Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le retour des coupés? - Vidéo en direct du salon de Francfort 2019

Dans Salons / Salon de Francfort

Depuis toujours, la carrosserie coupé symbolise une forme de noblesse automobile. Seulement voilà, elle est en pleine mutation : à Francfort, le terme de coupé est avant tout l’apanage des…SUV!

A Francfort, les coupés s'apparentent surtout à des SUV.
A Francfort, les coupés s'apparentent surtout à des SUV.

La cause a longtemps été entendue : avec leurs lignes effilées, leurs deux portes et leurs puissantes motorisations, les coupés représentaient l'aristocratie de l'automobile. Et laissaient aux berlines, breaks, monospaces et autres 4x4 le soin de satisfaire les besoins des pater familias en quête de praticité.

Le retour des coupés? - Vidéo en direct du salon de Francfort 2019

Le retour des coupés? - Vidéo en direct du salon de Francfort 2019

 

Puis les choses ont évolué. Par petites touches. En l’an 2000, Renault osait l‘Avantime, un étonnant coupé sur base de monospace qui créait à lui seul le concept de « coupéspace ». L’engin fera un flop (8 000 exemplaires produits), mais laissera une empreinte durable dans l’histoire automobile.

Ce métissage entre deux catégories de véhicules allait en tout cas donner des idées à BMW, qui en 2008 présente le X6 de première génération. A l’époque, il fallait avoir un certain talent de visionnaire pour prédire le succès de cet engin improbable, doté de l’encombrement d’un X5 sans en offrir les aspects pratiques avec son hayon incliné qui en obère le volume de chargement (au lancement, il n’était de plus disponible qu’en 4 places !). On connaît la suite : en dix ans, la marque aura vendu plus de 400 000 exemplaires de son terrible engin, dont on découvre la troisième génération à Francfort cette année.

Un tel engouement n’allait pas manquer d’inspirer la concurrence (et de pousser BMW à élargir son offre, avec le X4). Après Mercedes et ses GLC et GLE Coupé (lequel s’est écoulé à 160 000 exemplaires depuis 2015, et représente 27% des ventes de la gamme GLE), Audi est entré dans la danse avec ses Q8 et Q3 Sportback (tout récemment essayé par Caradisiac). Il en va de même pour Porsche, avec son Cayenne coupé.

Bref, à Francfort, les SUV se déclinent à la sauce coupé. Ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les tenants d’un certain classicisme, à l’image de notre estimé confrère Serge Bellu, qui analysait récemment sur Caradisiac les raisons du succès de ces SUV coupés.

Le seul motif de satisfaction, finalement, vient de…BMW, qui dévoile un élégant Concept 4 préfigurant la future Série 4. Ce modèle respecte à la lettre les préceptes de base de la catégorie du coupé : raffinement, élégance et sportivité. Rien que pour ça, on absoudra la marque de ses récents errements stylistiques.

 

 

SPONSORISE

Actualité Bmw

Toute l'actualité

Forum Bmw

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire