Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Seat Leon ST (2020) – Sur la route : dynamique mais ferme

Seat Leon ST (2020) : l'Ibère espace

 En ville, cette Leon eTSi fait l’apologie de la douceur. Sa motorisation micro-hybride fonctionne de manière totalement transparente et la désactivation des cylindres se fait en tout discrétion. C’est bien mieux que par le passé sur un moteur TSI, qui profite également d’un Stop&Start particulièrement rapide et sans le moindre soubresaut. Une douceur en revanche entachée par un confort particulièrement ferme sur cette finition FR chaussé en 18 pouces (le mode Confort de l’amortissement piloté facturé 665 € n’y change rien).

 

Sur route, le conforme d'améliore et la Leon dévoile un équilibre plaisant et une stabilité rassurante.
Sur route, le conforme d'améliore et la Leon dévoile un équilibre plaisant et une stabilité rassurante.
Le fonctionnement du quatre-cylindre micro hybride eTSI reste totalement tranparent.
Le fonctionnement du quatre-cylindre micro hybride eTSI reste totalement tranparent.

 C’est un peu mieux une fois que le rythme s’accélère, la Leon dévoilant ainsi un équilibre maîtrisé. Plus fermement suspendue que la Golf, elle affiche également un dynamisme un poil supérieur, bien conforté par une direction bien calibrée et plutôt communicative. On ne joue pas encore la carte de l’agilité pure, mais elle sait fournir un certain plaisir. Le Seat Drive Profil permet de se configurer une voiture « à la carte » avec des amplitudes de réglages importantes et, pour le coup, ayant un réel impact sur la conduite. L’amortissement piloté propose même une graduation de la fermeté plutôt que quelques modes prédéfinis. Toujours est-il que la Leon ST 1.5 eTSI n’a pas grand-chose de sportif.

En ville, la douceur prime, malgré un confort un ferme.
En ville, la douceur prime, malgré un confort un ferme.
Sur route, les performances sont suffisantes, sans plus. Heureusement, les consommations sont contenues.
Sur route, les performances sont suffisantes, sans plus. Heureusement, les consommations sont contenues.

 En témoigne l’inertie de son bloc lorsqu’il prend des tours, même si les performances sont finalement au rendez-vous. Son crédo, c’est plutôt les longs trajets et un côté rassurant, bien aidé (trop ?) par une armada d’aides à la conduite. Passons encore sur le régulateur de vitesse adaptatif ET prédictif, utilisant la navigation pour réduire l’allure à l’approche d’une courbe ou d’une intersection. Mais l’aide au maintien de voie, trop intrusif dans ses actions devient rapidement pénible. Un « gadget » qu’il conviendra de désactiver… à chaque démarrage. Pour le reste, cette Leon ST est une belle réussite. Et avec 7,3 litres aux 100 km, sa promesse de sobriété est presque tenue. Des chiffres honorables pour un généreux break essence de 150 ch doté d’une boîte automatique.

Portfolio (29 photos)

En savoir plus sur : Seat Leon 4 St

SPONSORISE

Essais Break

Fiches fiabilité Break

Toute l'actualité

Commentaires (62)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

6.1 secondes le 0 à 100 km/h, il y a une erreur je pense. :bien:

Par

ils font de plus en plus fort chez Seat. D'abord en étant extrêmement proche de VW au niveau finition et qualité. C'est sobre, qualitatif...puis bon faut être honnête, une 308 sw ou une megane sont bien plus bas de gamme et lowcost! me réjouis de découvrir les versions Cupra

Par

le porte à faux arrière me semble interminable.

les Seat ont perdu le peu de charme matin qui leur restait depuis ma génération précédente (Ibiza, Léon...) au profit de lignes taillées à la hache.

dommage

Par

En réponse à Axel015

6.1 secondes le 0 à 100 km/h, il y a une erreur je pense. :bien:

Je pense que même si c'est une erreur dans l'article, tous les chiffres constructeurs de ce groupe sont de toute façon faux.

Trop optimistes en vitesses, accélérations et consommations. VAG n'est pas réputé pour être un super motoriste (sauf peut-être sur les TDI de compétition pour les protos des 24h du Mans).

Heureux ceux qui y croient. :fleur:

:jap:

Par

En réponse à doudoudu74

le porte à faux arrière me semble interminable.

les Seat ont perdu le peu de charme matin qui leur restait depuis ma génération précédente (Ibiza, Léon...) au profit de lignes taillées à la hache.

dommage

Je pense comme toi pour la Leon.

La Leon de 2ème génération était la plus jolie à mon sens, et était très ''latine'' dans son design (comme le plutôt réussi monospace compact Altea qui en dérivait).

Les dernières créations de la marque sont trop ''germaniques'' dans le style.

:jap:

Par

En ST l'arrière de cette Leon est encore plus disgracieux. Il fait lourd, massif et pas du tout élégant.

Pourtant j'aimais bien de la précedente Leon break (surtout en Cupra)...

Par

Clairement je rejoins les deux autres commentaires, le porte-à-faux arrière est interminable. La malle semble suspendue dans le vide, donnant un aspect alourdi à l'arrière. Dommage car la face avant est plutôt effilée et bien proportionnée. C'est peut être la prise des photos qui donnent cet effet, à voir en vrai donc.

Par

Dommage de pas faire apparaitre le poids du véhicule dans les "chiffres clé". C'est quand même une donnée très importante, surtout à l'air de l'électrique et des hybridations diverses, tout ça a un poids, et ça joue forcément sur le comportement.

Par

L'intérieur est triste et sans originalité . Le problème est qu'elle n'est plus vraiment compacte avec 4,64m de long ...

Par

Pour revenir au constat fait sur la nouvelle A3, au moins l'ibère a des aumônières pleines, et non le filet à commission de mère grand. C'est le nouveau premium SEAT chez VAG ?

Du reste, qu'une SEAT soit raide comme la justice, rien de nouveau sous le soleil. Chausser ça avec du 18" est pas des plus malin. Les Skoda présentent souvent un meilleur compromis à iso prestations pour ceux désirant rester sur du péri-allemand. La consommation est juste dans la moyenne pour un break compact, mais ça reste quand même pas folichon pour un véhicule qu'on essaie de qualifier hybride visiblement.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire