Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Pas de pénurie de pétrole en vue

Dans Economie / Politique / Marché

Olivier Cottrel

Selon l’Agence Internationale de l’Énergie, il n’y aura pas de pénurie de pétrole à court terme. Malgré l’isolement de la Russie, une hausse de la production des autres pays producteurs et un ralentissement de la demande devraient éviter tout risque de manque de pétrole.

Les États-Unis et le Moyen-Orient grands bénéficiaires de la crise en Ukraine.
Les États-Unis et le Moyen-Orient grands bénéficiaires de la crise en Ukraine.

Après avoir fait souffler un vent de panique sur le cours du pétrole, la crise en Ukraine n’a finalement eu qu’un impact relatif sur la gestion des stocks de pétrole dans le monde.

Selon l’Agence Internationale de l’Énergie : « La hausse régulière de la production ailleurs (qu'en Russie), avec un ralentissement de la croissance de la demande, en particulier en Chine, devrait repousser tout déficit aigu de l'offre à court terme ».

Si la situation en Ukraine est toujours préoccupante pour le peuple ukrainien, et la crise géopolitique toujours explosive, selon l’agence internationale, le pétrole ne devrait donc pas manquer malgré l’isolement croissant de la Russie et les divers embargos de la communauté internationale pour pénaliser l’économie russe.

Pas de pénurie de pétrole en vue

Si l’agence est confiante, elle met toutefois en garde sur la période estivale, propice aux grands déplacements en Europe et en Amérique du Nord, et qui coïncidera avec la reprise du trafic aérien. Une activité intense qui devra être anticipée par les raffineurs pour ne pas que les consommateurs en soient impactés.

L’Agence Internationale de l’Énergie prévoit ainsi pour cette année 2022 une hausse de 1,8 million de barils par jour de la demande, pour atteindre 99,4 millions de barils par jour au total. Elle compte notamment sur la hausse de la production aux États-Unis et dans certains pays du Moyen-Orient pour compenser la perte d’une partie du pétrole russe.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire