Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

La catégorie des SUV est la plus prisée des automobilistes européens, et il n’y a bien sûr aucune raison que celle-ci échappe au vaste mouvement d’électrification qui touche le marché automobile. Quatre modèles de choix apparaissent cette année, et ces grands fauves s'affrontent sur la piste du cirque Michelety, dans le cadre du salon Caradisiac 2021.

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Les SUV et crossovers représentent de très importants leviers de croissance pour les constructeurs, qui déclinent ce type de carrosserie à toutes les sauces, de la citadine à la sportive. De fait, la catégorie des modèles compacts, qui conviennent aussi bien aux petites familles qu’aux gestionnaires de flottes d’entreprises, suscite en Europe d’énormes attentes en termes de volume de vente.

Le groupe Volkswagen, qui ne fait pas mystère de son intention de s’imposer sur le marché de l’électromobilité, commercialisera deux modèles de ce type dès cette année, les VW ID.4 et Skoda Enyaq iV (dont il est déjà possible de passer commande), et ce n’est qu’un début pour un groupe qui prévoit de disposer de six usines de production de batteries à travers l’Europe à l’horizon 2030.

Si Renault est absent du créneau, l’Alliance y posera une roue à partir du mois de septembre avec l’Ariya, un crossover taillé pour les voyages au long cours, avec une autonomie de 500 km pour la version à grosse batterie.

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

 

Mais l’un des intérêts de la technologie électrique est qu’elle permet l’émergence rapide de concurrents crédibles aux acteurs historiques du secteur. C’est en Chine, où les constructeurs européens se fournissent en batterie, que cela bouge le plus ces derniers temps.

Outre MG ou Seres, on observe avec intérêt l’émergence d’Aiways, qui présente la particularité de débarquer en France sans réseau de distribution, et en proposant uniquement de la vente via Internet pour ses véhicules dont on relève qu’ils sont garantis 5 ans. Quant à l’entretien, il sera assuré dans les centres-autos Feu Vert.

On attend par ailleurs la mise sur orbite de la très attendue Tesla Model Y, prévue pour la fin d’année, mais aussi l’arrivée de nouveautés tant du côté des Japonais et Coréens (Hyundai Ioniq 5 et Kia EV6, notamment) que des constructeurs premium allemands (Audi Q4 e-tron, par exemple). Bref, nous sommes loin d’avoir tout vu dans ce paysage automobile en profond bouleversement. En attendant, auscultons ensemble l’offre disponible cette année dans le cadre étonnant de ce cirque Micheletty où Caradisiac a le privilège d'organiser son salon 2021. Au programme: nissan Ariya, Skoda Enyaq iV et Volkswagen ID.4.

Design : pas de miracle

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021
Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021
Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

 

Les SUV doivent à la fois préserver une bonne habitabilité et faire preuve de caractère dans le style, ce qui n’est pas forcément le plus facile à combiner. A ce chapitre, c’est à notre sens le Skoda Enyaq iV qui l’emporte grâce au caractère anguleux de ses lignes et au traitement fin des détails, à l’image des feux avant et de la calandre que garnissent 131 LED, en complément desquelles on trouve une bande lumineuse horizontale.

Le Volkswagen ID.4, au coup de crayon plus mollasson, peine à susciter un réel enthousiasme, comme souvent chez Volkswagen. Mais au moins a-t-il le mérite de ne déplaire à personne, ce qui devrait lui permettre de passer les années sans difficultés. Le Nissan Ariya en impose, et « rend » mieux en réalité qu’en photo. On peut toutefois lui reprocher une certaine lourdeur dans le profil, du fait d’un style mâtiné de monospace.

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Notre choix : Skoda Enyaq iV, plus valorisant

 

A bord : c’est déjà demain

De conception récente, ces voitures proposent toutes le même genre d’habitacle au design épuré et faisant la part belle aux écrans. Mention spéciale au Nissan Ariya, où il n’existe pas réellement de séparation « physique » entre conducteur et passager avant, où la qualité des matériaux séduit, et où cohabitent deux dalles de 12,3 pouces dans la partie supérieure d’une planche de bord où se superposent les lignes horizontales.

Les Volkswagen ID.3 et Skoda Enyaq partagent la même plate-forme, mais le traitement des habitacle diffère sensiblement…à l’avantage du Skoda, là encore. Si les deux voitures disposent d’un écran central de (13 pouces chez Skoda, 12 chez VW) en complément du (petit) combiné d’instrumentation digital face au conducteur, les stylistes de la marque tchèque semblent là encore s’être donné plus de mal que leurs homologues de chez VW, où l’ensemble du mobilier manque réellement de caractère. C’est certes bien dessiné et l’ergonomie satisfait, mais sans aspérité aucune. Au moins est-ce cohérent avec l’apparence extérieure, certes. De fait, c’est Skoda qui se donne des airs premium quand VW semble se cantonner à l’étiquette de constructeur généraliste.

Elle dispose aussi d’un volant trois branches, et cela doit être salué tant les choix esthétiques des constructeurs laissent à désirer sur ce point ces derniers temps.

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Notre choix : Nissan Ariya, pour les écrans et les matériaux utilisés

 

Habitabilité-coffre : espace optimisé

Avec leur grand empattement qui permet d’implanter les batteries dans le plancher, les voitures électriques préservent un bel espace à bord, notamment à l’arrière. Nos quatre protagonistes font ainsi preuve d’un excellent sens de l’accueil, digne de modèles thermiques de gabarit supérieur (l’Aiways U5, la plus longue, mesure 4,68 m.).

Toutes font ainsi valoir un excellent sens de l’accueil, et il n’est qu’à piocher dans le catalogue pour choisir une ambiance plus ou moins sombre en fonction de vos goûts.

La différence s’opère au niveau des volumes de coffre. Celui-ci s’établit à 468 litres à bord de la Nissan Ariya (415 pour les versions 4 roues motrices), 543 litres à bord de la VW ID.4 et… 580 litres dans la Skoda, selon une - bonne - tradition maison. On retrouve d’autres détails malins, à l’image du porte-parapluie intégré à la portière conducteur, d’un nettoie-câble pour le câble de recharge, d’un capuchon pour la prise de charge, ou bien encore d’un gratte-givre intégré au hayon.

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Notre choix : Skoda Enyaq iV, la mieux pensée

 

Gamme de moteurs : faites vos jeux

Tous ces modèles se déclinent avec différents niveaux de puissance et d’autonomie, cette dernière étant bien sûr plus élevée quand on opte pour une configuration à deux roues motrices.

Sur le VW ID.4, la batterie 52 kWh permet de rayonner pendant 345 km, et celle de 77 kWh jusqu’à 520 km. Avec la recharge rapide, on peut espérer récupérer jusqu’à 320 km en 30 mn sur une borne 125 kW. Chez Skoda, les capacités sont logiquement directement comparables, avec 362 km pour la batterie de 51 kWh (et un timide 11,3 s pour passer de 0 à 100 km/h), 412 km pour la version 58 kWh et jusqu’à 534 km pour la 77 kWh. Une version GTX à 4 roues motrices arrivera en cours d’année, avec une puissance qui devrait avoisiner les 300 ch.

Chez Nissan, l’Ariya sera disponible avec deux batteries. La première offre 63 kWh (560 Nm de couple) et fait miroiter un rayon d’action d’environ 350 km. On peut espérer réaliser jusqu’à 500 km avec la batterie 87 kWh, laquelle alimente un moteur dont les puissances d’échelonnent entre 242 et 395 ch. L'auto est de plus disponible avec deux ou quatre roues motrices.

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Notre choix :  Nissan Ariya, à l'offre plus large

 

Technologie : la meilleure est la moins chère

 

Les amateurs de high-tech seront servis avec ces voitures, qui reçoivent, en série - souvent en option – des équipements intéressants. Chez VW, on citera notamment le système d’affichage tête haute à réalité augmentée, avec des flèches indiquant les changements de direction semblant comme intégrées à la chaussée. C’est très réussi. On note que toutes les versions de l’ID.4 reçoivent un régulateur de vitesse actif, l’aide au maintien dans la voie ainsi que des radars de stationnement avant et arrière. A cela s’ajoutent des commandes vocales, un écran central tactile, le démarrage sans clé, ainsi que le câble de recharge T3.

Le Skoda Enyaq iV assure des prestations directement comparables, politique de groupe oblige. Dès l’entrée de gamme, on a droit aux phares avant à LED, au digital cockpit, à la clim auto bizone ou bien encore au GPS. Il faut toutefois alors se contenter du « petit » écran central de 10 pouces, et passer par les options pour disposer du radar de recul, équipements proposés sur la version supérieure (écran central 13 pouces, feux matrix LED, etc.).

Il est en revanche trop tôt pour connaître les détails de l’équipement du Nissan Ariya, qui ne sera commercialisé qu’à la rentrée. Mais celui-ci ne devrait bien sûr rater aucune des « figures imposées » de la catégorie.

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Notre choix : Volkswagen ID.4, très bien équipé dès sa version d’entrée de gamme

 

Sur la route : poids lourds

A ce jour, Caradisiac n’a pu prendre en main que les VW ID.4 et Skoda Enyaq iV. Ces modèles électriques sont lourds (2 124 kilos pour l’ID.4 77 kWh, par exemple) et s’accommodent mieux d’une conduite coulée qui de toute façon est recommandée pour préserver l’autonomie.

Et si les moteurs électriques permettent de franches accélérations, par la grâce d’un couple élevé instantanément disponible à l’appel du pied droit, mieux vaudra réserver celles-ci à des besoins très ponctuels.

Reste que l’ID.4 fait preuve d’un très bon confort de roulage, d’une maniabilité hors pair grâce à un rayon de braquage digne d’une citadine, et d’une souplesse de fonctionnement extrêmement plaisante au quotidien, le tout étant servi par un excellent silence de fonctionnement. Une réussite.

Des qualités logiquement partagées par l'Enyaq iV, qui fait apprécier sa douceur de conduite et un comportement routier des plus sécurisants. Seul regret, un poids élevé qui pénalise son autonomie.

Notre choix : toutes ces voitures n'ayant pas été essayées, pas (encore) de vainqueur à ce chapitre

 

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4:

le verdict Caradisiac

 

THEME

AVANTAGE

Design

Enyaq iV

Présentation intérieure

Ariya

Habitabilité/Coffre

Enyaq iV

Choix des moteurs

Ariya

Technologies

ID.4

Sur la route 

pas (encore) de vainqueur

LE VERDICT CARADISIAC

Enyaq iV : 2 - Ariya : 2 - ID.4: 1

Les gagnantes : Skoda Enyaq iV et Nissan Ariya

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021
Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

L'Ariya n'ayant pas encore été essayée, cette victoire ex-ae est obtenue sur la foi de prestations théoriques et reste donc très provisoire. Il n'en demeure pas moins que l'Enyaq iV et l'Ariya semblent très solidement armées pour affronter la concurrence.

Ainsi, l’Enyaq iV semble répondre à tous les critères importants par les usagers d’une SUV électrique à vocation familiale. De plus, elle le fait avec style et à des prix corrects, lesquels s’échelonnent entre 36 050 et 50 330 € hors bonus.

Des tarifs finalement comparables à ceux de cousin signé Volkswagen, affiché entre 39 370 et 47 660 €, et sur lesquels devrait probablement s’aligner le Nissan. L'ID.4 semble bien né, mais on peut lui reprocher une présentation manquant de cachet et une autonomie un peu limitée.

Dans tous les cas, on a affaire à des véhicules extrêmement sérieux dans leur conception et leur présentation, qui feront rapidement oublier leurs prédécesseurs à moteur thermiques...une fois que les réseaux routiers disposeront de suffisamment de bornes de recharge rapide permettant la mobilité longue distance pour laquelle nos protagonistes sont - aussi - conçus.

Remerciements

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Mille fois mercis à toute la famille Micheletty qui nous a accueillis dans son cirque situé à Villeneuve-la Garenne, tout près de Paris. Leur professionnalisme et leur disponibilité ont rendu possible l’organisation pour la première fois d’un salon de l’auto dans un cirque ! Coup de chapeau aux artistes !

 

Nissan Ariya vs. Skoda Enyaq iV vs. Volkswagen ID.4 – Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Partenaire du 1er salon Caradisiac, l’année dernière, le Groupe Prévost est de nouveau à nos côtés en 2021 pour gérer la logistique d’acheminement des 120 voitures exposées pendant le Salon Caradisiac Electrique/Hybride 2021. Un accompagnement déterminant pour la réussite de l’événement.

Portfolio (31 photos)

En savoir plus sur : Aiways U5

SPONSORISE

Actualité Aiways

Toute l'actualité

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Une bonne idée, l'ouverture du plancher entre le conducteur et le passager ? Sérieusement ?

Un bon coup de volant et les affaires du passager se retrouvent au niveau du pédalier.

En v'là une idée qu'elle est bonne !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire