Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - POC et Volvo s'associent pour un crash-test spécial "cycliste"

Audric Doche

POC et Volvo s'associent pour un crash-test spécial "cycliste"

Déposer un commentaire

Par

Comment réinventer l'eau chaude.

Ca doit bien faire 15 ans que tous nes sauveteurs/ pompiers/ medecins qui sont presents sur les courses cyclistes - aussi bien route que VTT - annoncent qu'avec l'augmentation de la vitesse la traumatologie des cyclistes se rapproche de celle des motards. Sauf que le cycliste roule en short et T shirt parfois à plus de 60 km/h sur route ou au milieu des cailloux (perso j'ai un record a 91.8 km/h sur un sentier certes très roulant mais j'imagine même pas les conséquences en cas de gamelle).

Bref casque homologué et gants vont devenir obligatoires sur route c'est écrit d'avance :bah: En course d'enduro c'est casque integral + gants + genouillères + dorsale

Par

Le problème des équipements de sécurité c'est pas tellement leur performance mais juste le comportement de celui qui les porte, mais avec un paramètre de + en + problématique que le cycliste ne peut pas anticipet, qui est l'inattention des conducteurs de bagnoles. Ou plutôt l'attention qu'ils portent à leur smartphone :bah::bah: sms et FB tuent tous les jours

Par

En réponse à Franck-L

Comment réinventer l'eau chaude.

Ca doit bien faire 15 ans que tous nes sauveteurs/ pompiers/ medecins qui sont presents sur les courses cyclistes - aussi bien route que VTT - annoncent qu'avec l'augmentation de la vitesse la traumatologie des cyclistes se rapproche de celle des motards. Sauf que le cycliste roule en short et T shirt parfois à plus de 60 km/h sur route ou au milieu des cailloux (perso j'ai un record a 91.8 km/h sur un sentier certes très roulant mais j'imagine même pas les conséquences en cas de gamelle).

Bref casque homologué et gants vont devenir obligatoires sur route c'est écrit d'avance :bah: En course d'enduro c'est casque integral + gants + genouillères + dorsale

   

Oui, il est bon de le préciser, le casque ça protège mais dans le monde des têtes brûlées, il n'y a pas que le cerveau déjà bien torréfié qui craint le pire.

Alors il y a les tocards qui roulent en vélo sans phares et en tenues sombres la nuit, on pourrait déjà commencer par faire respecter les moyens de se signaler avant d'en rajouter, et autres mesures de sécurité de base, respects des feux tricolores, passages piétons, ...

Et puis, il y a les initiées, ces gens qui vont au casse pipe au nom de la performance et du sport et donc du marketing pour vendre du matos et de la gopro et du monster au prétexte de dégoter celui qui a la plus grosse du bac à sable, il n'est pas surprenant de ramasser de la viande éclatée à la petite cuillère.

Une question de fond se pose : à quoi ça rime quand à coups d'enduro, de trials perchés dans la caillasse, et j'en passe, les auteurs d'exploits ratés dans ces contextes meublent les services de neurologie... ?

Une remarque à propos de la Suède : un quidam s'est tué avec une trottinette en Suède dans la rue fin mai, emplafonné dans une bagnole.

Et voilà que les instances suédoises en sont à évoquer l'interdiction desdites trottinettes...

Par

+ facile a imposer, mais pas forcément + populaire : obliger tous les automobilistes à rouler 1 jour/ mois en velo, et si possible pas un jour férié a 7h00 du mat. Juste pour qu'ils se rendent compte des contraintes du cycliste. impossibilité de freiner fort si revêtement humide ou graviers, bandes blanches de merde, plaques d'égouts pas au niveau...

Par

Le vélo en ville c'est fini, l'avenir c'est la trottinette...

Par

bôaf... comment dire...

Je pense qu'avec ou sans casque, celui ou celle qui se prend une armoire normande de la marque Volvo pleine tronche ou non n' a strictement aucune chance.. Toutes les armoires normandes devraient êtrent interdites.

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Oui, il est bon de le préciser, le casque ça protège mais dans le monde des têtes brûlées, il n'y a pas que le cerveau déjà bien torréfié qui craint le pire.

Alors il y a les tocards qui roulent en vélo sans phares et en tenues sombres la nuit, on pourrait déjà commencer par faire respecter les moyens de se signaler avant d'en rajouter, et autres mesures de sécurité de base, respects des feux tricolores, passages piétons, ...

Et puis, il y a les initiées, ces gens qui vont au casse pipe au nom de la performance et du sport et donc du marketing pour vendre du matos et de la gopro et du monster au prétexte de dégoter celui qui a la plus grosse du bac à sable, il n'est pas surprenant de ramasser de la viande éclatée à la petite cuillère.

Une question de fond se pose : à quoi ça rime quand à coups d'enduro, de trials perchés dans la caillasse, et j'en passe, les auteurs d'exploits ratés dans ces contextes meublent les services de neurologie... ?

Une remarque à propos de la Suède : un quidam s'est tué avec une trottinette en Suède dans la rue fin mai, emplafonné dans une bagnole.

Et voilà que les instances suédoises en sont à évoquer l'interdiction desdites trottinettes...

   

"Une question de fond se pose : à quoi ça rime quand à coups d'enduro, de trials perchés dans la caillasse, et j'en passe, les auteurs d'exploits ratés dans ces contextes meublent les services de neurologie... ?"

Chacun sa passion. Dans tous les cas vivre tue. Alors le choix de ne rien faire de dangereux amène au même résultat finale : la mort. Ce qui compte c'est d'assumer les risques encourus.

Par

Que fait un cycliste contre une VOLVO ? "POC"

Par

En réponse à Axel015

"Une question de fond se pose : à quoi ça rime quand à coups d'enduro, de trials perchés dans la caillasse, et j'en passe, les auteurs d'exploits ratés dans ces contextes meublent les services de neurologie... ?"

Chacun sa passion. Dans tous les cas vivre tue. Alors le choix de ne rien faire de dangereux amène au même résultat finale : la mort. Ce qui compte c'est d'assumer les risques encourus.

   

Je vais te la faire autrement à propos du risque accepté et de prétendre assumer.

Si on te disait que t'es un légume ou gravement amoché à vie à 100% dans le 1/4 h qui suit les exploits à faire le couillon au nom de la passion, tu y vas ou tu recules ?

Je doute fort que dans la grande majorité des cas les gens iraient encore avec la certitude de l'accident, qui n'arrive qu'aux autres en temps normal.

Et on n'assume rien, je ne te parle pas d'une patte cassée et même fracture ouverte qui est un truc pas banal, mais bien du gros carton.

Au mieux, on fait avec, au pire on ne fait pas du tout d'ailleurs puisque, en tout cas à une époque, en gros 1/3 des devenus handicapés lourds finissaient par se suicider. Par contre, ceux qui s'en sortaient ont plutôt plus de force de vie que des biens portants moyens.

Quant à la passion du risque, elle n'est le plus souvent qu'une banale addiction à l'adrénaline. Pas de quoi porter ça aux nues, un junkie pouvant en cacher un autre :biggrin:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

   

Un evoque n'est pas un gros SUV, ça a la taille d'un 3008.

La question serait plutôt "est ce SUV ?" parce qu'il existe des versions 4x2 ...

Pour l'histoire du cycliste et des bagnoles +100 avec l'idée du "stage" sur un vélo pour les conducteurs.

Il m'arrive encore de pratiquer le déplacement en vélo pour aller sur certains boulots (je pratique l'intérim) et franchement certains conducteurs de bagnoles ne font vraiment pas attention à qui n'est pas entouré d'une carrosserie ... et pourtant, vélo avec écarteur, éclairage, gilet fluo ... et circulation tranquille (maxi 30 km/h en bas d'une descente et plutôt un petit 20/25 km/h sur le plat).

attention je ne suis pas dans une grande ville mais en périphérie d'une petite ville à la campagne.

Par

En réponse à Franck-L

Comment réinventer l'eau chaude.

Ca doit bien faire 15 ans que tous nes sauveteurs/ pompiers/ medecins qui sont presents sur les courses cyclistes - aussi bien route que VTT - annoncent qu'avec l'augmentation de la vitesse la traumatologie des cyclistes se rapproche de celle des motards. Sauf que le cycliste roule en short et T shirt parfois à plus de 60 km/h sur route ou au milieu des cailloux (perso j'ai un record a 91.8 km/h sur un sentier certes très roulant mais j'imagine même pas les conséquences en cas de gamelle).

Bref casque homologué et gants vont devenir obligatoires sur route c'est écrit d'avance :bah: En course d'enduro c'est casque integral + gants + genouillères + dorsale

   

Oui, enfin, on peut aussi rouler tranquillement à vélo et faire attention tout en respectant la législation routière.

C'est mon cas et ça fait 50 ans que je ne porte pas de casque. :bah:

C'est la crétinerie qu'il faudrait éradiquer. Mais pour moi, ça fait partie de la régulation naturelle : laissons les débiles mourir.

Par §Eno173GT

Et ils vont aussi faire des études et des crash tests pour les quelques Darwin qui pensent rouler "original" sur leurs vélos couchés ?

Ces aberrations routières dont la tête est juste au niveau des parechocs en cas de choc.

Par

En réponse à §Eno173GT

Et ils vont aussi faire des études et des crash tests pour les quelques Darwin qui pensent rouler "original" sur leurs vélos couchés ?

Ces aberrations routières dont la tête est juste au niveau des parechocs en cas de choc.

   

Si tu chute à vélo, ta tête peut facilement se retrouver en moins d'une seconde à la hauteur des dits par-choc voir des roues donc bon...

Par

oui enfin les victimes même si les usagers du vélo, sont dans leurs droits, ben ils sont ou morts ou handicapés..

Par §Eno173GT

En réponse à gumpert02

Si tu chute à vélo, ta tête peut facilement se retrouver en moins d'une seconde à la hauteur des dits par-choc voir des roues donc bon...

   

Donc en réalité, ils gagnent du temps. Combien de "collisions" via une chute préalable du cycliste au lieu de simplement ... se faire faucher par une voiture et finir "logiquement" sur le capot / parebrise ?

On pourrait aussi directement les allonger sur des skateboards pour que la tête soit au niveau des roues.

Par

En réponse à carrera13

Le vélo en ville c'est fini, l'avenir c'est la trottinette...

   

En trottinette, impossible d'enmener le/les gamins à l'école. Impossible d'enmener des affaires: Sac d'école du/des gamins, sac cabas avec vêtements de travail, sacoche avec ses papiers d'identité,.... Le vélo va durer minimum 50 ans. La trottinette sera morte en 2/4 ans (batteries hs, chargeur, moteur,....). La trottinette est casse gueule et lente (25 km/h maxi... Ca me fait bien marrer vu que je roule à 35/40 km/h facilement en VTT "urbanisé". Et ja parle même pas du vélo de course de 8,4 kg) Le vélo a 2 freins très puissants et facile à régler. Un cadre fait pour encaisser et de quoi s'asseoir. Un facteur important à prendre en compte. La trottinette craint le vol comme pas permis. Alors qu'un bon U et le vieux VTT peut dormir au milieu des kebabs sans disparaître mysterieusement. Le vélo neccesite aucune assurance, et est autorisé sans problème partout (sauf autoroute et voie rapide) La trottinette est en sursis. A tout moment elle peut devenir interdite sur route ouverte. En plus la trottinette nessecite forcément des batteries fabriqués en Chine et est une catastrophe pour l'environnement. Le vélo peut être construit dans son propre garage. Il suffit de savoir souder. Le coût environnementale du vélo est quasiment nul. Au final, la trottinette électrique n'a rien pour elle. Seule intérêt, elle est pliable.

Par §pla423mo

En réponse à mynameisfedo

Oui, enfin, on peut aussi rouler tranquillement à vélo et faire attention tout en respectant la législation routière.

C'est mon cas et ça fait 50 ans que je ne porte pas de casque. :bah:

C'est la crétinerie qu'il faudrait éradiquer. Mais pour moi, ça fait partie de la régulation naturelle : laissons les débiles mourir.

   

Les vélos ont totalement leurs place en ville.

Malheuresement dans les gaz d'échappements c'est pas top.

Entre les voitures c'est pas top.

Et quand un cyclisme meurt en ville c'est toujours une voiture ou camion qui l'a tué ;s.

De plus études prouve que le casque en ville à vélo est contre productif.

Pourquoi ne pas adapter les tanks de la route pour partager la voie ?

Ou alors tous le monde en tank et que je plus gros gagne.

C'est la mentalité de nos jours suffit de voir les embouteillages immense en ville ...

Jje ne pense pas comme vous que les cycliste qui meurt par des camions / voiture soit débile car ils ont voule prendre un vélo ...

Par

En réponse à halffinger

En trottinette, impossible d'enmener le/les gamins à l'école. Impossible d'enmener des affaires: Sac d'école du/des gamins, sac cabas avec vêtements de travail, sacoche avec ses papiers d'identité,.... Le vélo va durer minimum 50 ans. La trottinette sera morte en 2/4 ans (batteries hs, chargeur, moteur,....). La trottinette est casse gueule et lente (25 km/h maxi... Ca me fait bien marrer vu que je roule à 35/40 km/h facilement en VTT "urbanisé". Et ja parle même pas du vélo de course de 8,4 kg) Le vélo a 2 freins très puissants et facile à régler. Un cadre fait pour encaisser et de quoi s'asseoir. Un facteur important à prendre en compte. La trottinette craint le vol comme pas permis. Alors qu'un bon U et le vieux VTT peut dormir au milieu des kebabs sans disparaître mysterieusement. Le vélo neccesite aucune assurance, et est autorisé sans problème partout (sauf autoroute et voie rapide) La trottinette est en sursis. A tout moment elle peut devenir interdite sur route ouverte. En plus la trottinette nessecite forcément des batteries fabriqués en Chine et est une catastrophe pour l'environnement. Le vélo peut être construit dans son propre garage. Il suffit de savoir souder. Le coût environnementale du vélo est quasiment nul. Au final, la trottinette électrique n'a rien pour elle. Seule intérêt, elle est pliable.

   

Vu qu'elle est pliable elle n'a pas à rester au milieu des kebabs et ne craint donc pas le vol... suffit de la prendre avec soit...

Pour le coût écologique si les centres villes étaient plein de trottinette et sans véhicule thermique l’environnement serait gagnant.

Quant aux gamins ils peuvent avoir la leur :) mais bien entendu félicitation aux parents (que je ne vois jamais) qui ont leur sac, celui du gosse, et le gosse sur un siège à l'arrière de leur vélo, le tout au milieu de la circulation... ça démontre une belle maîtrise, et de très bons quadriceps...

Par

En réponse à carrera13

Vu qu'elle est pliable elle n'a pas à rester au milieu des kebabs et ne craint donc pas le vol... suffit de la prendre avec soit...

Pour le coût écologique si les centres villes étaient plein de trottinette et sans véhicule thermique l’environnement serait gagnant.

Quant aux gamins ils peuvent avoir la leur :) mais bien entendu félicitation aux parents (que je ne vois jamais) qui ont leur sac, celui du gosse, et le gosse sur un siège à l'arrière de leur vélo, le tout au milieu de la circulation... ça démontre une belle maîtrise, et de très bons quadriceps...

   

Je dirais que ça demande un dos pour le parent pour son sac, et des bras pour l'enfant pour tenir son sac sur le siège. Sinon il y a des sacoches qui se fixent sur les cotés du porte-bagage. Ou encore, il existe des remorques pour vélo qui offrent de la place pour les sacs et jusqu'à 2 sièges enfants. C'est moins pratique pour se faufiler entre les véhicules bloqué lors de gros trafic par contre.

Bref, il y a de quoi faire avec un vélo, mais faut le bon équipement.

Après ça n'enlèvera rien au fait que l'équipement le plus important pour un cycliste à Paris (et d'autres grosse agglo), c'est un masque pour respirer.

Par

En réponse à carrera13

Vu qu'elle est pliable elle n'a pas à rester au milieu des kebabs et ne craint donc pas le vol... suffit de la prendre avec soit...

Pour le coût écologique si les centres villes étaient plein de trottinette et sans véhicule thermique l’environnement serait gagnant.

Quant aux gamins ils peuvent avoir la leur :) mais bien entendu félicitation aux parents (que je ne vois jamais) qui ont leur sac, celui du gosse, et le gosse sur un siège à l'arrière de leur vélo, le tout au milieu de la circulation... ça démontre une belle maîtrise, et de très bons quadriceps...

   

La trottinette c'est bien pour faire 100m à 1km. Au delà la durée de vie est trop réduite, la vitesse est faible (ou alors si la vitesse est rapide les freins sont mauvais) et on est trop dépendant de l'état de la chaussée : un petite imperfection et on est par terre.

Déjà que le vélo ne freine pas très fort par rapport à une voiture, mais la trottinette c'est presque comme ne pas avoir de frein.

Pour moi le problème n°1 en vélo ce n'est ni l'absence de piste cyclable ni le comportement des autres usagers, c'est l'état de la chaussée. Et je suis déploré quand je vois les municipalités faire des aménagement coûteux qui réduisent la place sur la chaussée en ville (ex : on transforme une 2 voies en 1 voie + un large trottoir avec rebords bien hauts et leur inévitables potelets)

 

Par

Je pense que si les cyclistes et les utilisateurs de trottinettes respectaient le code de la route et les règles élémentaires de prudence, le nombre d'accidents les impliquant seraient moindre et moins graves. Cette nouvelle "mode" des deux roues met également en danger les piétons qui doivent s'adapter à de réels nouveaux dangers.

 

SPONSORISE

Actualité Volvo

Toute l'actualité