Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Pôle premium de Stellantis : quel avenir ?

Dans Futurs modèles / Scoops

Paul Pellerin

En associant PSA et FCA, Stellantis est devenu un grand groupe automobile capable de répondre aux demandes des automobilistes du monde entier. Parmi les constructeurs qui se sont associés pour fonder Stellantis, il y a les marques dites premium : Alfa Romeo, DS, Lancia. Des marques emblématiques qui ont chacune leur histoire, des marques que le groupe Stellantis cherche à renforcer afin de conquérir des parts de marché dans un secteur où les bénéfices peuvent être substantiels. Cette semaine, on vous dit tout sur l’avenir du pôle premium de Stellantis.

Pôle premium de Stellantis : quel avenir ?

Au sein du groupe Stellantis, les marques Alfa Romeo, DS Automobiles, Lancia font un peu bande à part. Par rapport aux marques généralistes Citroën, Fiat, Opel, Peugeot, ces marques premium sont là pour engendrer de confortables marges avec un volume de production plus limité.

Identité préservée

Afin de limiter les coûts au maximum, les marques premium vont utiliser les mêmes plateformes (celles de PSA : CMP, EMP2 et les futures STLA de Stellantis). Cette utilisation d’éléments communs ne veut pas dire que toutes les voitures produites se ressembleront, c’est pourquoi il est obligatoire que l’identité de ces marques soit clairement définie et respectée. Bien entendu, cela passe par le style de ces autos, Jean-Pierre Ploué (à gauche sur la photo à côté du patron de Lancia) le directeur du design du groupe veillera à ce que chaque marque affiche clairement sa propre identité. Parmi ses grands travaux, c'est lui qui va superviser le centre de style Lancia pour que la marque centenaire retrouve des couleurs. Il est vrai que les marques premium du groupe Stellantis ont grand besoin que l’on s’occupe d’elles : Alfa Romeo est toujours en période de transition, DS Automobiles est encore une marque en devenir et Lancia est depuis longtemps en déshérence avec un seul modèle à son catalogue, la vénérable Lancia Ypsilon.

Pôle premium de Stellantis : quel avenir ?

Retour de Lancia annoncé

Il faut également que le groupe définisse clairement le positionnement de chacune des marques pour qu’elles ne se cannibalisent pas. Si pour DS Automobiles, il est admis qu’elle incarne le luxe à la française avec un fort contenu technologique, pour Alfa Romeo c’est la sportivité qui est mise en avant. Pour Lancia, parent pauvre de ce trio, il faudra qu’elle soit capable de se réinventer avec des modèles attrayants affichant beaucoup d’élégance et sans doute un certain classicisme automobile.

Doper les ventes au maximum

Pour toutes ces marques, il leur faudra plaire pour durer. Ce n’est qu’en augmentant leurs ventes que leur avenir se teintera de rose. En effet, le groupe Stellantis ne pourra pas se contenter des quelques dizaines de milliers de véhicules vendus dans le monde pour chacune de ses marques premium. Il leur faut passer la vitesse supérieure. Pour cela, de nouveaux modèles vont arriver sur le marché. Des SUV bien sûr comme le futur Alfa Romeo Tonale (photo), le DS 9 ASL (pour Aero Sport Lounge), mais aussi de l’électrique avec une future citadine Lancia qui reprendra la base des Peugeot 208 et e-208, des berlines compactes avec le renouvellement de l’Alfa Romeo Giulietta, mais sans doute aussi de la Lancia Delta… Pour Stellantis, les marques premium du groupe doivent prendre exemple sur Volvo, autre constructeur haut de gamme, qui s’impose sur le marché avec un grand nombre de modèles de toutes tailles.

Pôle premium de Stellantis : quel avenir ?

De bonnes bases pour durer

La bonne nouvelle c’est que le groupe Stellantis à tous les éléments pour réussir, des plateformes modernes qui vont encore évoluer avec les nouvelles bases STLA (STLA Small, STLA Medium, STLA Large et STLA Frame), des technologies thermiques, hybrides et électriques de haut niveau cri dont le nouveau module de propulsion électrique EDM (intégrant moteur, boîte de vitesses et convertisseur) PSA/Nidec. Il sera disponible en trois versions (EDM1 de 96 ch, EDM2 de 170 à 245 ch et EDM3 de 204 à 449 ch). Le groupe sait aussi construire de bonnes citadines, de bonnes berlines et de bons SUV. Il n’y a plus qu’à imaginer de nouvelles autos, retrousser ses manches et produire en partageant les mêmes éléments techniques afin de limiter les coûts de production au maximum tout en garantissant à chacune des marques son identité visuelle et son historique.

Pôle premium de Stellantis : quel avenir ?

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Alfa Romeo

Toute l'actualité

Forum Alfa Romeo

Commentaires ()

Déposer un commentaire