Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Audi remet le paquet sur l'hybride rechargeable

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Au Salon de Genève, Audi présentera une version hybride rechargeable de quatre modèles : les Q5, A6, A7 et A8. Avec un nouveau nom pour ces variantes : "TFSI e".

Audi remet le paquet sur l'hybride rechargeable

La transition écologique d'Audi, accélérée par le Dieselgate, a surtout pris la forme d'une offensive sur le marché de la voiture 100 % électrique, avec en tête de gondole le SUV e-tron, dont les commandes sont désormais ouvertes en France. La marque enchaînera cette année, avec l'e-tron Sportback, puis lancera en 2020 l'e-tron GT. De plus, au prochain Salon de Genève, le constructeur dévoilera le concept Q4 e-tron, dont une version de série est déjà annoncée pour 2021.

À l’opposé de l'échelle de l'électrification, la marque développe l'hybridation légère, avec alterno-démarreur et petite batterie. Cette technologie se trouve par exemple sur le moteur du nouveau SQ5 TDI. Mais entre, c'est le vide. Pourtant, Audi était plutôt en avance sur le marché de l'hybride rechargeable avec la commercialisation en 2014 de l'A3 e-tron. Cependant, cette variante est passée à la trappe l'année dernière, à cause de la mise en place de la norme WLTP. Il en a été de même avec le Q7 e-tron. Depuis quelques mois donc, plus d'hybride plug-in chez Audi, alors que BMW les multiplie.

Mais les anneaux se relancent sur ce marché et frappent même un grand coup, avec la présentation simultanée de quatre véhicules plug-in, les Q5, A6, A7 et A8. Ceux-ci inaugurent un nouveau label, puisque l'appellation e-tron sera désormais réservée aux voitures 100 % électriques. Place désormais aux "TFSI e". Deux architectures techniques sont au menu, et la transmission intégrale quattro est de série sur ces modèles.

Pour l'A8 (60 TFSI e), il y a un moteur essence V6 3.0. Avec le bloc électrique, la puissance cumulée est de 449 ch. Le couple atteint 700 Nm. La grande berline est dotée d'une boîte de vitesses automatique à 8 rapports. Du côté des trois autres modèles, le thermique est un quatre cylindres 2.0 TFSI. Mais les Q5, A6 et A7 laissent le choix entre deux niveaux de puissance, avec soit 299 ch et 450 Nm de couple (version 50 TFSI e) ou 367 ch et 500 Nm de couple (version 55 TFSI e). La boîte de vitesses est une double embrayage s tronic à 7 rapports.

Les quatre véhicules partagent la même capacité de batterie : 14,1 kWh. Audi promet pour tous une autonomie en mode 100 % électrique d'au moins 40 km (selon le nouveau cycle de mesure WLTP). Sur une prise 7,2 kWh, la recharge prend deux heures. La trappe pour faire le plein de courant est dans l'aile arrière gauche. Pour gagner en autonomie, ces Audi se dotent d'une pompe à chaleur qui chauffe l'habitacle et d'un système de récupération d'énergie au freinage poussé. La gestion des moteurs peut être associée à la navigation.

Ces TFSI e seront commercialisées dans le courant de l'année. Ils seront bien utiles pour permettre à la marque de baisser le niveau moyen des émissions de CO2 de ses véhicules vendus, à l'approche de la mise en place de pénalités en Europe pour les constructeurs trop polluants.

En savoir plus sur : Audi Q5 (2e Generation)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (68)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et voilà un terrible aveu, et c'est ce que je dis depuis des mois : le groupe Vag s'est fourvoyé dans sa stratégie du "tout électrique"! Le carnage économique de cette erreur est pour bientôt !

Il n'y a que les idiots qui ne changent pas de stratégie, mais ils n'arriveront jamais à mener de front leur programme électrique et leur programme hybride rechargeable.

Et si les ventes commencent à baisser sérieusement, on connaît le résultat : ça va faire très mal au groupe Vag !

Hâte de voir cela...

Par

2010 le premier hybride chez Audi, ils n'y ont pas cru et n'ont pas poussé la technologie. Maintenant ils n'ont pas le choix au 1er janvier 2021 il faudra que les constructeurs n'aient dans leur gamme que des modèles sous les 95 gr de Co2...pas le choix : hybride rechargeables obligatoires ou électriques ou hydrogène (mais la ???).

Par

Quelqu'un se réjouissait du concept Peugeot 50 hybride de 40.000 CH ou presque qui fait le 0-100 en moins de temps qu'un électron de batterie et posait la question de ...et Audi ? ( Perso je vois pas de rapport entre Audi et Peugeot sinon la domination maître/suiveur).

Ben voilà : une question, une réponse.

Par

@Florent Ferrière :

"Une prise de 7.2kWh" ça n'existe pas. Une prise délivrant 7.2 kW, plus certainement.

D'autre part, pour éviter de bouffer les communiqués de presse sans les digérer, une batterie d'une capacité de 14.4 kWh ne peut être remplie par une recharge dont la puissance délivrée est de 7.2 kW. En effet les batteries sont affectées d'un phénomène étrange : le rendement. Il en existe un dans le sens décharge et un autre dans le sens charge. De fait, pour absorber 14.4 kWh avec une prise 7.2 kw il faudra plus certainement 2h30.

Une bonne image à retenir : pour remplir une bouteille d'eau, qui laisse la robinet ouvert à fond à la fin ?

Par

En réponse à ArnoH28

@Florent Ferrière :

"Une prise de 7.2kWh" ça n'existe pas. Une prise délivrant 7.2 kW, plus certainement.

D'autre part, pour éviter de bouffer les communiqués de presse sans les digérer, une batterie d'une capacité de 14.4 kWh ne peut être remplie par une recharge dont la puissance délivrée est de 7.2 kW. En effet les batteries sont affectées d'un phénomène étrange : le rendement. Il en existe un dans le sens décharge et un autre dans le sens charge. De fait, pour absorber 14.4 kWh avec une prise 7.2 kw il faudra plus certainement 2h30.

Une bonne image à retenir : pour remplir une bouteille d'eau, qui laisse la robinet ouvert à fond à la fin ?

Edit

D'autre part, pour éviter de bouffer les communiqués de presse sans les digérer, une batterie d'une capacité de 14.4 kWh ne peut être remplie en 2h par une recharge dont la puissance délivrée est de 7.2 kW.

Par

En réponse à JFKiki74

2010 le premier hybride chez Audi, ils n'y ont pas cru et n'ont pas poussé la technologie. Maintenant ils n'ont pas le choix au 1er janvier 2021 il faudra que les constructeurs n'aient dans leur gamme que des modèles sous les 95 gr de Co2...pas le choix : hybride rechargeables obligatoires ou électriques ou hydrogène (mais la ???).

N'importe quoi.

Il ne faudra rien du tout. Ils peuvent encore faire des V10 à plus de 300 g de CO2.

Il y aura juste une amende de 95 € par g dépassé, au dessus de 95 g. Basé sur une moyenne et que pour les pays de l'union européenne. Le client payera.

"Ils n'y ont pas cru". Ah bon ? Il y avait bien une gamme hybride(A3, A6, Q5, Q7) donc ils y ont bien cru. Seulement les clients n'étaient pas acheteurs. Technologie trop coûteuse pour un gain très relatif voir inexistant face au diesel.

Les multiples taxes et le prix du gasoil vont modifier la donne.

Par

Vu la petite capacité de la batterie, le fonctionnement se rapprochera beaucoup de celui des hybrides Toy ou Volvo. :bah:

Mais la dénomination "TFSI e" traduit bien l'architecture mécanique, qui elle n'a rien à voir avec l'hybride Toy, puisqu'il s'agit bien d'un "bête" TFSI avec tous ses inconvénients (coût, pollution, consommation hors usage WLTP), avec une surcouche "e" électrique supplémentaire. Ceux qui bavent ici sur le poids des Lexus risquent de s'étouffer quand ils verront le poids de ces hybrides-là, sans compter le prix qui risque de sacrément piquer ! :beuh:

Donc proposition qui devrait plaire bien que chère, tardive et restant un peu du bricolage, mais qui sera toujours mieux que les mazouts équivalents, et tant pis si la fiabilité n'est pas au RDV, après tout c'est le problème de l'acheteur, chacun voit midi à sa porte et fait ce qu'il veut de son pognon. :bien:

Par

En réponse à JFKiki74

2010 le premier hybride chez Audi, ils n'y ont pas cru et n'ont pas poussé la technologie. Maintenant ils n'ont pas le choix au 1er janvier 2021 il faudra que les constructeurs n'aient dans leur gamme que des modèles sous les 95 gr de Co2...pas le choix : hybride rechargeables obligatoires ou électriques ou hydrogène (mais la ???).

Comme l' électrique, ils n' y ont pas cru et la concurrence a pris le large ..

Par

C'eut été bien d'avoir le prix de ces "nouveauté" par rapport soit à leur équivalent hybrid simple (si il existe) soit par rapport à la version TFSi tout court.

On a souvent parlé de la rentabilité des diesel face aux essence mais....étrangement.....on ne parle jamais de la rentabilité d'un hybrid face à l'essence ou d'un hybrid rechargeable face à l'essence et même face à un hybrid.

Je crois me souvenir par exemple que la Prius de Toyota existe en H.Rechargeable et coûte près de 10 000€ de plus que la simple Hybrid.

Pas sur que le gain obtenu en vaille la chandelle.

Par

En réponse à JFKiki74

2010 le premier hybride chez Audi, ils n'y ont pas cru et n'ont pas poussé la technologie. Maintenant ils n'ont pas le choix au 1er janvier 2021 il faudra que les constructeurs n'aient dans leur gamme que des modèles sous les 95 gr de Co2...pas le choix : hybride rechargeables obligatoires ou électriques ou hydrogène (mais la ???).

Pour avoir essayé l'A6 hybride, franchement, ce n'était guère convaincant...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire