Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Renault Captur (2019) 1.3 TCe 130 : last edition

Dans Nouveautés / Restyling

Alexandre Bataille , mis à jour

Son remplacement est imminent et pourtant le Captur enrichit son catalogue de motorisations. Le SUV du losange propose désormais la possibilité d’opter pour une version 130 ch du nouveau moteur essence 1.3 TCe.

Essai - Renault Captur (2019) 1.3 TCe 130 : last edition

En bref

À partir de 20 950 €

Exclusivement en boîte manuelle

Malus : 90 €

Le Captur, c’est le SUV star de Renault. Le modèle français présent sur le marché depuis 2013 s’est rapidement imposé comme leader de la catégorie des SUV urbains dans l’Hexagone, mais aussi en Europe. Renault vient tout juste de présenter son remplaçant, qui arrivera sur nos routes en octobre 2020, et pourtant la marque implante aujourd’hui une nouvelle motorisation essence. Une curieuse stratégie qui s’explique par deux raisons totalement légitimes. La première, le 1.2 TCe 120 qui assurait le milieu de gamme essence ne respectait plus les normes en vigueur. La seconde, difficile de se priver d’un moteur de puissance intermédiaire pendant 6 mois sur un volume de vente qui dépasse allègrement les 200 000 unités par an.

Renault a pu agir rapidement et sans trop de difficultés puisqu’il s’agit simplement d’une version « dégonflée » du 1.3 TCe 150 déjà présent au catalogue Captur sur les versions haut de gamme. Ce 4 cylindres essence suralimenté, conçu en collaboration avec Daimler, développe ici 130 ch pour un couple maxi de 220 Nm. Il est exclusivement proposé en boîte mécanique et rejette en moyenne 128 g de CO2/km, ce qui implique un petit malus de 90 €.

Le Renault Captur s'offre les services du nouveau 1.3 TCe 130 développé en collaboration avec Daimler.
Le Renault Captur s'offre les services du nouveau 1.3 TCe 130 développé en collaboration avec Daimler.

Comparées à celles de l’insipide 1.2 TCe 120, les prestations du Captur sont transfigurées. Le 1.3 TCe se montre disponible tôt et très docile à bas régime, ce qui renforce l’agrément en conduite urbaine. Face à un 3 cylindres 1.2 Puretech 130 présent sur les Peugeot 2008 ou Citroën C3 Aircross, il s’en sort mieux par exemple dans cet exercice. Les accélérations sont vives et il n’est pas nécessaire de tomber un rapport pour trouver du couple tant les reprises sont correctes. En revanche, son allonge est moins séduisante qu’avec un 3 cylindres et il a tendance à vociférer dans les tours. Le bilan consommation n’est pas révolutionnaire avec une moyenne de 8,1 l/100 km relevée durant notre essai sur parcours mixte. Dommage, Renault ne propose de boîte automatique, pourtant plébiscitée par les clients, la réservant au TCe 150. 

Essai - Renault Captur (2019) 1.3 TCe 130 : last edition
Essai - Renault Captur (2019) 1.3 TCe 130 : last edition

 Cette finition Intens comprend une couleur de toit différenciée et des jantes alliage de 17''

Le châssis n’a subi quant à lui aucune évolution et reste neutre. Le Captur n’est toujours pas le plus dynamique de sa catégorie mais délivre un bon niveau de confort sans trop prendre de gîte à l’approche d’un virage. En revanche, du fait qu’il soit en fin de carrière, le Captur accuse un gros retard face à ses concurrents en matière d’aides à la conduite. Par exemple vous ne trouverez pas de régulateur adaptatif ni d’aides au maintien dans la voie ou encore de stationnement automatique.

La qualité des plastiques a été améliorée à l'occasion du restylage mais le cockpit accuse un sacré coup de vieux.
La qualité des plastiques a été améliorée à l'occasion du restylage mais le cockpit accuse un sacré coup de vieux.

Ce déficit dans la liste d’équipement et son remplacement imminent devraient faire chuter les prix comme neige au soleil. Mais pas dans l’immédiat. A ce jour, le prix catalogue de cette version TCe intermédiaire 130 Intens (23 050 €) n’est pas le plus attractif du marché. Par exemple, un Volkswagen T-Cross TSi 116 ch Lounge, de finition équivalente, est proposé à 22 420 € avec des technologies plus modernes. La version la moins chère du Captur 1.3 TCe 130 est quant à elle facturée 20 950 € en finition Zen. Nous vous recommandons de jouer la montre, car à la rentrée, Renault procèdera à des ristournes pour écouler les stocks.

Essai - Renault Captur (2019) 1.3 TCe 130 : last edition
Essai - Renault Captur (2019) 1.3 TCe 130 : last edition
Essai - Renault Captur (2019) 1.3 TCe 130 : last edition

 

 

 

 

Le Captur se démarque par ses nombreux aspects pratiques : coffre modulable, banquette coulissante et vastes rangements.

A vivre, le Captur se démarque par ses nombreux aspects pratiques. On pense notamment à la présence d’une banquette arrière coulissante capable de faire grimper le volume de coffre à 455 litres, au plancher modulable, au rangement placé au sommet de la planche de bord ou encore à la vaste boîte à gants. En revanche, si la qualité perçue avait progressé au restylage en 2017, le dessin de la planche de bord a pris un sérieux coup de vieux, tout comme le système multimédia R-Link qui s’illustre principalement par sa lenteur et ses graphismes archaïques.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,12 m
  • Largeur : 1,77 m
  • Hauteur : 1,56 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 455 l / 1235 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : 128 g/km
  • Malus : 650 €
  • Date de commercialisation du modèle : Novembre 2018

* pour la version (2) 1.3 TCE 130 FAP INTENS.

Photos (25)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire