Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Des Renault Zoé autonomes comme nouveau moyen de transport à Rouen

En plein naufrage d'Autolib' à Paris, on apprend qu'il sera bientôt possible de rouler en véhicule partagé et autonome dans la banlieue de Rouen. Des Renault Zoé en expérimentation offriront un nouveau moyen de transport aux usagers dès le mois de septembre de cette année, grâce au projet « Rouen Normandy Autonomous Lab ».

Des Renault Zoé autonomes comme nouveau moyen de transport à Rouen

Des Renault Zoé autonomes roulent près de Rouen, dans la ville de Saint-Etienne de Rouvray. En phase de tests dans le cadre du projet « Rouen Normandy Autonomous Lab », elles deviendront accessibles gratuitement au public à partir de septembre 2018 et jusqu’à la fin 2019 pour poursuivre l’expérimentation en conditions réelles d’utilisation. Pour la première fois en Europe sur routes ouvertes, ces voitures sans conducteur évolueront sur un parcours bien défini dans le quartier du « Technopôle du Madrillet ». Les Zoé modifiées par Renault en partenariat avec Transdev, fournisseur de solutions de mobilité, desserviront trois lignes comportant 17 arrêts pour un total de dix kilomètres, le tout à la demande, par l’intermédiaire d’une application.

Il y aura tout de même à bord un chauffeur afin de reprendre la main en cas d’incident. Il reste légalement responsable de la conduite du véhicule. Une solution donc légèrement différente de celle choisie par Keolis, filiale de la SNCF et concurrent de Transdev, avec ses navettes Navya déployées notamment sur le parvis de La Défense. Celles-ci ne disposent pas de poste de conduite, ni de chauffeur mais se limitent en échange à des zones piétonnes ou dédiées à leur usage avec une vitesse limitée à 7 km/h. Les quatre Zoé du projet normand se déplacent quant à elles plutôt à une trentaine de kilomètres-heure dans le flot de la circulation.

En plus des citadines, une navette électrique nommée « i-Cristal », fruit d’un partenariat entre Transdev et le constructeur Lohr, complétera la flotte. Sa capacité de 16 passagers permettra une offre plus polyvalente.

Des Renault Zoé autonomes comme nouveau moyen de transport à Rouen

Pour assurer cette autonomie en toute sécurité, les véhicules sont dotés de capteurs et de lidars qui analysent en permanence l’environnement. Pour les aider dans cette entreprise, les infrastructures telles que les feux tricolores ou les ronds-points équipés de capteurs communiquent avec eux et les renseignent sur le trafic en amont de leur passage. Enfin, un poste d’opérateurs à distance permet de garder un œil sur le bon déroulement des trajets et donne la possibilité d’envoyer une voiture se recharger ou encore de faire varier leur vitesse.

Cette solution avant-gardiste offre une alternative aux moyens de transport plus classiques et se veut accessible depuis les stations desservies par ces derniers.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires (20)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Qui prend la place du mort ?

Par

On est seulement en 2018...Gageons que dans 20 voir 30ans au max, plus aucune voiture en circulation ne sera à conduite manuelle. :blague:

Par

Jeanne d'Arc qui craint plus grand chose....

Par

Ah tiens Monoski....ben alors, t'arrives à remonter la pente ? Tes problèmes de connection en phase de résolution ?

Par

En réponse à mekinsy

On est seulement en 2018...Gageons que dans 20 voir 30ans au max, plus aucune voiture en circulation ne sera à conduite manuelle. :blague:

t'as bien le droit aujourd'hui de rouler avec une Ford T, pourquoi veux-tu que ça soit interdit dans 30 ans?

Par

en tout cas, le pseudo chauffeur risque de se faire chier à mort.

Par

En réponse à mynameisfedo

t'as bien le droit aujourd'hui de rouler avec une Ford T, pourquoi veux-tu que ça soit interdit dans 30 ans?

Il n'a pas dit que ce serait interdit. Juste que cela ne se fera plus.

Vous confondez l'usage et la règle.

L'usage précède souvent la règle et la règle ne fait que s'adapter à l'usage.

Cela vaut pour le progrès technique et technologique.

Par

En réponse à Bobin71

Il n'a pas dit que ce serait interdit. Juste que cela ne se fera plus.

Vous confondez l'usage et la règle.

L'usage précède souvent la règle et la règle ne fait que s'adapter à l'usage.

Cela vaut pour le progrès technique et technologique.

Certainement. Et les futurologues ce sont toujours gouré...

Personne n'a jamais été capable de prédire la télévision, la retransmission en direct de la Lune, ou les smartphones...

Et donc prédire ce que sera la vie dans 30 ans est un peu une fumisterie.

Par

En réponse à FlyAkwa

Certainement. Et les futurologues ce sont toujours gouré...

Personne n'a jamais été capable de prédire la télévision, la retransmission en direct de la Lune, ou les smartphones...

Et donc prédire ce que sera la vie dans 30 ans est un peu une fumisterie.

Ah si !

Il faut regarder les films de sciences fictions (Ou lire des livres sur ce genre) et dans certains cas, il y a des ressemblances particulierement étonnante.

Genre Minority Report et la réalité augmentée début des années 2000...

Et on évoquera pas Hergé avec la fusée du Professeur Tournesol, jules Verne et autres visionnaires célèbres.

Blade Runner (1982) dans le genre donne une vision troublante du monde que nous n'avons pas encore atteint mais dont on se dirige à grand pas...

Et même les voitures volantes ne sont plus aujourd'hui totalement du domaine de la science fiction, puisque les drones pourraient tenir ce rôle à l'avenir.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire