Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Périphérique Paris : il ne reste plus que deux stations-service

Dans Pratique / Autres actu pratique

Périphérique Paris : il ne reste plus que deux stations-service

C’est une autre façon de s’attaquer à l’automobile pour mieux l’éradiquer. À la mairie Paris, on ne manque décidément ni d’imagination et encore more moins de détermination pour concrètement traduire son autophobie viscérale. Après s’être employé à rendre la circulation impossible quand il ne s’agit pas de l’interdire par des décisions ensuite condamnées par la justice, voilà que l’on fait en sorte que l’automobiliste ne puisse plus se ravitailler. En effet, il ne reste plus que deux points de distribution de carburant sur les 36 km du périphérique.

On l’appelle l’autoroute urbaine la plus fréquentée d’Europe mais elle sera aussi bientôt la plus pauvre en stations-service. De fait, le conducteur d’une voiture à moteur thermique peut être légitimement habité par l’angoisse de l’autonomie comme son homologue qui a choisi la propulsion électrique… Exagération ? À peine. Après la fermeture définitive des stations-service de la porte de Vincennes, il ne reste plus que deux points de distribution de carburant sur les 36 km du périphérique. Les stations en intérieur et en extérieur de la porte d’Aubervilliers ont d’un coup d’un seul pris des airs d’oasis.

La cause de cette désertification des pompes ? L’enseigne pétrolière qui avait la gestion du site explique : « notre concession était arrivée à expiration. La mairie de Paris n’a pas souhaité la renouveler. Nous nous serions portés candidat pour le maintien de ce gros point de vente si la Ville avait relancé un appel d’offres ».

Il ne s’agit donc pas seulement de la conséquence de l’application des rigoureuses normes de sécurité européennes sur la sécurité des stations-service en milieu urbain. Celle-ci fait son œuvre puisque selon l’Union française des industries pétrolières, il resterait un peu plus de 11 100 points de vente de carburant en France contre 47 500 dans les années 1980. Mais cette pénurie annoncée de carburant pour les centaines de milliers d’automobilistes qui empruntent le périphérique tous les jours est aussi mise en place par un réaménagement de la capitale voulue par la municipalité. La réalisation de grands projets urbains dans un espace où il reste un peu de foncier disponible prend la place des stations-service. On rappellera qu’il y a trois fois moins de stations dans la capitale qu’il y a 25 ans.

Mots clés :

Commentaires (28)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"On rappellera qu’il y a trois fois moins de stations dans la capitale qu’il y a 25 ans"

Ben c'est plutôt pas mal, en fait. Le nombre de station service a été divisé par 4 depuis les années 80, en France.

Mais ça aurait été dommage de rater une chance de critiquer "l'autophobie de la méchante Anne Hidalgo".

Par

"À la mairie Paris, on ne manque décidément ni d’imagination et encore more" :cela ne veut rien dire. Relisez vous!

Le fait qu'il y ait 4 fois moins de stations-service en FRANCE par rapport à 1980 : Est-ce la faute d'Hidalgo?

Par

"l'Union européenne a pris en 2010 un arrêté qui interdit aux stations d'être situées à moins de treize mètres d'un immeuble à partir de 2020, note Soixante-Quinze. A Paris, l'équation est impossible. Le magazine estime à "une vingtaine seulement" le nombre de stations qui survivront à l'application de cette réglementation."

Encore la faute d'A'nne Hidalgo, je suppose :/

Par

La réalisation de grands projets urbains dans un espace où il reste un peu de foncier disponible prend la place des stations-service : le lien renvoie sur un article qui parle du Rond Point du Louvre. Il veut implanter une station-service à cet endroit, Dédé?

Par

Oh, L'Anne :coolfuck:

Par

2 stations sur 36km de périphérique, la vache, et comme l'autonomie de nos véhicules thermiques a également été divisé par 4... ah ben non... du coup il est où le problème? On arrive pas anticiper son plein? La jauge est morte?

Un peu de sérieux, ce bashing anti Hidalgo pour faire du clic, c'est plutôt minable. Vous valez mieux que ça (ou pas).

Par

A sa décharge, Hidalgo n'y est pour rien, rien que les normes européennes débiles y sont pour quelque chose, les bagnoles consomment moins qu'avant aussi.

Par

Ouais mais maintenant t'as beaucoup de stations à la sortie du périphérique.

Quand tu quittes l'A3 et tu prends le périph sud (je crois), à la Porte de Vincennes, t'en a 2.

Par

Autant je veux bien entendre que la politique d'Hidalgo est clairement au désavantage des automobilistes

Mais là c'est juste une application des consignes de Bruxelles, tout comme 80% de nos lois depuis pas mal d'années. Tout comme la lois "immigration" qui va donner des priorités d’accès à des emplois aux migrants ... juste à gerber. Pareil pour les réforme de la SNCF ou les Lois Macron ou El-Connerie récemment.

Continuez à voter pour les Pro-européens, ça continuera ...

Par

En réponse à Pauvre1

Ouais mais maintenant t'as beaucoup de stations à la sortie du périphérique.

Quand tu quittes l'A3 et tu prends le périph sud (je crois), à la Porte de Vincennes, t'en a 2.

Si tu sors du périf, tu as de nombreuses stations à 2/3 kilomètres. Mais c'est moins vendeur d'écrire ce genre de choses.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire