Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Ford Blanquefort et son curieux candidat à la reprise

Dans Economie / Politique / Social

, mis à jour

Ford Blanquefort et son curieux candidat à la reprise

L’affaire secoue le landerneau politique. En refusant l’offre de reprise de son usine de Blanquefort, le constructeur américain aurait fait acte de « trahison » selon Bruno Lemaire, quant au délégué CGT de l'usine, Philippe Poutou, il est sur la même ligne que le ministre du budget. Mais ce repreneur désavoué est-il réellement au-dessus de tous soupçons ?

Personne n’y était jamais parvenu, mais Ford a réussi l’exploit de mettre d’accord Philippe Poutou et Bruno Le Maire. Et c’est en tant qu’ennemi commun que le constructeur américain est désigné par le militant anticapitaliste et le ministre du budget. Leur convergence des luttes ? L’usine de Blanquefort que le groupe de Dearborn refuse de céder au belge Punch Powerglide, alors que ce dernier souhaite reprendre la moitié des 850 salariés de l’unité de production. On peut s’interroger sur ce refus et se demander pourquoi l’Américain ne veut pas vendre Blanquefort, rassurer le personnel, et éviter ainsi une campagne désastreuse pour son image et, a fortiori pour ses ventes de voitures en France. D'ailleurs le #boycottford fleuri déjà sur les réseaux. Au lieu de récolter les fruits de cette cession, la marque préfère donc payer rubis sur l’ongle un plan social cher et important. Curieuse démarche pour un groupe qui a pourtant toujours géré ses affaires au dollar près. Il était d’ailleurs le seul des big three du pays de l’Oncle Sam (Ford, General Motors, Chrysler) à avoir évité la faillite lors de la crise financière de 2008.

LA CGT, comme le ministère, consciente du passé du repreneur

Et si les doutes du board américain avaient quelques fondements ? Et se focalisaient notamment sur le passé de Punch Powerglide qui n’est pas, tant s’en faut, un équipementier de la taille de Valeo ou Faurecia. La société a été créée de toutes pièces il y a cinq ans seulement, lors du rachat d’un autre site de production, d’un autre constructeur américain et qui lui aussi fabriquait de boîtes automatiques. Il s’agit de l’usine General Motors de Strasbourg. Un rachat d’ailleurs encouragé par le ministre de l’économie de l’époque qui n’était autre qu’Emmanuel Macron. Un rachat qui, en 2013, s’était accompagné d’une promesse d’investissement de l’entreprise belge à hauteur de 150 millions d’euros sur le site.

L'usine Punch de Strasbourg
L'usine Punch de Strasbourg

En échange, GM mettait lui aussi de l’argent sur la table (93 millions d’euros tout de même) et les collectivités locales en faisaient autant. Punch, dans la foulée, promettait aussi de nouvelles embauches sur le site alsacien. De 1 100 salariés, celui-ci devait passer à 1 500. Or, 7 ans plus tard, l’effectif ne dépasse pas 930 personnes. Quant à l’investissement promis, il n’a jamais dépassé 10 millions d’euros, obtenus grâce à un prêt bancaire. Le plus étonnant dans cette affaire, c’est que cette réputation peu flatteuse de Punch est parfaitement connue de la CGT, qui l’a même exposé dans l’un de ses tracts du mois de mars (lien). Et le délégué CGT de Blanquefort n’est autre que Philippe Poutou qui ne décolère pas depuis deux jours, et juge la position de Ford « dégueulasse » en se promettant d’entraver la décision de l’Américain.

Le Bernard Tapie belge

Le même Philippe Poutou comme Bruno Le Maire, qui souhaitent acter la vente de Blanquefort au groupe Punch, connaissent également celui qui se cache derrière cette entreprise. Il s’agit de l’homme d’affaires flamand Guido Dumarey, surnommé le Bernard Tapie belge, parce qu’il en aurait hérité la méthode : le rachat d’entreprises à tour de bras. Des entreprises plutôt en difficulté, et plutôt du type de celles que l’argent public viendrait aider pour se sortir des difficultés. C’est ainsi qu’il a racheté les jantes BBS en 2009, pour les liquider deux ans plus tard. Il s’est également offert, toujours avec son groupe Punch, une usine du côté de Crépy en Valois. Elle a brûlé un an après.

Guido Dumarey
Guido Dumarey

Le personnage est donc sulfureux, et Philppe Poutou en est conscient. Le délégué CGT demande tout simplement, toujours dans son tract, que Ford paie Punch, à la manière de GM, qui lui a versé 93 millions à Strasbourg. Mais la confédération souhaite également que le constructeur construise un centre de recherche et développement en Aquitaine et passe commande au repreneur. Du coup, Ford ferait mieux de rester à Blanquefort en somme. Ce que l’Américain refuse, évidemment. D’autant que, selon plusieurs sources, le départ de l’ovale bleu de la vieille Europe est en passe d’être acté à Dearborn et pourrait se produire dans un délai de deux à trois ans, tout comme General Motors l’a fait en soldant sa présence sur le vieux continent par la vente d’Opel à PSA. Et si c’est effectivement le cas, on comprend un peu mieux les réticences (sans pour autant les adopter) de Ford à laisser reprendre son unité de Blanquefort, sachant que même s’il consent à vendre l’usine à Punch, il restera pénalement et financièrement responsable de ce qu’il y adviendra durant une durée fixée par contrat.

 

2018.03.30 Tract repreneur Punch.pdf

SPONSORISE

Actualité Ford

Toute l'actualité

Forum Ford

Commentaires (133)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je suis derrière Ford.

C'est complètement fou que les gars qui ont pu avoir un travail et faire vivre leur famille depuis de longues années grace à Ford, crachent maintenant à la gueule de Ford.

Sans Ford ils seraient même pas au chômage mais au RSA.

En plus ils insultent Ford en demandant de boycotter Ford, ils demandent encore en plus à Ford de verser une subvention à Punch pour reprendre son propre site. Ils demandent encoreen plus à Ford d'installer un centre de recherche en Aquitaine et tout ça pour un gros F.uck you, pas de merci ni rien.

Typique de Poutou et de sa cohorte.

Les mêmes qui n'ont jamais créé un seul emploi dans leur vie et en serait bien incapables. Ils sont des employés qui se prennent pour des patrons.

Cette CGT c'est les premiers casseurs de l'emploi en France.

Toutes les entreprises veulent se barrer avec ces microbes dans leur rangs. Quand ca va pas, jamais aucune négociation, ils font l'autruche et font comme si tout va bien et apres plusieurs années à avoir fait l'autruche, le couperet tombe encore plus dur pour cause d'inaction et les voilà qui deviennent violents et mettent la faute sur la direction en plus. Eux jamais fautifs MDR

Par

"selon plusieurs sources, le départ de l’ovale bleu de la vieille Europe est en passe d’être acté à Dearborn et pourrait se produire dans un délai de deux à trois ans" ?!?!? :eek: c'est quoi cette histoire ?

Par

En réponse à n1cool

Je suis derrière Ford.

C'est complètement fou que les gars qui ont pu avoir un travail et faire vivre leur famille depuis de longues années grace à Ford, crachent maintenant à la gueule de Ford.

Sans Ford ils seraient même pas au chômage mais au RSA.

En plus ils insultent Ford en demandant de boycotter Ford, ils demandent encore en plus à Ford de verser une subvention à Punch pour reprendre son propre site. Ils demandent encoreen plus à Ford d'installer un centre de recherche en Aquitaine et tout ça pour un gros F.uck you, pas de merci ni rien.

Typique de Poutou et de sa cohorte.

Les mêmes qui n'ont jamais créé un seul emploi dans leur vie et en serait bien incapables. Ils sont des employés qui se prennent pour des patrons.

Cette CGT c'est les premiers casseurs de l'emploi en France.

Toutes les entreprises veulent se barrer avec ces microbes dans leur rangs. Quand ca va pas, jamais aucune négociation, ils font l'autruche et font comme si tout va bien et apres plusieurs années à avoir fait l'autruche, le couperet tombe encore plus dur pour cause d'inaction et les voilà qui deviennent violents et mettent la faute sur la direction en plus. Eux jamais fautifs MDR

Ouais sauf que Ford a touché des aides importantes de l'état en échange d'investissements et du maintien de l'emploi.

Et là ils se sont clairement foutus du monde.

Donc même si je n'ai aucune sympathie pour la CGT et toute leur clique, là Ford a abusé.

Par

En réponse à n1cool

Je suis derrière Ford.

C'est complètement fou que les gars qui ont pu avoir un travail et faire vivre leur famille depuis de longues années grace à Ford, crachent maintenant à la gueule de Ford.

Sans Ford ils seraient même pas au chômage mais au RSA.

En plus ils insultent Ford en demandant de boycotter Ford, ils demandent encore en plus à Ford de verser une subvention à Punch pour reprendre son propre site. Ils demandent encoreen plus à Ford d'installer un centre de recherche en Aquitaine et tout ça pour un gros F.uck you, pas de merci ni rien.

Typique de Poutou et de sa cohorte.

Les mêmes qui n'ont jamais créé un seul emploi dans leur vie et en serait bien incapables. Ils sont des employés qui se prennent pour des patrons.

Cette CGT c'est les premiers casseurs de l'emploi en France.

Toutes les entreprises veulent se barrer avec ces microbes dans leur rangs. Quand ca va pas, jamais aucune négociation, ils font l'autruche et font comme si tout va bien et apres plusieurs années à avoir fait l'autruche, le couperet tombe encore plus dur pour cause d'inaction et les voilà qui deviennent violents et mettent la faute sur la direction en plus. Eux jamais fautifs MDR

L'article est très bien expliqué et permet de mieux comprendre le positionnement de Ford mais ton commentaire est hors de propos.

Tu ne peux critiquer des gens qui ont contribué à la reussite de l'entreprise durant des decennies:

-En faisant les 3/8.

-En buvant de l'huile. (Le goulot d'une bouteille d'eau avait le gout de l'huile en 2 heures...)

-En respirant de l'huile. (L'été les portes ouvertes de l'usine pour rafraîchir l'usine la nuit laissaient sortir des nuages de vapeurs d'huile.)

-Eclairage aux tubes artificiels sans la possibilité de voir a travers la moindre petite fenêtre durant plusieurs heures d'affilés.

-Le bruit de la ferraille, des elboutissements, des decoupes non stop et a des cadences élevés...(J'evoque des puissantes machines qui ne font pas dans la dentelle.)

- Sur quasiment un an de présence a l'usine, j'ai vu 2 personnes etre placardées a l'entrée de l'usine car décédés peu après leurs departs a la retraite et 1 autre que j'ai visuellement connu partir a 47ans d'un cancer du pancréas.

Je te souhaite de ne jamais devoir faire carrière (plus de 40ans) dans une usine comme ca.

Alors oui, tu touches un salaire correcte (Genre en moyenne 50% de plus que le SMIC après 20ans de boite.) mais tu es a la merci de te retrouver au SMIC si la boite ferme...Et encore il faut pouvoir retrouver un travail au SMIC. (Surtout si tu es en couple a travailler dans l'usine...Tu perds tout d'un seul coup.)

Bref ! Ton commentaire est aussi lamentable que pathétique.

Également particulièrement méprisant

envers la classe ouvrière.

Classe ouvrière qui produit la plus grande part de richesses d'un pays industrialisé...Ou viennent parfois picorer certains autres pays frontaliers.

(Mais bon je ne rentrerais pas dans ce jeu la particulièrement malsain.)

Par

Trump pourrais-tu je t'en pris faire un tweet histoire de faire pousser des couilles a Macron sur ce dossier !

Entre deux tweets haineux, tu peux bien nous faire un tweet pragmatique !?

Vive le protectionnisme ! et vive l'interventionnisme ! Amen !

Par

En réponse à n1cool

Je suis derrière Ford.

C'est complètement fou que les gars qui ont pu avoir un travail et faire vivre leur famille depuis de longues années grace à Ford, crachent maintenant à la gueule de Ford.

Sans Ford ils seraient même pas au chômage mais au RSA.

En plus ils insultent Ford en demandant de boycotter Ford, ils demandent encore en plus à Ford de verser une subvention à Punch pour reprendre son propre site. Ils demandent encoreen plus à Ford d'installer un centre de recherche en Aquitaine et tout ça pour un gros F.uck you, pas de merci ni rien.

Typique de Poutou et de sa cohorte.

Les mêmes qui n'ont jamais créé un seul emploi dans leur vie et en serait bien incapables. Ils sont des employés qui se prennent pour des patrons.

Cette CGT c'est les premiers casseurs de l'emploi en France.

Toutes les entreprises veulent se barrer avec ces microbes dans leur rangs. Quand ca va pas, jamais aucune négociation, ils font l'autruche et font comme si tout va bien et apres plusieurs années à avoir fait l'autruche, le couperet tombe encore plus dur pour cause d'inaction et les voilà qui deviennent violents et mettent la faute sur la direction en plus. Eux jamais fautifs MDR

Sacré n1cool,la les bras m’en tombent,là toute première fois et probablement la dernière ou je dois dire:entièrement d’accord,alors que ses saillies anti italiennes ont plutôt le don de me hérisser les poils,ce coup ci il est dans le vrai!

Par §Eno173GT

En réponse à 1919

"selon plusieurs sources, le départ de l’ovale bleu de la vieille Europe est en passe d’être acté à Dearborn et pourrait se produire dans un délai de deux à trois ans" ?!?!? :eek: c'est quoi cette histoire ?

Les comptes de Ford sont dans le rouge et la crise boursière des constructeurs (et équipementiers) auto actuelle n'arrange rien.

Ford veut se recentrer sur son marché principal : les US et focaliser sa production sur les SUV / 4x4 / pickups.

Par

vive FORD les US EN A QUE FAIRE DES SUBVENTIONS ah ah la CGT , toujour pathétiques , poutou pleurniche

en deplaise mais les subventions c tout le monde il y a pas que pour FORD Heins...

Par

En réponse à

moi je trouve qu'il a raison. Comparez la CGT à IG Metall en Allemagne: pour une activité de base suivant les mêmes principes, on a un IG Metall qui sait discuter et négocier et tire en général un super deal avec les patrons pour le bien-être des employés. En France , la CGT ne fait que gueuler et refuse des deals alléchants pour cause de "ça serait trop facile sinon" , pour ensuite se retrouver avec moins. à comparer aussi le nombre de manifestations et grèves entre les deux par rapport aux actions qui ont porté leurs fruits.... :bah:

Par

Boycotter moi cette entreprise de merde svp les gens... Déjà que je comprenais pas avant comment on pouvait foutre son fric dans des voitures insipides sans réelles qualités et étrangères mais là plus d'excuse d'acheter ça...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire