Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Malus automobile : bientôt plus de limite maximale ?

Malus automobile : bientôt plus de limite maximale ?

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, souhaite déplafonner le malus. Les véhicules les plus polluants auraient ainsi une pénalité bien plus lourde que les 12 500 € prévus en 2020.

Pour 2020, deux barèmes du malus sont prévus : un avec la norme NEDC corrélée (au 1er janvier), un avec la norme plus sévère WLTP (au 1er mars). Les seuils de déclenchement seront de respectivement 110 et 138 g/km, tandis que la taxe maximale commencera à 173 et 201 g/km. La progression des sommes sera semblable, avec dans les deux cas un nouveau montant du malus maximal : 12 500 €, contre 10 500 € actuellement.

Mais est-ce que cela pourrait finalement être bien plus ? Le ministre de l'Économie est favorable à cette idée. Lors d'une interview sur la chaîne BFM, Bruno Le Maire a proposé de déplafonner le malus automobile. Les sommes de la taxe continueraient de progresser au-delà de 173 ou 201 g/km.

Pour le justifier, le ministre a déclaré : "Nous sommes en train de perdre la bataille du CO2 (...) pour une raison simple, c'est que vous avez une explosion des véhicules à grosse cylindrée". Un avis que l'on ne partage pas, la part des véhicules les plus émetteurs de CO2 étant stable ces dernières années en France. Et elle représente une part minuscule des ventes dans l'Hexagone !

Le ministre a précisé qu'il compte en débattre avec Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique. Est-ce que ça peut aboutir dès le barème 2020 ? Cela semble un peu court mais on peut être surpris par la vitesse pour alourdir une taxe !

Assurément, le malus va s'envoler en 2021 dans les tranches hautes pour compenser la suppression programmée de trois malus dédiés aux véhicules puissants, dont la taxe sur les modèles de plus de 36 CV. Pour simplifier la fiscalité, un seul malus sera au programme, et il y a donc fort à parier que la grille sera nettement plus sévère après 200 g/km.

Par ailleurs, Bruno Le Maire a aussi annoncé qu'il souhaite voir dans les publicités un message sur l'impact environnemental des véhicules, faisant le lien avec ce qui existe pour le tabac et l'alcool : "Pourquoi on laisserait des constructeurs automobiles faire un marketing offensif sur les véhicules qui polluent le plus sans que les clients, les citoyens, soient avertis sur les risques de pollution liés à ces véhicules ?". On doute déjà de l'effet sur les acheteurs, d'autant que les réclames pour les autos les plus polluantes se font déjà rares.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (79)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Tout est bon pour remplir les caisses après tout... Mais l'argument est idiot, si la bataille du CO2 est perdu c'est parce que l'exigence est tellement hors de la réalité qu'aucune thermique n'arrive tellement respecter ces normes. L'acheteur de grosse sportive sera tjrs la mais si ça le dérange qu'il interdise purement et simplement leur vente, ce serait plus clair. Les constructeur Français n'en font plus, autant les interdire je suppose...

Par

En gros entre si je comprends bien on aura toujours un cayenne sans malus, mais une sportive qui fait moins de 3000 km par ans avec un malus de 50k euros... why not, on est bien en France...

Par

mesure stupide et lamentable totalement confiscatoire , tout le monde ne peut pas rouler en électrique

Par

En réponse à chris199

mesure stupide et lamentable totalement confiscatoire , tout le monde ne peut pas rouler en électrique

Ça finira que les gens achèteront leur voiture à l'étranger

Par

En réponse à pechtoc

Tout est bon pour remplir les caisses après tout... Mais l'argument est idiot, si la bataille du CO2 est perdu c'est parce que l'exigence est tellement hors de la réalité qu'aucune thermique n'arrive tellement respecter ces normes. L'acheteur de grosse sportive sera tjrs la mais si ça le dérange qu'il interdise purement et simplement leur vente, ce serait plus clair. Les constructeur Français n'en font plus, autant les interdire je suppose...

cité moi un politicien intelligent SVP

Par

il est en train de perdre la bataille... :beuh:

j aimerais bien savoir s il roule en electrique lui... pour venir casser nos gros bonbons avec ses malus à la mords moi le noeud

Par

En réponse à chris199

mesure stupide et lamentable totalement confiscatoire , tout le monde ne peut pas rouler en électrique

Rien de tout ça, ça ne concerne qu'une part très faible des ventes et de voitures que personne n'achète en France parmi les clients de ce bistrot virtuel.

En fait, on s'en fout, déjà qui peut, qui veut, acheter une voiture a 12500 euros de malus?

Par

Ils ont pas de voitures, eux. C'est nous qui payons alors le Malus ils en ont rien à foutre ! :biggrin:

Par

Lemaire a raison

Il n'y a strictement aucune raison de plafonner

C'est d'ailleurs le cas en Allemagne où ça n'est pas plafonné

Donc on fait comme eux : 5€ de taxes par gramme au dessus de 95g de CO2/km

Donc 500€ pour 195g de CO2/Km au lieu de ... 12500€ avec le matraquage Français

Si Lemaire était un bon ministre de l'économie, il aurait dit .. ben voyons ces bagnoles rapportent aujourd'hui 12500€ + 20% de TVA ... si le marché est divisé par 2 en supprimant le plafonnement, l'Etat va perdre la moitié des recettes de TVA ... génial cette idée stupide

Bon c'est vra que Lemaire est un grand expert du secteur automobile . Souvenons nous qu'en Octobre 2018, il expliquait sic "Alors que l'hybride rechargeable, il y a beaucoup de véhicules, notamment français, qui sont disponibles sur le marché tout de suite. " ... en fait les premières livraisons du 3008 ou C5 Aircross interviendront de fait au Printemps 2020 soit 18 mois plus tard cf. http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/rechargeable-ministre-economie-7481896.html

Par

Simple démagogie, la part d’ecolo est plus importante que celle des amateurs de belles voitures. Pour le reste c’est un peu d’argent en plus, certes insuffisant pour régler le problème budgétaire du pays mais au moins M. Le Maire pourra dire qu’il a œuvré en ce sens.

On a des années difficiles en perspective avec des électriques pas à la hauteur des thermiques et ces dernières rendues virtuellement hors de prix à cause des taxes.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire