Publi info
 

Comparatif - Fiat Panda VS Suzuki Ignis : vadrouilleuses de poche

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Après avoir marqué leur territoire au sein des catégories supérieures, les SUV descendent lentement en gamme. De quoi envahir les centres urbains, bien que peu d’entre eux aient encore un format vraiment compact à proposer. C’est le cas de la Suzuki Ignis et de la Fiat Panda dans sa version City Cross. Deux micro-SUV qui tentent, dans un gabarit inférieur à quatre mètres, d’allier aspects pratiques et look fun. Alors, laquelle s’en sort le mieux ?

Comparatif - Fiat Panda VS Suzuki Ignis : vadrouilleuses de poche

L’originale Suzuki Ignis, ‘‘défricheuse’’ du segment des micro-SUV de moins de quatre mètres ? C’est vite oublier que la vénérable Fiat Panda peut se décliner en baroudeuse depuis 1983. Tout comme sa rivale du jour, l’italienne haute sur pattes dispose d’une efficace version 4x4 assortie d’un look jovial de petit baroudeur, le tout contenu dans un format encore plus compact que l’Ignis (3,65 m contre 3,70 m). Mais puisque l’apparence prime aujourd’hui sur les aspects techniques, nous avons décidé de confronter les versions deux roues motrices de nos protagonistes. Depuis l’année dernière, la Panda CityCross tente en effet de séduire par son look d’aventurière et son prix délesté de la transmission intégrale. Une rivale toute trouvée à la craquante petite Ignis, véritable concentré d’aspects pratiques.

Aspects pratiques : ingénieuse nippone

Comparatif - Fiat Panda VS Suzuki Ignis : vadrouilleuses de poche
Comparatif - Fiat Panda VS Suzuki Ignis : vadrouilleuses de poche

Le coffre de la Panda n’embarque que 225 l. C’est peu, d’autant que l’Ignis profite de sa banquette coulissante pour offrir jusqu’à 340 l…

Leurs dimensions n’en font évidemment pas des déménageuses, mais ces lilliputiennes savent se défendre. Et la Suzuki Ignis impressionne même par l’optimisation de son espace à bord. Futée, la japonaise dévoile un habitacle vaste et bien pensé. L’espace à l’arrière est digne d’une compacte, même derrière un conducteur aux grandes gambettes. La modularité est aussi de la partie avec une banquette fractionnable, coulissante en deux parties (sur 16 cm) et dont les dossiers sont inclinables. De quoi faire varier le volume de coffre de 260 à 340 l. Face à une telle débauche de bon sens, la Fiat Panda fait grise mine.

Comparatif - Fiat Panda VS Suzuki Ignis : vadrouilleuses de poche
Comparatif - Fiat Panda VS Suzuki Ignis : vadrouilleuses de poche

La Suzuki Ignis est nettement plus habitable à l’arrière. De plus, elle propose une modularité inconnue sur la Fiat Panda.

Certes plus courte de 5 cm, elle ne peut proposer un tel espace pour les passagers arrière. Mais l’italienne se rattrape avec une garde au toit plus généreuse, une meilleure largeur aux coudes, un siège avant passager rabattable et la capacité d’embarquer cinq personnes à bord (comme la Suzuki Ignis, mais dans ses versions de base…). Les dossiers fractionnables sont facturés en option et ne permettent pas (pas plus que dans l’Ignis) de disposer d’un plancher plat. Quant au coffre, riquiqui, de 225 l, il affiche un seuil de chargement haut perché.

Cet intérieur n’a pas trop mal vieilli malgré l’âge de la Panda. La position de conduite fait un peu utilitaire…
Cet intérieur n’a pas trop mal vieilli malgré l’âge de la Panda. La position de conduite fait un peu utilitaire…
Dans l’habitacle, le dessin de la planche de bord rappelle l’originalité du look extérieur de l’Ignis.
Dans l’habitacle, le dessin de la planche de bord rappelle l’originalité du look extérieur de l’Ignis.

En ce qui concerne le niveau de qualité perçue, la Fiat Panda s’en tire avec les honneurs au vu de son âge avancé. Si le dessin garde un aspect ludique et les assemblages ne sont pas indigents, difficile, là encore, de lutter contre la pimpante Ignis. A bord, la Suzuki propose une ambiance originale et moderne, à l’image de son look extérieur. Les plastiques sont là aussi tous durs, mais les assemblages sont précis et l’ergonomie tombe sous le sens.

 Classement aspects pratiques

1re : Suzuki Ignis  

2e : Fiat Panda

Équipement : prime à la modernité

Comparatif - Fiat Panda VS Suzuki Ignis : vadrouilleuses de poche
Comparatif - Fiat Panda VS Suzuki Ignis : vadrouilleuses de poche

Avec plus de six ans au compteur, la Fiat Panda ne peut afficher la même modernité que sa rivale. Un écart d’âge qui se ressent forcément en termes d’équipement. Dans sa finition haute Pack et dotée d’un bloc 1.2 Dualjet de 90 ch, la Suzuki Ignis s’affiche à 15 740 €. C’est presque 2 300 € de plus que l’italienne en finition Cross Plus (13 450 €), motorisée il est vrai par un moteur 1.2 69 ch moins puissant et dont l’équipement ne peut rivaliser avec celui de la moderne japonaise qui ‘‘offre’’ les feux LED, la caméra de recul, le freinage automatique d’urgence ou l’alerte de franchissement involontaire de ligne. La Fiat Panda propose bien un radar anticollision, mais il est facturé (250 €), tout comme les sièges chauffants (300 € avec le pare-brise dégivrant) et se contente d’un support smartphone quand l’Ignis dispose d’un réel système multimédia embarqué commandé par écran tactile. Difficile de parler d’équipement équivalent tant la Suzuki Ignis profite de sa modernité pour prendre les devants dans sa version haute.

Classement équipement

1re : Suzuki Ignis

2e : Fiat Panda

 Budget : l’italienne reprend des couleurs

Moins chère car moins techno et moins puissante, la Fiat Panda est clairement une meilleure affaire pour qui recherche un équipement suffisant et qui saura se passer des gadgets à la mode. Mais la Suzuki, dans sa finition haute, est particulièrement généreuse, ne facturant en sus que la peinture métallisée. De plus la japonaise propose une rassurante garantie de trois ans, quand celle de la Fiat court sur 24 mois. Et pour ne rien gâcher, son moteur est également plus sobre, l’ordinateur de bord n’ayant jamais affiché plus de 5,5l/100 km lors de notre parcours mixte (6,9 pour la Fiat qui écope d’un malus de 253 €). Enfin, la fiabilité des japonaises est autrement plus reconnue que celle des Fiat… La transalpine peut tout juste répliquer par une décote moins importante que sa rivale, et surtout des remises plus importantes en concession. Nous avons donc d’un côté une moderne et généreuse japonaise qui, malgré ses tarifs plus élevés, vous en donnera pour votre argent. De l’autre, une italienne qui semblera être une meilleure affaire pour ceux qui ne sont pas à la recherche des derniers gadgets modernes.

 Classement budget

1re ex aequo : Fiat Panda & Suzuki Ignis

Portfolio (48 photos)

Commentaires (175)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Deux trucs moches pour les gens qui n'ont pas de goûts.

Par

En réponse à RangeRoverForever

Deux trucs moches pour les gens qui n'ont pas de goûts.

Marrant que tu dises ca,

je pense pour ma part que l'Ignis la meilleure proposition parmis les petites citadines aujourd'hui.

Et par comparaison, elle demontre à quel point la Panda, par ailleurs réussie, mériterait de nouvelles mécaniques .

Par

En réponse à RangeRoverForever

Deux trucs moches pour les gens qui n'ont pas de goûts.

Il parait très évident que tu en as, toi, du gout... ^^

Par

Panda 3 en 4x2 avec 69 cv, 85 cv, 90 cv ? Toutes produites sur place en Italie avec de la main d'œuvre italienne de souche ( mais également Panda 4x4 selon les avis autorisés des montagnards ) croyez moi, c'est du robuste et reste autrement plus séduisante que les productions franco-nippones fabriquées dans des pays exotiques hors EU ou les productions aux yeux bridés. La nouvelle Suzuki, il est vrai, n'est pourtant sans doute pas à jeter en 1ère voiture.

Par

En réponse à RangeRoverForever

Deux trucs moches pour les gens qui n'ont pas de goûts.

Dixit le mec qui aime les parpaing Anglais pour clip de RAP.

:ptèdr: :ptèdr: :ptèdr:

Par

Cela dit pour un usage citadin la mecanique de la Fiat Panda à un avantage enorme.

Elle est dispo en GPL chez lz constructeurs européens le plus avancée dans le domaine,

avec tous les avantages que cela implique.

(Carte grise gratuite, 0,80 € le litre , vignette criter 1, assurance moins chère....)

Par

Une Panda dépassée quasi dans tous les domaines. Et bien sûr, aucune évolution en vue. Bravo Sergio. :bien:

Par

J'ai vue une inis ce matin c'est super moche avec look de caisse sans permis..

Par

En réponse à 500zagato

Panda 3 en 4x2 avec 69 cv, 85 cv, 90 cv ? Toutes produites sur place en Italie avec de la main d'œuvre italienne de souche ( mais également Panda 4x4 selon les avis autorisés des montagnards ) croyez moi, c'est du robuste et reste autrement plus séduisante que les productions franco-nippones fabriquées dans des pays exotiques hors EU ou les productions aux yeux bridés. La nouvelle Suzuki, il est vrai, n'est pourtant sans doute pas à jeter en 1ère voiture.

Depuis quand la main d'oeuvre dont tu parles est elle une référence ? :hum:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire