Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Essai - MG ZS 1.5 VTI 106 ch (2023) : le jeu des 7 erreurs

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Olivier Pagès

Disponible à son lancement en 100% électrique, le MG ZS est commercialisé depuis peu en essence, mais ce n’est pas un moteur mais deux avec des puissances particulièrement proches : l’un développe 110 ch et l’autre 106 ch. Un choix curieux, qui nécessite forcément des explications.

Les lignes de ce ZS sont traditionnelles mais pas déplaisantes pour autant.
Les lignes de ce ZS sont traditionnelles mais pas déplaisantes pour autant.

 

EN BREF

SUV urbain

106 ch

À partir de 17 490 €

Une différence de 5 ch, des équipements en moins et un prix inférieur de 1 500 € à finition équivalente, voici quelques-unes des particularités entre un ZS 1.0 T-GDI et 1.5 VTI. Pas évident donc pour le client lambda qui voit ses deux versions cohabiter.

Apparu d’abord en électrique, en 2020, puis restylé en 2022, le MG ZS  a immédiatement fait parler de lui en raison de ses tarifs très concurrentiels, nettement inférieurs à la plupart de ses rivaux. Ensuite, il a été lancé en essence, toujours avec les mêmes atouts et notamment un prix défiant toute concurrence ou presque. Celui de notre version débute à 17 490 € et il faudra compter 19 490 € pour la finition haute de notre modèle d’essai. Difficile de trouver mieux.

Esthétiquement, on va passer très vite sur le style de ce ZS plutôt quelconque, mais pas déplaisant non plus. Il en est de même de la présentation intérieure.

Rien de très original dans le dessin de la planche de bord mais la qualité est au rendez-vous avec par exemple du plastique moussé sur le haut de la planche de bord et des assemblages réussis.
Rien de très original dans le dessin de la planche de bord mais la qualité est au rendez-vous avec par exemple du plastique moussé sur le haut de la planche de bord et des assemblages réussis.

Certes, cette dernière est classique en termes de forme, mais plutôt bien assemblée avec des matériaux de qualité dont notamment une partie supérieure de la planche de bord moussée. Les autres endroits sont durs, mais plutôt plaisants au regard. On retrouve même quelques touches de modernité avec une instrumentation numérique et un écran multimédia 7 pouces. Dommage que les graphismes et les fonctions ne soient pas plus recherchés.

L'écran multimédia est de taille raisonnable mais il s'avère lent et peu ergonomique.
L'écran multimédia est de taille raisonnable mais il s'avère lent et peu ergonomique.
Pas de climatisation automatique. Cet écran sert aussi à enclencher les sièges chauffants.
Pas de climatisation automatique. Cet écran sert aussi à enclencher les sièges chauffants.

Ainsi, l’ordinateur de bord est basique et le système multimédia peu réactif et pas très ergonomique. Et attention, même si l’équipement global est complet comme nous le verrons sur la page 2 de cet essai, il y a encore d’importantes lacunes : le volant ne s’ajuste pas en profondeur, le frein de parking reste manuel, le siège passager ne se règle pas en hauteur, seul le lève-vitre conducteur est impulsionnel et la climatisation n’est pas automatique. La dotation de sécurité inclut un surveillant d’angles morts et de trafic en marche arrière, mais impossible de disposer des aides à la conduite actives dernier cri tel que le régulateur de vitesse adaptatif ou l’aide au maintien dans la voie.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Essai - MG ZS 1.5 VTI 106 ch (2023) : le jeu des 7 erreurs
Essai - MG ZS 1.5 VTI 106 ch (2023) : le jeu des 7 erreurs

Les aspects pratiques sont l'un des points forts de ce ZS avec une bonne habitabilité arrière et une bonne capacité de chargement.

Bon point en revanche pour les aspects pratiques avec un coffre généreux proposant 448 litres de volume de chargement, soit l’un des meilleurs de la catégorie. Même constat concernant l’habitabilité arrière offrant un espace intéressant pour les passagers.

Sur la route : un bon déplaçoir

Essai - MG ZS 1.5 VTI 106 ch (2023) : le jeu des 7 erreurs

À côté du 1.0 T-GDI de 110 ch, le 1.5 VTI représente l’entrée de gamme. Si lors de l’essai du premier, nous avions trouvé que le premier - un trois cylindres turbo avec 160 Nm disponibles à partir de 1 800 tr/min - manquait de tonicité, c’est encore pire aujourd’hui avec le 1.5 qui est un 4 cylindres atmosphérique. Ce dernier possède une valeur de couple encore plus faible  (141 Nm) et celle-ci est accessible à un régime haut perché de 4 500 tr/min. Rien de surprenant pour ce type de moteur, mais cela altère grandement l’agrément de conduite. De plus la version turbo est pourvue d’une boîte à 6 rapports alors que le nôtre reçoit pour sa part une boîte 5. Qu’importe ce choix, il faudra ne pas hésiter à jouer du levier de vitesses, mais aussi à pousser les rapports pour espérer bénéficier d’un peu de punch. Heureusement, ce ZS est léger (1 231 kg), mais les performances restent ordinaires avec un 0 à 100 km/h abattu en 10,9 s, soit un peu mieux que la version turbo.

À cette situation peu emballante, s’ajoute un bilan peu favorable sur le plan des finances. Il devra tout d'abord s'acquitter d'un malus de 1 386 €, en raison de rejets de C02 de 149 g de. Ensuite, la consommation est importante, car nous avons relevé une moyenne de 9,0 l/100 km, soit un litre de plus que son homologue en turbo.

Essai - MG ZS 1.5 VTI 106 ch (2023) : le jeu des 7 erreurs

Question, comportement routier, on est dans la même tendance en se positionnant loin des références. Le confort est globalement au rendez-vous, mais les mouvements de caisse importants gomment toute once de plaisir de conduite. La direction n’est pas la plus agréable du segment avec un manque de précision flagrant et de remontées d’informations.

Chiffres clés *

  • Longueur : NaN m
  • Largeur : NaN m
  • Hauteur : NaN m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 448 l / 1 166 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 5 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : 149 g/km
  • Malus : 1386 €
  • Date de commercialisation du modèle : Mai 2020

* pour la version (2) 1.5 VTI-TECH 106 2WD LUXURY.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (24)

Mots clés :

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Achetez votre Mg Mg Zs

En neuf avec PromoNeuve

Votre Mg Mg Zs neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 22% de remise

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire