Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Mercedes GLA 200 (2020) : un accès premium

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

C’est dorénavant sous la forme d’un vrai SUV que le nouveau Mercedes GLA débute sa carrière commerciale en France. Que vaut la motorisation d’accès équipée d’un 4 cylindres essence de 163 ch ?

Essai - Mercedes GLA 200 (2020) : un accès premium

En bref

A partir de 42 299 €

SUV compact premium

La première génération de Mercedes GLA avait un positionnement à mi-chemin entre une berline surélevée et un SUV. La seconde choisit son camp, celui des SUV. Les proportions et les mensurations changent en profondeur avec une augmentation significative de la hauteur (+ 10 cm). Le nouveau GLA rejoint ainsi, par le bas, une gamme de SUV parmi les plus vastes du marché. En effet, Mercedes compte au sein de son catalogue pas moins de 10 modèles du genre, sans compter les dérivés coupé.

Le GLA deuxième du nom reprend donc les codes stylistiques de la Classe A, dont il dérive, adaptés au monde du SUV. On retrouve les habituelles protections sur les passages de roues, la garde au sol surélevée et les barres de toit. Le GLA se positionne désormais comme un concurrent direct des BMW X1 et Audi Q3.

La motorisation 200 est le modèle d’accès à la gamme GLA. Elle débute à 42 299 € en finition Progressive Line. Comparé à la concurrence (voir page suivante), c’est très cher. Notre version d’essai en finition AMG Line fait grimper la facture à 43 799 € avec en plus un châssis surbaissé, des sièges sports et un kit carrosserie AMG composé d’une jupe arrière, d’une grille de calandre diamant et de jantes alliage de 19’’. Si l’on ajoute à cela les très nombreuses options le prix total de notre modèle d'essai flirte avec les 53 000 €.

La présentation est particulièrement soignée sur cette version haut de gamme.
La présentation est particulièrement soignée sur cette version haut de gamme.

Si les tarifs sont salés, le GLA ne mégotte pas sur les prestations. A bord, il reprend intégralement le cockpit très techno de la Classe A composé d’une double dalle numérique de 10,25’’ dédiée d’un côté à l’instrumentation et de l’autre au multimédia. Ce dernier, baptisé MBUX, est très bien conçu. Il est pourvu d’une intelligence artificielle répondant aux commandes vocales débutant par « Hey Mercedes ». Un gadget qui fonctionne mieux que les premières fois où nous avons eu l’occasion de le tester. Son usage est limité aux fonctions de base comme la musique, la navigation, les infos météo, la température, etc. L’accès au système multimédia, déjà tactile, est doublé par un pad tactile placé devant l’accoudoir. Sa valeur ajoutée comme son ergonomie sont quasi nulles. Mercedes propose même un troisième accès via un minipad tactile placé sur le volant.

La fameuse double dalle numérique et son environnement MBUX
La fameuse double dalle numérique et son environnement MBUX
Le pad tactile devant l'accoudoir, pour gérer l'infotainment.
Le pad tactile devant l'accoudoir, pour gérer l'infotainment.

Le GLA bénéficie d’une présentation plaisante et très qualitative soulignée par des bouches d’aérations circulaires en aluminium brossé, une sellerie mixte cuir/alcantara et des plastiques soignés. Le Pack Premium Plus à 3 700 € qui ajoute les sièges avant chauffants et électriques, le système audio 225W, le toit ouvrant panoramique et les projecteurs Multibeam LED n’y est surement pas étranger et face à ses concurrents, le GLA prend une sérieuse longueur d’avance.

+ 12 cm aux places arrière
+ 12 cm aux places arrière
435 litres pour le coffre
435 litres pour le coffre

Le nouveau rang du GLA entraîne de nombreux changements pour les aspects pratiques. Ainsi, l’habitabilité et la modularité qui faisaient défaut à son prédécesseur font un bond en avant. Aux places arrière, l’espace aux jambes progresse de près de 12 cm ! Les passagers y sont particulièrement à leur aise avec des cotes aussi généreuses aux coudes et à la tête. Le coffre ne profite pas des mêmes améliorations (435 litres) mais il compense ce défaut par la présence d’une banquette arrière coulissante et rabattable selon le schéma 40/20/40 (450 €). Idéale pour une petite famille.

La famille, c’est justement le fonds de commerce de ce nouveau GLA tant le confort y est soigné. L’insonorisation d’abord, les suspensions ensuite. Bien qu’équipé de jantes de 19’’, notre version d’essai offre une filtration de qualité mise en lumière par l’amortissement adaptatif (1 200 €). Docile et agile en milieu urbain, le SUV de Mercedes rassure par une excellente visibilité et une position de conduite surélevée. Une batterie d’aides à la conduite vient en renfort à l’image de la détection des piétons, l’alerte anti-collision ou encore une caméra 360°. Hors des villes, l’allemand offre une tenue de route rassurante et irréprochable. Le roulis est inexistant, le freinage plein de mordant et la direction nous a convaincus. 

Sous ce capot plongeant, on retrouve le 1.3 développé conjointement avec Renault.
Sous ce capot plongeant, on retrouve le 1.3 développé conjointement avec Renault.

Sous le capot de cette version se trouve le moteur d’accès à la gamme. A savoir un quatre cylindres essence de 163 ch développé en collaboration avec Renault. De faible cylindrée (1.3) ce bloc remplit parfaitement son job. Autrement dit, offrir un agrément digne de ce nom avec des accélérations vives, des reprises correctes et une allonge suffisante pour ne pas transpirer à chaque dépassement. Vous aurez toujours suffisamment de couple pour vous sortir des situations délicates. Il est associé à une boîte automatique à 7 rapports, avec levier au volant, plutôt douce à l’utilisation. Peut-être un peu trop dans certains cas, comme par exemple lorsqu’il s’agit d’effectuer une marche arrière rapidement.

Bien qu’il écope d’un léger malus écologique (750 € jusqu’à la fin de l’année 2020), ce moteur affiche des niveaux de consommation plutôt corrects avec une moyenne de 6,9 l/100 km relevée durant notre essai sur un parcours mixte. Sachez que Mercedes vient de commercialiser un dérivé hybride rechargeable (250 e) qui associe cette motorisation à un bloc électrique de 75 kW pour une puissance totale de 218 ch. Il vous faudra en contrepartie débourser 6 600 € de plus. A vous de bien étudier votre utilisation pour amortir au plus vite cet investissement conséquent.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (WLTP) :

154 g/km - Malus : €

Début de commercialisation du modèle :

Mars 2020

A titre d'exemple pour la version II 200 AMG LINE DCT.

1,61 m1,83 m
4,41 m
  •  5 places
  •  435 l / 1430 l

  •  Auto. à 7 rapports
  •  NC

Portfolio (33 photos)

En savoir plus sur : Mercedes Gla 2

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Que l’on m’explique l’intérêt de faire une marche arrière rapidement.

Par

En réponse à one78

Que l’on m’explique l’intérêt de faire une marche arrière rapidement.

ben en fait, le "rapidement" ne veut pas dire grand chose : 3 secondes, 10 secondes, 20 secondes...?

après, dans certaines rues, oui, mieux vaut ne pas prendre trop de temps pour se garer, quand un bouchon commence à se former derrière soi, avec des énergumènes qui s'excitent.

Par

Les prestations sont correctes pour qui aime un intérieur plus tape à l'oeil que vraiment distingué. Ces 2 ipad en enfilade, je trouve cela le comble de l'inutile et du toc. Pour un prix bien inférieur, le mazda cx 30 skyactive x me paraît une proposition bien plus élégante et pertinente que cette mercedes tape à l'œil

Par

La boite Getrag, que Renault appelle EDC, est effectivement + douce que rapide mais ca s'améliore grandement après rodage, environ 3000 a 5000 km.

Pour info j'utilise le même ensemble moteur - boite sur le Scenic en finition IP. Par rapport a une ZF-8 que j'avais sur la Jaguar XF (les 2 simultanément pendant qq mois) lz ZF est + rapide ce qui est sympa pour rentrer 2 ou 3 rapports en entrée d'épingle. Mis a part ce cas assez spécifique, la douceur de la EDC est très agréable.

La conso moyenne relevée de 6.9 L est identique à ce que je fais sans préoccupation particulière d'eco conduite. On peut certainement descendre a 6 L en roulant sur des oeufs mais aussi taper a + de 9 L en conduite sportive en montagne, le châssis du Scenic permet des mises en appuie voire en glisse assez inattendues...

Pour revenir a ce nouveau GLA , dans la liste des concurrents il me semble que le Jaguar E Pace tout juste restyle, aurait pu etre cité. Dispo en essence, mazout et PHEV, exactement comme le Mercedes

Par

En réponse à jeune senior

Commentaire supprimé.

Les constructeurs dits premium ont longtemps capitalisé sur des propositions moteur (et finitions) inconnus des généralistes avec des 6, 8, voire 10 et 12 cylindres pour le très HDG.

Maintenant qu'un L4 sort 250 cv même en mazout tout en restant + leger et moins gourmand qu'un 6, les multicylindres présentent moins d'intérêt. Meme si perso j'adore leur élasticité et ces montées en regime "velues" sans etre brutales.

Aujourd'hui les Premium se distinguent surtout par une offre de carrosseries et de moteurs multiples. On peut choisir entre SUV, berline et break, et parfois SUV coupé. Idem, choix entre un moteur essence, mazout et PHEV sur presque tous les modèles Mercedes, BMW, Audi ou Jaguar. Pour le rapport Q/ Prix par contre c'est parfois difficile à justifier...

Par

En réponse à jeune senior

Commentaire supprimé.

L'offre moteur est plus large, d'accord. Mais 85% des ventes sont réalisées avec des puissances engre 140 et 200 cv. Donc le cx 30 répond à ces attentes du marché. En offrant selon moi (avis personnel) une offre bien plus qualitative au final que celle de Mercedes sur ce Gla, pour un prix, qui plus est, beaucoup plus intéressant

Par

En réponse à Dimhop

Les prestations sont correctes pour qui aime un intérieur plus tape à l'oeil que vraiment distingué. Ces 2 ipad en enfilade, je trouve cela le comble de l'inutile et du toc. Pour un prix bien inférieur, le mazda cx 30 skyactive x me paraît une proposition bien plus élégante et pertinente que cette mercedes tape à l'œil

Ah non !! Le CX-30 est laid avec ses énormes plastocs sur la carrosserie. Il est complétement gâché par ça.

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Commentaire supprimé.

Ouais, je préférais presque quand il passait son temps à cracher sur Toyota.

Par

En réponse à Dimhop

Les prestations sont correctes pour qui aime un intérieur plus tape à l'oeil que vraiment distingué. Ces 2 ipad en enfilade, je trouve cela le comble de l'inutile et du toc. Pour un prix bien inférieur, le mazda cx 30 skyactive x me paraît une proposition bien plus élégante et pertinente que cette mercedes tape à l'œil

Le tape à L'oeil ? C'est devenu le fond de commerce des Allemands.

Le bling qui claque pour apparaitre dans des clips de rappeurs et plus tard en occase chez Kévin, à la citée des 4000.:biggrin:

44 000 balles pour un 1300 tce ? Génial comme ça gaze le marketing et le logo.:coolfuck:

Par

Ahh j'aurais aimé savoir ce qu'a écrit TrotinnetteElectrique :biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire