Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Tesla : un sabotage sur les lignes de production de la Model 3

C’est une découverte dont Tesla se serait bien passé. Un sabotage, l’acte de subversion d’un employé frustré d’un avancement non obtenu qui se serait ainsi vengé. La chaîne de production de la Model 3 a ainsi été l’objet d’une malveillance, au grand dam du patron Elon Musk qui a ouvert une enquête avec l’idée que ce ne serait pas une initiative isolée. Mais bien une attaque d’envergure de la part de ses ennemis. Et ils seraient nombreux !

Tesla : un sabotage sur les lignes de production de la Model 3

Tesla semblait entrevoir une zone de calme et de sérénité qui aurait été une véritable trêve dans l’existence tumultueuse de cette marque qui a choisi de sortir des sentiers battus pour s’affirmer. Un modèle économique particulier basé sur la capitalisation boursière, des voitures haut de gamme à propulsion électrique et un système de production loin d’encaisser une demande de masse, le tout sous la direction d’un patron Elon Musk qui l’on qualifiera d’iconoclaste. Cela fait beaucoup de variables à accorder.

Mais la Model 3 doit faire entrer Tesla dans l’âge adulte et la marque est en passe d’atteindre son objectif stratégique de 5 000 Model 3 assemblées par semaine. Mais ça, c’était avant qu’un sabotage de grande envergure de la chaîne de production ne soit découvert…

Selon le constructeur, un de ses employés a mené un sabotage assez important et dommageable à ses opérations. Concrètement, il y a eu modification directe du code du système d’exploitation Tesla Manufacturing sous de faux noms d’utilisateur mais aussi l’exportation de grandes quantités de données hautement sensibles vers des tiers inconnus. L’étendue de ses actions n’est pas encore claire.

L’enquête interne devra déterminer si le malveillant agissait seul ou avec d’autres employés de Tesla et s’il travaillait avec des organisations extérieures. Car Elon Musk qui craint un sabotage coordonné par certains grands groupes. Dans un communiqué relayé par automobile propre.com, il précise :

« Il existe une longue liste d’organisations qui veulent que Tesla meure. Parmi ceux-ci figurent des vendeurs à découvert de Wall Street, qui ont déjà perdu des milliards de dollars et risquent de perdre beaucoup plus. Ensuite, il y a les compagnies pétrolières et gazières, les industries les plus riches du monde, qui n’aiment pas l’idée que Tesla fasse progresser les progrès de l’énergie solaire et des voitures électriques. Ensuite, il y a la multitude de grands concurrents, constructeurs de voitures essence ou diesel. S’ils sont prêts à tricher autant à propos des émissions, peut-être qu’ils sont prêts à tricher autrement ? »

On rappellera aussi que Tesla va lancer un vaste plan social qui devrait toucher un de ses employés sur dix.

Tesla

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (68)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Arch!!!! Sabotacheu !!!! Das grôsse défaiteu !!!! Der KaskApointes blitzkrieg :confused:

Par

Mouais, un peu gros tout ça, j'y vois plus un sabordage volontaire pour avoir une excuse pour les futures retard de planning...

Donc un employé frustré, aurait les droits et le compétences pour saborder les réglages des chaînes de productions de la Model 3? Et en plus, aurait les droits pour faire fuiter les données techniques du constructeurs?

Pour WallStreet, pourquoi pas, mais le reste c'est tellement gros... Sans oublier les vieux constructeurs automobiles qui "trichent sur les émissions et veulent donc tricher d'une autre manière?" balancé comme ça, sans aucun soupçon de début de preuve sur laquelle se baser.... Elon, tu n'es pas obligé de tomber si bas... Le marché des VE, c'est une goutte d'eau, ce sera encore le cas demain et dans 5-10ans. Aussi bonnes sont les Tesla, des vaisseaux de 4.80m à 60'000€ minimum, même en thermique, ce n'est pas un gros marché. ça correspond au rythme de production de Tesla ceci dit.

Par

on ne s'ennuie jamais avec les histoires de Tesla . :bien:

Qu'est ce les autres constructeurs auraient intérêt à piquer chez eux vu les volumes ridicules (vs les grands groupes) de prod de cette société :confused:

Par

Ils ont fait rouiller les plots des batteries pour que ça prenne feu dès qu'on tire trop de jus à l'arrêt, in LA, CA ?

In U=RI we trust.

Par

En réponse à halffinger

Arch!!!! Sabotacheu !!!! Das grôsse défaiteu !!!! Der KaskApointes blitzkrieg :confused:

Oui, il est très clair ton commentaire! Donc selon toi un soldat allemand de la 1e guerre mondiale a pénétré les locaux de Tesla pour saboter leur système et tenter de déclencher une guerre massive???

Faut arrêter la moquette, elle te réussit pas, mon grand.

Par

En réponse à pechtoc

Mouais, un peu gros tout ça, j'y vois plus un sabordage volontaire pour avoir une excuse pour les futures retard de planning...

Donc un employé frustré, aurait les droits et le compétences pour saborder les réglages des chaînes de productions de la Model 3? Et en plus, aurait les droits pour faire fuiter les données techniques du constructeurs?

Pour WallStreet, pourquoi pas, mais le reste c'est tellement gros... Sans oublier les vieux constructeurs automobiles qui "trichent sur les émissions et veulent donc tricher d'une autre manière?" balancé comme ça, sans aucun soupçon de début de preuve sur laquelle se baser.... Elon, tu n'es pas obligé de tomber si bas... Le marché des VE, c'est une goutte d'eau, ce sera encore le cas demain et dans 5-10ans. Aussi bonnes sont les Tesla, des vaisseaux de 4.80m à 60'000€ minimum, même en thermique, ce n'est pas un gros marché. ça correspond au rythme de production de Tesla ceci dit.

L'article ne précise pas, mais ça ne saurait étonner, que ledit salarié est passé aux aveux...

Par

De plus en plus ridicule. Sans preuves bien entendu, je n'y vois qu'un coup de comm'.

En effet, pourquoi directement parler de la concurrence jalouse, de pétroliers peureux ou de boursicoteurs mal intentionnés ? Alors que la concurrence va bientôt produire l'exacte même chose, que les pétroliers seront les heureux gagnants du basculement de mix énergétique et que les boursicoteurs sont déjà richissimes grâce à toutes les opérations véreuses qu'ils ont faites avec Tesla (et avec les pétroliers aussi, relativement à l'énergie en lien avec Tesla toujours !)

Voyons ! Le monde contre Elon. "c'est pas juste !"... Et les fanatiques de rappliquer avec leurs poncifs habituels. L'industrie est sans états d'âmes et Tesla pas plus humaniste et philanthropique que les autres !

Par

Comment,un employé de Tesla qui ne serait pas content?:je n'y crois pas.Preuve en est, que tous ceux qui ont été licenciés ont écrit publiquement qu'ils n'en veulent pas à Elon, parce que c'était pour l'intérêt de l'entreprise.Faut préciser que ceux qui ont été licenciés ont du signer un contrat leur interdisant de dénigrer Tesla.Un détail.

Par

Il faut reconnaître qu'à Palo Alto, c'est un vrai feuilleton aux multiples saisons !

Par

Cette marque est ridicule elle devrait déjà être morte sans son richissime pdg mais quand il sera fauché il va prendre cher lui et sa marque.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire