Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Interview de Thierry Lespiaucq (président du groupe VW France) - "On ne revient pas en arrière quand on a goûté à l'électrique." - Salon Caradisiac 2021

Une quinzaine de grands dirigeants du secteur automobile se sont pliés à l’exercice de l’interview sous l’un des chapiteaux du cirque Micheletty où est organisé le salon Caradisiac 2021. Thierry Lespiaucq, président du directoire du groupe Volkswagen France, pilote le spectaculaire virage de son entreprise vers la mobilité électrifiée.

Interview de Thierry Lespiaucq (président du groupe VW France) - "On ne revient pas en arrière quand on a goûté à l'électrique." - Salon Caradisiac 2021

Ce salon caradisiac 2021 nous a donné l’occasion d’inviter de grands patrons du secteur automobile pour des interviews consacrés à la mobilité électrifiée. Dans cette optique, il était important de recevoir Thierry Lespiaucq, président du directoire du groupe Volkswagen France.

Avec des marques telles que Volkswagen, Audi, Seat/Cupra, Skoda et Volkswagen Véhicules Utilitaires, l’entreprise a livré quelques 200 000 véhicules sur le territoire l’an dernier, ce qui en fait le premier importateur du secteur.

Interview de Thierry Lespiaucq (président du groupe VW France) - "On ne revient pas en arrière quand on a goûté à l'électrique." - Salon Caradisiac 2021

Interview de Thierry Lespiaucq (président du groupe VW France) - "On ne revient pas en arrière quand on a goûté à l'électrique." - Salon Caradisiac 2021

 

En matière d’électrification, les choses vont assez vite puisque le groupe est déjà largement présent sur le créneau de l’hybride au sens le plus large, qui va de la micro-hybridation à la motorisation rechargeable permettant de parcourir une cinquantaine de kilomètres (voire davantage) en mode « zéro émission ».

De quoi assurer la transition vers le 100% électrique, domaine dans lequel les ambitions sont élevées. Le groupe VW a d’ores et déjà annoncé son intention de lancer 30 nouveaux véhicules électriques d’ici 2025, mais l’offensive a déjà démarré avec la commercialisation des Volkswagen ID.3 et ID.4, véhicules qui connaissent un très bon démarrage à travers l’Europe.

Ces derniers mois, on a aussi beaucoup parlé de l’époustouflante Audi e-tron GT et de la très prometteuse Skoda Enyaq iV, véhicules à l’honneur sur ce salon Caradisiac. Des modèles extrêmement convaincants, qui illustrent parfaitement le propos tenus par Thierry Lespiaucq durant cette interview: "on ne revient pas en arrière quand on a goûté à l'électrique." Même si, en parallèle, le dirigeant regrette que le déploiement des infrastructures de charge soit encore trop lent alors même que les ventes de modèles électrifiés accélèrent.

Le groupe prévoit ainsi que les voitures électriques représenteront 70% de ses ventes à l'horizon 2030.. La promesse d’une actualité chargée dans les années qui viennent pour ce géant de l’automobile mondial.

Interview de Thierry Lespiaucq (président du groupe VW France) - "On ne revient pas en arrière quand on a goûté à l'électrique." - Salon Caradisiac 2021

Portfolio (2 photos)

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Commentaires (36)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Le groupe prévoit ainsi que les voitures électriques représenteront 70% de ses ventes à l'horizon 2030"

Oui oui et 150% à l'horizon 2050 :biggrin:

Et le Kube prévoit aussi que l'Allemagne battra la France en 2145 ?

En tout cas je me demandais où étaient toutes ces ID3 et ID4 puisqu'il paraît que ça démarre "en fanfare", j'ai eu la réponse en regardant l'euro : ce sont elles qui apportent le ballon sur le terrain ! :lol:

Par

En réponse à SteppeOuais

"Le groupe prévoit ainsi que les voitures électriques représenteront 70% de ses ventes à l'horizon 2030"

Oui oui et 150% à l'horizon 2050 :biggrin:

Et le Kube prévoit aussi que l'Allemagne battra la France en 2145 ?

En tout cas je me demandais où étaient toutes ces ID3 et ID4 puisqu'il paraît que ça démarre "en fanfare", j'ai eu la réponse en regardant l'euro : ce sont elles qui apportent le ballon sur le terrain ! :lol:

Leurs prévisions sont aussi crédibles que tes pronostics d'échec, à mes yeux. Un peu plus, même.

Par

Tant que les pseudo ecolo auront une influence sur le politique...

Par

N'importe quoi .... Je prefere 1000 fois les TDI perso j'ai eu beau essayé des hybrides ou electriques, je deteste et c'est pas pour moi je bouffe la batterie plus vite que la normalité.

Par

Super succès des ID3 et 4.

Je veux bien vous croire.

Mais quels sont les chiffres hors ventes en concessions ?

Sur Rouen, j'en vois une et c'est toujours la même.

Alors ?

Ventes en France ?

Ventes en Europe ?

Hors réseau bien sûr.

Par

En réponse à Gronholm651

N'importe quoi .... Je prefere 1000 fois les TDI perso j'ai eu beau essayé des hybrides ou electriques, je deteste et c'est pas pour moi je bouffe la batterie plus vite que la normalité.

Aimer ou pas, c'est tout un débat mas les hybrides japonaises font ce que l'on demande a une voiture, avancer dans de bonnes conditions de vivacité sans pour autant être en tête du grand prix des feux rouges. Le silence et la douceur sont aussi des qualités que l'on peut attendre d'une voiture, celles a moteur diesel ne sont pas au premier rang sur ces critères.

Par

"un très bon démarrage en Europe"... Hum... Quand on voit le réseau de recharge en Europe, il y a de quoi douter.

Après, c'est sûr que si ils comptabilisent les véhicules de démo et ceux de courtoisie, ça fait tout de suite du volume.

Par

Il a tout a fait raison :bien:

Par

"On ne revient pas en arrière quand on a goûté à l'électrique."

Hum... c'est pas ce que racontent certains propriétaires aux USA où plusieurs enquêtes montrent qu'une partie des gens reviennent au thermique ou à l'hybride notamment à cause de l'autonomie et du manque d'infrastructures de recharge (et recharges trop longues par rapport à un plein d'essence).

Cependant, ce n'est pas la majorité des proprios d'électrique qui reviennent en arrière donc la majorité reste conquise.

Je pense que l'électrique à son sens pour les métropoles et pour des gens dont l'automobile n'est qu'un déplaçoir sans plaisir de conduite et sans âme.

Pour ceux qui font de longues distances, qui aiment conduire et qui ne veulent pas de véhicules aseptisés et qui se ressemblent tous, l'avenir s'annonce très sombre.

Par

En réponse à Frdsnc

Tant que les pseudo ecolo auront une influence sur le politique...

Le "pseudo" écolo a son importance car effectivement le marché de l'écologie est un business très florissant de plusieurs dizaines de milliards d'euros par an, et ce n'est pas tenu par des mecs qui mangent des salades et élèvent des poules dans la Creuse.

Le reste n'est que manipulation des masses par une propagande démesurée depuis plus de 10ans.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire