Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Le patron de Nissan ne voit aucun intérêt à une fusion avec Renault

Dans Economie / Politique / Industrie

Le patron de Nissan ne voit aucun intérêt à une fusion avec Renault

Pour Hiroto Saikawa, PDG de Nissan, une fusion des marques de l'Alliance n'aurait pas d'intérêt. Selon lui, l'Alliance permet d'améliorer la rentabilité grâce aux synergies tout en conservant une indépendance.

Une chose est sûre : dans les années à venir, Renault et Nissan (accompagné désormais de Mitsubishi) vont continuer de se rapprocher. Carlos Ghosn a la délicate mission de mener à bien ce chantier, avec pour date butoir 2022.

Il y a quelques jours, il expliquait que toutes les options étaient possibles : "je ne laisse aucune option de côté mais je n'en privilégie aucune. Nous ne sommes pas fixés sur une solution". L'idée de procéder carrément à une fusion n'était donc pas balayée.

Mais du côté japonais, on indique que c'est peu probable. Dans une interview accordée au quotidien économique Nikkei et évoquée par l'AFP, le PDG de Nissan, Hiroto Saikawa, a dit qu'il ne voit "aucun intérêt" à une fusion, qui aurait pour lui "des effets secondaires".

Le patron de Nissan souhaite tout de même une évolution. Il a déclaré : "il est nécessaire de trouver un juste équilibre dans les relations entre actionnaires" pour éviter les jeux de pouvoir. Actuellement, les deux parties sont liées par des participations : Renault détient 43 % de Nissan, et Nissan détient 15 % de Renault. L'Alliance n'est donc pas un groupe, mais une super-coopération.

Hiroto Saikawa semble d'ailleurs plutôt en accord avec le principe de base, expliquant que le but de l'Alliance est "que chaque membre reste indépendant tout en maximisant la croissance de chacun d'eux". En clair, des synergies en matière de conception et production, oui, une entité commune, non. Le scénario le plus probable serait une montée en puissance de Nissan dans le capital de Renault. Une rumeur avait laissé entendre que le japonais pourrait acheter la part de l'État français, soit 15 %.

Le dossier est des plus complexes, tant il faut ménager les susceptibilités des gouvernements français et japonais, le premier souhaitant voir Renault garder le contrôle, le second attendant un rééquilibrage des forces, Nissan vendant plus que Renault.

SPONSORISE

Actualité Nissan

Toute l'actualité

Forum Nissan

Commentaires (31)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je vous résume l'article : Nissan prépare lentement mais sûrement sa prise de contrôle de Renault.

Par

"Le patron de Nissan souhaite tout de même une évolution. Il a déclaré?: "il est nécessaire de trouver un juste équilibre dans les relations entre actionnaires" pour éviter les jeux de pouvoir".

Nan mais dans quel monde une société (soi-disant) contrôlée par une autre se permet de faire la leçon à son actionnaire majoritaire (qui plus est son "sauveur") ?

Donc en gros, c'est Nissan qui donne des directives à Renault.

Y a qu'en France qu'on peut voir ça :biggrin:

Par

Situation Renault/Nissan à comparer avec celle de Mercedes/Geely, où là il ne s'agit même pas d'alliance...

Rien qu'avec 10% du capital, le chinois met l'allemand au garde à vous :lol:

Par Profil supprimé

En réponse à Initiale Pastis

Je vous résume l'article : Nissan prépare lentement mais sûrement sa prise de contrôle de Renault.

En fait cela finira par Dacia Group :love:

Par

Je suis parfaitement de son avis, il faut encourager et mutualiser les talents et itrer l' ensemble vers le haut, voyez ce qui s' est passé avec vvé grpe, l' un a inventé le logiciel truqué et l' a filé aux autres, sans davantage de censure ni de retenue..!!

On apprécie les résultats, les patrons défilent et ..couic, pendus .. !!

Par

En réponse à moulache

Je suis parfaitement de son avis, il faut encourager et mutualiser les talents et itrer l' ensemble vers le haut, voyez ce qui s' est passé avec vvé grpe, l' un a inventé le logiciel truqué et l' a filé aux autres, sans davantage de censure ni de retenue..!!

On apprécie les résultats, les patrons défilent et ..couic, pendus .. !!

Rien à voir..... le logiciel à été inventé par Bosh, VW possède 100% de ses marques du moins pour Audi, Seat, Skoda...

Par

En réponse à moulache

Je suis parfaitement de son avis, il faut encourager et mutualiser les talents et itrer l' ensemble vers le haut, voyez ce qui s' est passé avec vvé grpe, l' un a inventé le logiciel truqué et l' a filé aux autres, sans davantage de censure ni de retenue..!!

On apprécie les résultats, les patrons défilent et ..couic, pendus .. !!

Et oui l alliance n est pas un groupe . Vw number one mondial depuis 2 ans ... sorry moumou :bah:

Par

Pendant ce temps, Bbébert Diess arrive chez vvé, colle Man et Scania en bourse -qu' il ne peut plus financer- et se propose de vendre une marque, recouic ..!!

Par

En réponse à moulache

Pendant ce temps, Bbébert Diess arrive chez vvé, colle Man et Scania en bourse -qu' il ne peut plus financer- et se propose de vendre une marque, recouic ..!!

Il n y a aucun problème avec man et scania mon moumou c est rentable :oui:

N oublies pas que vw compte prendre le contrôle de Navistar prochainement et Hino la marque de poids lourds de Toyota vont créer une alliance stratégique ( moteur électrique, conduite autonome etc ) avec vw ..

Rappelons aussi que l introduction en bourse de la branche poids lourds ne dépassera pas les 20% ... vw gardera le contrôle :oui:

Par

Bravo à Nissan , ne vous laissez pas faire , Renault essai de vous fourguer des moteurs Renault poussif et pas fiable!

Nissan doit produire des moteurs Nissan 100/100 made in japan , multi soupapes , et bien performant et fiable!!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire