Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Essai - Kia Stonic 1.0 T-GDI 120 ch : superstonic

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Kia renforce son offre sur le marché des SUV urbains avec le Stonic. Le coréen met en avant des coloris vifs, une silhouette de coupé et des prétentions sportives pour sortir du lot. Est-ce le cas ? Réponse au volant du moteur le plus sollicité, le 1.0 T-GDi 120

Essai - Kia Stonic 1.0 T-GDI 120 ch : superstonic

Il faut désormais proposer le petit « truc » en plus pour s’imposer parmi la vingtaine de modèles présents sur le marché des SUV urbains, le plus dense d’Europe. A ce petit jeu, Kia répond par un physique plus sportif que ses petits camarades, marqué par une silhouette de coupé, des coloris vifs - soit tout l’inverse de notre version d’essai - et des jantes de gros diamètres. La recette fonctionne plutôt bien, selon les coloris choisis dans le catalogue. 

A bord, en revanche, le sérieux reprend ses droits. Le conducteur fait face à un cockpit de Rio, tout ce qu’il y a de plus traditionnel dans son aménagement, avec en son centre un écran tactile de 7’’ (aux graphismes basiques mais qui fonctionne plutôt bien) et quelques inserts colorés. L’environnement, plutôt sombre, mériterait davantage de couleur. Dommage car l’ergonomie est plutôt bien pensée avec des commandes de confort qui tombent naturellement sous la main et une position de conduite qui conviendra même aux grands gabarits. En effet, l’amplitude importante de la hauteur du siège conducteur permet de ne pas être trop haut perché. 

Essai - Kia Stonic 1.0 T-GDI 120 ch : superstonic

La présentation est du même acabit avec des plastiques durs sur l'ensemble du mobilier. Mais globalement la finition est de qualité et les matériaux ont l’air, à première vue, résistants. En ce qui concerne, la vie à bord, le coréen s’avère un bon élève. L’espace aux places arrière est très correct pour la catégorie, même à la tête, malgré cette silhouette de coupé. Le volume de coffre se place quant à lui dans la moyenne du segment avec 352 litres de base. Malheureusement pas de banquette coulissante mais un plancher réglable sur deux niveaux et un dossier fractionnable 2/3-1/3. 

Essai - Kia Stonic 1.0 T-GDI 120 ch : superstonic
Essai - Kia Stonic 1.0 T-GDI 120 ch : superstonic

 

Dans le contexte actuel, le 3 cylindres essence turbo (1.0 T-GDi 120 ch) devrait représenter la majorité des ventes en France. C’est un excellent choix pour le Stonic qui s’adapte à toutes les situations. Silencieux et bien équilibré au ralenti, il s’avère aussi bien à l’aise en ville que sur routes où il fait preuve d’une santé de fer. Les accélérations, les reprises et l’allonge de ce petit moteur sont très séduisantes et permettent de se mettre à l’abris des situations délicates. La boîte mécanique à 6 rapport qui l’accompagne, une boîte auto arrivera ultérieurement, renforce l’agrément. Elle est bien guidée et bien étagée sur les 5 premiers rapports. Le bilan à la pompe n’est pas si catastrophique puisque durant notre test plutôt musclé nous aurons relevé une moyenne de 6,8 l/100 Km.

Essai - Kia Stonic 1.0 T-GDI 120 ch : superstonic

A la conduite le Stonic est tout aussi séduisant. Basé sur une plateforme de Rio rehaussée de 18 cm, il compense cette prise de hauteur par un tarage plus ferme. En conséquence, il reste solidement campé sur ses appuis lorsque la route sillonne, stable sur les grands axes, le tout sans chahuter les lombaires des occupants. Le confort n’est certes pas le meilleur du marché mais le coréen absorbe correctement les chocs, même chaussé en 17’’ comme c’est le cas ici. Kia propose au final un véhicule abouti à l’aise sur tous les fronts. Seul point noir au tableau : la direction assistée trop aseptisée à notre goût. 

Facturé à partir de 19 990 €, le Kia Stonic 1.0 T-Gdi 120 est disponible en 3 niveaux de finition. Notre version d’essai Launch Edition, à 21 490 €, ne manque de rien et s’avère même très compétitive face aux leaders de la catégorie puisqu’elle embarque de série 6 airbags, l’allumage automatique des phares, les jantes alliage 17’’, les rétroviseurs électriques et dégivrants, la banquette arrière rabattable 60/40, l’écran tactile 7 pouces, la radio avec 6 haut-parleurs et les vitres avant électriques, le régulateur/limiteur de vitesse, le plancher de coffre à deux niveaux, la climatisation manuelle, les radars de stationnement arrière, la caméra de recul et des vitres arrière électriques, la sellerie cuir bi-ton, le volant à méplat, la navigation avec cartographie Europe et services connectés TomTom Live offerts pendant 7 ans ainsi que la climatisation automatique.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

115 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Septembre 2017

A titre d'exemple pour la version 1.0 T-GDI 120 ISG LAUNCH EDITION.

1,52 m1,76 m
4,14 m
  • 5 places
  • 352 l / 1155 l

  • Méca. à 6 rapports
  • Essence

Portfolio (13 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Kia Stonic

Commentaires (103)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Fade et sans charme, prier de se diriger vers un Vw T Roc ou son cousin le Hyundai Kona.

Par

des plastocs durs, des suspensions dures, des tarifs dans le dur, bref, l ayant vue de près, on dirait une grosse citadine mais au prix d une compact, bof , bof

Par

En réponse à Sevent

Fade et sans charme, prier de se diriger vers un Vw T Roc ou son cousin le Hyundai Kona.

Certes, mais on ne peut pas dire que le T-roc ait une once de charme en plus et le kona est tout de même assez vilain...

Cette catégorie ne brille vraiment pas dans le domaine de la réussite esthétique.

Par

Moins tarabiscoté que son cousin le Hyundai Kona, moins rigide et plus harmonieux que le VW T Roc, c'est une proposition bien alléchante et judicieuse.

Par

J’avoue le trouver plutôt sympa... aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Ce n’est pas forcément la plus racée des automobiles mais... elle semble cohérente !

Les plastiques sont durs?! Et alors... on ne conduit pas forcément avec les mains sur la planche de bord, mais sur le volant... si ce n’est pas trop brillant et que c’est correctement ajusté... c’est tout bon, non?!

Par

Un truc marrant : titre du chapitre équipement : « tout y est ». Et puis l’on va pointer le nombre fort considérables dd croix rouges sur votre check-list, touchant pas mal de points liés à la sécurité active. Ben non les gars, tout n’y est pas !

Par

En réponse à BeKkeLLTHESKULL

J’avoue le trouver plutôt sympa... aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Ce n’est pas forcément la plus racée des automobiles mais... elle semble cohérente !

Les plastiques sont durs?! Et alors... on ne conduit pas forcément avec les mains sur la planche de bord, mais sur le volant... si ce n’est pas trop brillant et que c’est correctement ajusté... c’est tout bon, non?!

Le plastique moussé, c'est aussi un isolant sonore/thermique. Si c'est juste un élément de plastique dur en façade pour le design, pourquoi pas, mais l'intérêt du moussé n'est pas le toucher. :)

Par

Dct 7 sur 1.0 turbo avril 2018

Par

En réponse à BeKkeLLTHESKULL

J’avoue le trouver plutôt sympa... aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Ce n’est pas forcément la plus racée des automobiles mais... elle semble cohérente !

Les plastiques sont durs?! Et alors... on ne conduit pas forcément avec les mains sur la planche de bord, mais sur le volant... si ce n’est pas trop brillant et que c’est correctement ajusté... c’est tout bon, non?!

Quoi, tu n'as jamais cédé à la tentation de frotter délicatement ta joue contre la planche de bord tout en conduisant pour sentir le velouté du plastique moussé ? Tu rates quelque chose ! :biggrin:

Par

En réponse à v_tootsie

Quoi, tu n'as jamais cédé à la tentation de frotter délicatement ta joue contre la planche de bord tout en conduisant pour sentir le velouté du plastique moussé ? Tu rates quelque chose ! :biggrin:

J’en laisse le soin à ceux et celles qui détournent l’utilisation de leur boule de levier de vitesse

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire