Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Citroën ë-C4 : que vaut la première (vraie) voiture électrique de Citroën ? 

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Citroën débute son offensive à grande échelle sur le marché de la voiture électrique avec la ë-C4. La berline compacte propose des prestations strictement identiques à la C4 thermique et promet 350 km en une charge. Suffisant pour se faire une place ?

Essai vidéo - Citroën ë-C4 : que vaut la première (vraie) voiture électrique de Citroën ? 

 En bref

Berline compacte électrique

A partir de 35 600 €

Autonomie : 350 km

Cette fois-ci, c’est la bonne. Citroën n’a rien d’un débutant dans le domaine de la voiture électrique puisqu’il commercialise depuis 10 ans une citadine zéro émission, la C-Zero, mais cette fois-ci, la marque française lance une offensive à grande échelle. Une offensive commune au groupe PSA, qui a débuté il y a quelques mois avec l’Ami, une voiture sans permis à petit prix, et qui prend pleinement son envol aujourd’hui avec la ë-C4, une berline compacte 100% électrique.

Essai vidéo - Citroën ë-C4 : que vaut la première (vraie) voiture électrique de Citroën ? 

Essai vidéo - Citroën ë-C4 : que vaut la première (vraie) voiture électrique de Citroën ? 

 

Berline ? rien n’est moins sûr quand on la regarde. Comme Citroën ne fait rien comme tout le monde surtout quand il s’agit de design, la marque mélange les genres. Une pincée de SUV, quelques doses de coupé, les éléments de style sont nombreux et assumés de la part du constructeur qui souhaite amener une proposition audacieuse sur un marché où la clientèle est généralement réputée frileuse. La marque fait coup double puisque cette version électrique, baptisée ë-C4, est lancée au même moment que la C4 thermique qui signe le grand retour de Citroën sur le segment des berlines compactes, après une expérience peu concluante avec la C4 Cactus en 2014.

Les feux sont identiques à la C4 traditionnelle
Les feux sont identiques à la C4 traditionnelle
Les Airbumps, aussi.
Les Airbumps, aussi.

PSA poursuit dans la voie de sa stratégie multi-énergie qui consiste à proposer sous une forme identique de l'essence, du diesel et de l'électrique. La nouvelle Citroën ë-C4, produite à Madrid aux côtés de la C4 « normale », n’échappe pas à la règle. Les seuls éléments qui permettent de distinguer son fonctionnement électrique sont la trappe de recharge sur l’aile arrière gauche et le marquage ë-C4 au niveau du coffre. Tout le reste est identique à la C4 thermique. Les feux en forme de V, les airbumps, le profil de coupé et cette partie arrière spectaculaire, tous les éléments de style forts en caractère sont présents.

L'intérieur même écran (tactile, instrumentation) et commandes physiques pour la climatisation.
L'intérieur même écran (tactile, instrumentation) et commandes physiques pour la climatisation.

A bord aussi, la présentation est très proche des versions thermiques. Le contraste avec l'extérieur est d’ailleurs surprenant tant elle est sobre. La présentation des matériaux est valorisante et le contenu technologique sans concession. On retrouve ainsi une minuscule instrumentation numérique couplée à un affichage tête haute et sur le côté un écran tactile de 10’’ sans bordures. Le système se montre rapide dans son fonctionnement et sa présentation. Il est compatible Android et Carplay et contient une interface spécifique à cette version 100% électrique avec notamment le suivi des flux d’énergie, la consommation, programmation de la charge, etc. Le passager avant a droit sur les versions haut de gamme à une tablette nomade. En effet, Citroën a développé un inédit système de support rétractable directement intégré dans la planche de bord pour fixer une tablette nomade de type iPad qui elle n’est pas fournie avec la voiture. Enfin, Citroën a eu la bonne idée de conserver des commandes physiques pour le chauffage et la ventilation. Un chauffage alimenté par une pompe à chaleur livrée de série et très pratique, pour ne pas faire fondre l’autonomie à vue d’oeil.

L'espace arrière est généreux, malgré les batteries.
L'espace arrière est généreux, malgré les batteries.
Le coffre offre 380 litres.
Le coffre offre 380 litres.

Reprenant la base technique de la plateforme e-CMP du groupe PSA, la ë-C4 loge ses batteries au même endroit que sa cousine la Peugeot e-2008, à savoir sous le plancher. Résultat : il n’y a pas de perte de place pour les passagers ni les bagages. L’espace aux jambes à l’arrière est généreux pour deux adultes qui prendront plaisir à s’installer sur une banquette moelleuse à l’assise bien creusée. Toutefois, la ligne de toit inclinée donne une sensation (très tendance) de confinement. Dans le coffre c’est pareil. Le volume est similaire à la C4 normale malgré la présence de batteries, à savoir 380 litres de base, ce qui est dans la moyenne du marché. Dans ce domaine c’est réussi.

En tant que membre du groupe PSA, la C4 partage sa plateforme et sa mécanique avec d’autres électriques comme la Peugeot e-2008 ou le DS3 Crossback e-Tense. A savoir, un moteur électrique de 136 ch installé sur le train avant qui lui autorise une vitesse maximum de 150 km/h et un 0 à 100 km/h en 9,7 secondes. Attention, car cette puissance est exclusivement délivrée une fois le mode Sport enclenché. En mode « Normal », la puissance disponible est de 109 ch et même 82 ch en mode éco. Rassurez-vous, c’est loin d’être catastrophique car la C4 est plutôt légère pour une voiture électrique avec tout juste 1 500 kg sur la balance. Les accélérations sont correctes et soutenues mais soyez tout de même vigilants sur autoroute en phase de dépassement, car vous ne pourrez pas dépasser les 150 km/h.

50 kWh de batteries, tout comme les autres électriques compactes du groupe PSA
50 kWh de batteries, tout comme les autres électriques compactes du groupe PSA

Le pack de batteries de 50 kWh commun au groupe PSA offre quant à lui une autonomie de 350 km selon le cycle d’homologation WLTP. C’est à ce jour la seule capacité proposée par Citroën sachant que ses concurrentes, les Volkswagen ID3 et Nissan Leaf, proposent plusieurs capacités. L’allemande peut même parcourir, dans sa configuration 77 kWh, jusqu’à 550 km. Il est possible d’augmenter votre réserve grâce au mode « B » (Brake) qui permet d’emmagasiner de l’énergie au lever de pied. Il est placé à côté de la nouvelle commande électrique de « boîte de vitesses ».

350 km d’autonomie pour une voiture de ce gabarit, cela peut effrayer. Car le rayon d’action d’une berline compacte est censé dépasser les remparts de la ville. La nouvelle ë-C4 est capable de dépasser ce cap, mais au prix d’une éco-conduite drastique.

Nous avons réalisé notre essai en mode normal, mode B engagé, avec donc 109 ch à disposition et sans pratiquer l’éco conduite avec tous les équipements de confort en fonction musique, chauffage à 20°C, etc. Précisons que notre test s’est déroulé dans des conditions défavorables pour une voiture électrique avec une température extérieure de 8°C et sur un parcours composé majoritairement de routes secondaires et de voies rapides. Au terme de notre essai, nous avons relevé une moyenne de 19,8 kWh/100 km, ce qui signifie que l’autonomie réelle (dans nos conditions d’essai) se situait entre 250 et 300 km. Ce score répond facilement au kilométrage moyen journalier d’un Français qui est aux alentours de 50 km, mais il ne permet pas de parer à l’imprévu. Selon la saison, le profil de route emprunté et le mode de conduite engagé, il est possible d'atteindre aisément les 350 km.

Citroën est réputée pour maîtriser le confort. Une fois de plus, la marque aux chevrons signe une très belle réalisation. Le challenge est d’autant plus relevé que calibrer une voiture électrique n’est pas une mince affaire en raison du poids important des batteries, logées devant le train arrière. L’amortissement, bien aidé par les butées hydrauliques, est souple et met en avant le confort. Cette souplesse n’est pas excessive et permet à la compacte de conserver une assiette droite à l’attaque d’un virage. Le comportement routier est plaisant et l’adhérence des pneumatiques Michelin e-Premacy, totalement inédits et spécialement conçus pour les véhicules hybrides et électriques (afin d’optimiser l’efficience), nous a convaincus. La position de conduite est légèrement surélevée par rapport à une berline classique et offre un champ de vision large et rassurant. De plus le moelleux et la bonne largeur de l’assise des sièges renforcent le niveau de confort. En prime, ces derniers s'avèrent adaptés aux grands gabarits. En somme l’objectif avancé par Citroën de placer les occupants dans une bulle de confort, est pleinement rempli.

La recharge : de 30 minutes à 24 heures

Essai vidéo - Citroën ë-C4 : que vaut la première (vraie) voiture électrique de Citroën ? 

De série, la ë-C4 est fournie avec un chargeur de 7,4 kW adapté à une wallbox. Celui-ci autorise une charge complète en 7h30. En option (350 €), il est possible d’opter pour un chargeur de 11 kW pour réduire le temps d’attente à 5h00, à condition d’avoir une prise en triphasée. Elle est aussi capable d’encaisser une puissance de 100 kW via sa prise combo qui lui permet de récupérer 80 % en 30 minutes environ. Citroën propose une application « Charge My Car» (ChargeNow) qui donne accès à plus de 170 000 bornes en Europe, les localise et permet de payer votre recharge automatiquement. Vous êtes débité en fin de mois. Ce service est facturé 36 € par an (hors frais de recharge) mais la première année est offerte par le constructeur à ses clients.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2
de la version la plus écologique de : Citroen C4

NC

Début de commercialisation du modèle :
Citroen E-c4 (3e Generation)

Septembre 2020

A titre d'exemple pour la version III E 136 (100 KW) SHINE PACK AUTO.

1,52 m1,80 m
4,36 m
  •  5 places
  •  380 l / 1250 l

  •  Auto. à 1 rapport
  •  NC

Portfolio (36 photos)

En savoir plus sur : Citroen E-c4 (3e Generation)

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires (50)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Citroen est devenue la marque low csot de PSA mais la 35 000 balles???

c'est le meme prix que la 2008 electrique...!!!!

le 2008 est un suv donc plus cher qu'une berline compact...

c'est n'importe quoi cette position tarifaire...!!!

çà vaut pas plus de 30 000 car berline... et low cost..

un futur bide..

pour info le nouveau suv skoda..eniak va aussi lui sortir a 35 000 en électrique!!! et il aura la taille d'un 3008!!

cherchez l'erreur...!!!!

on va vite trouver cette c4 electrique bradée chez les mandataires... prix de départ trop élevé d'au moins 5000!!!

Par

Je me demande pourquoi PSA a stoppé le tandem C1 / 108, ils auraient pu développer une citadine électrique sur cette base. Même avec seulement 200 km d'autonomie, cela aurait répondu à la grande majorité des besoins du quotidien, et à un tarif abordable.

Cette C4 reste une proposition cohérente, mais rien que de ce dire qu'un trajet de 400 km est impossible sans rechargement, pour un véhicule familial, ça risque d'en bloquer certains.

Par

Point n'est besoin de faire un essai détaillé

Les essais multiples des media depuis un an concernant la 208 et 2008 ont largement montré que

- le moteur électrique PSA a un rendement médiocre

- la batterie a une taille relativement faible en 2020 (46 kWh utiles) par rapport à la concurrence , notamment la Zoe

- donc en final, l'autonomie route/autoroute est MEDIOCRE

Bref, la messe est dite : changer la robe du véhicule n'améliorera en rien l'autonomie, le talon d'Achille des véhicules électrqiues

Circulez, y'a rien à voir et quitte à choisir un VE, allez vers un ID3 ou une Zoe

Par

Dommage de ne pas proposer une option 100km d'autonomie en plus.

Après, en finition feel pack (largement suffisante), les 30k€ demandés (bonus déduit) sont très corrects.

Mais les 350km wltp obligent à préférer le réseau secondaire pour une conduite à 80, salvatrice pour obtenir une bonne autonomie.

Par

c'est sur que arrivant un an aprés la 2008 et 2 ans aprés la 208 electrique...

ils auraient pu mettre une batterie de 75 kw!!!

et permettre 500 bornes au lieu de 350..

car on sait çà sera pas 350 mais plutot 200...!!

c'est insuffisant et 35 000 c'est trop cher...bien trop cher...pour du citroen low cost...

Par

Assez d'accord avec les com précédents. Une compacte est une voiture sensée être polyvalente, aller faire les petites courses locales comme partir à 3 ou 4 voire 5 quelques centaines de km visiter la famille ou en vacances. Pour cet usage 50 kWh n'est clairement pas suffisant, sauf a être capable d'anticiper la présence d'une prise en triphasé, rare pour ne pas dire exceptionnelle chez un particulier.

Ce n'est pas tellement l'autonomie en elle même qui est problématique mais le temps de recharge. Ca annule presque totalement le déplacement spontané à 200 bornes sous peine de ne pas pouvoir en revenir dans la journée.

Une moto n'a que 200 à 300 km d'autonomie mais j'ai traversé toute l'Europe (Nice - Seville en 2 jours puis 4 jours sur place avant une diagonale à recommander avec 3 potes Seville - Amsterdam - Cap Nord en 9 jours) sans stress parce qu'un plein se fait en 5 mn chrono. Revenir en arrière sur ce confort est compliqué pour moi. Ne pas tout planifier, rouler au feeling en fonction de la beauté des lieux traversés ou de la météo (orage de grêle mémorable peu après Hambourg on en parle encore entre nous), ça procure un sentiment de liberté irremplaçable. Pas d'applis, mais juste avec des cartes en papier en 2003 on s'est régalé.

Par

Encore une note qui soulève des questions:wink:

Par

"La nouvelle Citroën ë-C4 vient gonfler les rangs du marché naissant de la berline compacte 100% électrique qui comprend pour le moment seulement deux autres modèles."

Raté, il manque le meilleur rapport qualité/prix : la Hyundai Ioniq.

Par

video sympa . voiture sympa. Même défaut que l'id3 dans le choix des commandes de clim avec la tablette... certainement pour faire des économies

Il me semble que la c0 electrique est une mitsubishi i miev rebadgée ... donc pour l'expérience en electrique je ne suis pas trop convaincu, elle est comme celle de peugeot donc assez récente . Autant pour une petite voiture l'autonomie n'est pas hyper importante autant pour une voiture plus grosse destinée à faire de la route, citroen aurait du prévoir plus d'autonomie ( combien de km sur autoroute à 110 ? à 130? )

Par

"soyez tout de même vigilants sur autoroute en phase de dépassement, car vous ne pourrez pas dépasser les 150 km/h"

… c'est souvent, que vous avez besoin d'être à 150 pour dépasser, chez Caradisiac ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire