Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Salon de l'auto Caradisiac - Le stand Alfa Romeo : petite familleEn attendant l'arrivée du Tonale, qui devrait tirer fortement les ventes de la marque, Alfa Romeo doit continuer de miser sur son segment des routières : la Giulia, mais surtout la Stelvio, qui représente le gros des ventes de la marque aujourd'hui.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Excellent SUV que ce Stelvio ! Mon père en avait essayé un mais a finalement acheté son grand cousin Levante.

Par

J'ai un de mes meilleurs amis qui en est à son 3e BMW X3. Il n'est pas spécialement fan de la marque, mais apprecie les choses bien construites en général, et il est pragmatique.

Fin 2019 donc, arrivé en fin de loc de son 2e X3 (2.0 L mazout bien optionné) il se décide à refaire un tour du marché et ensemble (2 avis valent mieux qu'1) on essaye le Stelvio. L'aspect intérieur est bien sympa, un joli cuir marron pas trop sombre, à rouler je sens bien que le comportement est rigoureux, voire raide (jantes 19") donc pourquoi pas se dit-il. Mais l'aspect financier est défavorable à Alfa: en achat comptant l'avantage est réel pour le Stelvio (env 9000 € de memoire mais les options ne correspondent pas tout à fait), par contre en loc 3 ans cet avantage tombait à moins de 60€ / mois seulement. Vu les petites lacunes en équipement, la qualité du son/ GPS/ écran, la mediocre retrovision et qq autres petits détails sur la prise en garantie, la messe était dite, il a repris un X3. Et en est parfaitement satisfait.

A titre perso, pour être monté de nombreuses fois en tant que passager (on fait un peu de montagne ensemble et on alterne 1 fois sur 2 le conducteur et sa voiture) je dois reconnaître qu'un X3 est terriblement homogène et a fait de sacrés progrès depuis 2013, surtout en comportement. Il est certes + cher que le Stelvio, mais la décote de l'Alfa est un vrai handicap. Faut quand-même être passionné par la marque.

Par

Perso je me fiche de ces modèles, quand aurons-nous des véhicules de catégorie inférieure dans la lignée des 147, 156, 159 et Giulietta ?

Par

En réponse à Franck-L

J'ai un de mes meilleurs amis qui en est à son 3e BMW X3. Il n'est pas spécialement fan de la marque, mais apprecie les choses bien construites en général, et il est pragmatique.

Fin 2019 donc, arrivé en fin de loc de son 2e X3 (2.0 L mazout bien optionné) il se décide à refaire un tour du marché et ensemble (2 avis valent mieux qu'1) on essaye le Stelvio. L'aspect intérieur est bien sympa, un joli cuir marron pas trop sombre, à rouler je sens bien que le comportement est rigoureux, voire raide (jantes 19") donc pourquoi pas se dit-il. Mais l'aspect financier est défavorable à Alfa: en achat comptant l'avantage est réel pour le Stelvio (env 9000 € de memoire mais les options ne correspondent pas tout à fait), par contre en loc 3 ans cet avantage tombait à moins de 60€ / mois seulement. Vu les petites lacunes en équipement, la qualité du son/ GPS/ écran, la mediocre retrovision et qq autres petits détails sur la prise en garantie, la messe était dite, il a repris un X3. Et en est parfaitement satisfait.

A titre perso, pour être monté de nombreuses fois en tant que passager (on fait un peu de montagne ensemble et on alterne 1 fois sur 2 le conducteur et sa voiture) je dois reconnaître qu'un X3 est terriblement homogène et a fait de sacrés progrès depuis 2013, surtout en comportement. Il est certes + cher que le Stelvio, mais la décote de l'Alfa est un vrai handicap. Faut quand-même être passionné par la marque.

Un X3, malgré toutes ses qualités, ça reste un truc insipide. Les raisons de l'achat d'un Stelvio sont ailleurs et se résume en un mot : l'émotion. C'est un mot qui met à mal toute forme de logique et qui à lui seul est un motif d'achat. Malgré tous les défauts qu'on peut trouver à une voiture, si elle coche la case émotion, on peut tout lui pardonner parce qu'on vibre à son volant. C'est pas quelque chose que le commun des mortels peut comprendre mais c'est parfois l'unique critère d'achat de certains passionnés. En ce qui me concerne, je rêve de pouvoir m'acheter un jour une voiture qui me procure ce petit frisson de tous les instants.

Par

En réponse à vigouroux

Perso je me fiche de ces modèles, quand aurons-nous des véhicules de catégorie inférieure dans la lignée des 147, 156, 159 et Giulietta ?

Effectivement, tous le monde se pose la même question.

Pour ce qui est du segment C-SUV, on aura le tonale l'année prochaine, et C (berline compacte) rien de prévu pour l'instant.

Cependant, si la fusion PSA-FCA arrive à son terme, je me met ma main à couper que dans les 3-4 ans qui suivent on aura -> nouvelle mito (base 208), nouvelle mito suv (idem), nouvelle giulietta (base 308), et pas de restylage pour le tonale, développement de la nouvelle génération sur base PSA + renouvellement Giulia/Stelvio. C'est du déjà vu avec l'Opel Corsa.

En avance, je suis d'accord avec certains, ca fait moins rever d'utiliser la plateforme EMP 2 que Giorgio. Mais bon au final, le tonale aura des dessous de Jeep. Pas de quoi jubiler non plus. Donc pourquoi pas utiliser les plateforme PSA, d'autant plus que Tavares voudra surement relancer cette marque aux cout le plus faible possible.

C'est comme cela que je vois l'avenir d'Alfa Romeo, ca parait cohérent et surtout indispensable pour la survie d'elle même.

Et cela semble se confirmer avec les rumeurs d'un B-SUV sur base CMP.

Dernier point, vu le melon qu'a prit PSA sur ses tarifs, les prix risquent de piquer sur ces potentielles futures Alfa.

Wait and see :biggrin:

Par

En réponse à Caraphael

Effectivement, tous le monde se pose la même question.

Pour ce qui est du segment C-SUV, on aura le tonale l'année prochaine, et C (berline compacte) rien de prévu pour l'instant.

Cependant, si la fusion PSA-FCA arrive à son terme, je me met ma main à couper que dans les 3-4 ans qui suivent on aura -> nouvelle mito (base 208), nouvelle mito suv (idem), nouvelle giulietta (base 308), et pas de restylage pour le tonale, développement de la nouvelle génération sur base PSA + renouvellement Giulia/Stelvio. C'est du déjà vu avec l'Opel Corsa.

En avance, je suis d'accord avec certains, ca fait moins rever d'utiliser la plateforme EMP 2 que Giorgio. Mais bon au final, le tonale aura des dessous de Jeep. Pas de quoi jubiler non plus. Donc pourquoi pas utiliser les plateforme PSA, d'autant plus que Tavares voudra surement relancer cette marque aux cout le plus faible possible.

C'est comme cela que je vois l'avenir d'Alfa Romeo, ca parait cohérent et surtout indispensable pour la survie d'elle même.

Et cela semble se confirmer avec les rumeurs d'un B-SUV sur base CMP.

Dernier point, vu le melon qu'a prit PSA sur ses tarifs, les prix risquent de piquer sur ces potentielles futures Alfa.

Wait and see :biggrin:

Autant les plateformes PSA pour les modèles citadins ça me paraît pas déconnant, autant les Giulia et Stelvio sur bases PSA (Lesquelles d'ailleurs ?) et jeter la Giorgio à la poubelle me paraît complètement illogique...

Par

J'aime beaucoup le Stelvio mais franchement même en occaz il est pas donné...

Et les belles finitions sont plutôt rare...ou alors a des prix...:bah:

Par

En réponse à Franck-L

J'ai un de mes meilleurs amis qui en est à son 3e BMW X3. Il n'est pas spécialement fan de la marque, mais apprecie les choses bien construites en général, et il est pragmatique.

Fin 2019 donc, arrivé en fin de loc de son 2e X3 (2.0 L mazout bien optionné) il se décide à refaire un tour du marché et ensemble (2 avis valent mieux qu'1) on essaye le Stelvio. L'aspect intérieur est bien sympa, un joli cuir marron pas trop sombre, à rouler je sens bien que le comportement est rigoureux, voire raide (jantes 19") donc pourquoi pas se dit-il. Mais l'aspect financier est défavorable à Alfa: en achat comptant l'avantage est réel pour le Stelvio (env 9000 € de memoire mais les options ne correspondent pas tout à fait), par contre en loc 3 ans cet avantage tombait à moins de 60€ / mois seulement. Vu les petites lacunes en équipement, la qualité du son/ GPS/ écran, la mediocre retrovision et qq autres petits détails sur la prise en garantie, la messe était dite, il a repris un X3. Et en est parfaitement satisfait.

A titre perso, pour être monté de nombreuses fois en tant que passager (on fait un peu de montagne ensemble et on alterne 1 fois sur 2 le conducteur et sa voiture) je dois reconnaître qu'un X3 est terriblement homogène et a fait de sacrés progrès depuis 2013, surtout en comportement. Il est certes + cher que le Stelvio, mais la décote de l'Alfa est un vrai handicap. Faut quand-même être passionné par la marque.

Les allemandes décote tout autant mais pour la revente c'est sois disant plus dur de vendre une alfa.

Par

En réponse à super mimi

Les allemandes décote tout autant mais pour la revente c'est sois disant plus dur de vendre une alfa.

Les Allemandes décotes bien comme il faut...

Les nodocéphales se laissent berné par les % mais en monnaie sonnantes et trébuchantes les Allemandes pertes énormément...

Par

En réponse à Maître_Yoda

Autant les plateformes PSA pour les modèles citadins ça me paraît pas déconnant, autant les Giulia et Stelvio sur bases PSA (Lesquelles d'ailleurs ?) et jeter la Giorgio à la poubelle me paraît complètement illogique...

Tout à fait !

C'est bien comme ca que je l'imagine

Segment B et C -> nouveau modèle by PSA sur CMP/EMP2

Et renouvellement Giulia /Stelvio sur giorgio (avec hybration ??? norme CO2 oblige)

J'irai même jusqu'à dire que PSA pourrait utiliser la plateforme d'Alfa pour sa future 508 et surement DS un jour

Par

tout le monde ici défend les qualités du Stelvio face a la concurrence mais aucun ici ne roule avec.:bah:

Par

En réponse à Franck-L

J'ai un de mes meilleurs amis qui en est à son 3e BMW X3. Il n'est pas spécialement fan de la marque, mais apprecie les choses bien construites en général, et il est pragmatique.

Fin 2019 donc, arrivé en fin de loc de son 2e X3 (2.0 L mazout bien optionné) il se décide à refaire un tour du marché et ensemble (2 avis valent mieux qu'1) on essaye le Stelvio. L'aspect intérieur est bien sympa, un joli cuir marron pas trop sombre, à rouler je sens bien que le comportement est rigoureux, voire raide (jantes 19") donc pourquoi pas se dit-il. Mais l'aspect financier est défavorable à Alfa: en achat comptant l'avantage est réel pour le Stelvio (env 9000 € de memoire mais les options ne correspondent pas tout à fait), par contre en loc 3 ans cet avantage tombait à moins de 60€ / mois seulement. Vu les petites lacunes en équipement, la qualité du son/ GPS/ écran, la mediocre retrovision et qq autres petits détails sur la prise en garantie, la messe était dite, il a repris un X3. Et en est parfaitement satisfait.

A titre perso, pour être monté de nombreuses fois en tant que passager (on fait un peu de montagne ensemble et on alterne 1 fois sur 2 le conducteur et sa voiture) je dois reconnaître qu'un X3 est terriblement homogène et a fait de sacrés progrès depuis 2013, surtout en comportement. Il est certes + cher que le Stelvio, mais la décote de l'Alfa est un vrai handicap. Faut quand-même être passionné par la marque.

C'est étrange j'ai l'effet inverse chez un ami dont le fils travaille chez BM en tant que chef d'atelier

Le nombres incalculable de problèmes sur ses X3 fuel ( turbos cassés, boite bloquée, bruits récurrents de suspensions, électroniques défaillantes...)

Il est passé sur une Alfa Stelvio 210 cv et depuis 3 ans c'est le bonheur sans taches.

Quand à la revente c'est une grosse ânerie une Alfa se revend très bien

Par

En réponse à TicTac

Un X3, malgré toutes ses qualités, ça reste un truc insipide. Les raisons de l'achat d'un Stelvio sont ailleurs et se résume en un mot : l'émotion. C'est un mot qui met à mal toute forme de logique et qui à lui seul est un motif d'achat. Malgré tous les défauts qu'on peut trouver à une voiture, si elle coche la case émotion, on peut tout lui pardonner parce qu'on vibre à son volant. C'est pas quelque chose que le commun des mortels peut comprendre mais c'est parfois l'unique critère d'achat de certains passionnés. En ce qui me concerne, je rêve de pouvoir m'acheter un jour une voiture qui me procure ce petit frisson de tous les instants.

Petit frisson en camionnette ? ... le maçon qui se lève tôt et qui se les pèle en attendant que le moteur chauffe en route vers le chantier ?

Par

En réponse à integralhf

C'est étrange j'ai l'effet inverse chez un ami dont le fils travaille chez BM en tant que chef d'atelier

Le nombres incalculable de problèmes sur ses X3 fuel ( turbos cassés, boite bloquée, bruits récurrents de suspensions, électroniques défaillantes...)

Il est passé sur une Alfa Stelvio 210 cv et depuis 3 ans c'est le bonheur sans taches.

Quand à la revente c'est une grosse ânerie une Alfa se revend très bien

Si c'était le cas, le montant des loyers LOA ( puisque tous ces frimeurs sont visiblement incapables de payer cash leur caisse ) seraient d'un montant inférieur à celui des teutonnes....

Or, ce n'est jamais le cas... un autre jour, tu nous expliquera pourquoi...

Par

Ce qui est dingue c'est qu'il se vend plus de SUV chinois (MG ZS) que de Stelvio en France ...

Par

En réponse à roc et gravillon

Petit frisson en camionnette ? ... le maçon qui se lève tôt et qui se les pèle en attendant que le moteur chauffe en route vers le chantier ?

Toujours ce mépris de classe

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Actualité Alfa Romeo

Toute l'actualité

Forum Alfa Romeo