Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Skoda Octavia Scout (2021) - Sur la route : cargo apaisé

Essai vidéo - Skoda Octavia Scout (2021) : toujours prête pour une balade gourmande

Les amateurs de sportives qui ont vu apparaître 200 ch sur la fiche technique de cette Scout en seront pour leurs frais. L'engin de 4,70 m et de 1 540 kg n'est pas sportif pour deux sous. Ce qui ne l'empêche pas d'être suffisamment punchy, si l'on oublie le mode de conduite "éco". En position "normal" il est parfaitement à l'aise, même dans les routes alpines que nous avons empruntées. Et en mode "sport" il se révèle dynamique, sans pour autant durcir les suspensions et la direction plus que nécessaire. Toujours confortable, mais jamais dodelinant, le Scout ne s'écrase pas en virage. À se demander si la marque tchèque n'a pas débauché les ingénieurs spécialistes du toucher de route de référence : ceux de Peugeot. Évidemment, si l'on pousse quelque peu l'engin vers ses limites, il renâcle et s'affaisse quelque peu, sauf en mode "sport".

Essai vidéo - Skoda Octavia Scout (2021) : toujours prête pour une balade gourmande

Ce dynamisme est aussi lié à son moteur, ce bon vieux 2.0 TDI poussé ici à 200 ch et dont les 400 Nm de couple se marient parfaitement à la DSG7, même si elle renâcle parfois à chercher le rapport qu'il lui faut dans les épingles montagneuses. Le reste du temps, cette excellente routière n'est jamais prise en défaut. Quant à sa consommation elle s'est établie à 8l/100 km dans nos pérégrinations montagnardes, ce qui est loin d'être glouton étant donné les sollicitations nécessaires à la grimpette. On est loin des 5,7l de l'homologation WLTP, certes.

La reine des braqueuses

Si le Scout est à l'aise sur les routes de montagne et les autoroutes, il l'est également en ville, malgré sa taille. Deux raisons expliquent cette bonne disposition : une bonne vision périphérique, aidée par les caméras 360° de ce modèle, mais aussi et surtout un bon diamètre de braquage : 11,1 m de butée à butée. Pas mal pour un break de 4,70 m

Portfolio (16 photos)

En savoir plus sur : Skoda Octavia 3 Scout

SPONSORISE

Essais Break

Fiches fiabilité Break

Toute l'actualité

Commentaires (55)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La ballade, c'est de la musique.

La promenade, c'est une balade.

Par

ça sent le premium tout ça. Bravo Skoda.

Par

En réponse à Tortel

ça sent le premium tout ça. Bravo Skoda.

A vérifier en vrai, mais c'est sûr que sur les photos ça n'a rien à envier à du VW voire du Audi.

Par

En réponse à Tortel

ça sent le premium tout ça. Bravo Skoda.

Skoda premium??? Bétaillère imposante plutôt...

Par

Aaaah... on a le droit à la raclette et au parapluie avec photo à l’appui, comme pout tout bon article sur Skoda qui se respecte. Les traditions, ça a du bon !

Par

Carrosserie bleue, rai de lumière verte dans l'habitacle....

La classe tchèque, ça doit être ça.... :bien:

Par

Voilà le meilleur modèle de chez Skoda :bien:

Par

En réponse à Kk12

Aaaah... on a le droit à la raclette et au parapluie avec photo à l’appui, comme pout tout bon article sur Skoda qui se respecte. Les traditions, ça a du bon !

As tu noté le jonc en bois qui devrait faire les délices de ta copine Daphné ?

Par

On ne va pas revenir sur l'Octavia : sans doute le meilleur rapport prix/prestations de la production automobile actuelle avec la Sandero.

Et cette version Scout vient compléter une gamme construite de façon parfaitement cohérente.

Mais puisqu'ici on aime bien faire rien d'autre que de triquiter, 2 choses :

1) Que cette calandre est disgracieuse. Mode grotesque et d'autant plus incongrue sur une Skoda, marque ayant un positionnement plus rationnel qu'identitaire.

2) Allez z'yeuter les 8 essais déjà réalisés de la tchèque. Que tout ceci est terne : pas une couleur qui fasse envie (et les jantes c'est à peine mieux). C'est quand même ballot d'œuvrer à améliorer notablement le coup de crayon de sa berline si c'est pour se retrouver incapable de la sertir convenablement.

Par

40 k€ 1.5 tonne la chaudiere au fioul. Qui a dit que le ve etait cher et lourd ? Ca pique pour un racloir et un parapluie

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire