Dans la famille Lotus, il y a de bien belles autos (et l’Europa S), mais le constructeur anglais propose aussi une dévoreuse d’asphalte pour pilotes confirmés : la 2-Eleven présentée à Genève et en vidéo ici.

Aujourd’hui, si on reparle de cette barquette miss circuit, c’est tout simplement parce que l’auto vient de briller lors d’une épreuve australienne du Mont Buller Sprint en signant deux chronos de 8:59 et même un fantastique 8:54:66 ! En effet, en seulement 5 années d’existence au compteur de l’épreuve, seulement 17 voitures ont réussi à descendre sous la barre des 9 minutes.

Belle prouesse d’autant que près de la moitié des 95 voitures participantes cette année étaient des 4 roues motrices avec turbo, mais le tandem Dean Evans au volant et sa copilote Samantha Stevens (ma sorcière bien-aimée ?) ont su tirer profit de la légèreté de l’auto et de son Traction Control System (LTCS) dès leur deuxième tentative sur le sec.

Notons que la Lotus 2-Eleven utilisée était strictement de série de la suspension Ohlins, en passant par les pneumatiques Yokohama Advan et les plaquette de freins Pagid… la volonté de Lotus Australia était de prouver la redoutable efficacité de l’auto sans avoir à faire la moindre modification en sortant de la concession.

Au final, par cumul des temps réalisés sur le mouillé et sur le sec, la Lotus 2-Eleven termine 9ème… mais aurait pu prétendre à une 5ème place au finish si le soleil avait été tout le temps au rendez-vous de l’épreuve.

En effet, les deux premières journées furent marquées par de la pluie et du brouillard avec une sortie de piste tragique causant la mort du co-pilote Paul Flintoft et de graves blessures au pilote David Reynolds.

La vidéo du jour : Lotus 2-Eleven au Mont Buller Sprint - 8:54:66

La vidéo du jour : Lotus 2-Eleven au Mont Buller Sprint - 8:54:66