Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Citroën DS3 Racing et DS 3 Performance (2010-2018) : l’unique DS sportive, dès 8 500 €

Dans Rétro / News rétro

Stéphane Schlesinger

Petite sportive oubliée, la DS3 R se signale pourtant par son châssis peaufiné, sa puissance élevée et son look réussi.

La Citroën DS3 Racing n’a pas peur d’afficher bien haut les couleurs de sa sportivité, ici en 2010.
La Citroën DS3 Racing n’a pas peur d’afficher bien haut les couleurs de sa sportivité, ici en 2010.

Les collectionnables, c’est quoi ?

Ce sont des autos revêtant un intérêt particulier, donc méritant d’être préservées. Pas forcément anciennes, elles existent pourtant en quantité définie, soit parce que le constructeur en a décidé ainsi, soit parce que leur production est arrêtée. Ensuite, elles profitent de particularités qui les rendent spécialement désirables : une motorisation, un châssis, un design, ou un concept. Enfin, elles sont susceptibles de voir leur cote augmenter. Un argument supplémentaire pour les collectionner avant tout le monde !

Pourquoi la DS3 Racing / Performance est-elle collectionnable ?

Vous vous rappelez l’époque où la France produisait des petites sportives ? Oui, ces autos compactes, légères et puissantes, sacrifiées sur l’autel du CO2… Parmi elle, la DS3, certes un peu oubliée, se targue de très belles performances et distille de belles sensations, tout en rappelant l’époque ou Citroën faisait un malheur en rallye. Une ère bien lointaine ! En ces temps où on ne jure que par les SUV électrifiés, les petites bombes comme la DS3 de 202 ch doivent absolument être préservées !

Est-ce la rançon du confort ? Toujours est-il que les Citroën sont longtemps passées pour des voitures de séniors. À compter que cela appartienne au passé… Pourtant, le Double chevron, a longtemps proposé des petites sportives alléchantes, Visa GTI, AX Sport, Saxo VTS… La dernière en date, la DS3 Racing, s’inscrit plus que dignement dans cette lignée.

C’est la variante épicée de la DS3 qui, apparue en 2009, avait totalement étonné par son look osé et rafraîchissant, dû aux équipes d’un Jean-Pierre Ploué très en forme, ainsi que son positionnement pratiquement premium. Elle récupérait notamment le bloc 1,6 l THP des 207/Mini, conçu conjointement par BMW et PSA, qui le fabrique dans son usine de Douvrin.

En 2009, Citroën a surpris avec sa DS3, une C3 habillée d’une carrosserie très séduisante, signalée par un montant latéral en forme d’aileron de requin.
En 2009, Citroën a surpris avec sa DS3, une C3 habillée d’une carrosserie très séduisante, signalée par un montant latéral en forme d’aileron de requin.

Punchy, la DS3 se targuait déjà de belles performances, laissant espérer une vraie variante radicale, Citroën faisant un malheur en WRC grâce à Loeb. La Racing débarque ainsi d’abord au salon de Genève 2010 sous forme de concept, puis se voit commercialisée en fin d’année. Celle-ci n’usurpe pas son appellation, déjà à l’extérieur. Quel spectacle ! Livrée flashy (orange/noir ou blanc/noir), extensions d’ailes, lame de bouclier et jupes latérales en fibre de carbone, jantes spécifiques de 18 pouces, large diffuseur arrière…

L’habitacle est du même acabit : parements en fibre carbone là aussi, imposants sièges baquets, équipement riche. La DS3 Racing donne l’eau à la bouche. Surtout que la partie technique n’a pas été négligée, à un détail près. Cette DS3 profite en effet de voies élargies de 30 mm et d’une assiette abaissée de 15 mm par rapport à la version 156 ch. Les disques avant affichent un diamètre conséquent de 323 mm et se voient mordus par des étriers Brembo à 4 pistons. Du sérieux !

Citroën n’a pas hésité à parer la DS3 Racing, ici en 2010, d’accessoires en fibre de carbone, quitte à alourdir le prix de vente.
Citroën n’a pas hésité à parer la DS3 Racing, ici en 2010, d’accessoires en fibre de carbone, quitte à alourdir le prix de vente.

Sous le capot, le bloc 1.6 THP grimpe à 202 ch (275 Nm de couple), des valeurs proches de celles de la Mini JCW, au moteur similaire. Ainsi gréée, la Citroën passe de 0 à 100 km/h en 6,5 sec et accroche 235 km/h en pointe. Ça ne plaisante pas ! Par ailleurs, elle n’émet que 149 g/km de CO2, pour une consommation mixte de 6,4 l/100 km, ce qui ne gâche rien.

Simplement, on aurait aimé la présence d’un différentiel à glissement limité, surtout vu le prix déprimant : 29 900 €, soit 33 600 € actuels selon l’Insee. Certes, la Racing dispose d’un ESP déconnectable, d’une clim auto, de capteurs de pluie et de luminosité, voire d’un rétroviseur électrochrome. En option, on trouve le GPS (950 €) et les stickers permettant de personnaliser une carrosserie déjà voyante (400 €). La production étant limitée à 1 000 unités par an, Citroën n’a pas trop de mal à écouler la DS3 Racing.

On pouvait aussi opter pour une robe blanche à toit noir pour sa DS3 Racing.
On pouvait aussi opter pour une robe blanche à toit noir pour sa DS3 Racing.

En 2014, une très exclusive série limitée découvrable Cabrio Racing (100 unités) est proposée à quelque 34 990 € ! Ensuite, un léger restyage intervient, qui apporte notamment des projecteurs xénon/LED, voire une aide au freinage d’urgence. En 2016, la DS3 change de blason : ce n’est plus une Citroën mais bien une DS, la 3 donc. Exit la version Racing, remplacée par la Performance, plus puissante (208 ch), moins chère d’environ 3 000 €, déclinée en Cabrio et surtout, dotée – enfin ! – d’un différentiel à glissement limité. Mieux, elle gagne en efficacité grâce à ses trains roulants revus. En 2018, c’est la fin, marquée par l’apparition d’une déclinaison exclusive Black Special mêlant le noir mat et le doré. Depuis, il n’y a plus de petite sportive chez DS, et encore moins Citroën…

Léger restylage en 2014, qui apporte à la DS3 de nouveaux projecteurs et des aides à la conduite actualisées.
Léger restylage en 2014, qui apporte à la DS3 de nouveaux projecteurs et des aides à la conduite actualisées.

Combien ça coûte ?

Ceux qui l’ont achetée neuve doivent avoir des souvenirs amers : la DS3 Racing se dégotte en bon état dès 8 500 €, avec 150 000 km compteur environ. À 10 000 €, on trouve des autos d’un peu moins de 100 000 km, alors qu’à 13 000 €, le kilométrage tombe à 50 000 km environ.

Les DS3 Performance varient de 13 000 € à 100 000 km à 20 000 € pour 20 000 km approximativement. Ajoutez 3 000 € pour une des ultimes Black Special. La déclinaison Cabrio ne semble pas plus chère sous la marque DS. En revanche, la rarissime Citroën DS Racing Cabrio exigera 6 000 € de plus qu’une version fermée.

À partir de 2016, la DS3 n’est plus une Citroën mais DS. La calandre est redessinée, et la Racing se renomme Performance, adoptant un différentiel à glissement limité au passage.
À partir de 2016, la DS3 n’est plus une Citroën mais DS. La calandre est redessinée, et la Racing se renomme Performance, adoptant un différentiel à glissement limité au passage.

Quelle version choisir ?

La meilleure est la DS3 Performance, grâce à ses réglages revus et son différentiel autobloquant. Mais la Racing reste très désirable !

Seules 100 DS3 Racing Cabrio ont été prévues pour la France en 2014. Une rareté !
Seules 100 DS3 Racing Cabrio ont été prévues pour la France en 2014. Une rareté !

Les versions collector

Là encore, ce sera la Racing Cabrio de 2014, suivie de la Black Special de 2018.

Hormis des soucis de distribution en début de carrière, le moteur 1,6 l THP de la DS3 Racing, ici en 2011, se montre plutôt robuste.
Hormis des soucis de distribution en début de carrière, le moteur 1,6 l THP de la DS3 Racing, ici en 2011, se montre plutôt robuste.

Que surveiller ?

Le moteur THP 1,6 l a un passé assez chargé en matière de fiabilité. Conjugué à un usage sportif, cela induit qu’on trouve un certain nombre de DS3 Racing au moteur neuf, surtout des exemplaires de 2011-2012, à des kilométrages faibles (moins de 40 000 km en général). En cause, une chaîne de distribution défaillante, avarie grave (pouvant abîmer arbres à cames et soupapes, voire tout le groupe) qui a normalement été éradiquée, d’abord en après-vente, ensuite en usine.

Ensuite, c’est l’électronique qui sporadiquement faire des siennes, avec parfois à la clé un changement de calculateur à faire prendre en charge. Enfin, la finition demeure moyenne.

Bien entretenue et respectée, la DS3 Racing/Performance se montre donc assez fiable, mais, comme pour toute sportive, demandera une inspection détaillée des trains roulants et de la transmission.

Au volant

Sur route, la Citroën DS3 Racing donne largement le change, même si la motricité manque parfois en sortie de virage, surtout sur sol gras. Mais on s’amuse !
Sur route, la Citroën DS3 Racing donne largement le change, même si la motricité manque parfois en sortie de virage, surtout sur sol gras. Mais on s’amuse !

Onze ans après sa présentation, la DS3 Performance n’a rien perdu de sa séduction. Extérieur dynamique, habitacle pimpant, où les baquets calent très bien le corps. Évidemment, l’ergonomie reste perfectible, mais la position de conduite idéale est facile à trouver.

Quand il fonctionne bien, j’apprécie le moteur THP, que je trouve toujours à l’aise en usage courant, souple, très punchy dans les tours et plutôt plaisant à l’oreille. Ça ne rate pas sur la Racing, où il prend plus de 6 500 tr/min en administrant de sacrées performances, même s’il donne le meilleur avant 6 000. Il pousse le bougre ! La boîte très douce et rapide le seconde efficacement, même si elle manque un peu de guidage.

Pédalier alu et parements en carbone caractérisent le cockpit de la DS3 Racing, mais pas seulement…
Pédalier alu et parements en carbone caractérisent le cockpit de la DS3 Racing, mais pas seulement…

Je suis moins convaincu par la direction trop légère, qui demande de faire confiance au train avant qu’on attaque fort. Heureusement, celui-ci s’accroche bien au bitume en virage, alors que l’arrière enroule gentiment. Mieux, si on débranche l’ESP, on peut carrément jouer à faire survirer la DS3, surtout au frein à main, qui semble fait pour ça ! On prend alors un vif plaisir à malmener cette petite bombe très efficace, mais qui manque d’un différentiel à glissement limité en sortie de virage, où il faut bien doser son accélération. Sinon, ça patine !

… Car il y a aussi de superbes baquets mêlant cuir et Alcantara.
… Car il y a aussi de superbes baquets mêlant cuir et Alcantara.

On se console avec les freins, excellents et endurants, ainsi que l’amortissement, pas trop dur, préservant un certain confort tout en évitant à la DS3 de rebondir sur les bosses. On ne retrouve pas l’efficacité de la Clio III RS mais le moteur, plus costaud, compense.

L’alternative youngtimer

Citroën Visa Chrono (1982-1983)

En 1982, la Visa Chrono est la première petite Citroën ayant des prétentions sportives. Suivront la 1 000 Pistes et la GTI.
En 1982, la Visa Chrono est la première petite Citroën ayant des prétentions sportives. Suivront la 1 000 Pistes et la GTI.

Première petite Citroën sportive, la Visa Chrono était une série limitée, comme, à sa manière, la DS3 Performance en début de carrière. 2 500 unités seulement ont été fabriquées ! Nantie d’une présentation suggestive (jantes alliage, bandes colorées, extensions d’ailes, bas de caisse) et de vrais sièges baquets, ainsi que d’une instrumentation spécifique et très complète, la Visa Chrono n’affole pourtant pas le… chrono, du moins selon nos critères actuels.

Son 1,4 l de 93 ch (celui de la très recherchée Peugeot 104 ZS2 !) lui fait à peine dépasser le 170 km/h, mais il ne manque pas de tempérament. Adapté, le châssis se montre efficace, de sorte la petite Visa sait distraire son pilote. À partir de 15 000 €.

Citroën DS3 Racing (2012) la fiche technique

Des étriers Brembo à 4 pistons caractérisent la DS3, Racing ou Performance, comme ici, en 2016.
Des étriers Brembo à 4 pistons caractérisent la DS3, Racing ou Performance, comme ici, en 2016.
  • Moteur : 4 cylindres en ligne, 1 560 cm3
  • Alimentation : injection directe, turbo
  • Suspension : jambes McPherson, ressorts hélicoïdaux, barre antiroulis (AV) ; essieu de torsion, ressorts hélicoïdaux barre antiroulis (AR)
  • Transmission : boîte 6 manuelle, traction
  • Puissance : 202 ch à 6 000 tr/min
  • Couple : 275 Nm à 4 000 tr/mn
  • Poids : 1 165 kg
  • Vitesse maxi : 235 km/h (donnée constructeur)
  • 0 à 100 km/h : 6,5 s (donnée constructeur)

> Pour trouver des annonces de DS3 Racing et DS 3 Performance, rendez-vous sur le site de La Centrale.

En 2018, la série spéciale Black Special associe noir mat et doré pour célébrer la fin de carrière de la DS3. On a du mal à lui préférer le SUV DS3 Crossback qui lui succède…
En 2018, la série spéciale Black Special associe noir mat et doré pour célébrer la fin de carrière de la DS3. On a du mal à lui préférer le SUV DS3 Crossback qui lui succède…

En savoir plus sur : Ds Ds 3 Performance

SPONSORISE

Actualité Ds

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire