Publi info

DESIGN BY BELLU - BMW, les ravages de la globalisation  + Le droit de réponse de BMW

Dans Futurs modèles / Design

, mis à jour

Que se passe-t-il à la direction du design du groupe BMW ? Les dernières nouveautés apparues au sommet du catalogue ont de quoi décontenancer les inconditionnels de la marque… A la suite de la mise en ligne de cet article, BMW a demandé la publication d'un droit de réponse dont vous pouvez prendre connaissance ci-dessous.

BMW X7
BMW X7

Coup sur coup, BMW a lancé deux modèles qui, au mieux, surprennent, au pire, suscitent l’aversion. L’inédite X7 qui couronne la gamme des SUV a débuté en novembre 2018, au salon de Los Angeles, tandis que la Série 7, simplement actualisée dans son rôle de vaisseau amiral, a été dévoilée en janvier 2019, au salon de Detroit. Elles arrivent désormais au compte-gouttes sur les marchés européens.

Ces deux nouveautés qui s’installent en haut du catalogue tranchent singulièrement sur le style de la maison. Plus exactement, elles allongent le grand écart dont sont capables les designers de la marque entre distinction et vulgarité.

BMW Série 7 restylée
BMW Série 7 restylée
BMW X7
BMW X7

On pouvait s’attendre à cette dérive. Plusieurs déceptions récentes nous ont alertés. Le design BMW a du mal à se renouveler. On le voit à chaque étape dans la carrière des berlines les plus conventionnelles, des Série 1, 3 ou 5. Depuis quelque temps, le passage d’une génération à l’autre se déroule sans réelle inspiration, sur l’air de la routine et de la simple mise à jour.

 

DROIT DE REPONSE DE BMW

A la suite de la mise en ligne de cet article, BMW a demandé la publication du droit de réponse  ci-dessous.

 

Depuis plus de 100 ans, BMW inspire ses clients par le design de ses modèles. Les formes extérieures d’une BMW évoquent inlassablement le mouvement, l’élégance et la sportivité. Le design intérieur suscite l’émotion et permet aux clients BMW d’expérimenter l’ergonomie, les innovations et le plaisir de conduire chers à la marque. Le patrimoine du design automobile international compte nombre de modèles BMW, à l’image des BMW 507, BMW M1, BMW Z8 ou BMW i8, pour n’en citer que quelques-uns.

 

La stratégie de BMW est de créer à l’avenir une plus grande différenciation entre ses modèles. Chaque nouveauté développera un caractère plus indépendant, résolument moderne, de sorte que la marque sera toujours pionnière en matière de design automobile. Les éléments iconiques du design BMW comme la calandre, les feux ou le célèbre « pan de Hofmeister » évoluent avec leur époque, comme ils le font depuis plus de 100 ans, pour satisfaire les attentes des clients de la marque, selon les gammes, les modèles et les marchés.

 

La nouvelle BMW Série 8 Coupé a introduit l’année dernière le nouveau langage stylistique de BMW et marque le début d'une nouvelle ère d'esthétique sportive. Le design devient plus clair, plus moderne et plus émotionnel. Les BMW Série 7 et BMW X7 ont désormais la présence que les clients de ce segment recherchent. Par ailleurs, si l’on considère le succès rencontré par la gamme de SUV BMW X à travers le monde (37% des ventes de BMW en 2018, en progression de 12% par rapport à l’année précédente), l’avancée du design BMW vers plus de modernité et de diversification est assurément la bienvenue.

BMW Group France

Olivier Wodetzki - Chef du Service Communication Marques, Produits et Technologies

 

On le perçoit aussi avec le retour de la Série 8 qui manque singulièrement de panache, surtout si on se remémore ce que fut la Série 8 des années 1990, sublime exercice de style qui - comme la Porsche 928 contemporaine - ne fut pas appréciée à sa juste valeur.

BMW X5
BMW X5

C’est avec les SUV que les designers de BMW sont le moins à l’aise, quel que soit le niveau de gamme. On l’a toujours ressenti et ce, dès la première génération de la X5 il y a vingt ans. La dernière mouture - la quatrième - sortie en septembre 2019, le confirme avec son faciès arrogant, sa raideur prétentieuse et des proportions approximatives. Les classiques X3 et X1 et les épais coupés X4 et X6  ne sont pas plus convaincants. Sans parler des versions M grimées comme les victimes d’un tuning sauvage…

Pour ses SUV, BMW n’a jamais trouvé un vocabulaire persuasif contrairement à Porsche, qui est parvenu à donner du panache à ce genre ingrat, ou à Land Rover qui depuis des décennies maîtrise son sujet avec des Range Rover irrésistiblement singulières.

BMW Série 7 restylée
BMW Série 7 restylée

Les analystes estimaient sans doute que la berline de la Série 7 n’était pas assez ostentatoire. Ils lui ont infligé une refonte totale de la face avant avec calandre démesurée, parcourue de menaçants fanons chromés… Gommant ce qui restait de dynamisme, après la suppression du capot plongeant, des motifs verticaux se sont dressés comme des « i » pour encadrer les ouïes sur les ailes et les prises d’air sur le bouclier.

BMW X7
BMW X7
BMW Série 7 restylée
BMW Série 7 restylée

Les lieux choisis pour la présentation des X7 (salon de Los Angeles) et Série 7 (salon de Detroit) fournissent un commencement d’explication, voire d’excuse. Les berlines de très haut de gamme et les énormes SUV sont destinés en priorité à la nation qui a élu Donald Trump.

Ce n’est pas une raison pour que les cadors du marketing punissent tous les Étasuniens - ainsi que les autres clientèles fortunées du Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) - en leur réservant des styles vulgaires et baroques.

Avec la grâce d’une armoire normande, la X7 est une caricature qui vient se ranger à côté des Infiniti QX80 ou Lexus GX460 elles aussi taillées pour les freeways. Mercedes-Benz les a rejointes avec une GLS renouvelée qui finalement paraît plus homogène ; un comble de la part d’une marque qui d’habitude ne brille pas par son style…

Pourquoi affubler d'un tel look les voitures destinées au Texas ou au Sichuan ? Faut-il obligatoirement recourir aux effets faciles pour séduire ces marchés-là ? Quelle est la dose de mépris dans le regard du marketing sur les publics de Chine, d’Inde ou de Californie ?

Certes, la notion de bon goût est éminemment subjective ; en revanche, sous sa forme la plus insolente, le mauvais goût ne se discute pas.

Avec les débordements et les déviances, nous sommes loin de l’élégance de la M8 Gran Coupé aperçue à Genève et à Pebble Beach l’an dernier…

DESIGN BY BELLU - BMW, les ravages de la globalisation  + Le droit de réponse de BMW
DESIGN BY BELLU - BMW, les ravages de la globalisation  + Le droit de réponse de BMW
DESIGN BY BELLU - BMW, les ravages de la globalisation  + Le droit de réponse de BMW

Concept BMW i Vision Dynamics

Que s’est-il donc passé chez BMW pour déboucher sur de telles disparités ? Depuis trois ans, les portes n’arrêtent pas de claquer dans les studios sur lesquels règne Adrian van Hooydonk depuis dix ans. C’est en effet en 2009 que le designer néerlandais a été investi de la lourde tâche de succéder à Chris Bangle, une personnalité majeure du design contemporain.

En avril 2016, Benoît Jacob, responsable du département « i », a donné le coup d’envoi de l’hémorragie en répondant à l’appel d’une start-up chinoise pour gérer les projets Byton. Faraday Future a aussi recruté un ancien de BMW, Richard Kim, l’auteur de la i8. Pour sa résurrection en Chine, Borgward a choisi Anders Warning qui avait dirigé le design de Mini. À Munich, on a dû encaisser la perte de Karim Habib qui gérait la marque BMW et qui est parti chez Infiniti. Il a été brièvement remplacé par Jozef Kaban, ex-Skoda, qui vient d’être déplacé chez Rolls-Royce après le départ inopiné de Giles Taylor en juin 2018. Finalement, Domagoj Dukec qui gérait BMWi reprend en main BMW…

DESIGN BY BELLU - BMW, les ravages de la globalisation  + Le droit de réponse de BMW

On a beau savoir que les designers sont des êtres volages, à ce niveau d’instabilité, les chaises musicales finissent par émettre des fausses notes.

En savoir plus sur : Bmw Serie 8

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (114)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est clair, le mauvais gout ne se discute pas, comme ces énooooooormes calandres qui sont absolument immondes.

Par

Le design de la Z4 est le seul qui se démarque et légèrement celui de la S8

Par

je n'ai jamais été fan du disgn des BMW mais reconnaissont que cette nouvelles calandres est d'une monstruosité énorme. Comment un grand constructeurs peut il accepter un tel design aussi moche qui va couté cher à l'image de la marque

Par

En réponse à abasc

C'est clair, le mauvais gout ne se discute pas, comme ces énooooooormes calandres qui sont absolument immondes.

Oui, un vrai pif de goret ... :pfff:

Par

Mercedes c'est mieux de toute façon :lover:

Par

j'adorais BM mais là ces calandres sont démesurées !!

A quel goût correspondent elles? Ce sont les clients asiatiques ?

Par

Pareil j'adorais BMW à l'époque, même les séries 4 coupé / gran coupé etait sympa (sauf l'intérieur)

Mais là je trouve immonde leur nouveau design, aussi bien les panzers X que les berlines à calandres immenses.

Faut tout balayer au departement design et repartir d'une feuille blanche.

J'ai pas parlé de leurs habitacles encore retroéclairé orange et ajouts de plus en plus de boutons en 2019.

Par

le haut de gamme allemand au design pour les nouveaux riches, les B O F, comme on les appelait dans l' ancien monde...Des ploucs bataillant à celui qui a "le plus gros zizi" malheureusement les anglais ont disparu des écrans depuis la très controversée XJ qui suivait une très banale et insipide version de cette lignée. La roue tourne.

Par

Je ne comprends pas pourquoi on blâme le marketing à plusieurs reprise dans cet article. Le design vient du design. Ça n'est pas le marketing qui dicte le style, les designers sont -heureusement- assez compétents pour décider dans quelle direction orienter un projet.

Par

Depuis les années 2000, BMW s'est perdu dans un design baroque sauf quelques exceptions.

On ne peut pas leur en vouloir vu les ventes réalisées.

Mais pour l'esthète, c'est la soupe à la grimace ...

Si seules les belles voitures se vendaient, beaucoup de constructeurs auraient disparu ! La liste des laiderons ayant eu du succès est longue ... et la mode des SUV n'arrange rien ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire