Publi info

Quatrième inculpation pour Carlos Ghosn : Nissan enfonce son ancien PDG

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Quatrième inculpation pour Carlos Ghosn : Nissan enfonce son ancien PDG

À peine sa dernière garde à vue terminée hier, Carlos Ghosn a de nouveau été mis en examen, sa quatrième, cette fois-ci pour détournement de fonds.

Sa garde à vue se terminait hier lundi après avoir été remis en détention le 4 avril mais l'ancien PDG de l'Alliance Renault-Nissan a fait l'objet d'une nouvelle mise en examen, la quatrième depuis sa première interpellation le 19 novembre dernier. Après les accusations de dissimulation de revenus et abus de confiance, c'est cette fois-ci le détournement de fonds qui est évoqué, le parquet de Tokyo lui reprochant un virement de 5 millions d'euros versés entre fin 2015 et mi-2018 depuis les comptes de Nissan en transitant par le distributeur de la marque au Sultanat d'Oman pour finalement financer à la fois Shogun Investments LLC, une société détenue par son fils Anthony, mais aussi un yacht baptisé Shachou Shachou (« patron » en japonais).

Un nouveau dossier sur la pile donc, mais il est à noter que Nissan s'est fendu à cette occasion d'un communiqué de presse particulièrement agressif, "réclamant des sanctions d'une sévérité appropriée" face à "une faute totalement inacceptable". De l'annonce de cette nouvelle mise en examen, les avocats de Carlos Ghosn ont refait une demande de remise en liberté sous caution avec une décision qui devrait être rendue aujourd'hui ou demain.

Cette nouvelle arrive cependant dans une semaine très particulière puisqu'Emmanuel Macron rencontre aujourd'hui Shinzo Abe, le premier ministre japonais, à l'Élysée pour une réunion préparatoire du prochain G20 et, même si le sujet n'est pas à l'ordre du jour, il devrait sans aucun doute être abordé. De plus, depuis samedi et jusqu'au 1er mai, date à laquelle le nouvel empereur Naruhito montera sur le trône, le Japon est entré de ce qui est appelé la « semaine dorée », une des rares périodes de vacances de l'archipel traditionnellement respectées et pendant laquelle les conditions carcérales se durcissent avec un personnel pénitentiaire réduit et la suspension temporaire du droit de visite. Avocats compris.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (64)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Tout le monde a besoin d'arrondir ses fins de mois, faut le comprendre, c'est humain :violon:

Par

Trahi et fracassé par la boîte qu'il a remonté. Ca doit etre dur à vivre :ohill:

Dans le tableau d'honneur où il etait à côté des fondateurs il se retrouve black listé et son nom a été effacé comme s'il n'avait jamais bossé chez Nissan. Dur :peur:

Par

La chute du héros des bidochons...pas près de sortir carlitos!ça va continuer comme ça jusqu'à sa condamnation à perpétuité...une personne à oublier à tout jamais (il a bien assez profité jusqu'à il y a peu)

Par

En réponse à n1cool

Trahi et fracassé par la boîte qu'il a remonté. Ca doit etre dur à vivre :ohill:

Dans le tableau d'honneur où il etait à côté des fondateurs il se retrouve black listé et son nom a été effacé comme s'il n'avait jamais bossé chez Nissan. Dur :peur:

trahi et fracassé comme les employés de renault faussement accusés d'espionnage?

Par

nissan a bon dos de reclamer des sanctions exemplaire... soit ils n'ont pas fait leur boulot de controle des comptes, soit puisqu'ils n'ont rien dit jusqu'a maintenant c'est qu'ils etaient d'accord donc complice...

Par

Du côté de Renault on a pas l'air de trop regarder. Carlos ne s'est sûrement pas gavé qu'au Japon... Oups il est victime d'une conspiration :bah: argument imparable :bien:

Par

En réponse à TeamGreen74

trahi et fracassé comme les employés de renault faussement accusés d'espionnage?

Si j'étais toi je me garderai bien de l'ouvrir hein ?

Parce qu'un type qui est de ceux qui accusent Ghosn sans preuves et toujours sans un vrai proces mais uniquement sur les choux gras de la presse, ce même type serait le premier à condamner les dirigeants de Renault qui ont été viré sur une fausse affaire d'espionnage car la presse à ce moment là n'arrêtait pas de parler d'espionnage chinois chez Renault.

Les faibles d'esprits sont toujours les premiers à pointer du doigt et condamner le premier nom qu'ils lisent dans la presse et en même temps à jouer les pleureuses en disant, si c'est pas triste cette histoire d'un homme traîné dans la bout pour rien, quand apres des années son innocence a été démontré.

Triste vie que les sans cervelles. C'est on-off chez eux. Ils sont les moutons de la presse. Du bon bétail mais non comestible par contre, ils ne valent meme pas un âne.

Par

En réponse à n1cool

Trahi et fracassé par la boîte qu'il a remonté. Ca doit etre dur à vivre :ohill:

Dans le tableau d'honneur où il etait à côté des fondateurs il se retrouve black listé et son nom a été effacé comme s'il n'avait jamais bossé chez Nissan. Dur :peur:

d'un autre côté, il s'avère désormais clairement qu'il a usé et abusé de sa position.

bref, quand on joue au con avec la loi, faut également assumer.

quoiqu'il en soit, quand bien même ses aptitudes de manager étaient bien réelles, finir sa carrière de cette manière est plus que... con. la folie des grandeurs, probablement...

Par

En réponse à Fred_N

nissan a bon dos de reclamer des sanctions exemplaire... soit ils n'ont pas fait leur boulot de controle des comptes, soit puisqu'ils n'ont rien dit jusqu'a maintenant c'est qu'ils etaient d'accord donc complice...

en même temps, t'en connais beaucoup dans les boites prêts à dénoncer leur patron?

ça doit cogiter pendant un moment, jusqu''au jour où quelqu'un se lance enfin. puis tout le monde s'y met.

c'est comme pour les pervers: il y a une première plainte 10 ans après les faits, puis soudainement plusieurs plaintes.

ben là, c'est la même chose.:bah:

Par

En réponse à n1cool

Trahi et fracassé par la boîte qu'il a remonté. Ca doit etre dur à vivre :ohill:

Dans le tableau d'honneur où il etait à côté des fondateurs il se retrouve black listé et son nom a été effacé comme s'il n'avait jamais bossé chez Nissan. Dur :peur:

Voilà, on a trouvé le seul type qui plaint Carlos Ghosn

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire