Publi info
 

Essai vidéo – Toyota Yaris GRMN : le collector anti-GTI

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Depuis la disparition du label sportif TS, la Toyota Yaris est surtout connue pour sa version hybride, excellente dans son domaine mais pas vraiment ce qu'il y a de plus excitant. Toutefois, après près d'une décennie de disette au rayon sportif, la petite nipponne a à nouveau droit à une version survoltée qui va chasser sur les terres des Peugeot 208 GTI, Ford Fiesta ST et Renault Clio RS : la GRMN qui dispose de nombreux atouts pour ne pas faire de la figuration.

Essai vidéo – Toyota Yaris GRMN : le collector anti-GTI

En bref

Édition limitée à 400 exemplaires pour l'Europe

1.8 à compresseur de 212 ch

30 700 € + 6 300 € de malus

Portée par Gazoo Racing, la division sportive de la marque, la Toyota Yaris WRC s'est lancée en 2017 dans le championnat du monde des rallyes où elle est très loin d'avoir fait de la figuration puisqu'elle a remporté deux manches sur les treize que compte le calendrier. Sauf que, quand on regarde la gamme de la polyvalente japonaise, il n'y a pas de quoi satisfaire les amateurs de sensations fortes, puisque la motorisation la plus véloce est un 1.5 VVT-i de 111 ch qui n'est vraiment pas un foudre de guerre, comme a pu le constater Manuel Cailliot lors de son essai. En fait, la petite Yaris est aujourd'hui surtout connue pour deux choses : sa version hybride, meilleure vente du segment toutes catégories confondues et excellente dans son domaine, et le fait qu'elle soit la voiture la plus produite en France en 2017 comme en 2016. Mais pour le sport, depuis la disparition de la remarquable version TS avec la seconde génération du modèle, rien à l'horizon. Attendez, mais quelle est cette petite silhouette blanche, noire et rouge qui se rapproche au loin ?

C'est la Yaris GRMN. Pas Germaine, pas Greumeuneu, G.R.M.N. pour « Gazoo Racing Master of Nürburgring » ce qui, derrière un aspect kitch indéniable, révèle le lien de parenté avec l'écurie de course et le glorieux lieu de développement de l'engin. Esthétiquement, on la reconnaît de loin : sur la carrosserie blanche, des stickers rouges et noirs ont été ajoutés au niveau des bas de caisse et du capot, reprenant ainsi les trois couleurs de Gazoo Racing que l'on retrouve encore par petites touches ici et là. Ajoutez une calandre nid-d'abeilles, des jantes noires de 17 pouces, un aileron massif et un pare-chocs arrière au dessin spécifique pour intégrer un échappement central et un diffuseur, complétez avec un habitacle comprenant deux sièges baquets, le volant de la GT86 et un pédalier ainsi qu'un pommeau en aluminium et vous obtenez une panoplie sans équivoque qui nécessite une sacrée fiche technique pour la supporter.

Essai vidéo – Toyota Yaris GRMN : le collector anti-GTI
Essai vidéo – Toyota Yaris GRMN : le collector anti-GTI
Essai vidéo – Toyota Yaris GRMN : le collector anti-GTI

Rassurez-vous, cette fiche technique est là, et bien là. Quand la très grande majorité de la concurrence a opté pour un 1.6 turbo, Toyota a choisi un chemin bien différent et tout à fait rafraîchissant pour la GRMN en lui offrant un 1.8 à compresseur. Baptisé 2ZR-FE, il n'est pas particulièrement récent puisqu'il équipait déjà la Yaris 2 TS à sa sortie en 2006, mais il était en avance sur son temps, avec une double distribution variable Dual VVT-i et un taux de compression élevé de 10:1. Fabriqué dans les ateliers Toyota de Deeside en Angleterre, il a ensuite été remis entre les mains de Lotus chez qui les Elise en sont équipées, excusez du peu. L'artisan britannique se charge de lui greffer quatre injecteurs de V6 2GR-FE ainsi qu'un compresseur Magnusson Eaton intégrant échangeur et collecteur d'admission et soufflant jusqu'à 1,8 bar. Résultat des courses ? 212 ch à 6 800 tr/min et 250 Nm à 4 800 tr/min, ce qui, avec un poids à vide contenu de 1 135 kg, donne un excellent rapport poids/puissance de 5,35 et offre des performances de premier ordre : 0 à 100 km/h en 6.4 secondes, 400 m DA en 14,2 s, 0 à 200 km/h en 26,5 s et 230 km/h limités électroniquement en pointe.

Essai vidéo – Toyota Yaris GRMN : le collector anti-GTI

Le 2ZR-FE, 1.8 à compresseur très proche de ce qu'on trouve dans une Lotus Elise et à l'agrément extraordinaie.

Lotus envoie à son tour le moteur dans l'usine française de Onnaing-Valenciennes pour l'assemblage final. Une fois arrivé, il commencera par être accouplé à une boîte de vitesses mécanique à six rapports et un différentiel à glissement limité Torsen tout aussi mécanique, ce qui constitue deux excellentes nouvelles. La GRMN conserve les suspensions type McPherson à l'avant et la barre de torsion à l'arrière mais les amortisseurs sont confiés aux bons soins de Sachs Performance avec des ressorts rabaissant la caisse de 24 mm, le tout associé à une barre anti-roulis de 26 mm à l'avant. Entourées de pneus Bridgestone Potenza RE050A en 205/45, les jantes BBS forgées de 17 pouces permettent de gagner 1,5 kg par coin et laissent une vue imprenable sur les freins avant concoctés par Advics constitués d'étriers à quatre pistons mordant à pleines dents si nécessaire dans des disques rainurés en 275x25.

Essai vidéo – Toyota Yaris GRMN : le collector anti-GTI
Essai vidéo – Toyota Yaris GRMN : le collector anti-GTI
Essai vidéo – Toyota Yaris GRMN : le collector anti-GTI

Volant de GT86 et jolis sièges baquets mais la position de conduite est sans doute le plus gros défaut de la GRMN.

Tous les ingrédients sont donc réunis pour que la GRMN puisse s'attaquer sans complexe à la référence de la catégorie qu'est la Peugeot 208 GTI By Peugeot Sport au nom à peine moins ridicule et à la fiche technique extrêmement proche. Même les tarifs semblent calqués l'un sur l'autre, la française s'échangeant contre 29 750 € et la japonaise 30 700 €. Ajoutez cependant les malus cuvée 2018 et l'écart se creuse alors de façon impressionnante : la première écope en effet d'une pénalité de 113 € avec ses 125 g/km de CO2, la seconde de… 6 300 € à cause de ses 170 g/km. Mais cela n'a au final aucune importance, car la production entière de la Toyota Yaris GRMN a été réservée seulement quelques heures après l'ouverture du carnet de commandes. Car c'est en fait une édition très limitée : 600 exemplaires dans le monde, 400 pour l'Europe et seulement 20 pour la France, avec un aspect collector qui semble donc se positionner bien au-dessus d'une vulgaire histoire de prix.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Toyota Yaris

NC

Début de commercialisation du modèle :
Toyota Yaris 3 Grmn

Mars 2017

A titre d'exemple pour la version III 1.8 GRMN.

1,51 m1,69 m
3,94 m
  •  5 places
  •  286 l / 768 l

  •  Méca. à 6 rapports
  •  Essence

Portfolio (32 photos)

En savoir plus sur : Toyota Yaris 3 Grmn

Toyota Yaris 3 Grmn
Commentaires (71)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

putréfaction, 6300 € de malus pour une Toyota Yaris? Je crois que je préfère acheter une version hybride finalement... :-)

Par

un malus de 6700€ !!! pour une citadine GTI.

pour le promoteur de la voiture hybride, ça semble paradoxal...

Par

En réponse à Philippe2446

putréfaction, 6300 € de malus pour une Toyota Yaris? Je crois que je préfère acheter une version hybride finalement... :-)

ça tombe bien elles sont toutes vendues :-D !

Et le malus sur une voiture vendue à quelques centaines d'exemplaires est quand même quelque chose de totalement anecdotique !

Par

En réponse à mynameisfedo

un malus de 6700€ !!! pour une citadine GTI.

pour le promoteur de la voiture hybride, ça semble paradoxal...

c'est bien 6300 pour 170g, faute de frappe à la derniere page de l'article ...:nanana:

Par

En réponse à pcur

ça tombe bien elles sont toutes vendues :-D !

Et le malus sur une voiture vendue à quelques centaines d'exemplaires est quand même quelque chose de totalement anecdotique !

20 exemplaires (le malus c'est français, pas européen...), ça fait le prix d'une yaris de base...

Par

Expliquez nous juste pourquoi vous tenez tant à organiser un comparo avec la Peug' puisque de toute façon les 20 exemplaires France sont déjà vendus.... ça changerait donc quoi si elle mettait une tôle à la Sochalienne ?

Y'en aura pas d'autre ! Surtout avec ce malus dément et son esthétique atroce.

Bref, allez plutôt acheter une balance pour peser les caisses qui vous sont confiées...

Par

En réponse à Philippe2446

20 exemplaires (le malus c'est français, pas européen...), ça fait le prix d'une yaris de base...

euh, 10 pardon, pas 1...

Par

Le malus de 6300€ vs les 113€ de la 208 sont dû à la suralimentation par compresseur mécanique d'un côté et par turbocompresseur de l'autre? La cylindrée aussi peut être mais dans une moindre mesure j'imagine ?

Des motoristes dans la salle ? :fleur:

Par

Sympa... sauf qu'elle aurait du sortir il y a 4 ou 5 ans.

Aujourd'hui entre le modèle en fin de carrière et le nouveau malus, qui porte le coup de grâce à un tarif déjà ambitieux, même pas en rêve...

Par

En réponse à caradisboub

Le malus de 6300€ vs les 113€ de la 208 sont dû à la suralimentation par compresseur mécanique d'un côté et par turbocompresseur de l'autre? La cylindrée aussi peut être mais dans une moindre mesure j'imagine ?

Des motoristes dans la salle ? :fleur:

forcément un 1.6t injection directe pollue moins qu'un 1.8k injection indirecte vieux de 10ans.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire