Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Tata et Volkswagen ne seront pas cousins

Dans Economie / Politique / Marché

André Lecondé

Tata et Volkswagen ne seront pas cousins

Qui peut le plus a parfois du mal à faire le moins. Pour le géant Volkswagen, poser son immense empreinte sur les marchés émergents paraîtrait de prime abord un jeu d’enfants. Mais faire son poids ne suffit apparemment pas pour cerner ce sujet à ne pas prendre à la légère. Des alliances locales sont nécessaires avec des constructeurs déjà bien ancrés dans la zone visée. L’Allemand s’en rend compte et après une tentative avec Suzuki, voilà que l’échec est aussi au rendez-vous avec Tata qui ne sera donc pas parrain de l’aventure.

L’objectif était de développer une voiture destinée aux marchés émergents. Et Volkswagen avait missionné Skoda pour travailler sur le projet. L’Indien Tata Motors était l’interlocuteur. Mais on apprend que, d’un commun accord, les deux parties ont décidé de mettre fin à leurs discussions.

"Les deux groupes sont parvenus à la conclusion qu'à ce stade, les synergies techniques et économiques ne seraient pas réalisées dans les conditions souhaitées", explique Skoda dans un communiqué. Le groupe n'exclut pas toutefois une coopération future après les "discussions intensives et constructives" des derniers mois. Bref, on ne sortira pas ensemble mais on reste amis, une parabole de saison propice aux flirts estivaux. Tata Motors a publié un communiqué de même teneur à New Delhi.

Tout avait commencé en mars, mois où Volkswagen et Tata Motors avaient signé un protocole d'accord en vue d'étudier la possibilité d'un partenariat stratégique en Inde. Les deux constructeurs avaient précisé vouloir développer conjointement des composants pour véhicules, créer des synergies et éventuellement mettre au point des concepts de voitures pour le sous-continent indien et d'autres marchés. La plate-forme avait même été identifiée. Répondant au trigramme AMD, elle venait du constructeur indien devait servir de base à un éventuel nouveau véhicule.

Hélas, cette plate-forme nécessitait des investissements supplémentaires significatifs pour répondre aux exigences des crash-tests et aux normes en matière d'émissions polluantes. VW-Skoda a donc décidé de renoncer à l'idée d'un partenariat associant Skoda à la plate-forme AMP et va désormais rechercher de nouvelles synergies avec une plate-forme de Volkswagen.

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Forum Volkswagen

Commentaires ()

Déposer un commentaire