Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Kimera Automobili EVO37 : la perfection automobile existe donc

Le dernier modèle d'automobile mythique à être ressuscité par la mode du restomod est la Lancia 037, sous le nom de Kimera EVO37. Un exercice périlleux mais qui a été réalisé sous la houlette de l'équipe de développement originale !

Kimera Automobili EVO37 : la perfection automobile existe donc

Pour les amateurs automobiles les plus riches, les dernières productions rigoureusement limitées des constructeurs les plus prestigieux, qu'ils s'appellent Bugatti, Pagani ou Koenigsegg, ne suffisent plus, ni même les plus rares des anciennes. La dernière tendance pour les nostalgiques fortunés, c'est le restomod, un courant qui modernise des anciennes de façon plus ou moins authentiques, en reprenant certains éléments de base ou en repartant de zéro. Plusieurs artisans sont devenus des références dans le domaine, comme Singer ou Gunther Werks pour les Porsche refroidies par eau, Eagle pour la Jaguar Type E, Alfaholics pour les Alfa Romeo ou encore David Brown Automotive pour la Mini. Au point que mêmes les constructeurs officiels s'y mettent, que ce soit Jaguar toujours avec la Type E, Volvo avec la P1800 ou, très récemment, Opel avec sa Manta GSe ElektroMOD.

Lancia n'est peut-être que l'ombre d'elle-même ces derniers temps mais elle dispose de quelques modèles mythiques dans son histoire qui ne demande qu'à être ressuscités. C'est la Delta qui a été la première à avoir cet honneur grâce à Automobili Amos en 2018 et c'est maintenant le tour d'une véritable légende sur roues, l'une des icônes du Groupe B, la 037, grâce à Kimera Automobili.

Kimera Automobili EVO37 : la perfection automobile existe donc

Mais commençons par le cœur de la bête, son moteur. Que les puristes se rassurent : il n'a pas été électrifié. Le 4 cylindres 2.1 à compresseur Volumex a développé jusqu'à 325 ch et 330 Nm dans sa version Evo 2 de rallye. Le nouveau, toujours à carter sec mais dont chacun des éléments a été modernisé, sort 505 ch et 550 Nm, doublement suralimenté désormais par un compresseur de type Roots et un turbo, une configuration qui rappelle donc plutôt la Delta S4. Pas de boîte automatique ni de double embrayage mais une bonne vieille boîte manuelle à six rapports avec un embrayage double disque, la seule concession à la modernité étant un système de synchronisation du régime à la montée ou à la descente des vitesses.

Comme la voiture originale, la cellule centrale est celle d'une Beta Montecarlo mais Kimera Automobili a re-développé entièrement les structures tubulaires avant et arrière, en les reliant par un arceau cage généreux. Les suspensions réglables sont fournies par Olhlins et les freins avec étriers à quatre pistons et disques au choix en acier ou en carbone-céramique proviennent de chez Brembo.

Kimera Automobili EVO37 : la perfection automobile existe donc

En utilisant les techniques les plus modernes comme le scan 3D et la CAO, Kimera a ajouté quelques subtiles modifications esthétiques pour moderniser la ligne. L'EVO37, c'est son nom, reprend les ailes gonflées originales mais adopte une version stylisée de l'aileron arrière de la voiture de course et voit ses porte-à-faux avant et arrière rabotés, les phares halogènes passant aux LED.

À l’intérieur, on trouve un frein à main hydraulique, un tableau de bord en fibre de carbone, des sièges s'inspirant de ceux de la Delta S4 et des harnais quatre points. La disposition des cadrans aux entrailles revus mais toujours analogues a été conservée.

Kimera Automobili EVO37 : la perfection automobile existe donc

Avant même de démarrer le projet, Kimera s'est assuré d'obtenir l'approbation de l'équipe d'ingénieurs ayant travaillé sur le modèle original et elle a suivi son développement du début jusqu'à la fin. Ainsi, Sergio Limone, qui a supervisé le développement de la 037 à la fin des années 70 et au début des années 80, a validé les évolutions du châssis et la mise à jour esthétique, tandis que Claudio Lombardi, à qui l'on doit, entre autres, de nombreux moteurs Lancia, a donné sa bénédiction pour la mécanique revue.

Les premiers exemplaires seront terminés en septembre prochain, avec une production limitée à 37 unités, chacune d'entre elles s'échangeant contre 480 000 €.

SPONSORISE

Actualité Lancia

Toute l'actualité

Commentaires (46)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

S'il faisait la même sans l'aileron arrière :bien:

Par

GY201 vient vite il y a encore des tricheurs :biggrin:

Par

En réponse à Lepiredevantnous

GY201 vient vite il y a encore des tricheurs :biggrin:

Ils ne trichent pas, ils reconstruisent. C'est même une nouvelle voiture artisanale sur base ancienne.

Par

Magnifique !

37 exemplaires, 480 000 €.

Sans doute un bon placement à mon avis.

Par

En réponse à Gus76

Magnifique !

37 exemplaires, 480 000 €.

Sans doute un bon placement à mon avis.

Vas, fait le chèque.

Par

En réponse à GY201

Vas, fait le chèque.

Bah, j'aimerai bien mais ça risque de coincer en peu beaucoup :bah:

Par

Perfection ? Cela n'engage que celui qui le pense...pour moi la perfection c'est la Tesla S plaid+...tout est relatif...

Par

Ah et puis je n'avais pas vu le prix ! N'importe quoi....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire