Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Salon de Genève 2018 - Kia Ceed 2018 : elle a les crocs

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Cailliot Manuel

Quelques semaines avant le salon de Genève, nous avons pu découvrir la troisième et dernière génération de la compacte coréenne. Prenant pour cible la Volkswagen Golf et la Ford Focus, elle a clairement les dents qui rayent le parquet. Découverte.

Salon de Genève 2018 - Kia Ceed 2018 : elle a les crocs

Depuis la sortie de la première génération en 2007, il s'est vendu 1,28 million de Cee'd. Eh oui, quand même... Et 640 000 de la génération actuelle. Mais ça, c'est au niveau mondial. En France, les chiffres sont bien plus modestes. Ce sont 50 191 exemplaires exactement, à date, qui ont trouvé preneur depuis 2007. Et un peu moins de 3 100 exemplaires de la seconde génération en 2017.

Salon de Genève 2018 - Kia Ceed 2018 : elle a les crocs

Salon de Genève 2018 - Kia Ceed 2018 : elle a les crocs

 

 Mais avec cette nouvelle génération, les ambitions de Kia sont grandes. D'environ 3 000 ventes par an dans l'hexagone, le but est d'atteindre les 10 000 bons de commande signés, toutes variantes de carrosserie confondues. Car la Ceed se déclinera en 5 portes (la 3 portes ProCee'd disparaît), break SW et une inédite variante qui devrait ressembler à un shooting brake.

 

La Cee'd de deuxième génération.
La Cee'd de deuxième génération.
La Ceed nouvelle génération.
La Ceed nouvelle génération.

 

C'est la 5 portes qui ouvre le bal, et que nous découvrons donc aujourd'hui. Tout change, à commencer par le nom de l'auto. Si si, promis, regardez bien, il s'agit de la nouvelle Ceed, et non de la nouvelle Cee'd...

Toujours dessinée dans le centre de style européen de la marque à Francfort, par l'équipe de Gregory Guillaume et Peter Schreyer, elle revendique un air de famille avec la récente Stinger.

 

Un style plus affûté

La nouvelle plateforme, partagée avec la cousine technique Hyundai i30, autorise un nouveau design, et il est vrai que la Ceed évolue grandement. La face avant met bien en valeur la fameuse calandre "Tiger nose" (nez de tigre), désormais surlignée par un jonc chromé et un jonc noir brillant. Les optiques s'étirent jusque sur les ailes, tandis que le bouclier intègre désormais des antibrouillards classiques. Ceux à LED au look carré de la précédente génération évoluent et se retrouvent, quelque peu transformés, dans les optiques et prennent la fonction de feux diurnes.

La proue met à l'honneur la calandre "tiger nose", et l'air de famille avec la berline Stinger est réel.
La proue met à l'honneur la calandre "tiger nose", et l'air de famille avec la berline Stinger est réel.
Le profil semble étiré, surtout parce que la hauteur perd 2,3 cm. La longueur est inchangée.
Le profil semble étiré, surtout parce que la hauteur perd 2,3 cm. La longueur est inchangée.
La poupe horizontalisée arborera en milieu de gamme des feux à LED allumés tout le temps.
La poupe horizontalisée arborera en milieu de gamme des feux à LED allumés tout le temps.

 

Le profil semble quelque peu étiré. D'une part parce que la hauteur a diminué de 2,3 cm, mais aussi parce qu'une unique ligne de force court le long de la carrosserie, soulignant les vitres. La forme de ces dernières évoque d'ailleurs assez fortement celle de la toute dernière Mercedes Classe A, récemment dévoilée. Le montant arrière est assez large, et débouche sur une face arrière horizontalisée, flanquée de feux à LED (à partir du deuxième niveau de finition) qui resteront allumés en tout temps, à la manière de la dernière Renault Mégane. Un plus pour la visibilité en direction des autres usagers de la route.

L'habitabilité arrière n'évolue pas. Elle est suffisante, sans plus.
L'habitabilité arrière n'évolue pas. Elle est suffisante, sans plus.
Le volume de coffre gagne 15 litres, à 395 litres contre 380.
Le volume de coffre gagne 15 litres, à 395 litres contre 380.
Les feux diurnes reprennent le look des anciens feux antibrouillard.
Les feux diurnes reprennent le look des anciens feux antibrouillard.

 

Le gabarit, s'il n'évolue pas en longueur (4,31 m), prend un peu de muscle en largeur (+ 2 cm), et malgré la nouvelle plateforme, l'empattement reste exactement identique, à 2,65 m. Le porte-à-faux avant diminue de 2 cm, du coup le porte-à-faux arrière augmente d'autant. Quelques millimètres sont grappillés à l'arrière pour les épaules des passagers, mais l'espace aux jambes n'évolue pas. C'est surtout le coffre qui bénéficie de l'optimisation de l'espace intérieur, en gagnant 15 litres de volume. Cubant désormais 395 litres, il rejoint la moyenne de la catégorie.

La planche de bord est de belle qualité, du côté des matériaux comme des assemblages. Quelle dommage qu'elle soit si triste ! La navigation vient avec un écran 8 pouces positionné à une hauteur idéale.
La planche de bord est de belle qualité, du côté des matériaux comme des assemblages. Quelle dommage qu'elle soit si triste ! La navigation vient avec un écran 8 pouces positionné à une hauteur idéale.

La planche de bord, quant à elle, déçoit quelque peu. Non pas au niveau de la qualité des matériaux, qui est très bonne pour la catégorie, pas ^plus au niveau des assemblages, qui sont sans bavure, mais au niveau de l'ambiance. Il y a bien quelques petites touches d'aluminium, mais globalement, c'est triste, limite déprimant. C'est dommage, car on avait découvert sur le SUV urbain Stonic que kia pouvait faire des intérieurs un peu plus fun et personnalisables. Ce n'est pas le cas ici. Noir, c'est noir, ambiance germanique. On sent d'ailleurs que l'inspiration teutonne est partout.

 

Cinq moteurs au lancement

La nouvelle plateforme permet aussi l'implantation, comme sur la i30, de nouvelles motorisations. Au lancement, la Ceed sera disponible avec 3 moteurs essence. L'ancien 1.4 MPi 100 est repris en entrée de gamme, pour pouvoir proposer un prix d'appel intéressant. Il sera accompagné du 3 cylindres 1.0 T-GDI 120 ch, et du nouveau 1.4 T-GDI 140 ch "Kappa", que nous connaissons déjà sous le capot de la i30.

Salon de Genève 2018 - Kia Ceed 2018 : elle a les crocs

En diesel, c'est le nouveau 1.6 CRDi qui officiera (type "U3"), en deux niveaux de puissance, soit 115 ch, soit 136 ch, avec un couple de 280 Nm pour les deux. Il utilise la technologie SCR de dépollution pour les Nox (oxydes d'azote) et respecte la norme Euro 6d TEMP.

Tous les moteurs seront dotés d'une boîte mécanique 6 rapports, et le 1.4 T-GDI 140 et les 1.6 CRDi pourront eux être couplé à la transmission manuelle pilotée à double embrayage DCT7. Cette dernière sera couplée à un sélecteur de mode de conduite permettant de choisir entre "Normal" et "Sport", ce dernier jouant sur l'assistance de direction, la réponse à l'accélérateur, mais pas sur la fermeté des suspensions.

 

Un équipement qui rejoint celui des meilleures

Du côté des équipements, là aussi, la Ceed se met au niveau des concurrentes, voire au-dessus. Elle adopte en série 7 airbags, dont un airbag genoux pour le conducteur, l'allumage automatique des feux, le Bluetooth, le système multimédia à écran tactile 7 pouces, les feux de jour à LED, la gestion automatique des feux de route, l'alerte somnolence, l'assistance active au maintien dans la voie, et le système de freinage d'urgence autonome avec détection des piétons.

Salon de Genève 2018 - Kia Ceed 2018 : elle a les crocs

Ensuite, selon le niveau de finition et les options, elle pourra disposer du pare-brise chauffant, des sièges chauffants et ventilés, de la banquette arrière chauffante, des phares full LED, des feux arrière à LED, de la navigation à écran tactile 8 pouces, d'une sono JBL, du régulateur de vitesse adaptatif avec système stop and go, de la surveillance des angles morts, de l'alerte de trafic arrière, de l'aide au stationnement automatique.

Mais surtout, la nouvelle Ceed adopte un système "Trafic jam assist", qui lui permet d'afficher un niveau 2 de conduite autonome. Grâce à des caméras, la voiture suit les lignes de la route, maintient la voiture au centre de la voie de circulation, accélère et freine seule selon le trafic devant elle. Il est opérationnel de 0 à 130 km/h.

Ce package lui permet d'égaler le niveau d'équipement d'une Golf, et de dépasser celui des concurrentes françaises, Peugeot 308 et Renault Mégane. La première garde toutefois la possibilité d'avoir un châssis piloté, et la Mégane l'exclusivité d'un châssis à 4 roues directrices sur la GT.

Les prix ne sont pas encore connus pour la France, mais devraient rester stables et présenter un bon rapport prix/équipement. La garantie est toujours de 7 ans dans la limite de 150 000 km.

Cette nouveauté sera bien sûr présente sur le stand Kia au salon de Genève, aux côtés d'une autre variante de carrosserie. Elle sera commercialisée à la fin du deuxième trimestre 2018.

Salon de Genève 2018 - Kia Ceed 2018 : elle a les crocs

Photos (20)

SPONSORISE

Actualité Kia

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire