Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Toyota et Panasonic annoncent une coentreprise pour les batteries

Dans Economie / Politique / Marché

Toyota et Panasonic annoncent une coentreprise pour les batteries

Serait-ce le début du divorce entre Panasonic et Tesla ? La firme japonaise spécialisée dans l'électronique vient en effet de signer officiellement un accord avec Toyota pour la création d'une coentreprise. Panasonic est pourtant le fournisseur historique de batteries de Tesla.

L'histoire d'amour entre Tesla et Panasonic avait bien débuté et le contrat était clair : Panasonic fournit les batteries à Tesla et participe aux créations de Gigafactory en échange d'objectifs de rentabilité et de ventes de véhicules électriques de la part de la marque californienne. Panasonic semblerait toutefois "perdre patience" avec Tesla, et ce n'est pas cette actualité qui va contredire ce fait.

Panasonic et Toyota viennent en effet de confirmer la signature d'une coentreprise pour la production de batteries. Deux géants japonais qui s'associent dans un même but : ne pas laisser passer le train de la mobilité électrique, et surtout, ne pas se faire croquer par la concurrence chinoise et sud-coréenne, très active dans le domaine des batteries ces dernières années.

La coentreprise comportera 3500 employés et sera à 51 % détenue par Toyota, et 49 % par Panasonic. Les deux devraient travailler sur la technologie des batteries à électrolyte "solide". En attendant, Tesla semble déjà regarder ailleurs pour assurer l'approvisionnement en batteries, puisqu'il se murmure qu'un contrat aurait été signé avec le chinois Lishen.

En attendant, les marques européennes prennent un retard inquiétant, surtout en France. Selon certains analystes, les marques chinoises pourraient monopoliser à elle seule 70 % du marché mondial de la batterie d'ici quelques années, sans oublier que le premier producteur mondial de batteries, CATL, est déjà chinois (Panasonic est second). A ce rythme, si l'Europe ne se décide pas à réaliser rapidement le fameux "Airbus de la batterie" (conglomérat européen pour la batterie des voitures électriques), certains constructeurs pourraient perdre beaucoup de terrain à l'échelle mondiale.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (24)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ne soyons pas inquiets, VW et PSA vont tout défoncer en 2135 !

(au petit matin, parce que ce ne sont pas des feignasses) :biggrin:

Par

Il n'y a aucune ambiguïté entre Toyota et Panasonic, qui a fourni toutes les cellules sur toutes les générations de HSD. La création d'une co-entreprise sur le solid-state est logique au regard du portefeuille de brevets de Matsushita et Toyota sur la question. La rudesse de la concurrence dans le domaine justifie un "effort national" du genre.

Samsung avance fort sur le domaine, mais il ne faut pas mélanger CATL avec ceux là qui misent à mort sur l'optimisation du coût des modules Li-ion plus que sur le coup d'après.

Si Tesla regarde vers CATL, c'est uniquement pour des raisons de rentabilisation de la techno, comme quelques constructeurs allemands qui prennent le train en marche.

Par

Pour qu'il y ait un 'Airbus de la batterie' il faudrait déjà que les voitures électriques ne soient pas seulement une tendance de revues et de discussions de comptoir mais une réalité de consommation comme le sont devenus les SUV.

Or ce n'est pas les quelques Leaf, Zoé, Tesla, Egolf et autres véhicules électriques qui se battent en duel à coup de quelques milliers d'unités en Europe qui va changer cela dans un marché automobile européen où il se vends des millions de véhicules thermiques.

Les fabricants européens de batteries ont besoin de volume de ventes énormes et certain pour se lancer dans la création d'un Airbus de la batterie.

Toyota et Panasonic peuvent s'allier, ca ne changera pas le fait que Panasonic ne vit pas sur la vente de batteries pour voitures électriques ni même CATL.

Actuellement le marché de l'auto électrique est toujours balbutiant et inversement proportionnel aux nombres d'articles et de concepts électriques dessus.

Tant que l'électrique ne sera pas au prix c'est à dire à celui une voiture thermique et ceci sans bonus d'État, l'auto électrique sera juste une belle arlésienne avec beaucoup de sujets dessus mais des volumes de ventes anecdotique par rapport aux thermiques.

Sans compter la location de batteries, les problemes d'autonomies (kilomètres parcourus et usage intensif ou moindre et selon les conditions meteos en plus) et les problemes d'alimentation électrique pour le particulier comme pour l'entreprise.

Ca fait beaucoup de problemes qui ne sont toujours pas gérés et pas du tout même , ce qui fait que l'Airbus de la batterie, il pourrait se passer encore au moins 10 ans avant que l'Europe est réellement besoin de ce conglomérat industriel de la batterie.

Par

En réponse à v_tootsie

Ne soyons pas inquiets, VW et PSA vont tout défoncer en 2135 !

(au petit matin, parce que ce ne sont pas des feignasses) :biggrin:

J'écrirais sans faute (si si c'est en deuxième lecture) qu'ils le feront dès poltron minet !

Par

En réponse à n1cool

Pour qu'il y ait un 'Airbus de la batterie' il faudrait déjà que les voitures électriques ne soient pas seulement une tendance de revues et de discussions de comptoir mais une réalité de consommation comme le sont devenus les SUV.

Or ce n'est pas les quelques Leaf, Zoé, Tesla, Egolf et autres véhicules électriques qui se battent en duel à coup de quelques milliers d'unités en Europe qui va changer cela dans un marché automobile européen où il se vends des millions de véhicules thermiques.

Les fabricants européens de batteries ont besoin de volume de ventes énormes et certain pour se lancer dans la création d'un Airbus de la batterie.

Toyota et Panasonic peuvent s'allier, ca ne changera pas le fait que Panasonic ne vit pas sur la vente de batteries pour voitures électriques ni même CATL.

Actuellement le marché de l'auto électrique est toujours balbutiant et inversement proportionnel aux nombres d'articles et de concepts électriques dessus.

Tant que l'électrique ne sera pas au prix c'est à dire à celui une voiture thermique et ceci sans bonus d'État, l'auto électrique sera juste une belle arlésienne avec beaucoup de sujets dessus mais des volumes de ventes anecdotique par rapport aux thermiques.

Sans compter la location de batteries, les problemes d'autonomies (kilomètres parcourus et usage intensif ou moindre et selon les conditions meteos en plus) et les problemes d'alimentation électrique pour le particulier comme pour l'entreprise.

Ca fait beaucoup de problemes qui ne sont toujours pas gérés et pas du tout même , ce qui fait que l'Airbus de la batterie, il pourrait se passer encore au moins 10 ans avant que l'Europe est réellement besoin de ce conglomérat industriel de la batterie.

globalement d'accord.

mais d'un autre côté, faut bien à un moment donné faire avancer le schmilblick.:bah:

reste qu'avec un pouvoir d'achat en berne et des gilets jaunes clairement menaçants/sur le qui-vive (pour très longtemps visiblement), la progression des ventes de voitures électriques en France risque d'être plus que faible.

et comme je ne m'attends pas à une hausse du baril significative avant 10 ou 15 ans, et encore moins désormais à des hausses également significatives des taxes sur l'essence et gasole en France (du fait justement des gilets jaunes et du danger que représente RN pour Macron), la voiture thermique, du moins essence (95, 98, 85...) a finalement encore de beaux jours en France.

Par

Et Saft dans tout cela ? En 2023 quelquechose , c'est ça. Bon on attend pour voir.

Par

En réponse à mwouais

J'écrirais sans faute (si si c'est en deuxième lecture) qu'ils le feront dès poltron minet !

Nous eûmes pu dire également dès poltron-jacquet, mais n'ajoutons pas le sexe à la couardise ! :-)

Par

@numéro C' était comment le passage de la voiture à roues en bois à celle sur pneus et à à moteur thermique .. Coûteux ou pas .. ??

Un grand post pour que dalle ..!!

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

C' est un must de fiabilité cette cvt en regard de la dsg de vvégrpe alors le reste, on s' en cogne ..

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Si tu savais de quoi tu parles, tu saurais qu'il existe bon nombre de Toy avec des boites automatiques de fort bonne facture, et que, secondo, il n'y a pas de boite cvt sur les hybrides. A bon entendeur, passe une bonne journée avec les douces mélopées de ton tracteur à mazout.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire