Publi info

Groupe BMW : l'hybride rechargeable a la cote

Dans Ecologie / Electrique / Voitures hybrides

Groupe BMW : l'hybride rechargeable a la cote

Le groupe BMW est devenu le leader des voitures rechargeables (hybrides, électriques). La marque a réalisé de bonnes ventes avec l'i3 et le Mini Countryman est plébiscité en hybride, puisqu'elle représente 20 % des ventes totales du modèle sur le Vieux Continent. Même chose pour la BMW Série 2 Active Tourer.

Le mélange des genres (thermique et électrique sous le même capot) a du bon chez BMW. Le groupe allemand vient de dévoiler ses résultats commerciaux pour le premier trimestre, et force est de constater que tout ce qui a des batteries a le vent en poupe.

Chez BMW, c'est la Série 2 Active Tourer 225xea qui s'est taillé une bonne part du gâteau. Le géant de Munich annonce que la version hybride rechargeable du monospace a représenté plus de 25 % des ventes totales du modèle à travers le monde. Le constat est similaire en ce qui concerne la Mini Countryman S-E : elle représente 20 % des ventes totales de Mini Countryman.

A l'heure actuelle, BMW est plutôt timide dans le domaine de l'électrique avec la seule i3. Mais la plus originale des BMW fait quand même le job avec une progression des ventes de 16,2 %, à 9227 unités.

Ce n'est évidemment que le début puisque BMW prépare un iX3 qui sera présenté prochainement, tout comme une i4 qui prendra la forme d'une berline.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (20)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Profil supprimé

In Elon .. ....t :oui:

attention cela arrive de derrière et en puissance :peur:

Par

J'aimerais bien tester ce Countryman SE, batterie à vide aussi tant qu'à faire.

Par

En réponse à John-117

J'aimerais bien tester ce Countryman SE, batterie à vide aussi tant qu'à faire.

Quel intérêt ?

Ce sont des véhicules de course ?

Par

En réponse à Jean Kevin Sandoutologue

Quel intérêt ?

Ce sont des véhicules de course ?

Tu portes bien ton nom peut être pour voir la conso réelle une fois dépassé la batterie des 50km pardi.

Et pour voir si un 136ch est à même de pousser la bête avec les gros kilos en plus sur la balance.

:bien:

Par

Les hybrides rechargeables quasiment personne ne les recharge, ça sert juste à passer les normes européennes en volume de CO² vendu.

Par

En réponse à Mezzie

Les hybrides rechargeables quasiment personne ne les recharge, ça sert juste à passer les normes européennes en volume de CO² vendu.

C'est bon on a tous lu cette étude sur les commerciaux anglais.

Maintenant un peu de jugeote et les gens comprendront que les acheteurs finaux (et non pas ceux utilisant un véhicule de société) n'ont aucun avantage à ne pas les recharger.

Donc acheter un hybride rechargeable pour ne pas le recharger et donc payer et consommer c'est juste un non-sens.

Par

Les hybrides rechargeable c'est très bien pour les constructeurs premium comme BMW car les clients peuvent plus facilement absorber le surcoût considérable de ce type de véhicule. Le Série 2 active Tourer hybride est très séduisant par exemple. Le problème est qu'en terme de prix, on se rapproche de l'électrique (parfois moins chère avec bonus) pour plus de polyvalence moins le cumul des autres défaut de l'électrique et du thermique (poids, entretiens...). C'est parfois pour un usage journalier de 20/30 km plus des longs trajets occasionnel lorsque l'on peut recharger facilement à domicile. Dans les autres cas, c'est un système qui apparaît moins efficient.

Par

En réponse à Rem 91

Les hybrides rechargeable c'est très bien pour les constructeurs premium comme BMW car les clients peuvent plus facilement absorber le surcoût considérable de ce type de véhicule. Le Série 2 active Tourer hybride est très séduisant par exemple. Le problème est qu'en terme de prix, on se rapproche de l'électrique (parfois moins chère avec bonus) pour plus de polyvalence moins le cumul des autres défaut de l'électrique et du thermique (poids, entretiens...). C'est parfois pour un usage journalier de 20/30 km plus des longs trajets occasionnel lorsque l'on peut recharger facilement à domicile. Dans les autres cas, c'est un système qui apparaît moins efficient.

C'est parfait pour un usage journalier de 20/30 km plus des longs trajets occasionnel lorsque l'on peut recharger facilement à domicile. Dans les autres cas, c'est un système qui apparaît moins efficient.

Par

un article récent avait fait paraître que 70% !!! des hybrides rechargeables, ne l’étaient en fait jamais.

Ces voitures sont principalement acquises par des sociétés pour éviter la taxe sur les véhicules liés au CO2.

Le résultat est que ces voitures, dans ces conditions d’utilisation, polluent alors beaucoup plus qu’une version thermique classique, du fait du poids conséquent du système d’hybridation à déplacer.

Les constructeurs se mettent dans les normes environnementales, mais les conducteurs n’utilisent pas leurs systèmes de manière efficiente.

Pauvres mentalités, et malheureusement pauvre planète

Par

Avant de choisir un hybride rechargeable avec une autonomie ( norme ) de 50 km ou 42 km l'acheteur doit se demander de l'usage qu'il va faire de dispositif, car en hiver l'autonomie réelle tombera vers 33/ 28 km. Cette distance est peut-être suffisante si on habite en Suisse mais en France suffira-t-elle, par exemple à faire les trajets journaliers au travail. Chez nous l'hybride rechargeable sera dans la plupart des cas intéressant quand l'autonomie normalisée atteindra 100 km. A noter probablement que ces versions sont choisies majoritairement par des actifs qui n'ont pas 2 voitures ( une pour les long trajets, avec aussi un coffre ad hoc ).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire