Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La prochaine Fiat 500 va se convertir à l’électrique

Dans Futurs modèles / Scoops

Paul Pellerin

Ce n’est plus un secret, la prochaine Fiat 500 sera électrique. Cette nouvelle citadine devrait être dévoilée lors du prochain Salon de Genève en mars 2020. Nous vous proposons aujourd’hui une vue de ce que pourrait être cette Fiat 500e.

La prochaine Fiat 500 va se convertir à l’électrique

Avant de disparaître, Sergio Marchionne (ancien patron du groupe FCA), l’avait annoncé, la future Fiat 500 sera électrique. Ce n’est pas la première fois que la 500 se dote d’une motorisation de ce type. Fiat produit depuis 2013 une Fiat 500e vendue en Californie. Un état qui oblige les constructeurs à produire un pourcentage de voitures non polluantes pour espérer vendre d’autres véhicules à moteurs thermiques. Cette auto n’est pas une bonne affaire pour le groupe italo-américain, car malgré un tarif élevé, elle est vendue à perte par l’entreprise. C’est pourquoi Fiat s’est toujours refusée à la vendre en Europe (on en trouve désormais en France en occasion). Malgré cette expérience douloureuse financièrement, le groupe veut remettre ça et va créer une voiture qui, cette fois, sera rentable. Une citadine conçue exclusivement pour la motorisation électrique et qui pourrait reprendre la dénomination 500e.

Uniquement en cinq portes

Par rapport à la Fiat 500e vendue en Californie et produite dans l’usine mexicaine de Toluca, la nouvelle 500e sera produite en Italie. Elle sera plus grande que l’actuelle génération, afin que les quelques centimètres supplémentaires permettent de bénéficier d’un peu plus d’espace à l’arrière et d’un volume de coffre plus important. Celui-ci ne devrait pas être pénalisé par la présence des batteries, celles-ci se situant dans le plancher au niveau de la banquette arrière. Surprise, la nouvelle électrique de Fiat devrait afficher une carrosserie cinq portes, les portes arrière ayant la particularité d’être à ouverture antagoniste, sans montant central, comme une Mazda RX-8.

Autonomie en hausse

Si la 500 “californienne“ dispose d’à peu près 180 km d’autonomie, la future 500 devrait être pourvue de batteries de plus grande capacité pour lui autoriser 300 km d’autonomie. La puissance pourrait atteindre les 130 ch et il pourrait même y avoir une version Abarth au programme. La Fiat 500 fera sans aucun doute le plein d’aides à la conduite et de systèmes multimédias de dernière génération. Le tableau de bord devrait être plus épuré que sur l’actuelle Fiat 500 avec un écran tactile mieux intégré. On devrait également constater des progrès en ce qui concerne la finition et la qualité d’assemblage.

Thermiques et électrique vont cohabiter

Fiat, ne voulant pas mettre tous ses œufs dans le même panier, conservera la Fiat 500 actuelle à moteur thermique. Celle-ci subira une belle évolution fin 2019 et devrait disposer de moteurs thermiques évolués avec micro-hybridation. Cette Fiat 500 “thermique“ servira d’entrée de gamme à la future famille 500 et garantira un tarif plus abordable que la Fiat 500e qui devrait être proposée aux alentours des 30 000 € (hors bonus écologique). Après la 500e berline, Fiat a de grandes ambitions dans l’électrique et pourrait proposer vers 2021 une version Giardiniera (la Fiat 500 en break).

La future Fiat 500e en dix points

  • Nouvelle génération de Fiat 500
  • Disponible uniquement en électrique
  • Production en Italie
  • Arrivée prévue en 2020
  • Cinq portes, quatre/cinq places
  • Portes à ouverture antagoniste à l’arrière
  • Longueur : 3,80 m environ
  • Moteur électrique de 130 ch environ
  • Autonomie de 300 km
  • Tarif : 30 000 €*

*Estimation

En savoir plus sur : Fiat 500 (2e Generation)

SPONSORISE

Actualité Fiat

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire