Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault : le Master H2 Tech carbure à l’hydrogène

C’est un Renault Master comme les autres… sauf qu’il carbure à l’hydrogène. Ce qui lui apporte tout de même 500 kilomètres d’autonomie au maximum. En vente en fin d’année.

Renault : le Master H2 Tech carbure à l’hydrogène

Ce Renault Master est un Hyvia. C’est-à-dire qu’il est le fruit de la société Hyvia, née du partenariat entre Renault et Plug Power pour le développement de véhicules fonctionnant à l’hydrogène. Ce Master est donc équipé d’une pile à combustible et roule à l’hydrogène. D’où son nom, Master H2 Tech. Et ce n’est pas qu’un prototype, puisque trois déclinaisons du Renault Master hydrogène seront commercialisées en fin d’année. Précisément, un fourgon, un châssis cabine et un minibus sont attendus.

Le Master Van H2 Tech sera le grand fourgon de 12 m³ de volume utile destiné au transport de marchandises. Grâce à la fée hydrogène, il affichera une autonomie de 500 kilomètres. La version châssis cabine, le Renault Master Châssis Cab H2 Tech, sera équipée d’une caisse grand volume de 19 m³. Là l’autonomie annoncée est de 250 kilomètres. Enfin, le Master Citybus H2 Tech pourra transporter jusqu’à 15 personnes sur 300 kilomètres.

Hydrogène vert

Ces trois véhicules sont équipés d’une batterie d’une capacité de 33 kWh et d’une pile à combustible de 30 kW. Les réservoirs d’hydrogène ont d’une contenance comprise en 3 et 7 kilos selon les versions. En fait, ces Master fonctionnent en double énergie, électrique et hydrogène. C’est ce que Hyvia appelle l’architecture Dual Power. Ainsi, dans le cas du Master fourgon et de ses 500 kilomètres d’autonomie annoncée, 100 kilomètres sont obtenus en mode électrique, le reste étant le travail de l’hydrogène.

Le Master Van hydrogène et ses 12 m3 de volume utile.
Le Master Van hydrogène et ses 12 m3 de volume utile.

Hyvia entend maîtriser l’ensemble de cette nouvelle « chaîne ». C’est elle qui assurera la production de cet hydrogène, qui sera vert puisque produit par électrolyse de l’eau. C’est elle aussi qui proposera le stockage et la distribution, avec notamment des stations de recharge en service d’ici à la fin de l’année. Enfin, Hyvia « accompagnera l’ensemble de cette offre par des services de financement comme le leasing des stations de recharge à hydrogène ou des véhicules, jusqu’à la maintenance au sein du réseau Renault ». Quant aux Masters évoqués, ils sortiront des chaînes de l’usine Renault de Batilly.

Portfolio (3 photos)

En savoir plus sur : Utilitaire

SPONSORISE

Actualité Utilitaire

Avis Utilitaire

Toute l'actualité

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Voilà un véhicule qui roulera à l'économie sur l'autoroute et dans les virages :biggrin:

Par

oh b*rdel le centre de gravité a vide :coolfuck:

Par

Oh !

Sur le papier c'est une bonne nouvelle !

Je ne sais pas si l'hydrogène sera une alternative viable plus tard, mais vu que Toyota et Hyundai sont sur le pont, c'est bien

Par

En réponse à JimmyNeutron

oh b*rdel le centre de gravité a vide :coolfuck:

J'ai pensé pareil. Peut-être que la logistique est si parfaite qu'il ne roulera à vide qu'en haut le pied de prise et fin de service ?

Caradisiac va essayer ce modèle ?

Par

Vivement les premiers tests pour en savoir plus sur l'autonomie réelle.

Mais c'est vraiment ça, la vraie solution: une petite batterie pour les trajets quotidiens, et une PAC hydrogène pour les longs trajets avec des pleins en 3 minutes. :bien:

Par

En réponse à fedoismyname

Vivement les premiers tests pour en savoir plus sur l'autonomie réelle.

Mais c'est vraiment ça, la vraie solution: une petite batterie pour les trajets quotidiens, et une PAC hydrogène pour les longs trajets avec des pleins en 3 minutes. :bien:

Bof, la PAC est toujours très chère, de même que les réservoirs hautes pression ou les batteries embarquées en complément. :bah:

L'article ne cause pas tarif, mais avec cette techno et en plus des petites séries, ça risque d'être aussi cher, voir plus cher encore, que le modèle tout électrique déjà gratiné, avec en plus la problématique de trouver des pompes H2.

Tout ça pour avoir une autonomie plus longue, ça me semble peu évident pour un "utilitaire".

Autant faire des petits démonstrateurs comme la Mirai n'est pas con pour accumuler de l'expérience, autant l'intérêt de ces utilitaires vendus pour servir IRL me semble à démontrer.

Chez Renault ils feraient mieux d'adapter leur e-tech hybride pour en sortir une version utilitaire pas plus chère que le diesel actuel (puissance dégonflée et descendue, et renforcée pour les charges lourdes) : là il y a une vraie demande et des clients (des flottes entières !) à aller gratter à la concurrence ! :bien:

Par

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Danger_sign_hydrogen.jpg/900px-Danger_sign_hydrogen.jpg

Par

Je suis convaincu que l'hydrogène est une des solutions de stockage d'énergie pour l'avenir, mais je ne suis pas sûr de tout comprendre. Il doit manquer une info dans l'article : "....cet hydrogène, qui sera vert puisque produit par électrolyse de l’eau...."

Faire de l'hydrogène à partir d'électricité ce n'est pas nouveau mais c'est pas ce qu'il y a de plus vert. En fait tout dépend comment est produite cette électricité et c'est là qu'il doit manquer une phrase.... Mais bon le rendement sera toujours meilleurs que les 40% d'un moteur thermique.

:coucou:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Bof, la PAC est toujours très chère, de même que les réservoirs hautes pression ou les batteries embarquées en complément. :bah:

L'article ne cause pas tarif, mais avec cette techno et en plus des petites séries, ça risque d'être aussi cher, voir plus cher encore, que le modèle tout électrique déjà gratiné, avec en plus la problématique de trouver des pompes H2.

Tout ça pour avoir une autonomie plus longue, ça me semble peu évident pour un "utilitaire".

Autant faire des petits démonstrateurs comme la Mirai n'est pas con pour accumuler de l'expérience, autant l'intérêt de ces utilitaires vendus pour servir IRL me semble à démontrer.

Chez Renault ils feraient mieux d'adapter leur e-tech hybride pour en sortir une version utilitaire pas plus chère que le diesel actuel (puissance dégonflée et descendue, et renforcée pour les charges lourdes) : là il y a une vraie demande et des clients (des flottes entières !) à aller gratter à la concurrence ! :bien:

Quoiqu'il arrive, un jour il faut penser à remplacer les carburants fossiles.

Si Renault explore la piste de l'hydrogène, par ce biais, pourquoi pas ?

Ça reste marginal, ça reste un laboratoire pour le futur. Comme la Mirai.

Ils n'en sont pas au début, me semble qu'ils étaient les premiers à avoir "commercialisé" une Kangoo en Europe.

Par

En réponse à Acura

Quoiqu'il arrive, un jour il faut penser à remplacer les carburants fossiles.

Si Renault explore la piste de l'hydrogène, par ce biais, pourquoi pas ?

Ça reste marginal, ça reste un laboratoire pour le futur. Comme la Mirai.

Ils n'en sont pas au début, me semble qu'ils étaient les premiers à avoir "commercialisé" une Kangoo en Europe.

Plus important encore, il faudrait arrêter de chercher des solutions a des problèmes qui n'existent pas. On serait alors a l'abri de prototypes sans avenir.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire