Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Audi Q5 Sportback 40 TDi (2022) : le SUV qui prend soin de toit

Dans Nouveautés / Restyling

Alexandre Bataille

Récemment proposé en version coupé, appelée Sportback, l’Audi Q5 voit ses ventes se redresser. Le SUV allemand conserve également une offre diesel diversifiée capable de répondre à tous les besoins.

Essai - Audi Q5 Sportback 40 TDi (2022) : le SUV qui prend soin de toit

En bref

SUV coupé
À partir de 60 700 €
Malus + Malus au poids

Audi retrouve des couleurs. Malgré la pénurie de composants et la crise sanitaire, la marque aux anneaux a vu ses ventes progresser sur plus d’une trentaine de marchés en Europe, se rapprochant ainsi d’une année « normale » avec plus de 617 000 modèles vendus sur le Vieux Continent. En France, Audi a même vu ses ventes grimper de 10 % à plus de 50 000 unités en 2021.

Si la firme d’Ingolstadt mise beaucoup sur sa nouvelle gamme électrique « E-Tron », les artisans de cette remontée sont des véhicules équipés de motorisations thermiques ou hybrides rechargeables et particulièrement des SUV. Le Q3, le Q5 et le Q7 ont été les plus prisés et ce succès, ils le doivent aussi à la nouvelle variante de carrosserie Sportback où seul le pavillon est redessiné.

Le Q5 sportback se distingue par sa chute de pavillon plus prononcée à l'arrière. Une carrosserie facturée en moyenne 3 200 € de plus qu'un Q5 normal.
Le Q5 sportback se distingue par sa chute de pavillon plus prononcée à l'arrière. Une carrosserie facturée en moyenne 3 200 € de plus qu'un Q5 normal.
Cette version S-Line équipée du moteur 40 TDI et de la transmission Quattro débute à 60 700 €.
Cette version S-Line équipée du moteur 40 TDI et de la transmission Quattro débute à 60 700 €.

Ce dernier plonge plus rapidement vers l'arrière. Il vous en coûtera ainsi 3 200 € supplémentaires pour donner du peps à la ligne du Q5. Le vitrage latéral réduit et les épaules un peu plus musclées sont mieux intégrés avec cette silhouette. L’allemand conserve un hayon avec des feux sont intégrés qui en option peuvent profiter de la technologie OLED, au contraste plus soutenu, autorisant un niveau de personnalisation plus élevé. Les jantes optionnelles de 20’’ (2 150 €) et le coloris gris argent (1 120 €) s’ajoutent à une mise de départ de 66 220 € réclamée pour cette version 40 TDi équipée du 2.0 TDi de 204 ch et de la transmission Quattro.

L'espace aux places arrière a été préservé. Seule la place du milieu est inexploitable en raison de la présence du tunnel de transmission.
L'espace aux places arrière a été préservé. Seule la place du milieu est inexploitable en raison de la présence du tunnel de transmission.
Le coffre perd seulement 40 litres au passage. Offrant 510 litres de base il convient à un usage familial.
Le coffre perd seulement 40 litres au passage. Offrant 510 litres de base il convient à un usage familial.

Le Q5 Sportback mise sur le style mais ne fait pas une croix sur les aspects pratiques puisqu’il conserve sa banquette arrière coulissante et un volume de coffre généreux de 510 litres. C'est 40 litres de perdus face au Q5 mais ce volume reste amplement suffisant pour un usage familial avec en prime un logement pour une roue de secours temporaire. Les hybrides rechargeables, eux, voient ce score tomber à 455 litres et le logement sous plancher disparaître. Ce qui ne laisse aucun endroit pour ranger les câbles de recharge.

Aux places arrière, deux adultes de grande taille voyageront confortablement avec un espace correct aux jambes libéré en partie par des dossiers de sièges avant creusés. En revanche, la place centrale est inutilisable à cause du tunnel de transmission. Malgré un pavillon plus incliné, la garde au toit reste vivable même pour les grands gabarits grâce à une assise bien incurvée.

La planche de bord prend un coup de vieux comparé à la concurrence. La qualité de finition reste malgré tout excellente.
La planche de bord prend un coup de vieux comparé à la concurrence. La qualité de finition reste malgré tout excellente.
L'interface du système multimédia a été revue. Elle est plus rapide et plus performante.
L'interface du système multimédia a été revue. Elle est plus rapide et plus performante.
Le chargeur à induction occupe une partie du petit rangement placé sous l'acoudoir central.
Le chargeur à induction occupe une partie du petit rangement placé sous l'acoudoir central.

A l’avant, la planche de bord prend un petit coup de vieux comparé à la concurrence. Elle a le mérite d’être composée de matériaux soignés, d’une instrumentation numérique grand format et du nouveau système multimédia dont la puissance a été multipliée par dix ! Désormais toutes les fonctionnalités, et elles sont nombreuses, sont réunies dans l'écran de 10,1’’. La navigation et l’ergonomie de cette tablette sont dans la bonne moyenne du marché. Un assistant peut être activé par commande vocale en lançant un "Hey Audi".

On regrette, en revanche, le peu de rangements au pied de la console centrale. Il faudra vous rabattre sur l’accoudoir modulable équipé d’un chargeur à induction. Les passagers auront le choix entre deux ports USB ou une prise allume-cigare pour recharger leur smartphone.

Poussé par la fiscalité, l’hybride rechargeable est la motorisation la plus plébiscitée sous le capot du Q5. Trop pénalisés les blocs essence traditionnels ont disparu pour laisser place au diesel qui assure seul l’offre « sportive » sous le capot du SQ5 (V6 TDi) notamment.

Nous nous intéressons aujourd’hui à la version 40 TDi, équipée du 2.0 TDi dans sa définition 204 ch. Un 4 cylindres micro-hybridé associé d’office à la boîte à double embrayage S-Tronic à 7 rapports et à la transmission intégrale Quattro. La micro-hybridation, assurée par un alterno-démarreur 12 v, ne fait malheureusement pas de miracles concernant les émissions de CO2. Cette version essuie un malus compris entre 3 556 et 7 086 €. Auquel il faudra ajouter 1 000 € supplémentaires pour acquitter le malus sur le poids (1900 kg). Pour abaisser la facture, il faudra vous tourner vers le 35 TDi de 163 ch, uniquement disponible en deux roues motrices, où vers l’hybride rechargeable dont le prix de départ est fixé à 67 610 €.

La boîte à double embrayage S-Tronic à 7 rapports s'avère lente et peu réactive.
La boîte à double embrayage S-Tronic à 7 rapports s'avère lente et peu réactive.
Le Q5 Sportback est un excellent voyageur. Confortable, silencieux et relativement sobre avec cette motorisation diesel de 204 ch.
Le Q5 Sportback est un excellent voyageur. Confortable, silencieux et relativement sobre avec cette motorisation diesel de 204 ch.

Il a beau en jeter avec ses jantes de 20’’, sa finition S-Line et son design façon coupé, ce Q5 Sportback n’a rien de sportif. Le 2.0 TDi brille davantage par sa sobriété et son silence de fonctionnement que par ses performances. Nous avons relevé une moyenne de 7,2 l/100 km durant notre essai réalisé sur un parcours mixte. Un score honorable compte tenu du gabarit et du niveau de puissance de l’engin. L’allemand se conduit sur le couple à mi-régime où il délivre des accélérations et des reprises bien suffisantes pour nos routes. C’est principalement la boîte S-Tronic la principale responsable de ces lenteurs. Opter pour ce moteur vous donne accès à la transmission intégrale, adaptée à la montagne par exemple. En dehors de cet atout, la version 35 TDi (163 ch), moins chère et uniquement disponible en deux roues motrices suffit amplement (si le diesel fait partie de votre cahier des charges).

La suspension pneumatique facturée 2 020 € est un investissement judicieux car elle multiplie par deux le niveau de confort.
La suspension pneumatique facturée 2 020 € est un investissement judicieux car elle multiplie par deux le niveau de confort.

Le Q5 Sportback est avant tout une machine à dévorer les kilomètres en silence et sans fatigue. En effet, il n'a rien de sportif dans son comportement malgré la présence d'un châssis sport livré de série avec la finition S-Line. Ce dernier est bien trop ferme et la monte optionnelle de 20'' répercute la moindre irrégularité à basse vitesse. Le secret pour profiter pleinement du Q5 est d'opter pour la suspension pneumatique facturée au prix fort (2040 €) ou de rester sur le châssis standard, disponible en finition Design.

S’il est un peu lent à la manœuvre, le mastodonte allemand reste rigoureusement scotché à l’asphalte lorsque la route sillonne. Son châssis vire à plat et la présence de la transmission Quattro est un vrai plus pour la tenue de route, la sécurité et la polyvalence lorsque les conditions deviennent difficiles.

 

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,68 m
  • Largeur : 1,89 m
  • Hauteur : 1,66 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 510 l / 1 485 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 7 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 : 167 g/km
  • Malus : 3552 €
  • Date de commercialisation du modèle : Novembre 2020

* pour la version II (2) 40 TDI 204 QUATTRO S LINE S TRONIC 7.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (36)

En savoir plus sur : Audi Q5 (2e Generation) Sportback

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire