait selon elle par une destruction d’emplois. Dans le même temps, le premier ministre Edouard Philippe va répétant qu’il se refuse à augmenter les déficits publics, afin de ne pas « léguer une dette incontrôlable à nos enfants. »

Ce même Edouard Philippe qui a porté et défendu depuis le début la réduction de la vitesse à 80 km/h (qu’il a d’ailleurs lui-même bien du mal à respecter quand il roule en convoi), laquelle a été qualifié de « connerie » par Emmanuel Macron alors qu’il recevait des élus des Yvelines à l’Elysée la semaine dernière.

La sécurité routière et la lutte contre le réchauffement climatique sont des causes justes mais, mal menées, se révèlent explosives. On le constate tous les jours depuis un mois. Pourtant, d’un point de vue purement symbolique - et l’on sait quelle importance accorde Emmanuel Macron aux symboles - il aurait été intéressant de revenir sur cette mesure qui a marqué les débuts de la « rupture » entre l’hôte de l’Elysée et des Français nombreux à le juger déconnecté des réalités du terrain.

Selon un sondage Odoxa pour France Info et le Figaro ce mardi matin, 54% des Français estiment toutefois que l"Elysée a pris la mesure de la gravité de la situation, et 46% d'entre eux souhaitent maintenant que la contestation prenne fin. C'est 12% de plus que lors d'un sondage mené le 22 novembre dernier.

Commentaires (113)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et maintenant ? qu'il démissionne, et que Jean Lassale le remplace ! :bien::coolfuck:

Par

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, celles de son véhicule, et l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Il faut une VRAIE formation pour apprendre aux conducteurs:

-quelles sont leurs capacités,

-les résultats de comportements inappropriés,

-à repérer les dangers potentiels et à les éviter,

-à rattraper une erreur (vitesse trop élevée, glissade...).

Si on montre aux gens le résultat du dépassement de leurs limites ou de celles imposées par l'environnement, pourquoi les dépasseraient-ils ? Ils ne veulent pas d'accident.

Par

La baisse de la csg c est pas mal , les heures supp défiscalisé aussi. La question c est de savoir par quel moyen vas t-il récupéré se pognon. Barème d impot sur le revenu revu ? Redevance télé plus cher ? Hmmm :voyons:

Pour le smic se serait l'état qui donnerais la part des 100e brut. Déjà qu ils peinent à rembourser les primes à la casse... ça risque d' être folklo le 1 janvier :ddr:

Par

En réponse à 1919

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, celles de son véhicule, et l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Il faut une VRAIE formation pour apprendre aux conducteurs:

-quelles sont leurs capacités,

-les résultats de comportements inappropriés,

-à repérer les dangers potentiels et à les éviter,

-à rattraper une erreur (vitesse trop élevée, glissade...).

Si on montre aux gens le résultat du dépassement de leurs limites ou de celles imposées par l'environnement, pourquoi les dépasseraient-ils ? Ils ne veulent pas d'accident.

Comme c'est mignon, dans un monde idéal avec des gens tous intelligents et responsables, de fait on oublie et on met des limites avec sanctions à la clé parce que sauf à brider les voitures ou n'autoriser que des voiturettes à un nombre élevé d'irresponsables, d'imprudents ou simplement sans expérience il n'y a pas de solution miracle.

Par

En réponse à gibou78

La baisse de la csg c est pas mal , les heures supp défiscalisé aussi. La question c est de savoir par quel moyen vas t-il récupéré se pognon. Barème d impot sur le revenu revu ? Redevance télé plus cher ? Hmmm :voyons:

Pour le smic se serait l'état qui donnerais la part des 100e brut. Déjà qu ils peinent à rembourser les primes à la casse... ça risque d' être folklo le 1 janvier :ddr:

C'est 100€ nets, et en dehors de la revalorisation annuelle. Donc ça fait en gros 120-125€ en plus en janvier prochain.

Par

Les propositions de Macron ne sont pas trop mal mais une fois de plus ce sont ceux qui gagnent le smic où moins qui en tirent les plus gros bénéfices.

Aucune proposition n'a été faite pour ce que j'appelle la basse classe moyenne , c'est-à-dire ceux qui gagnent entre le smic et 2500 euros par mois . Par conséquent il n'est pas difficile de deviner qui va payer le plus pour pouvoir mettre en pratique les propositions d'hier.

Par

En réponse à 1919

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, celles de son véhicule, et l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Il faut une VRAIE formation pour apprendre aux conducteurs:

-quelles sont leurs capacités,

-les résultats de comportements inappropriés,

-à repérer les dangers potentiels et à les éviter,

-à rattraper une erreur (vitesse trop élevée, glissade...).

Si on montre aux gens le résultat du dépassement de leurs limites ou de celles imposées par l'environnement, pourquoi les dépasseraient-ils ? Ils ne veulent pas d'accident.

Merci pour cette bonne tranche de rigolade, avec de telles idées, on va retrouver les chiffres des années 70...

Par

En réponse à gibou78

La baisse de la csg c est pas mal , les heures supp défiscalisé aussi. La question c est de savoir par quel moyen vas t-il récupéré se pognon. Barème d impot sur le revenu revu ? Redevance télé plus cher ? Hmmm :voyons:

Pour le smic se serait l'état qui donnerais la part des 100e brut. Déjà qu ils peinent à rembourser les primes à la casse... ça risque d' être folklo le 1 janvier :ddr:

Donc c' est pas le smic qui augmente.

C' est un truc nébuleux qui se nomme prime d'activité et c' est pas tout les smicards qui la touche.

L' ami du petit déjeuner va venir te l' expliquer.

Par

En réponse à 1919

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, celles de son véhicule, et l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Il faut une VRAIE formation pour apprendre aux conducteurs:

-quelles sont leurs capacités,

-les résultats de comportements inappropriés,

-à repérer les dangers potentiels et à les éviter,

-à rattraper une erreur (vitesse trop élevée, glissade...).

Si on montre aux gens le résultat du dépassement de leurs limites ou de celles imposées par l'environnement, pourquoi les dépasseraient-ils ? Ils ne veulent pas d'accident.

Avec les images de ces gentils pères de famille au milieu des autoroutes ou se laissant aller à vandaliser (lisez les suivis d'audience en comparution immédiate, il y avait majoritairement des gentils français pères de famille de province ....) à frapper , détruire , casser , vandaliser, et violer des dizaines de lois,

vous pensez vraiment qu'on peut décemment faire appel à la responsabilité individuelle pour que chacun , et y compris le gilets jaunes, s'autolimite ou s'autorégule ????

C'est encore plus merveilleux que le plus merveilleux des mondes de bisounours, votre rêve ....

J'adore l'idée, mais force est de constater la faiblesse mentale grandissante des adultes, plus irresponsables et inconséquents que nos aînés....

Par

Dans 6 mois, de nouvelles taxes sortiront ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire