Publi info

Prime à la conversion : le grand gaspillage

Prime à la conversion : le grand gaspillage

Donner de l'argent à des gens assez pauvres pour qu'ils échangent leurs vieilles voitures contre de plus récentes, ça se défend. Mais mettre ces vieilles voitures à la casse plutôt que les donner à de très pauvres, c'est idiot.

Vu une étude américaine qui affirme qu'une trottinette électrique partagée comme celles qui envahissent nos grandes villes ont une espérance de vie moyenne de… 28 jours. Si ce billet était un texto j'aurais ajouté douze points d'exclamation.

Non seulement ces machines nous frôlent sur les trottoirs, les encombrent quand elles y sont jetées en vrac, faisant slalomer les poussettes et trébucher les aveugles, mais en prime elles ne passent pas le mois. Sauf celui de février bien entendu.

Prime à la conversion : le grand gaspillage

La bonne nouvelle, c'est que leur seuil de rentabilité étant de 114 jours, on devrait bientôt les voir disparaître - et plus seulement dans la Seine ou la Garonne. A moins que l'on décide enfin d'aligner leur usage sur celui du Vélib', avec stationnement obligatoire sur une borne dédiée qui permettrait en prime de les recharger.

En attendant, ce qui est présenté comme une grande avancée écologique, la "micromobilité électrique" n'est qu'un petit scandale de plus, une débauche de matériaux et d'énergie qui s'ajoute au grand gâchis généralisé.

Après les Balladurettes, les "Macronettes"

Je racontais cela à un copain qui travaille dans une grande concession Peugeot du Nord. Ça lui a touché l'hémisphère droit sans faire bouger l'hémisphère gauche. Sa réponse m'a même surpris.

- "Tu sais, en ce moment, c'est un peu pareil dans l'automobile…

- Pardon ?

- Tu as entendu parler de la prime à la conversion ? Il ne se passe pas une semaine sans que je reprenne une voiture de 100 000 ou 150 000 kilomètres destinée à la casse. Des voitures qui pourraient encore en faire largement le double.

- Oui, je sais, c'est pour rajeunir le parc, sortir les voitures les plus polluantes de la circulation.

- Ça ne rajeunit et ça ne dépollue rien du tout ! Les très vieilles bagnoles au bout du rouleau, celles qui fument, leurs propriétaires n'ont pas les moyens de les remplacer, même en leur donnant 2 000 € pour ça. Ceux qui profitent de la prime, dans leur grande majorité, ils ne sont pas dans le besoin. Cette prime, ce n'est pas pour venir en aide au petit peuple, c'est pour pousser de la tôle chez les concessionnaires, faire tourner les usines. Il y a eu les Juppettes, les Balladurettes, maintenant il y a les Macronettes.

- Tu exagères, pour les personnes à très petits revenus qui roulent beaucoup pour aller au travail, l'aide de l'Etat peut monter jusqu'à 4 000 €, ça finance une voiture pas trop ancienne.

Prime à la conversion : le grand gaspillage

- Ce cas de figure, en trois mois, je n'en ai pas vu un seul. Parce que ces voitures à 4 ou 5 000 €, on les trouve chez les particuliers. Et tu crois que le vendeur particulier va faire comme moi, se taper le dossier de demande et faire l'avance de la prime en attendant 6 ou 8 mois pour se faire rembourser ? Et en admettant que j'en aie à vendre, tu crois que ça m'intéresse ? Marge minable, maxi-paperasse et attendre l'argent jusqu'à Noël ? Pourtant, j'ai de la demande, tu peux me croire. Il n'y a pas longtemps, un petit jeune m'a demandé si la 206 dans la cour était à vendre. La 206, je venais de la rentrer pour l'envoyer à la casse, une voiture de retraités, bichonnée à l'ancienne, qui avait dans les 120 000 km avec le 2 l HDI increvable. Le pépère, il a préféré prendre 2 000 € de prime que de s'embêter à la revendre. Ça me rend malade."

Des voitures, il en manque !

 Le lendemain, en préparant le frichti du soir, j'écoute une émission sur la dépendance, cette bombe pleine de millions de baby boomers qui va nous exploser à la figure d'ici peu. A l'antenne, quelqu'un explique que l'on pourrait très souvent éviter le terminus qu'est l'Ehpad en ayant davantage recours à l'aide et aux soins à domicile. Hélas, le métier d'aide à domicile attire peu : pénible, mal rémunéré. Et surtout, il faut une voiture !

Des voitures, il en faut aussi pour les chômeurs, les travailleurs précaires, les femmes seules avec enfants, les étudiants ruraux, les habitants des banlieues enclavées… Des voitures, il en manque des centaines de milliers, partout en France, pour redonner de la mobilité, aller au travail ou en chercher.

Or, si j'ai bien tout compris, ces voitures pas chères qui permettraient de sortir tout ce petit monde de l'ornière, on est en train de dépenser des centaines de millions d'euros pour les envoyer à la casse au seul profit de l'industrie automobile. C'est un peu ce que m'expliquait le copain concessionnaire en fait ; je comprends vite, mais il faut m'expliquer longtemps.

Nos véhicules sont conçus pour durer 300 000 km

 Soit il y a un truc qui m'échappe. Soit la prime à la conversion est une pure foutaise et éventuellement une ignominie sociale et économique. Et très certainement écologique si l'on ne tient compte que de ses émissions de C02. Car, comme c'est parfaitement expliqué ici,  nous ferions mieux de faire durer nos autos jusqu'aux 300 000 km - durée de vie pour laquelle elles ont été conçues - plutôt que de les broyer à mi-vie.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (60)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le summum, c'est de lâcher sa voiture à 2 000 € en très bon état, alors qu'elle pourrait être revendue 4 000 € et se faire imposer d'acheter une auto plus chère, parce que plus récente ...

Et après il se plaint de son pouvoir d’achat ...

Par

Monsieur Savary, on dirait que vous découvrez seulement ce phénomène pervers des "primes à l'achat par la reprise pour destruction", qui envoient régulièrement au pilon des voitures en parfait état de marche, et qui pourrait très bien faire le bonheur de beaucoup, sans parler des pièces détachées qui sont à jamais perdues.

Ces "primes à l'achat par la reprise pour destruction" sont un véritable scandale économique qui ne sert qu'à faire tourner la machine productiviste, en plus d'être une aberration écologique (aberration, le mot est faible).

La grande majorité des français n'a pas besoin d'une voiture neuve pour ses déplacements quotidiens !

Une voiture un minimum entretenue et conduite avec soins fait minimum 300 Mkm.

Envoyer au pilon des caisses qui en ont même pas la moitié devrait être interdit.

Par

Les constructeurs ont triplé la durée de vie, moteur et carrosserie, des voitures depuis les années "soixante".

Tout cela pour quel résultat ?

Par

Bravo, vous êtes parfait!

:oui:

Je rajouterai même un point sur le maintien en état des voitures. Une bonne caisse (chassis-carosserie-trains roulants-intérieur) devrait pouvoir être remise au goût du jour avec un moteur (+dépollution) récent si le sien est cassé. Or à la fois l'électronique embarquée et la législation (passage aux mines) s'opposent à ça.

C'est dommage. D'autant plus qu'il y a là une économie locale à faire vivre, avec de la main d’œuvre qualifiée. On pourrait mettre un Tce dans une 306, un moteur électrique dans une audi A2 (vu en Allemagne)...

Le FAP-retrofit est aussi une spécialité germanique (à cause d'une taxe plus élevée si on n'a pas de FAP...) alors que le FAP-destroy est une spécificité française (pour ne pas avoir à se payer le décalminage/remplacement d'un FAP encrassé)...

Par

Ironie du sort, le moteur de cette 206 a 120 000 km sera expédié en Afrique ou il finira sa vie comme tant d'autre ... donc impact CO2 sur le globe = Néant ....

Par

C'est bien plus écologique de garder son "vieux" véhicule de 10 ans de 150-200 000 km que de le jeter pour un neuf électrique ou hybride. C'est la société de consommation qui veut cela mais c'est une hérésie.

Il ne faut surtout pas écouter les technocrates de merde vendus au monde de la finance. Arrêtez d'être mouton, leur croissance a deux balles on s'en fout.

Par

c sur que laisser une vieille caisse des années 90 qui rejette 10x plus d'émission et de particules nocives que les véhicules récents et par l'occasion tue des milliers de personne rien qu'en France est totalement idiot.

Par

En réponse à gaetan09

Ironie du sort, le moteur de cette 206 a 120 000 km sera expédié en Afrique ou il finira sa vie comme tant d'autre ... donc impact CO2 sur le globe = Néant ....

Il n'y a pas que le moteur dans une voiture... La 206 part bel et bien à la casse! Et je ne connais pas le marché du 2l hdi en Afrique. Tous les moteurs ne sont pas systématiquement exportés là-bas...

Par

En réponse à Ajneda

c sur que laisser une vieille caisse des années 90 qui rejette 10x plus d'émission et de particules nocives que les véhicules récents et par l'occasion tue des milliers de personne rien qu'en France est totalement idiot.

Bravo, continuez à ne raisonner qu'en vous limitant à l'echappement de ma voiture, sans considérer son cycle complet fabrication/utilisation/recyclage.

On n'est pas sorti de l'auberge ...

Par

En réponse à Philippe2446

Il n'y a pas que le moteur dans une voiture... La 206 part bel et bien à la casse! Et je ne connais pas le marché du 2l hdi en Afrique. Tous les moteurs ne sont pas systématiquement exportés là-bas...

Oui, mais une fois à la casse elle ne finit pas dans une broyeuse. Les fluide sont retiré, la batterie les pneu partent vers des filiaire specifique, et la voiture est dessossée, ce qui est bon repart pour un tour et le reste à la ferraille... les casse ne travaillent pas pour les beaux yeux de l'ecologie. 90 % de la voiture doit etre recyclée

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire