Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

L’interdiction des véhicules thermiques en 2040 sera "une casse sociale sans précédent" selon Force Ouvrière

Dans Economie / Politique / Social

L’interdiction des véhicules thermiques en 2040 sera "une casse sociale sans précédent" selon Force Ouvrière

La semaine dernière, les députés ont fait un pas vers la fin des véhicules thermiques en France en 2040. Une décision qui pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour l’emploi selon le syndicat Force Ouvrière.

Il y a quelques jours, les députés ont adopté en commission "la fin de la vente des voitures particulières et des véhicules utilitaires légers neufs utilisant des énergies fossiles, d’ici à 2040".  Un amendement qui ne permettrait donc même pas la poursuite de la vente de véhicules hybrides.

En clair, les acteurs du secteur automobile auraient seulement 20 ans pour basculer l’ensemble du marché sur une technologie électrique (à batterie ou hydrogène) qui ne représente à ce jour en France même pas 2% du marché.

Même si cette décision n’est pas unique en Europe d’où le peu de réaction de la part de la filière automobile, le syndicat Force Ouvrière a tenu à rappeler les conséquences concrètes de cette disposition avant le débat public qui aura lieu le 3 juin prochain. Incompréhension, inquiétude et incertitude, voici les trois mots d’ordre du syndicat.

Pour Laurent Smolnik, secrétaire fédéral FO métaux en charge de l’industrie automobile : "2040, il ne faut pas rêver. Ce n’est pas parce qu’on décide que 100% des véhicules seront électriques que les clients vont suivre. Dire qu’en 2050 on va tout décarboner c’est d’une violence que l’on n’imagine pas. On va vers une casse sociale sans précédent en France si nous ne faisons rien".

Même si les déclarations du responsable syndical peuvent être jugées alarmistes, force est de reconnaître que le déclin des ventes de véhicules Diesel qui a pris de court beaucoup de constructeurs, ce qui devrait engendrer une vague de suppressions d’emplois chiffrées entre 10 000 et 15 000 postes. L’arrêt total des ventes de véhicules thermiques pourrait avoir des effets nettement plus importants et « entraîner la suppression de 70 000 emplois en France d'ici 2015-2030 », selon FO.

Pour FO, le débat à l’Assemblée Nationale « doit être l’occasion de revenir à la raison et de stopper cette course idéologique à marche forcée vers le tout-électrique ». « La mobilité durable implique l’innovation et l’intelligence collective, ce qui demande du temps. Loin des objectifs fixés comme des totems politiques ou électoralistes, il faut privilégier une approche réfléchie, sans exclure des solutions parfois imparfaites ; c’est notamment le cas du Diesel...mais aussi de l’électrique. Ne mettons pas la charrue de l’électrification avant les bœufs de l’industrialisation de la filière auto", résume Laurent Smolnik.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (69)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

et le casse environnemental (je dis pas que l'électrique est la solution) aggravera bien plus encore les inégalités. c'est fou de voir que tout le monde préfère ne rien faire. Il feraient mieux de se battre pour demander des investissements et des accompagnements dans les technologies du futur... ou même une société du futur ( pk ne pas se creuser les méninges our rendre le travail humain superflu? plutôt que se battre pour espérer garder des acquis qui en réalité se péjorent depuis la crise?)

Par

Comment faire confiance a un gouvernement qui est incapable de faire des prévisions au dela de 1 an....20 ans c'est tres long et les ventes de thermique vont ralentir progressivement suffisament pour que les constructeurs francais s'adaptent...Et si on a du retard en France c'est bien a cause de cette lourdeur imposée par les syndicats hostiles a tout changement en France

Par

qu'est ce qui faut pas écrire comme titre putaclic pour trouver les arguments et les defenseurs les plus bidons, les plus malhonnetes , et les plus traditionnalistes tendance marxiste lenniniste pour exister !

non seulement la probabilité de cette "casse sociale" comme vous l'écrivez pour bien faire le buzz type facebook cretinjauneToutestFaux, est totalement incertaine, mais en plus, vous oubliez totalement que les plus pauvres sont aussi les premières victimes de la toxicité de l'air issue des MILLIONS de sources de pollutions que sont les thermiques , entre autre , par leur lieux de vies prets des peripheriques ou des axes à tres forte circulation.

Qu'est ce qu'on ferait pas pour maintenir, contre la santé des plus pauvres, sa belle petite qualité de vie avec sa belle voiture à gazole/essence pour faire 70 bornes par jour à 20km de moyenne et partir à la campagne le we. Vraiment à gerber, on se demande QUAND cet esprit totalement anachronique et dépassé va ENFIN disparaître !

Putain, ca fait 20 ans qu'on est au XXIieme siecle , faut avancer maintenant !

Par

On parle tout de même de 20ans. C'est plus que l'age moyen du parc Français. Ceci dit, ce n'est pas clair. 2040 c'est bannir le 100% thermique, ou tout ce qui utilise un moteur thermique (hybride simple et plug-in comprise) ?

Par

La casse sociale a malheureusement démarré depuis longtemps, surtout depuis l'ouverture de la CEE à la concurrence déloyale. Mais avec ce type de lois, c'est toute la filière SAV qui est en danger. Et ces gens sans emploi ne pourront évidemment pas se payer une voiture neuve dite "propre". La France représente 0.9% de la pollution mondiale, donc tant que les grandes puissances pollueront toujours autant, ça ne changera quasiment rien. Les politiciens de tous bords le savent très bien, mais à part taxer et imposer des dépenses contraintes supplémentaires, rien n'a été prévu en amont. Tout ce qui leur importe, c'est leur propre situation aux détriment de la population, tout comme les banques et autres multinationales…

http://club.caradisiac.com/whealer/espace-detente-75428/photo/corruption-detector-7335368.html

Par

En réponse à pechtoc

On parle tout de même de 20ans. C'est plus que l'age moyen du parc Français. Ceci dit, ce n'est pas clair. 2040 c'est bannir le 100% thermique, ou tout ce qui utilise un moteur thermique (hybride simple et plug-in comprise) ?

FO dit n'importe quoi.

En 2040 le 100% sera fini. Mais les hybrid, rechargeable ou pas, seront de mise. On n'a pas dit en 2040 ce sera 100% électrique. Ce sera juste fini du 100% thermique.

Et je prend le pari que dès 2030 sauf "petit constructeur ayant une gamme restreinte ou un marché de niche (et c'est pas sur) on sera déjà dans le 100% thermique OUT.

Par

"On va vers une casse sociale sans précédent en France si nous ne faisons rien".

Ben oui, va falloir se mettre à réfléchir....puis à faire qq chose...C'est pas facile, hein ??

:ptèdr:

Bon c'est pas grave tant que certains se lamentent d'autres avancent....Choisi ton camp.

:coucou:

Par

En réponse à neoxa

et le casse environnemental (je dis pas que l'électrique est la solution) aggravera bien plus encore les inégalités. c'est fou de voir que tout le monde préfère ne rien faire. Il feraient mieux de se battre pour demander des investissements et des accompagnements dans les technologies du futur... ou même une société du futur ( pk ne pas se creuser les méninges our rendre le travail humain superflu? plutôt que se battre pour espérer garder des acquis qui en réalité se péjorent depuis la crise?)

Le tout électrique est une utopie, il sera impossible de produire suffisamment d'électricité , et le coût écologique sera désastreux. Décréter de telles décisions est la preuve de l'ignorance et de l'incompétence des politiques. La solution ne peut passer que par le développement des moteurs hybrides, la rationalisation des déplacements et des réseaux routiers. En effet, il n'y a pas que des citadins en France , quant au coût des véhicules....

Par

C'est tout le contraire, la mesure est symbolique : en partant de la situation actuelle, et même durcissant très lentement le bonus/malus, il n'y aura quasiment plus d'offres, car plus de demande, de voitures qui ne seraient pas au moins hybrides. Ça pourrait même arriver avant, il ne manque que l'investissement initial aux constructeurs, ceux qui l'ont fait peuvent déjà vendre des modèles sans autre offre que l'hybride.

Ajoutons qu'en 2040, avec la voiture/taxi autonome, on pourra facilement utiliser une voiture sans en posséder, pour moins cher que le coût de possession d'une voiture thermique bas de gamme.

Par

Et c’est le premier qui va aller afficher sa tête à la marche pour le climat... agissons avant qu’il ne soit trop tard... mais ne changeons rien surtout !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire