Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Le patron de Nissan annonce sa démission

Dans Economie / Politique / Personnalités

Hiroto Saikawa, qui avait fait tomber Carlos Ghosn, a dû à son tour démissionner après avoir reçu des primes indues.

Le patron de Nissan annonce sa démission

Nissan l'a confirmé hier : Hiroto Saikawa, son directeur général, démissionnera le 16 septembre. L'homme était sous pression, après avoir admis la semaine dernière un trop-perçu dans sa rémunération, en violation avec les procédures internes.

Un sacré couac pour celui qui a fait tomber Carlos Ghosn. Depuis l'arrestation de ce dernier, accusé de malversations financières, Hiroto Saikawa a régulièrement chargé son ex-mentor. Voici donc l'arroseur arrosé.

Hiroto Saikawa paie aussi les résultats de Nissan, dont les ventes et résultats financiers ont plongé ces dernières années. Le directeur général n'a là aussi pas manqué de pointer la responsabilité de Ghosn. Mais la stratégie du bouc émissaire ne tenait plus, Saikawa étant aux commandes de Nissan depuis plus de deux ans.

Il sera dans un premier temps remplacé par le directeur général adjoint, Yasuhiro Yamauchi. La marque veut lui trouver rapidement un successeur, avant fin octobre, date à laquelle se tiendra le Salon de Tokyo. Parmi les candidats potentiels, il y a des dirigeants de Renault.

Le Losange va tout faire pour que Nissan soit maintenant dirigé par une personnalité "Alliance compatible", ce que n'était pas Hiroto Saikawa. Pour beaucoup, celui-ci est d'ailleurs fortement lié à la crise que traverse le partenariat franco-japonais depuis plus d'un an. Son départ va peut-être permettre de tourner la page.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (31)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Celui qui vit par l'épée... Toussa Toussa quoi

Par

L'arroseur arrosé ou encore, on récolte ce que l'on sème .

En gros que ce soit le Franco-Libanais ou le Jap, on avait deux pourris de chaque coté

Par

Une fois Nissan dirigé par quelqu'un de Renault, un agrandissement de l'Alliance (ou une fusion) avec FCA sera complètement envisageable.

:jap:

Par

:tongue:ça serait trop drôle qu'un français soit placé à sa place :areuh: :ddr::sol:

Par

Lui par contre il n'est pas en garde à vue.

Il y'aurait 2 poids 2 mesures dans le système judiciaire japonais?

Par

bien fait na

Par

En réponse à atom_31

Lui par contre il n'est pas en garde à vue.

Il y'aurait 2 poids 2 mesures dans le système judiciaire japonais?

Bah, il y a les japonais, et les autres...

:jap:

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

Bah, il y a les japonais, et les autres...

:jap:

Il n'y a pas plus raciste que les japonais.

Par

Première étape faite.

Saikawa out....

Vous sentez venir la suite ?

Ceux qui ne cessent de rabâcher que Nissan domine son actionnaire principale risquent de déchanter.

Par

Mauvais épisode à coup sûr, et drôle de société japonaise qui nous laissait croire à mieux. Finalement, les humains sont tous les mêmes.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire