Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Selon Nissan, les conducteurs de voitures électriques roulent plus que les autresUne étude commandée par Nissan et menée par OnePoll démontrerait que les conducteurs européens de voitures électriques font, en moyenne, un plus grand nombre de kilomètres à l'année que ceux qui sont au volant d'une thermique.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ecart marginal.

Mais qui peut s'expliquer par le trajet domicile-travail souvent "VE compatible", et qui doit représenter la plus grosse partie du kilométrage d'une voiture devant les déplacements dits "récréatifs" qui seront sans doute un jour interdit ou uniquement autorisé sur motif dérogatoire si on s'enferme dans la logique écolo-répressive.

Par

Évidemment pour aller trouver une borne de recharge, ils sont obligés d’allonger les distances habituelles :ddr: .

Par

Moins le km coûte en énergie, plus on en fait, rien de nouveau ...

Comme quoi autonomie & temps de recharge ne sont plus un frein au grand remplacement

Par

Normal, puisque le VE a un appel économique fort pour les gros rouleurs. Rien que pour mes déplacements domicile travail, je roule plus de 20'000km/an. Le passage à l'électrique était en partie motivé par ça.

Une étude pertinente serait de comparer le avant/après passage à l'électrique. Là ça serait pertinent. Parce que sinon l'article laisse à penser que soudain parce qu'on roule électrique on prend plus souvent la voiture. Je ne suis pas sûr que ça soit le cas.

Par

En réponse à Axel015

Ecart marginal.

Mais qui peut s'expliquer par le trajet domicile-travail souvent "VE compatible", et qui doit représenter la plus grosse partie du kilométrage d'une voiture devant les déplacements dits "récréatifs" qui seront sans doute un jour interdit ou uniquement autorisé sur motif dérogatoire si on s'enferme dans la logique écolo-répressive.

Et puis pour aller pisser il te faudra une dérogation aussi :violon:

Par

En réponse à Axel015

Ecart marginal.

Mais qui peut s'expliquer par le trajet domicile-travail souvent "VE compatible", et qui doit représenter la plus grosse partie du kilométrage d'une voiture devant les déplacements dits "récréatifs" qui seront sans doute un jour interdit ou uniquement autorisé sur motif dérogatoire si on s'enferme dans la logique écolo-répressive.

Cela démontre surtout que l'intérêt économique d'un véhicule électrique vs thermique augmentent en fonction du nombre de kilomètres parcouru.

Que ce soit pour du déplacement domicile travail, des flottes de taxis ou des déplacements réguliers de plusieurs centaines de kilomètres certains usagers y gagnent à passer à l'électrique.

N'en déplaise aux mauvais coucheurs, dans quelques années, détenir un véhicule thermique sera une gabegie économique.

Par

Pas bien compliqué ... les petits rouleurs ne se sont pas encore jetés sur le VE ce qui, statistiquement, fait baisser la moyenne.

Pour caricaturer un peu, si je fais 5000 bornes / an soit 100k km au bout de 20 ans, j'en ai strictement rien à foutre de vos VE à whatmilles € ... la première occase thermique fera parfaitement l'affaire.

Par

In fine, si ce sont les véhicules électriques qui circulent le plus, polluent-ils vraiment moins que les thermiques?

si on prend en compte tous les paramètres: pneus, freins, usure de tout ce qui est soumis à frottement, usure de la route, etc...

si je parle d'usure de la route (notamment du fait du poids de ces véhicules électriques généralement plus lourds que les thermiques), c'est qu'à un moment donné on fait alors appel à des engins de chantier souvent carburant au gasole pour les entretenir/réparer: c'est alors de la pollution indirecte mais bien générée par ceux qui roulent en voiture.:bah:

je maintiens pour ma part que, plus on roule, plus on pollue.

Par

En réponse à Mourakami

Cela démontre surtout que l'intérêt économique d'un véhicule électrique vs thermique augmentent en fonction du nombre de kilomètres parcouru.

Que ce soit pour du déplacement domicile travail, des flottes de taxis ou des déplacements réguliers de plusieurs centaines de kilomètres certains usagers y gagnent à passer à l'électrique.

N'en déplaise aux mauvais coucheurs, dans quelques années, détenir un véhicule thermique sera une gabegie économique.

(..)

N'en déplaise aux mauvais coucheurs, dans quelques années, détenir un véhicule thermique sera une gabegie économique.

(..)

mais voulue artificiellement/volontairement par nos gouvernants.

Par

En réponse à Mourakami

Cela démontre surtout que l'intérêt économique d'un véhicule électrique vs thermique augmentent en fonction du nombre de kilomètres parcouru.

Que ce soit pour du déplacement domicile travail, des flottes de taxis ou des déplacements réguliers de plusieurs centaines de kilomètres certains usagers y gagnent à passer à l'électrique.

N'en déplaise aux mauvais coucheurs, dans quelques années, détenir un véhicule thermique sera une gabegie économique.

Tu retire la TICPE, rouler en thermique serait moins chère qu'un vélo électrique.

C'est le taxe (donc artificiel) qui rendront la thermique inabordable mais absolument pas la technologie en elle même qui reste même encore aujourd'hui révolutionnaire.

Par

A titre personnel, je roule exactement de la même manière depuis que j'ai un VE.

Même trajets, même vitesse, même kilométrage.

Par

Une autre étude qui démonte moult stéréotypes de certains commentateurs du coin. Comme quoi certains devraient réussir à se remettre en question au lieu de toujours s'enfoncer devant l'évidence.

Par

En réponse à hbt

Évidemment pour aller trouver une borne de recharge, ils sont obligés d’allonger les distances habituelles :ddr: .

Surtout une en état de fonctionnement.

Par

Et si c'était lié - entre autres facteurs - au fait que rouler en électrique est tout simplement plus agréable que rouler en thermique?

Pour mon cas personnel, 20 à 25000 km/an, je suis passé du vibromasseur (diesel) à l'essence, ce qui est déjà un gain de confort immense. Mais j'ai essayé la MX-30 de Mazda (pour rester dans la même marque) et je dois dire que le retour à l'essence était assez choquant, que ce soit au niveau bruit, vibrations, accélérations, confort,... alors que la Mazda3 est déjà super confortable. Donc pour moi c'est décidé, en 2021 j'aurai une électrique en daily!

Par

Nissan nous parle de kilométrage mais ignore le nombre d'heures passées au volant par les conducteurs .

Une voiture électrique en ville c'est génial , mais actuellement sur autoroute la décharge de la batterie est trop rapide .

Par

En réponse à cockernoir

Nissan nous parle de kilométrage mais ignore le nombre d'heures passées au volant par les conducteurs .

Une voiture électrique en ville c'est génial , mais actuellement sur autoroute la décharge de la batterie est trop rapide .

Oui cela me fait penser à la journaliste Apolline de Malherbe qui a expliqué qu’elle a été angoissée en voiture électrique avec ses gamins pour réussir à trouver une borne de recharge qui fonctionne.

Puis d’attendre 45 minute que sa voiture se recharge.

Voilà une expérience vécue par une personne impartiale sur le sujet.

Par

C'est comme le disait déjà cette étude : https://sites.google.com/view/cfcafrance/zfe-gate

Les ZFE non seulement ne sont pas écologiques mais en plus c'est faux de croire qu'elles diminuent la circulation. La plupart des gens rachètent une voiture mais surtout les voiture neuves roulent plus que les anciennes car leur coût d'usage, et en particulier pour les électriques, devient plus compétitif par rapport aux TC.

Et à l'étude de conclure que finalement les ZFE ne servent à rien et sont même contre-productives.:bah:

j'adore :bien:

Par

En réponse à thilo83

Et si c'était lié - entre autres facteurs - au fait que rouler en électrique est tout simplement plus agréable que rouler en thermique?

Pour mon cas personnel, 20 à 25000 km/an, je suis passé du vibromasseur (diesel) à l'essence, ce qui est déjà un gain de confort immense. Mais j'ai essayé la MX-30 de Mazda (pour rester dans la même marque) et je dois dire que le retour à l'essence était assez choquant, que ce soit au niveau bruit, vibrations, accélérations, confort,... alors que la Mazda3 est déjà super confortable. Donc pour moi c'est décidé, en 2021 j'aurai une électrique en daily!

Bienvenue au club, j'ai parcouru le même chemin (diesel -> essence -> électrique).

Pas de retour en arrière possible.

Par

En réponse à Axel015

Tu retire la TICPE, rouler en thermique serait moins chère qu'un vélo électrique.

C'est le taxe (donc artificiel) qui rendront la thermique inabordable mais absolument pas la technologie en elle même qui reste même encore aujourd'hui révolutionnaire.

Absolument, c'est la ticpe qui alourdit la facture. Vu le chemin que prend le prix de l'électricité, le cout d'une thermique va se croiser bientôt avec le cout d'utilisation d'une electrique. Et il ne faut pas oublier que la consommation de la voiture est inférieure de ce qui est consommé au compteur électrique du domicile. Parfois sensiblement.

Sinon, je suis donc dans les 2% qui possède une elecrtrique et effectivement je suis satisfait de la borne de recharge.... de mon garage ;).

Par

En réponse à E911V

Bienvenue au club, j'ai parcouru le même chemin (diesel -> essence -> électrique).

Pas de retour en arrière possible.

Je confirme, celui qui goûte à l'électrique en ayant bien analysé son besoin ne revient pas au thermique.

En deuxième voiture, parce que pour la voiture principale, faut oublier, c'est complètement débile de déplacer 800kg de batterie qui servira moins de 10 fois par an et qui, au quotidien fera 50kms par jour.

Par

En réponse à AnteusFogg

Normal, puisque le VE a un appel économique fort pour les gros rouleurs. Rien que pour mes déplacements domicile travail, je roule plus de 20'000km/an. Le passage à l'électrique était en partie motivé par ça.

Une étude pertinente serait de comparer le avant/après passage à l'électrique. Là ça serait pertinent. Parce que sinon l'article laisse à penser que soudain parce qu'on roule électrique on prend plus souvent la voiture. Je ne suis pas sûr que ça soit le cas.

moi pour le coup, si ma 2nde auto était un VE, elle deviendrait de facto l'auto qui servirait le plus au foyer : les courses, les gniards à l'école, même aller voir mamie qui n'habite pas loin (à quoi bon, pour un même trajet, cramer du coco ?).

Et la grosse ne servirait que marginalement : quand maman est à gauche et papa à droite, pour les départs en vacances et les longs week-ends.

Par

En réponse à fedoismyname

In fine, si ce sont les véhicules électriques qui circulent le plus, polluent-ils vraiment moins que les thermiques?

si on prend en compte tous les paramètres: pneus, freins, usure de tout ce qui est soumis à frottement, usure de la route, etc...

si je parle d'usure de la route (notamment du fait du poids de ces véhicules électriques généralement plus lourds que les thermiques), c'est qu'à un moment donné on fait alors appel à des engins de chantier souvent carburant au gasole pour les entretenir/réparer: c'est alors de la pollution indirecte mais bien générée par ceux qui roulent en voiture.:bah:

je maintiens pour ma part que, plus on roule, plus on pollue.

Plus que le poids des véhicules, c'est la qualité des pneus et le type de conduite qui compte.

Quand je vois des gens :

- rouler en pneus hiver tout l'été

- rouler de manière agressive (accélérer/freiner exagérément)

- acheter des pneus de merde qui sont morts après 20'000km

- prendre les ronds-points comme Schumacher

- pilent comme des cons au passage piéton parce qu'ils n'anticipent pas

C'est pas le VE qui cause le plus d'usure et de particules. En VE on roule plus cool de manière générale.

Et j'utilise pour ma part des pneus e-Primacy qui s'usent moins, moins de résistance au roulement donc moins d'usure de la route aussi. Et je ne touche quasiment pas mes freins.

Et la plupart des SUV si populaires sont aussi voire plus lourds qu'une compacte voire une berline électrique.

Par

Si les routes étaient si exposées à un surpoids de 20% des VP, elles seraient mortes après le passage de quelques centaines de PL...

Par

Faut en faire des kilomètres pour rentabiliser le truc.

Par

En réponse à AnteusFogg

Plus que le poids des véhicules, c'est la qualité des pneus et le type de conduite qui compte.

Quand je vois des gens :

- rouler en pneus hiver tout l'été

- rouler de manière agressive (accélérer/freiner exagérément)

- acheter des pneus de merde qui sont morts après 20'000km

- prendre les ronds-points comme Schumacher

- pilent comme des cons au passage piéton parce qu'ils n'anticipent pas

C'est pas le VE qui cause le plus d'usure et de particules. En VE on roule plus cool de manière générale.

Et j'utilise pour ma part des pneus e-Primacy qui s'usent moins, moins de résistance au roulement donc moins d'usure de la route aussi. Et je ne touche quasiment pas mes freins.

Et la plupart des SUV si populaires sont aussi voire plus lourds qu'une compacte voire une berline électrique.

C'est tellement faut, que les manufacturiers de pneu sont obliger de concevoir des pneus spécialement prévu pour les VE et leur contraintes supplémentaires.

Par

En réponse à AnteusFogg

Plus que le poids des véhicules, c'est la qualité des pneus et le type de conduite qui compte.

Quand je vois des gens :

- rouler en pneus hiver tout l'été

- rouler de manière agressive (accélérer/freiner exagérément)

- acheter des pneus de merde qui sont morts après 20'000km

- prendre les ronds-points comme Schumacher

- pilent comme des cons au passage piéton parce qu'ils n'anticipent pas

C'est pas le VE qui cause le plus d'usure et de particules. En VE on roule plus cool de manière générale.

Et j'utilise pour ma part des pneus e-Primacy qui s'usent moins, moins de résistance au roulement donc moins d'usure de la route aussi. Et je ne touche quasiment pas mes freins.

Et la plupart des SUV si populaires sont aussi voire plus lourds qu'une compacte voire une berline électrique.

Tu te contredis. les mec qui prend un rond point comme schumi, a surement pas voulu utiliser ses freins !

Perso, je fais les 2 : extinction du moteur 1 km avant le rond point, prise du rond point en prenant à la corde pour conserver mon énergie, puis rallumage du moteur et accélération au régime et à la charge moteur correspondant à la consommation spécifique minimale de mon moteur.

Par

Normal

Les gros rouleurs ont tout intérêt à acheter électrique pour économiser en carburant. Plus tu roules, plus l'électrique devient intéressant.

Par

En réponse à Altrico

C'est tellement faut, que les manufacturiers de pneu sont obliger de concevoir des pneus spécialement prévu pour les VE et leur contraintes supplémentaires.

Euh ben non en fait.

Mon VE a une monte standard, la même que son équivalent thermique.

Même l'indice de charge est identique.

Par

En réponse à Axel015

Tu retire la TICPE, rouler en thermique serait moins chère qu'un vélo électrique.

C'est le taxe (donc artificiel) qui rendront la thermique inabordable mais absolument pas la technologie en elle même qui reste même encore aujourd'hui révolutionnaire.

pas d'inquiétude il faudra bien que l'état compense le manque à gagner sur ces taxes :biggrin::biggrin::biggrin:

Par

En réponse à narmer

Tu te contredis. les mec qui prend un rond point comme schumi, a surement pas voulu utiliser ses freins !

Perso, je fais les 2 : extinction du moteur 1 km avant le rond point, prise du rond point en prenant à la corde pour conserver mon énergie, puis rallumage du moteur et accélération au régime et à la charge moteur correspondant à la consommation spécifique minimale de mon moteur.

Sur un VE on utilise pas les freins car la régénération d'énergie freine suffisamment le véhicule, jusqu'à l'arrêt complet si bien anticipé.

Ce qu'il veut dire c'est que l'usure des freins, et les rejets de particules associés, sont quasi nuls sur un VE bien utilisé.

Je peux te confirmer que mes jantes avants restent parfaitement propres entre deux lavages, alors qu'avant je devais utiliser un nettoyant jantes et frotter.

Par

En réponse à Altrico

C'est tellement faut, que les manufacturiers de pneu sont obliger de concevoir des pneus spécialement prévu pour les VE et leur contraintes supplémentaires.

Les pneus VE sont focalisés sur l'autonomie. L'aspect poids n'est pas spécifique aux VE puisque les SUV pèsent également lourd, et même les berlines ont une différence finalement assez raisonnable :

BMW Série 3 : 1550kg

Mercedes Classe C : 1550kg

Renault Talisman : 1450kg

Peugeot 508 : 1535kg

TM3 SR+ : 1625kg

TM3LR : 1850kg

Alors oui c'est 100kg ou 300kg de plus. Ce n'est pas négligeable. Mais c'est resp 6.7% et 20% de surpoids "seulement". Une Série 3 avec 4 adultes pèse le poids d'une TM3LR, peu ou prou. Est-ce que les constructeurs de pneus indiquent qu'il faut plutôt rouler seul en Série 3 parce que les pneus ne sont pas faits pour supporter 250kg de plus que la voiture ? Évidemment pas.

Les pneus "spécial VE" sont travaillés pour l'autonomie.

Par ailleurs concernant l'usure, le contrôle de traction des VE est bien plus efficace que les VT, car un moteur électrique a une réponse bien plus rapide. Résultat : Moins de glissement, donc moins d'usure à poids égal. Au pire les deux se compensent si on ne passe pas son temps à faire des départs arrêtés au feu et au péage.

Par

En réponse à narmer

Tu te contredis. les mec qui prend un rond point comme schumi, a surement pas voulu utiliser ses freins !

Perso, je fais les 2 : extinction du moteur 1 km avant le rond point, prise du rond point en prenant à la corde pour conserver mon énergie, puis rallumage du moteur et accélération au régime et à la charge moteur correspondant à la consommation spécifique minimale de mon moteur.

Des exemples ne veut pas dire qu'ils sont cumulatifs, tu m'expliques en quoi je me contredis ?

Mais ouais prendre ton rond-point à 35-40, tu bouffes de la gomme chouchou. Même avec une caisse à savon de 500kg.

Par

En réponse à E911V

Euh ben non en fait.

Mon VE a une monte standard, la même que son équivalent thermique.

Même l'indice de charge est identique.

Les idées reçues ont la vie dure, les cerveaux ont été bien lavés par les intérêts pétroliers.

Par

En réponse à E911V

Sur un VE on utilise pas les freins car la régénération d'énergie freine suffisamment le véhicule, jusqu'à l'arrêt complet si bien anticipé.

Ce qu'il veut dire c'est que l'usure des freins, et les rejets de particules associés, sont quasi nuls sur un VE bien utilisé.

Je peux te confirmer que mes jantes avants restent parfaitement propres entre deux lavages, alors qu'avant je devais utiliser un nettoyant jantes et frotter.

Purée oui, les jantes avant toutes propres :love:

Par

Ok, admettons que je veuille acheter un VE, je 'n ai besoin que d' une seule voiture, donc si j' achète une électrique ce sera ma seule voiture, je fais dans les 25000/30000 km par an, parfois je peux faire 20km par jour, d' autres jour 400, comment je fais avec un VE? comment je fais si j' ai un imprévu et que je dois faire 300km et que ya pas de bornes de recharge rapide ou occupé ou non fonctionnelle? , bref un VE, en tant que voiture principale, faut pas avoir d' imprévu..............

Par

En réponse à zabriskir

Ok, admettons que je veuille acheter un VE, je 'n ai besoin que d' une seule voiture, donc si j' achète une électrique ce sera ma seule voiture, je fais dans les 25000/30000 km par an, parfois je peux faire 20km par jour, d' autres jour 400, comment je fais avec un VE? comment je fais si j' ai un imprévu et que je dois faire 300km et que ya pas de bornes de recharge rapide ou occupé ou non fonctionnelle? , bref un VE, en tant que voiture principale, faut pas avoir d' imprévu..............

Pas plus tard qu'il y a quelques semaines, j'ai dû faire un aller-retour imprévu de 2x 280km en une nuit, en partant à 20% de charge car j'arrivais juste d'un long trajet et je prevoyais de brancher la voiture à la maison.

Trajet ainsi :

50km pour rejoindre le premier superchargeur, 10min de charge, assez pour rejoindre le SuC suivant avec de la marge, sachant que je devais bouffer.

190km jusqu'au superchargeur suivant, 20 minutes de charge pour avoir assez de jus pour aller à destination et revenir au SuC le lendemain sans charger à destination. Achat sandwich, café parce qu'il était tard et j'étais un peu fatigué.

Courte nuit à destination, sans recharger.

Retour le lendemain au même SuC, 10 min pour avoir de quoi faire le reste d'une traite avec de la marge.

Dans chaque sens, en partant avec une batterie globalement basse, j'ai ajouté 20min sur un trajet de 2h40. Franchement pas dramatique :bah:

J'aurais pu prendre notre thermique pour cette urgence. Mais comme il était tard, que j'étais déjà fatigue du long trajet précédent, j'ai jugé plus prudent de prendre la voiture dont les assistances à la conduite réduisent la fatigue et augmentent la sécurité. En échange de 20 min de plus de trajet (et encore j'aurais dû faire le plein de la thermique).

Les imprévus se gèrent en électrique. Sachant que des urgences qui nécessitent de faire 500km en moins de 4h, ça court pas les rues... En général une urgence c'est 50 bornes max. Comme tu prends l'habitude de jouer sur la tranche 20-80%, tu as toujours 50 à 100km de capacité pour un imprévu.

Par

En réponse à Président Lincoln

moi pour le coup, si ma 2nde auto était un VE, elle deviendrait de facto l'auto qui servirait le plus au foyer : les courses, les gniards à l'école, même aller voir mamie qui n'habite pas loin (à quoi bon, pour un même trajet, cramer du coco ?).

Et la grosse ne servirait que marginalement : quand maman est à gauche et papa à droite, pour les départs en vacances et les longs week-ends.

C'est exactement ce qui se passe pour nous.

Par

En réponse à AnteusFogg

Plus que le poids des véhicules, c'est la qualité des pneus et le type de conduite qui compte.

Quand je vois des gens :

- rouler en pneus hiver tout l'été

- rouler de manière agressive (accélérer/freiner exagérément)

- acheter des pneus de merde qui sont morts après 20'000km

- prendre les ronds-points comme Schumacher

- pilent comme des cons au passage piéton parce qu'ils n'anticipent pas

C'est pas le VE qui cause le plus d'usure et de particules. En VE on roule plus cool de manière générale.

Et j'utilise pour ma part des pneus e-Primacy qui s'usent moins, moins de résistance au roulement donc moins d'usure de la route aussi. Et je ne touche quasiment pas mes freins.

Et la plupart des SUV si populaires sont aussi voire plus lourds qu'une compacte voire une berline électrique.

Moi, j'aime bien comparer ce qui est comparable.

Si tu prends un modèle disponible en thermique ou au choix en électrique, dans 100% des cas, la version électrique est plus lourde. Et pas qu'un peu. :bah:

Sinon, oui, une smart électrique pèse moins qu'une Rolls thermique.

Mais une e208 pèse bien plus lourd qu'une 208 essence.

Par

En réponse à AnteusFogg

Pas plus tard qu'il y a quelques semaines, j'ai dû faire un aller-retour imprévu de 2x 280km en une nuit, en partant à 20% de charge car j'arrivais juste d'un long trajet et je prevoyais de brancher la voiture à la maison.

Trajet ainsi :

50km pour rejoindre le premier superchargeur, 10min de charge, assez pour rejoindre le SuC suivant avec de la marge, sachant que je devais bouffer.

190km jusqu'au superchargeur suivant, 20 minutes de charge pour avoir assez de jus pour aller à destination et revenir au SuC le lendemain sans charger à destination. Achat sandwich, café parce qu'il était tard et j'étais un peu fatigué.

Courte nuit à destination, sans recharger.

Retour le lendemain au même SuC, 10 min pour avoir de quoi faire le reste d'une traite avec de la marge.

Dans chaque sens, en partant avec une batterie globalement basse, j'ai ajouté 20min sur un trajet de 2h40. Franchement pas dramatique :bah:

J'aurais pu prendre notre thermique pour cette urgence. Mais comme il était tard, que j'étais déjà fatigue du long trajet précédent, j'ai jugé plus prudent de prendre la voiture dont les assistances à la conduite réduisent la fatigue et augmentent la sécurité. En échange de 20 min de plus de trajet (et encore j'aurais dû faire le plein de la thermique).

Les imprévus se gèrent en électrique. Sachant que des urgences qui nécessitent de faire 500km en moins de 4h, ça court pas les rues... En général une urgence c'est 50 bornes max. Comme tu prends l'habitude de jouer sur la tranche 20-80%, tu as toujours 50 à 100km de capacité pour un imprévu.

quand je vais voir mes parents à la campagne, c'est 2x240 bornes par le réseau secondaire (plus long via l'autoroute) et généralement roulage tard le soir (genre 18h-22h ou 20h-24h).

avec le plein de mon essence, en roulant jusqu'à 110, je consomme 4.5l en moyenne pour 50l de réservoir.

dès lors, 0 prise de tête, je pars avec ma voiture sans arrêt, et pour le retour, idem, sans faire de plein intermédiaire.

et de retour chez moi, je peux encore faire 3-400 bornes sans avoir à faire le plein.

en électrique, qu'on le veuille ou non, on est obligé d'avoir l'oeil à tout instant sur ce qu'il reste dans la batterie.

et bonjour les arrêts recharge à 22h ou minuit... surtout quand il neige, il pleut et/ou s'il fait froid... :bah:

Par

En réponse à AnteusFogg

Normal, puisque le VE a un appel économique fort pour les gros rouleurs. Rien que pour mes déplacements domicile travail, je roule plus de 20'000km/an. Le passage à l'électrique était en partie motivé par ça.

Une étude pertinente serait de comparer le avant/après passage à l'électrique. Là ça serait pertinent. Parce que sinon l'article laisse à penser que soudain parce qu'on roule électrique on prend plus souvent la voiture. Je ne suis pas sûr que ça soit le cas.

Justement, moi, je m'attendais à une différence très nettement supérieure à ça. Déjà on voit mal des gens s'acheter une voiture neuve pour ne pas rouler avec, or il y a dans la moyenne thermique des caisses de collection qui roulent très peu ! Et en plus, l'argument du VE, c'est quand même de compenser le surcoût à l'achat par les économies à l'usage. Argument qui ne fonctionne que pour les plutôt gros rouleurs... :bah:

Par

Je ne roule pas plus depuis que je suis en électrique, mais je fais quand même mes 35000kms par an. Et ne reviendrai jamais au Diesel.

Par

En réponse à AnteusFogg

Les pneus VE sont focalisés sur l'autonomie. L'aspect poids n'est pas spécifique aux VE puisque les SUV pèsent également lourd, et même les berlines ont une différence finalement assez raisonnable :

BMW Série 3 : 1550kg

Mercedes Classe C : 1550kg

Renault Talisman : 1450kg

Peugeot 508 : 1535kg

TM3 SR+ : 1625kg

TM3LR : 1850kg

Alors oui c'est 100kg ou 300kg de plus. Ce n'est pas négligeable. Mais c'est resp 6.7% et 20% de surpoids "seulement". Une Série 3 avec 4 adultes pèse le poids d'une TM3LR, peu ou prou. Est-ce que les constructeurs de pneus indiquent qu'il faut plutôt rouler seul en Série 3 parce que les pneus ne sont pas faits pour supporter 250kg de plus que la voiture ? Évidemment pas.

Les pneus "spécial VE" sont travaillés pour l'autonomie.

Par ailleurs concernant l'usure, le contrôle de traction des VE est bien plus efficace que les VT, car un moteur électrique a une réponse bien plus rapide. Résultat : Moins de glissement, donc moins d'usure à poids égal. Au pire les deux se compensent si on ne passe pas son temps à faire des départs arrêtés au feu et au péage.

Un peu de bonne foi :

l'alternative a une Renault Talisman : 1450kg c'est une TM3LR : 1850 kg car c'est l'autonomie la plus proche. pour celui qui roule beaucoup, ce n'est pas le 0/100 le critère de sélection, mais l'autonomie. ensuite choisi la puissance du VE que tu veux avec une autonomie proche des 500 km d'autoroute.

Ensuite, il ne faut plus nous baratiner avec l'argument protection de la planète quand on se vante de rouler plus parce que c'est moins cher et plus agréable. Je note aussi que contrairement aux affirmations de certains, tu as bien noté qu'il y avait des pneus spécifique VE pour optimiser la traînée de roulement afin de gratter de l'autonomie.

Par

Je suis étonné que personne n'évoque l'influence du prix d'achat.

Les VE sont chères, les acheteurs sont donc plus aisés que la moyenne et nous n'avons pas le relevé statistique des km effectués selon le niveau de revenus.

Encore une statistique boiteuse.

Par

En réponse à fedoismyname

Moi, j'aime bien comparer ce qui est comparable.

Si tu prends un modèle disponible en thermique ou au choix en électrique, dans 100% des cas, la version électrique est plus lourde. Et pas qu'un peu. :bah:

Sinon, oui, une smart électrique pèse moins qu'une Rolls thermique.

Mais une e208 pèse bien plus lourd qu'une 208 essence.

Oui mais l'incidence sur l'usure des pneus et de la route est très relative. J'ai fait plus de 40'000km avec le train d'origine, sans aucunement le ménager. Je n'ai aucun doute qu'en faisant plus attention, je peux les pousser à 60'000km. C'est mon objectif sur le train que je viens d'acheter, RDV dans 2 ans :biggrin:

Par

"C'est à mettre en parallèle des 47 % de conducteurs de thermiques qui estiment que le principal avantage de l'essence et du diesel est l'autonomie, sachant qu'une majorité des automobilistes ne souhaitant pas passer à l'électrique mettent en avant ces deux problématiques : problème de l'autonomie, et de la charge."

Parallèle pas très clair hein. Faudrait surtout que les "journalistes" arrêtent de réduire le VE à un usage urbain, et comprennent que le VE a d'autant plus d'intérêt qu'on roule beaucoup AU QUOTIDIEN. C'est surtout les gens qui ont 80, 100 ou 200km de trajet boulot dodo à faire chaque jour qui voient l'intérêt de passer au VE étant donné le coût d'usage dérisoire, à mettre en parallèle d'un budget essence considérable dans ces conditions. Donc c'est pas une question de vivre à la ville ou à la campagne, ni d'autonomie puisque maintenant même une Spring à 12000€ permet à 95% des gens de gérer leurs besoins quotidiens.

Enfin, ça peut se comprendre que les possesseurs de Leaf critiquent moins le réseau de recharge que les possesseurs d'autres VE : avec une Leaf toujours en Chademo et prompte à "rapidgater", on ne s'aventure pas trop sur les bornes rapides.

Par

En réponse à fedoismyname

quand je vais voir mes parents à la campagne, c'est 2x240 bornes par le réseau secondaire (plus long via l'autoroute) et généralement roulage tard le soir (genre 18h-22h ou 20h-24h).

avec le plein de mon essence, en roulant jusqu'à 110, je consomme 4.5l en moyenne pour 50l de réservoir.

dès lors, 0 prise de tête, je pars avec ma voiture sans arrêt, et pour le retour, idem, sans faire de plein intermédiaire.

et de retour chez moi, je peux encore faire 3-400 bornes sans avoir à faire le plein.

en électrique, qu'on le veuille ou non, on est obligé d'avoir l'oeil à tout instant sur ce qu'il reste dans la batterie.

et bonjour les arrêts recharge à 22h ou minuit... surtout quand il neige, il pleut et/ou s'il fait froid... :bah:

Les recharges par temps pourri et froid, tu sors 10s de la voiture pour brancher, tu rentres au chaud dans la voiture, tu te fais un épisode de Friends, tu sors 10 secondes pour débrancher, tu t'en vas. 20s dans le froid/la pluie. Pour faire le plein d'essence, tu passes au moins 10x plus de temps dans le froid :biggrin:

2x240km sur réseau secondaire, je le fais avec une seule charge.

Par

En réponse à gordini12

Un peu de bonne foi :

l'alternative a une Renault Talisman : 1450kg c'est une TM3LR : 1850 kg car c'est l'autonomie la plus proche. pour celui qui roule beaucoup, ce n'est pas le 0/100 le critère de sélection, mais l'autonomie. ensuite choisi la puissance du VE que tu veux avec une autonomie proche des 500 km d'autoroute.

Ensuite, il ne faut plus nous baratiner avec l'argument protection de la planète quand on se vante de rouler plus parce que c'est moins cher et plus agréable. Je note aussi que contrairement aux affirmations de certains, tu as bien noté qu'il y avait des pneus spécifique VE pour optimiser la traînée de roulement afin de gratter de l'autonomie.

Les pneus qui favorisent l'autonomie sont tout aussi efficaces pour le thermique, hein :biggrin:

Par

En réponse à AnteusFogg

Oui mais l'incidence sur l'usure des pneus et de la route est très relative. J'ai fait plus de 40'000km avec le train d'origine, sans aucunement le ménager. Je n'ai aucun doute qu'en faisant plus attention, je peux les pousser à 60'000km. C'est mon objectif sur le train que je viens d'acheter, RDV dans 2 ans :biggrin:

Moi, je te parle surtout de l'usure de la route.

ET plus un véhicule est lourd, plus il abîme vite le bitume, et le reste: ponts entre autres.

Et l'entretien induit par cette usure s'avère généralement polluant. :bah:

Le fait après que les gens achètent des SUV ne fait qu'augmenter encore plus cette dégradation, car effectivement plus lourd.

Et donc, si on finit tous par conduire des hummer électriques de 3 tonnes, ç'aura des conséquences. :bah:

Par

En réponse à fedoismyname

Moi, je te parle surtout de l'usure de la route.

ET plus un véhicule est lourd, plus il abîme vite le bitume, et le reste: ponts entre autres.

Et l'entretien induit par cette usure s'avère généralement polluant. :bah:

Le fait après que les gens achètent des SUV ne fait qu'augmenter encore plus cette dégradation, car effectivement plus lourd.

Et donc, si on finit tous par conduire des hummer électriques de 3 tonnes, ç'aura des conséquences. :bah:

Tu as une étude qui donne l'incidence du poids seul sur l'usure des routes ?

Je ne pense pas que la compression liée au poids soit un facteur (on parle de 50-100kg par roue grand max).

Et l'usure de frottement, c'est simple : si effectivement il est démontré que les VE usent en moyenne plus vite leurs pneus que des thermiques de gabarit équivalent, alors soit. Mais pour le moment, sachant que le VE a tendance à induire une conduite plus souple (accélération sans à-coups, freinage régénératif plus doux et plus anticipé), l'usure par glissement a toutes les chances d'être réduite sur un VE.

Mais je suis ouvert à toute source mesurée d'usure spécifique au VE. Par contre pas un article lambda qui dit "c'est plus lourd donc ça use plus" sans aucune donnée le supportant.

Par

Et puis l'exagération du Hummer électrique de 3t, ça ne sert à rien. Aujourd'hui la plupart des VE restent sous les 2t.

Par

En réponse à AnteusFogg

Les recharges par temps pourri et froid, tu sors 10s de la voiture pour brancher, tu rentres au chaud dans la voiture, tu te fais un épisode de Friends, tu sors 10 secondes pour débrancher, tu t'en vas. 20s dans le froid/la pluie. Pour faire le plein d'essence, tu passes au moins 10x plus de temps dans le froid :biggrin:

2x240km sur réseau secondaire, je le fais avec une seule charge.

Cette façon de trouver normal de regarder le feuilleton (oui, on dit "série" aujourd'hui) a la mode pendant le temps de recharge m'interpelle. Est-ce devenu une obligation? Dois-je me convertir?

Par

En réponse à GY201

Cette façon de trouver normal de regarder le feuilleton (oui, on dit "série" aujourd'hui) a la mode pendant le temps de recharge m'interpelle. Est-ce devenu une obligation? Dois-je me convertir?

C'est juste un exemple.

Tu peux aussi passer un coup de fil à mamie, faire tes impôts, tes factures, tes notes de frais, que sais-je :biggrin:

Par

J'hésite à relater mon week-end en Model X dans les Gorges du Tarn de la semaine dernière....:blague:

Par

En réponse à AnteusFogg

C'est juste un exemple.

Tu peux aussi passer un coup de fil à mamie, faire tes impôts, tes factures, tes notes de frais, que sais-je :biggrin:

Note de frais, a mon âge… Je suis dans cette case statistique informe des retraités. C'est cette référence perpétuelle aux séries que je trouve dommage, il y a tellement d'autres choses.

Par

En réponse à AnteusFogg

Tu as une étude qui donne l'incidence du poids seul sur l'usure des routes ?

Je ne pense pas que la compression liée au poids soit un facteur (on parle de 50-100kg par roue grand max).

Et l'usure de frottement, c'est simple : si effectivement il est démontré que les VE usent en moyenne plus vite leurs pneus que des thermiques de gabarit équivalent, alors soit. Mais pour le moment, sachant que le VE a tendance à induire une conduite plus souple (accélération sans à-coups, freinage régénératif plus doux et plus anticipé), l'usure par glissement a toutes les chances d'être réduite sur un VE.

Mais je suis ouvert à toute source mesurée d'usure spécifique au VE. Par contre pas un article lambda qui dit "c'est plus lourd donc ça use plus" sans aucune donnée le supportant.

Je vais t'aidre, le niveau de masse sur les VP, c'est négligeable un camion avec 12 tonnes à l'essieu, c'est le passage de 10 000 voitures en terme de dégradation de chaussée.

Donc les 500 kg de plus négligeables.

Par

En réponse à AnteusFogg

Les pneus qui favorisent l'autonomie sont tout aussi efficaces pour le thermique, hein :biggrin:

peut être pas pour rien qu'il y a des confections spécifiques VE !

Par

En réponse à gordini12

peut être pas pour rien qu'il y a des confections spécifiques VE !

Oui, pour l'autonomie.

Autrement les indices de charge supérieurs à 95 et les structures XL existent depuis avant les VE, typiquemement sur les sportives où les transferts de charge sont importants.

Par

En réponse à AnteusFogg

Oui, pour l'autonomie.

Autrement les indices de charge supérieurs à 95 et les structures XL existent depuis avant les VE, typiquemement sur les sportives où les transferts de charge sont importants.

Les indices de charges élevés sont d'abord pour les utilitaires. il y a des pneus spécifiques pour cela, par contre la résistance au roulement est travaillée encore plus sur les confections spécifiques VE.

Par

En réponse à gordini12

Les indices de charges élevés sont d'abord pour les utilitaires. il y a des pneus spécifiques pour cela, par contre la résistance au roulement est travaillée encore plus sur les confections spécifiques VE.

Voilà oui, la résistance au roulement. Ce n'est pas tant une question de poids que de résistance au roulement.

Par

Il fut un temps où les véhicules fonctionnant au GPL étaient montrés du doigt et qualifiés de bombes roulantes. Aujourd'hui, le constat est qu'il n'est pas plus dangereux de rouler en thermique qu'au GPL.

Concernant les véhicules à propulsion électrique, mon avis est totalement différent quant à la dangerosité du système. En effet, au delà des émissions polluantes aux origines différentes pour la plus part de ce type de véhicule, aucun constructeur (et on le comprend bien), ne parle du risque encouru par les conducteurs et passagers de ce mode de transport (surtout) en tout électrique. Chacune de ces personnes est assise sur une "bombe" en sommeil. Combien de véhicules se sont embrasés lors d'une recharge batterie avec pour résultat la destruction complète de l'auto.

Le phénomène se nomme emballement thermique qui se traduit par un échauffement anormal des éléments de la batterie allant jusqu'à l'embrasement très rapide. Pour ma part j'ai connu cet aléas en plein vol dont l'issue fut heureuse, mais rétrospectivement, quel coup de "chaleur". Le problème dans une voiture, c'est que rien ne vient vous prévenir du danger. Être transformé en merguez, très peu pour moi.

Je ne parle même pas du problème d'autonomie et des difficultés et du temps à recharger une batterie alors que la majorité des gens sont de plus en plus pressés...:chut:

Par

En réponse à M88

Il fut un temps où les véhicules fonctionnant au GPL étaient montrés du doigt et qualifiés de bombes roulantes. Aujourd'hui, le constat est qu'il n'est pas plus dangereux de rouler en thermique qu'au GPL.

Concernant les véhicules à propulsion électrique, mon avis est totalement différent quant à la dangerosité du système. En effet, au delà des émissions polluantes aux origines différentes pour la plus part de ce type de véhicule, aucun constructeur (et on le comprend bien), ne parle du risque encouru par les conducteurs et passagers de ce mode de transport (surtout) en tout électrique. Chacune de ces personnes est assise sur une "bombe" en sommeil. Combien de véhicules se sont embrasés lors d'une recharge batterie avec pour résultat la destruction complète de l'auto.

Le phénomène se nomme emballement thermique qui se traduit par un échauffement anormal des éléments de la batterie allant jusqu'à l'embrasement très rapide. Pour ma part j'ai connu cet aléas en plein vol dont l'issue fut heureuse, mais rétrospectivement, quel coup de "chaleur". Le problème dans une voiture, c'est que rien ne vient vous prévenir du danger. Être transformé en merguez, très peu pour moi.

Je ne parle même pas du problème d'autonomie et des difficultés et du temps à recharger une batterie alors que la majorité des gens sont de plus en plus pressés...:chut:

Tu poses la bonne question : Combien de véhicules se sont embrasés spontanément en cours de charge ? Une poignée. Sur des millions en circulation. A-t-on des explications ? Oui. Le problème a-t-il été réglé ? Oui.

Combien se sont embrasés en cours de fonctionnement ? Aucun.

Y a-t-il un système de sécurité qui surveille en permanence la santé de la batterie et qui préviendra le conducteur en cas de risque ? Absolument.

Ce qui est marrant, c'est que tu commences par décrier l'alarmisme infondé concernant le GPL, puis tu t'empresses de faire de l'alarmisme sur le VE, alors que pour le moment les statistiques ne montrent aucunement un tel risque.

Par

En réponse à AnteusFogg

Tu as une étude qui donne l'incidence du poids seul sur l'usure des routes ?

Je ne pense pas que la compression liée au poids soit un facteur (on parle de 50-100kg par roue grand max).

Et l'usure de frottement, c'est simple : si effectivement il est démontré que les VE usent en moyenne plus vite leurs pneus que des thermiques de gabarit équivalent, alors soit. Mais pour le moment, sachant que le VE a tendance à induire une conduite plus souple (accélération sans à-coups, freinage régénératif plus doux et plus anticipé), l'usure par glissement a toutes les chances d'être réduite sur un VE.

Mais je suis ouvert à toute source mesurée d'usure spécifique au VE. Par contre pas un article lambda qui dit "c'est plus lourd donc ça use plus" sans aucune donnée le supportant.

Les règles de la physique, tu connais ?!

Par

En réponse à Lucky06200

Les règles de la physique, tu connais ?!

Euh oui. Je sais que le frottement est proportionnel au poids, mais aussi au couple de rotation de la roue.

Alors certes les VE ont plus de couple immédiat, mais aussi un contrôle de traction bien plus réactif et efficace, du fait du caractère instantané de la réaction du moteur électrique.

Ça dépend donc beaucoup de la conduite (si tu écrases à chaque démarrage, forcément ça use), mais le thermique va avoir aussi tendance à appliquer des surcharges ponctuelles (aux passages de rapports notamment) de nature à augmenter le frottement et l'usure.

De même, on freine de manière bien plus mesurée en VE qu'en thermique, parce qu'on cherche à avoir un max de regen. En thermique, on freiner globalement plus fort. Moins longtemps, mais plus fort.

M'est avis que l'un dans l'autre, ça s'équilibre.

Avec un véhicule du même poids et les mêmes pneus, l'usure peut varier ÉNORMÉMENT.

J'aimerais voir une étude qui ne part pas du principe que le VE va plus user du fait de son poids (c'est un facteur) mais qui va constater avec des statistiques. On pourra par exemple prendre des échantillons, étudier les accélérations/ralentissements, accélération latérale, et bien sûr poids, et en tirer des conclusions réelles plutôt que des affirmations basées sur un paramètre parmi N.

Par

En réponse à AnteusFogg

Euh oui. Je sais que le frottement est proportionnel au poids, mais aussi au couple de rotation de la roue.

Alors certes les VE ont plus de couple immédiat, mais aussi un contrôle de traction bien plus réactif et efficace, du fait du caractère instantané de la réaction du moteur électrique.

Ça dépend donc beaucoup de la conduite (si tu écrases à chaque démarrage, forcément ça use), mais le thermique va avoir aussi tendance à appliquer des surcharges ponctuelles (aux passages de rapports notamment) de nature à augmenter le frottement et l'usure.

De même, on freine de manière bien plus mesurée en VE qu'en thermique, parce qu'on cherche à avoir un max de regen. En thermique, on freiner globalement plus fort. Moins longtemps, mais plus fort.

M'est avis que l'un dans l'autre, ça s'équilibre.

Avec un véhicule du même poids et les mêmes pneus, l'usure peut varier ÉNORMÉMENT.

J'aimerais voir une étude qui ne part pas du principe que le VE va plus user du fait de son poids (c'est un facteur) mais qui va constater avec des statistiques. On pourra par exemple prendre des échantillons, étudier les accélérations/ralentissements, accélération latérale, et bien sûr poids, et en tirer des conclusions réelles plutôt que des affirmations basées sur un paramètre parmi N.

Je vois que tu connais la physique.... :

Le frottement est proportionnel au poids. Donc, toutes choses égales par ailleurs, plus c'est lourd, plus tu frottes... et uses.

Quant au couple de rotation de la roue, il m'étonnerait qu'il y ait une raison sérieuse que cela vienne compenser : tu restes dans le "qualitatif orienté" (cf. le freinage régénératif ! Tiens encore lui !:chut:)

Par

En réponse à Lucky06200

Je vois que tu connais la physique.... :

Le frottement est proportionnel au poids. Donc, toutes choses égales par ailleurs, plus c'est lourd, plus tu frottes... et uses.

Quant au couple de rotation de la roue, il m'étonnerait qu'il y ait une raison sérieuse que cela vienne compenser : tu restes dans le "qualitatif orienté" (cf. le freinage régénératif ! Tiens encore lui !:chut:)

Le type de conduite

La pression des pneus

La qualité de la gomme

L'équilibrage des roues

La gestion de la traction

Le poids

Voilà les facteurs principaux d'usure des pneus, et de la route.

Aujourd'hui on part du principe que le VE étant plus lourd, il va plus user pneus et route. Mais c'est une hypothèse encore non démontrée par des statistiques.

Ajoutons à cette hypothèse les suivantes : la gestion de la traction est meilleure sur un VE, et un conducteur de VE aura une conduite plus souple pour optimiser son autonomie. On pourra même supposer qu'un conducteur de VE étant plus sensible à l'autonomie (pour le moment), il sera également plus alerte sur la pression de ses pneus qui influence significativement l'autonomie.

Mon postulat est que ces trois facteurs sont susceptibles de compenser l'impact du poids.

Mais seules des statistiques permettront de valider l'un ou l'autre des postulats :bah:

Par

En réponse à gordini12

Un peu de bonne foi :

l'alternative a une Renault Talisman : 1450kg c'est une TM3LR : 1850 kg car c'est l'autonomie la plus proche. pour celui qui roule beaucoup, ce n'est pas le 0/100 le critère de sélection, mais l'autonomie. ensuite choisi la puissance du VE que tu veux avec une autonomie proche des 500 km d'autoroute.

Ensuite, il ne faut plus nous baratiner avec l'argument protection de la planète quand on se vante de rouler plus parce que c'est moins cher et plus agréable. Je note aussi que contrairement aux affirmations de certains, tu as bien noté qu'il y avait des pneus spécifique VE pour optimiser la traînée de roulement afin de gratter de l'autonomie.

Une LR, c'est une 4 roues motrices. Si tu prends une LR, cela peut être pour l'autonomie ou aussi pour les 4 roues motrices et dans ce cas, le poids est comparable.

J'aime bien que l'argument pour le choix d'une voiture, selon toi, soit uniquement l'autonomie. Pourtant, il n'y a pas que des Duster diesel sur la route. Cela veut bien dire que ce n'est pas le seul critère de choix, non ?

Au fait, mes pneux, des Michelin Pilot Sport 4 tout à fait classique, pris chez Allo Pneu et absolument pas spécifique au VE. D'où tiens-tu cet à-priori ?

Par

En réponse à AnteusFogg

Tu as une étude qui donne l'incidence du poids seul sur l'usure des routes ?

Je ne pense pas que la compression liée au poids soit un facteur (on parle de 50-100kg par roue grand max).

Et l'usure de frottement, c'est simple : si effectivement il est démontré que les VE usent en moyenne plus vite leurs pneus que des thermiques de gabarit équivalent, alors soit. Mais pour le moment, sachant que le VE a tendance à induire une conduite plus souple (accélération sans à-coups, freinage régénératif plus doux et plus anticipé), l'usure par glissement a toutes les chances d'être réduite sur un VE.

Mais je suis ouvert à toute source mesurée d'usure spécifique au VE. Par contre pas un article lambda qui dit "c'est plus lourd donc ça use plus" sans aucune donnée le supportant.

Moi, je me marre. On découvre chez tous les conducteurs de thermique des écolos en puissance : les pauvres garçons dans les mines, les problèmes de ressource naturelle, les 100kg de plus qui usent toutes les routes alors que les SUV thermiques (50% des ventes quand même) et les poids lourds pas du tout, la provenance de l'électricité...

Bref, les usages de thermique se sont tous convertis en Nicolat Hulot...mais roulent quand même en thermique sans aucun remord ! Lol.

Sinon, moi, je suis très étonné mais mes pneus sur ma S 75D...ont fait 3 saisons (donc 65'000km) alors que ceux de mon A6 3.0 TDI Quattro étaient morts au bout de 2, et pourtant, c'est sûr que j'ai plus tartiné avec ma Tesla qu'avec mon Audi. Donc l'usure accélérée, je ne m'en suis pas rendu compte et j'aimerais bien des sources sur le sujet car j'ai l'impression que c'est une légende urbaine comme l'usure des routes accentuées !

Par

En réponse à Lucky06200

Je vois que tu connais la physique.... :

Le frottement est proportionnel au poids. Donc, toutes choses égales par ailleurs, plus c'est lourd, plus tu frottes... et uses.

Quant au couple de rotation de la roue, il m'étonnerait qu'il y ait une raison sérieuse que cela vienne compenser : tu restes dans le "qualitatif orienté" (cf. le freinage régénératif ! Tiens encore lui !:chut:)

Et pourtant, la RÉALITÉ vécue est autre. Mes pneux tiennent mieux sur ma S que mon ancienne Audi.

Lucky, c'est fou tout ce que tu affirmes même si les possesseurs de Tesla eux-mêmes te prouvent et déclarent le contraire.

C'est comme la conduite à une pédale où tu essaies de nous dire que c'est moins bien sans avoir essayé. Si on te dit que NOUS, conducteur de VE, on use moins (ou pas pire) les pneus qu'en thermique, qu'as-tu comme source ou témoignage pour affirmer le contraire ?

Par

Dans certains cas, je ne suis pas certain que ceux qui roulent à l'électrique fassent plus de kilomètres.

J'ai un proche qui a une Zoé comme véhicule de société. Il n'a pas de borne dans l'immeuble où il bosse parce que l'installateur agréé par le propriétaire demande un peu plus de 7K€ pour en installer une et que la pme a reculé devant l'investissement... Et à son domicile, il n'a pas la possibilité de recharger la voiture. Conclusion : Il va boire des cafés à l'hôtel le plus proche de son boulot pour recharger la voiture... :buzz:

Et quand il fait le trajet travail-domicile avec, les 25 kilomètres (et 500m de dénivelé) parcourus "mangent" 100Km d'autonomie. Du coup, il n'est même pas certain de pouvoir parcourir les 75Km nécessaires pour aller rendre visite à ses clients de l'arrière-pays quand la dégâts de la tempête Alex auront été réparés.

Bref, du train où c'est parti, le passage à l'électricité va peut-être finalement modérer nettement le kilométrage parcouru...

Par

En réponse à d9b66217

Une LR, c'est une 4 roues motrices. Si tu prends une LR, cela peut être pour l'autonomie ou aussi pour les 4 roues motrices et dans ce cas, le poids est comparable.

J'aime bien que l'argument pour le choix d'une voiture, selon toi, soit uniquement l'autonomie. Pourtant, il n'y a pas que des Duster diesel sur la route. Cela veut bien dire que ce n'est pas le seul critère de choix, non ?

Au fait, mes pneux, des Michelin Pilot Sport 4 tout à fait classique, pris chez Allo Pneu et absolument pas spécifique au VE. D'où tiens-tu cet à-priori ?

peut importe les 4RM, la principale motivation d'achat des modeles 3 LR, c'est l'autonomie, qui reste inférieure à celle d'une Talisman ou 508.

S'il y avait un constructeur qui propose un VE avec l'autonomie M3LR, 2 RM, 150 cv, l’habitabilité segment mégane et pour 25000 euros, cela se vendrait comme les petits pains .

Donc on attend la proposition.

Par

En réponse à d9b66217

Une LR, c'est une 4 roues motrices. Si tu prends une LR, cela peut être pour l'autonomie ou aussi pour les 4 roues motrices et dans ce cas, le poids est comparable.

J'aime bien que l'argument pour le choix d'une voiture, selon toi, soit uniquement l'autonomie. Pourtant, il n'y a pas que des Duster diesel sur la route. Cela veut bien dire que ce n'est pas le seul critère de choix, non ?

Au fait, mes pneux, des Michelin Pilot Sport 4 tout à fait classique, pris chez Allo Pneu et absolument pas spécifique au VE. D'où tiens-tu cet à-priori ?

Ce n'est pas un a priori, Michelin et d'autres proposait des confections spécifiques VE, il y a 10 ans.

Par

En réponse à gordini12

Ce n'est pas un a priori, Michelin et d'autres proposait des confections spécifiques VE, il y a 10 ans.

Des pneus focalisés sur l'autonomie et le niveau sonore. Pas pour le poids. Des VT aussi lourds voire plus lourds que des VE, il y en a pas mal.

Par

En réponse à AnteusFogg

Des pneus focalisés sur l'autonomie et le niveau sonore. Pas pour le poids. Des VT aussi lourds voire plus lourds que des VE, il y en a pas mal.

Rappelle moi ce que je t'ai écrit précédemment !

Par

En réponse à AnteusFogg

Le type de conduite

La pression des pneus

La qualité de la gomme

L'équilibrage des roues

La gestion de la traction

Le poids

Voilà les facteurs principaux d'usure des pneus, et de la route.

Aujourd'hui on part du principe que le VE étant plus lourd, il va plus user pneus et route. Mais c'est une hypothèse encore non démontrée par des statistiques.

Ajoutons à cette hypothèse les suivantes : la gestion de la traction est meilleure sur un VE, et un conducteur de VE aura une conduite plus souple pour optimiser son autonomie. On pourra même supposer qu'un conducteur de VE étant plus sensible à l'autonomie (pour le moment), il sera également plus alerte sur la pression de ses pneus qui influence significativement l'autonomie.

Mon postulat est que ces trois facteurs sont susceptibles de compenser l'impact du poids.

Mais seules des statistiques permettront de valider l'un ou l'autre des postulats :bah:

Certes, mais pk "orienter" ces 3 facteurs à l'avantage du VE ?

Je ne vois pas pk le contrôle de la traction ne pourrait pas être aussi bon sur un VT que sur un VE, pk il n'y aurait que les conducteurs de VE qui auraient une conduite coulée (vu ce que j'ai appris sur le régénératif des Teslas je dirais même plutôt l'inverse !) ou contrôleraient la pression de leurs pneus (normalement d'ailleurs maintenant affichée sur les TdB)....

Par

En réponse à d9b66217

Et pourtant, la RÉALITÉ vécue est autre. Mes pneux tiennent mieux sur ma S que mon ancienne Audi.

Lucky, c'est fou tout ce que tu affirmes même si les possesseurs de Tesla eux-mêmes te prouvent et déclarent le contraire.

C'est comme la conduite à une pédale où tu essaies de nous dire que c'est moins bien sans avoir essayé. Si on te dit que NOUS, conducteur de VE, on use moins (ou pas pire) les pneus qu'en thermique, qu'as-tu comme source ou témoignage pour affirmer le contraire ?

D'une seule comparaison (Tesla / Audi) tu en déduis une règle générale ?!

Ah oui, c'est vrai, c'est ta spécialité de démontrer des règles par des exemples !

Je te laisse à tes élucubrations habituelles.

Par

En réponse à gordini12

peut importe les 4RM, la principale motivation d'achat des modeles 3 LR, c'est l'autonomie, qui reste inférieure à celle d'une Talisman ou 508.

S'il y avait un constructeur qui propose un VE avec l'autonomie M3LR, 2 RM, 150 cv, l’habitabilité segment mégane et pour 25000 euros, cela se vendrait comme les petits pains .

Donc on attend la proposition.

Ma proposition, c'est que l'autonomie est UN critère, parmi tant d'autre.

Que si TON critère est UNIQUEMENT l'autonomie au plus bas coût, ta Clio diesel est idéal.

Bon évidemment, le possesseur de Ferrari n'a pas le même critère que toi, ni celui d'Audi Q7, ni celui d'Alpine, ni celui de S7, ni... mais bon, tous ceux là, ce sont des cons selon toi, on le sait.

Par

En réponse à d9b66217

Ma proposition, c'est que l'autonomie est UN critère, parmi tant d'autre.

Que si TON critère est UNIQUEMENT l'autonomie au plus bas coût, ta Clio diesel est idéal.

Bon évidemment, le possesseur de Ferrari n'a pas le même critère que toi, ni celui d'Audi Q7, ni celui d'Alpine, ni celui de S7, ni... mais bon, tous ceux là, ce sont des cons selon toi, on le sait.

Non, cela peut être la performance de rejoindre 2 points de la carte de France distant de 600 km le plus rapidement possible aussi.

Comme d'hab, à court d'argument il ne te reste que la con descendance !

Par

En réponse à d9b66217

Ma proposition, c'est que l'autonomie est UN critère, parmi tant d'autre.

Que si TON critère est UNIQUEMENT l'autonomie au plus bas coût, ta Clio diesel est idéal.

Bon évidemment, le possesseur de Ferrari n'a pas le même critère que toi, ni celui d'Audi Q7, ni celui d'Alpine, ni celui de S7, ni... mais bon, tous ceux là, ce sont des cons selon toi, on le sait.

L’autonomie et le prix d’achat élevé sont les deux principaux obstacles à l’achat de ce type de voitures (ve) pour une large majorité de Français (66%).

Par

En copiant la phrase, tu trouvera qui a écrit cela et tu te couchera moins ... ce soir.

Par

En réponse à Lucky06200

D'une seule comparaison (Tesla / Audi) tu en déduis une règle générale ?!

Ah oui, c'est vrai, c'est ta spécialité de démontrer des règles par des exemples !

Je te laisse à tes élucubrations habituelles.

J'ai roulé en Audi mais aussi Renault, Peugeot... Je n'énonce aucune règle générale. Je suis juste qu'étonnement, ma Tesla ne bouffe pas ses pneux plus vite que mes anciennes thermiques.

Par

En réponse à Lucky06200

Certes, mais pk "orienter" ces 3 facteurs à l'avantage du VE ?

Je ne vois pas pk le contrôle de la traction ne pourrait pas être aussi bon sur un VT que sur un VE, pk il n'y aurait que les conducteurs de VE qui auraient une conduite coulée (vu ce que j'ai appris sur le régénératif des Teslas je dirais même plutôt l'inverse !) ou contrôleraient la pression de leurs pneus (normalement d'ailleurs maintenant affichée sur les TdB)....

Il est meilleur car un moteur électrique en prise direct via un réducteur aux roues, réagit plus vite et plus finement qu'une cinématique thermique.

Mais ne prend pas ma parole pour argent comptent, voici une preuve par l'image :

Tesla 3 Dual Motor AWD vs Audi A4 Quattro - 4x4 test on rollers(https://www.youtube.com/watch?v=1n_iyYqm2rQ)

Par

En réponse à gordini12

Non, cela peut être la performance de rejoindre 2 points de la carte de France distant de 600 km le plus rapidement possible aussi.

Comme d'hab, à court d'argument il ne te reste que la con descendance !

C'est ce que j'ai dit, c'est TON argument et TON critère. Tu as déjà la meilleure voiture pour ça. Félicitation.

Par

En réponse à d9b66217

C'est ce que j'ai dit, c'est TON argument et TON critère. Tu as déjà la meilleure voiture pour ça. Félicitation.

L’autonomie et le prix d’achat élevé sont les deux principaux obstacles à l’achat de ce type de voitures (ve) pour une large majorité de Français (66%).

Tu vois ce n'est pas MON critère, mais comme tu n'es pas capable de lire correctement, tu reste enfermé avec les arguments de la secte.

Par

En réponse à d9b66217

Il est meilleur car un moteur électrique en prise direct via un réducteur aux roues, réagit plus vite et plus finement qu'une cinématique thermique.

Mais ne prend pas ma parole pour argent comptent, voici une preuve par l'image :

Tesla 3 Dual Motor AWD vs Audi A4 Quattro - 4x4 test on rollers(https://www.youtube.com/watch?v=1n_iyYqm2rQ)

Cela ne prouve rien, car si je mets un 4 x 4 avec les 3 différentiels bloqués, il part de suite.

Par

En réponse à gordini12

Cela ne prouve rien, car si je mets un 4 x 4 avec les 3 différentiels bloqués, il part de suite.

donc déjà tu reconnais que la réaction des différentiels, de l'envoi de la puissance à l'arrière, ...prend plus de temps sur une thermique par rapport à une électrique avec un moteur directement à l'arrière.

Mais surtout, il y a beaucoup plus de lag pour amener de la puissance aux roues sur une thermique, avec le lag du moteur, du turbo, l'embrayage (boite auto si tu es à très très basse vitesse)...

Tu n'as pas l'expérience mais je peux te dire que ma Modèle S est BIEN MEILLEURE sur la neige en terme de réaction de traction que mon Audi A6 3.0 TDI Quattro. C'est juste un tout autre niveau.

Par

En réponse à d9b66217

donc déjà tu reconnais que la réaction des différentiels, de l'envoi de la puissance à l'arrière, ...prend plus de temps sur une thermique par rapport à une électrique avec un moteur directement à l'arrière.

Mais surtout, il y a beaucoup plus de lag pour amener de la puissance aux roues sur une thermique, avec le lag du moteur, du turbo, l'embrayage (boite auto si tu es à très très basse vitesse)...

Tu n'as pas l'expérience mais je peux te dire que ma Modèle S est BIEN MEILLEURE sur la neige en terme de réaction de traction que mon Audi A6 3.0 TDI Quattro. C'est juste un tout autre niveau.

Relis ce qui est écrit et fais toi expliquer par quelqu'un si tu ne comprends pas .

Par

En réponse à gordini12

Relis ce qui est écrit et fais toi expliquer par quelqu'un si tu ne comprends pas .

Ah ça y est, à court d'argument. C'était rapide !

Par

En réponse à d9b66217

Ah ça y est, à court d'argument. C'était rapide !

un moteur électrique en prise direct via un réducteur aux roues, réagit plus vite et plus finement qu'une cinématique thermique

4 x 4 avec les 3 différentiels bloqués, il part de suite.

Par

En réponse à d9b66217

Il est meilleur car un moteur électrique en prise direct via un réducteur aux roues, réagit plus vite et plus finement qu'une cinématique thermique.

Mais ne prend pas ma parole pour argent comptent, voici une preuve par l'image :

Tesla 3 Dual Motor AWD vs Audi A4 Quattro - 4x4 test on rollers(https://www.youtube.com/watch?v=1n_iyYqm2rQ)

Passionnant !

Par

En réponse à d9b66217

J'ai roulé en Audi mais aussi Renault, Peugeot... Je n'énonce aucune règle générale. Je suis juste qu'étonnement, ma Tesla ne bouffe pas ses pneux plus vite que mes anciennes thermiques.

Ah le panel de comparaison s'élargit un peu ! C'est déjà mieux !

Par

En réponse à gordini12

Cela ne prouve rien, car si je mets un 4 x 4 avec les 3 différentiels bloqués, il part de suite.

Tu vas t'amuser un moment à trouver une berline avec 3 différentiels pilotables.

Bref le fait est que la constante de temps mécanique est bien plus faible sur un moteur électrique qu'un moteur thermique donc le contrôle du couple est bien plus fin... :bien:

Par

En réponse à supRcc

Tu vas t'amuser un moment à trouver une berline avec 3 différentiels pilotables.

Bref le fait est que la constante de temps mécanique est bien plus faible sur un moteur électrique qu'un moteur thermique donc le contrôle du couple est bien plus fin... :bien:

Hey, Gornini, avec sa Clio...4 roues motrices (:coolfuck:), il sait mieux que nous. Il a eu beaucoup de voitures 4 roues motrices donc il peut nous expliquer comment se comporte la Tesla par rapport aux autres 4 routes motrices thermiques...:violon:

Par

En réponse à d9b66217

Hey, Gornini, avec sa Clio...4 roues motrices (:coolfuck:), il sait mieux que nous. Il a eu beaucoup de voitures 4 roues motrices donc il peut nous expliquer comment se comporte la Tesla par rapport aux autres 4 routes motrices thermiques...:violon:

Perso j'ai eu un X1 23D avec le Xdrive :)

En effet rien à voir avec la tesla, motricités sans failles avec la tesla:bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Actualité Nissan

Toute l'actualité

Forum Nissan