Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

PSA : un retour aux États-Unis avec Bolloré

PSA : un retour aux États-Unis avec Bolloré

Le groupe français sera bientôt de retour en Amérique du Nord. Mais PSA se contentera de proposer dans un premier temps un service d'autopartage en partenariat avec Bolloré.

Lors de la présentation du nouveau plan stratégique du groupe, en avril dernier, Carlos Tavares a confirmé que PSA préparait son retour sur le sol nord-américain. Mais le PDG avait été clair : c'est un projet à long terme, sur 10 ans, avec plusieurs étapes.

La toute première sera la mise en place d'un service d'autopartage qui pourrait rivaliser avec les voitures d'Uber dans plusieurs grandes métropoles des États-Unis. Au cours d'une conférence sur la mobilité organisée par nos confrères du journal Les Échos, Carlos Tavares a révélé que PSA était en train de travailler « avec bon nombre de villes, dont Los Angeles ». Le groupe ne sera pas seul dans l'aventure puisqu'il s'est associé à Bolloré, qui bénéficie d'une bonne expérience. L'industriel est en effet derrière Autolib, les citadines électriques en libre-service dans Paris. Les deux parties sont déjà partenaires, puisque la Citroën e-Mehari est une Bolloré Bluesummer restylée.

Connaître les goûts des Américains

L'autopartage sera aussi un moyen pour PSA de diversifier ses activités. Le groupe ne veut plus être un simple fabricant de véhicules. Conscient que les modes d'utilisation de la voiture changent, comme le prouve le succès des entreprises spécialisées dans le covoiturage de type Blablacar, il souhaite fournir une réponse à toutes les nouvelles formes de mobilité. Carlos Tavares est toutefois conscient que la part de l'autopartage restera marginale dans le chiffre d'affaires du groupe.

Comme PSA l'avait indiqué au printemps, cette première étape aux USA permettra notamment de connaître les goûts des conducteurs américains. La seconde partie du projet vise à inclure dans les services d'autopartage des modèles du groupe. Il est trop tôt pour en connaître la liste, mais les futures DS semblent déjà en bonne position. Si les retours sont concluants, PSA commencera alors à vendre ses voitures outre-Atlantique.

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Forum Peugeot

Commentaires ()

Déposer un commentaire