Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Herbert Diess devient le grand patron du groupe Volkswagen

Dans Economie / Politique / Personnalités

Herbert Diess devient le grand patron du groupe Volkswagen

Comme annoncé plus tôt dans la semaine, il y a du gros changement dans le groupe Volkswagen. Matthias Muller, qui avait pris la suite de l'affaire du dieselgate, cède sa place au patron de la marque Volkswagen, le Munichois Herbert Diess, qui est un ancien de BMW. Le groupe allemand en profite pour créer trois entités distinctes : la gamme "volume", la gamme "premium" et la "super premium". L'accent est également plus que jamais mis sur la Chine.

C'est donc fait : Matthias Muller, qui avait laissé son poste à la tête de Porsche pour prendre les commandes d'un groupe Volkswagen en dérive à la suite du dieselgate, laisse son trône à Herbert Diess. Ce spécialiste du génie mécanique, âgé de 59 ans, a derrière lui une réputation de négociant assez dur.

Il avait notamment permis à BMW d'économiser des milliards en production et développement, et ses talents l'avaient également amené à mener d'âpres négociations à la tête de la marque Volkswagen, entre 2015 et 2018. Cela lui avait d'ailleurs valu une grosse discorde avec le puissant chef du comité d'entreprise de Volkswagen, Bernd Osterloh.

Redouté des salariés pour sa facilité à avoir la main lourde en suppression de postes, Herbert Diess est le candidat idéal pour la reprise de Volkswagen et de ses nombreuses marques, puisqu'il n'était arrivé chez le géant allemand qu'en 2015, alors que le dieselgate était déjà engagé. Il échappe donc, en partie, aux nombreuses procédures judiciaires.

Volkswagen Group en profite pour annoncer de profondes restructurations, avec la création de trois entités : "volume", pour les marques généralistes, "premium" et "super premium" pour des constructeurs comme Lamborghini ou Bugatti.

L'accent est également sur la Chine où le potentiel de croissance est gigantesque : quelque 185 millions de véhicules (six fois plus qu'en France) sont en circulation dans un pays où le taux de motorisation est toujours aussi faible.

Le groupe Volkswagen mise gros sur la Chine, là où, pourtant, le géant allemand est en bonne position. Peu d'informations sont en revanche données sur le marché nord-américain où l'on sait que Volkswagen accuse un gros retard sur la concurrence asiatique. 

Mots clés :

Commentaires (66)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Un faux air de Nigel Owens l'homme qui ira arbitrer le bon ordonnancement des leaders mondiaux des vendeurs de bagnoles... il te plaît Moulache ?

Par

Quel est la différence de restructuration entre volume/premium/super premium et généraliste/sport/luxe/utilitaires déjà en place? Le patron pardi! Ce monsieur met déjà son empreinte à la tête du groupe en changeant des noms qu'il a choisit.

Que devient le prédécesseur Matthias Muller?

Par

il est parti avec combien Matthias ? :biggrin:

Par

En réponse à roc et gravillon

Un faux air de Nigel Owens l'homme qui ira arbitrer le bon ordonnancement des leaders mondiaux des vendeurs de bagnoles... il te plaît Moulache ?

il a l'air pas mal ton nouveau boss :wink:

Par

En réponse à Pampiou

Quel est la différence de restructuration entre volume/premium/super premium et généraliste/sport/luxe/utilitaires déjà en place? Le patron pardi! Ce monsieur met déjà son empreinte à la tête du groupe en changeant des noms qu'il a choisit.

Que devient le prédécesseur Matthias Muller?

"Que devient le prédécesseur Matthias Muller ?" :chut:

Vu la valise de départ sa retraite dorée au Bahamas est assurée :bien: :bien: :bien:

Par

En réponse à zemik

il est parti avec combien Matthias ? :biggrin:

Il est surtout parti en prison quelque part aux USA :cyp:

Il boit même le pinard avec son pote Donald Trump :fresh:

Par

En réponse à TDPeugeot

Il est surtout parti en prison quelque part aux USA :cyp:

Il boit même le pinard avec son pote Donald Trump :fresh:

tu confonds avec un autre qui voulu prendre ses vacances là-bas alors qu'il était recherché :wink:

Par

En réponse à zemik

il est parti avec combien Matthias ? :biggrin:

Il a été payé en monnaie de singe :fresh:

Par

En réponse à roc et gravillon

Un faux air de Nigel Owens l'homme qui ira arbitrer le bon ordonnancement des leaders mondiaux des vendeurs de bagnoles... il te plaît Moulache ?

Espérons que Diess soit plus brillant à arbitrer le secteur automobile qu'Owens un match de rugby.

Par

En réponse à kidde

Il a été payé en monnaie de singe :fresh:

doit t'on rire ? :confused:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire