Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

L'auto des voisins - En Picardie, Alexandre, restaurateur, est fidèle à Tesla depuis 2014

Après ses deux modèles S, Alexandre Massiot vient de s'offrir une Tesla Model 3 Performance. Ce restaurateur, qui gère trois pizzerias, n'a aucun problème d'autonomie : il a installé devant chacun de ses établissements, une borne du constructeur américain. Elles lui permettent de se recharger au cours de ses déplacements, et d'attirer les clients.

L'auto des voisins - En Picardie, Alexandre, restaurateur, est fidèle à Tesla depuis 2014

Lorsque l'on passe ses journées sur la route, entre Saint Quentin dans l'Aisne, Reims et Soissons, on est en droit de se poser les bonnes questions quant à son moyen de déplacement. C'est ce qu'Alexandre Massiot a fait. Mais là ou d'autres auraient opté pour un diesel de gros rouleur, ce restaurateur, qui jongle entre ses trois établissements dans ces trois villes, a choisi l'électrique. Et c'est dans une Tesla Model 3 Performance qu'il fait le tour de ses pizzerias.

L'auto des voisins - En Picardie, Alexandre, restaurateur, est fidèle à Tesla depuis 2014

L'auto des voisins - En Picardie, Alexandre, restaurateur, est fidèle à Tesla depuis 2014

 

Le choix de ce chef d'entreprise qui a opté pour l'électrique, alors qu'il effectue près de 200km chaque jour n'est pas récent, ni irréfléchi. L'électrique, il l'observe de près depuis 2012, et il a craqué pour Tesla il y a six ans. "L'autonomie n'est absolument pas un problème pour moi. D'autant que je me charge dans chacun de mes restaurants". Grâce à un système pas très onéreux : le programme Destination Charging. "Il y a quelques années, Tesla proposait à des restaurateurs et à des hôteliers de s'équiper de chargeurs et j'y ai souscrit". Résultat : devant chacune de ses pizzerias, Alexandre dispose de bornes de la marque qui, même si ce ne sont pas des superchargeurs, lui permettent de brancher sa voiture. En plus, ses bornes étant signalées dans les GPS de toutes les Tesla en circulation, c'est aussi un moyen de s'attirer des clients, ravis de s'arrêter déjeuner pendant la recharge de leur auto. D'autant que les bornes sont offertes par la marque et qu'Alexandre n'a eu à prendre en charge que leur installation.

Le cuir (vegan) blanc ? Aucun problème

Ce choix d'Alexandre pour la marque américaine pourrait n'être que pragmatique. Mais il est attaché aux Tesla pour une autre raison : le plaisir qu'elles procurent. Après deux Model S, il s'est donc offert une Model 3 "Performance" l'an passé. Cette version, la plus puissante, et ses accélérations (de 0 à 100 km/h en 3,3 secondes) sont un régal quotidien "même si on n'exploite pas le potentiel de l'auto tous les matins". En revanche, il apprécie l'habitacle particulier de la Model 3, même l'absence de compteurs devant le volant, les différentes données étant regroupées sur l'énorme écran central. "On s'y fait très vite. Et d'ailleurs, chez tous les constructeurs, les tablettes s'agrandissent. Et plusieurs marques ont déjà placé les compteurs au milieu de la planche de bord. Rien d'inhabituel". En revanche, le cuir "végétal" blanc n'est-il pas trop salissant, surtout quand, comme lui, on a des enfants ? "Pas du tout, ça se nettoie d'un simple coup de chiffon, contrairement au cuir traditionnel".

En arrivant au restaurant, il suffit de brancher la Tesla.
En arrivant au restaurant, il suffit de brancher la Tesla.

L'autonomie n'est donc pas un problème, "même pour les longs voyages. J'ai passé des vacances en Italie et il suffit de s'organiser un minimum, le réseau de superchargeurs fait le reste". Mais qu'en est-il de la qualité de finition de l'auto ? Un reproche récurrent fait à Tesla. "En fait, les matériaux utilisés sont de très bonne qualité. le problème vient plutôt de l'assemblage qui laisse parfois à désirer, mais la fabrication s'améliore de semaine en semaine". Une qualité en hausse qu'il a lui-même même pu apprécier en suivant son évolution d'un modèle à l'autre parmi ceux qu'il a achetés.

L'économie de carburant compense le prix élevé

À propos de prix, l'autre reproche souvent fait à Tesla, puisque la Model 3 s'affiche aujourd'hui à près de 65 000 euros, Alexandre Massiot redevient pragmatique. "Lorsque, comme moi, on fait 200 km par jour, l'économie de carburant compense très largement les tarifs élevés". Et d'ajouter un autre argument : le prix de revente. "Il reste exceptionnellement haut, même avec des autos très kilométrées". Mais le restaurateur, tout attaché à la marque qu'il soit, consent tout de même à lui adresser un petit grief. "Elle ne fait jamais la moindre remise à l'achat. Comme Elon Musk l'a dit, même sa famille n'en bénéficie pas". Et Alexandre non plus. Pas plus qu'il n'a pu bénéficier d'un service spécialement dédié aux entreprises, comme d'autres marques en proposent, puisqu'il a acheté sa Model 3 au nom de sa boite. Des arguments qui, pour autant, ne lui feront pas changer de marque au moment d'acquérir une nouvelle auto. "La Hyundai Kona EV me parait très bien. Mais le meilleur atout de Tesla, c'est sur super réseau de superchargeurs." Alors, le moment venu, il troquera sa Model 3 contre une 4e Tesla.

L'auto des voisins - En Picardie, Alexandre, restaurateur, est fidèle à Tesla depuis 2014

En savoir plus sur : Moyenne Berline

SPONSORISE

Actualité Moyenne Berline

Avis Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire